Après les élections européennes : entretien avec Coralie Delaume et Pierre Levy (Ruptures Presse)

 

Première émission du Point de Ruptures – Rôle des médias, vote écolo, souveraineté bafouée, etc. : le décryptage des européennes

https://ruptures-presse.fr/actu/video-ruptures-point-europeennes/

Fil Facebook correspondant à ce billet :
https://www.facebook.com/etienne.chouard/posts/10157188940447317

3 réponses à “Après les élections européennes : entretien avec Coralie Delaume et Pierre Levy (Ruptures Presse)

  1. Excellente émission..mais il y a d’autre voie… »La Rébellion Zapatiste  » livre de Jêrome BASCHET -champs flammarion – Tout y est …révocation des responsables, rotation des charges tous les 15 jours, etc.. Cela doit passer par l’auto gouvernement, l’autonomie. M. BASCHET enseigne à l’Université Autonome du CHIAPAS.

  2. J’imagine la société comme un immense immeuble à appartements. Où tous les habitants sont co-propriétaires.
    La question c’est : « qui décide ? ».
    -le syndic ? (élu par les co-propriétaires)
    -les co-propriétaires ?

    Ce n’est évidemment pas le syndic. Même s’il est élu par les co-propriétaires. On imagine bien le risque de corruption que cela pourrait engendrer, ce serait en quelques sortes un « chèque en blanc ».
    Ce sont bien les co-propriétaires qui décident lors des Assemblées Générales. Les co-propriétaires peuvent demander l’aide d’experts pour la prise de certaines décisions mais ce sont les co-propriétaires qui décident.
    Maintenant, si le nombre de co-propriétaires est trop important pour se réunir et décider, utiliserait-on le tirage au sort parmi les co-propriétaires pour choisir régulièrement une partie de ceux-ci ou laisserions-nous le syndic élu décider ? Même dans ce cas là, le tirage au sort est protecteur aux abus de pouvoir et est l’outil sauveur.
    La société, c’est cet immeuble et les co-propriétaires, les citoyens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *