6 juin 2020, 15 h : une démocratie dans une économie basée sur les ressources ? avec Pierre-Alexandre PONANT

Rendez-vous à 15 h pour discuter de la démocratie dans une économie basée sur les ressources :

7 réponses à “6 juin 2020, 15 h : une démocratie dans une économie basée sur les ressources ? avec Pierre-Alexandre PONANT

  1. Je me pose une première série de questions:
    -Que devient la propriété privée dans une EBR ?
    -Il n’existe que des ressources limitées, notre planète étant elle-même limitée.
    Comment gère t on ces ressources ? S’il n’y a pas de règle, alors c’est la loi du plus fort (la loi naturelle). Voir E. Ostrom pour la gestion des biens communs.
    -Un monde sans monnaie,…puisque les ressources sont limitées…
    A moins que abondance ne veut pas dire sans limite. Alors il y aurait des quotas, cela revient à utiliser une unité de compte donc une monnaie.

  2. Les idées de Fresco sur la structure des villes et de leur fonctionnement énergétique et environnemental sont intéressantes.
    Mais la partie sociale reste à construire.

  3. Marinaleda, rue de l’Utopie :
    https://youtu.be/S5Wqtzjyvs8

    …2700 habitants qui vivent en autogestion et qui décident en assemblée.

  4. En parlant de colonialisme…
    excellent reportage de la TSR sur Thomas Sankara en 1984 (20min):
    https://youtu.be/wF-otRbvvUc

  5. Entretien avec Isabelle Attard -- Ballast (27 juin 2020)
    https://www.revue-ballast.fr/isabelle-attard-lecologie-doit-sinscrire-au-sein-du-mouvement-revolutionnaire/

    Extrait:
    « L’Assemblée nationale est un grand théâtre dans lequel la pièce est déjà écrite à l’avance. Chacun y tient le rôle qui lui a été attribué. Si vous déviez un tant soit peu de la ligne, vous vous faites aussitôt « excommunier ». Alors, pour répondre à votre question, je pense qu’on peut dire que l’opposition parlementaire joue son rôle : elle s’oppose. Parfois de manière grandiose mais, la plupart du temps, en usant surtout de démagogie car elle sait très bien qu’il lui est impossible de proposer autre chose que des coups d’éclats médiatiques et symboliques. Comment lui en vouloir ? Tout est prévu pour que ça se passe comme ça, et uniquement comme ça. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *