Jeudi Chouard #7 avec Alexandre Langlois : « À QUOI SERT LA POLICE ? (et les forces armées en général…) Et QUI EST LÉGITIME pour décider de ces missions et pour contrôler leur exécution ? », jeudi 25 avril 2019 à 19 h sur Sud Radio

Les semaines passent vite. Demain, jeudi 25 avril 2019 de 19 h à 21 h (ou 22 h 🙂 ), nous recevrons Alexandre Langlois, formidable lanceur d’alerte de la police française, et je propose que nous traitions ensemble de la question démocratique de fond : « à quoi sert la police (et les forces armées en général) ? Et qui est légitime pour décider de ces missions et pour contrôler que tout se passe comme prévu ? »

Après une première partie de débat autour de l’actualité (la liberté de la presse est-elle en danger ?), avec Régis de Castelnau, Philippe David et Didier Maïsto, j’essaierai 🙂 d’inciter mes interlocuteurs à écrire et améliorer un ou deux articles de constitution relatifs à la mission et aux contrôles populaires des forces armées.

Comme d’habitude, donc, je voudrais donner le spectacle d’ateliers constituants populaires, pour aider cette idée d’une cause commune universelle à se propager dans toutes les couches de la société, de façon à préparer la population à un (prochain) processus constituant populaire.

Régis de Castelnau, avocat, nous aidera à rédiger l’article qui met en oeuvre (et aussi celui qui contrôle) LA JUSTICE à ce sujet. Ça promet d’être passionnant.

Hâte de rencontrer Alexandre, que je trouve lumineux, honnête et courageux.

Étienne.

PS : j’avais déjà mené une réflexion sur le contrôle des forces armées, en juin 2014 avec Laurent Henninger, au milieu de tas de pneus au Palais de Tokyo, à Paris. Je rappelle ici cet échange, je suis sûr que ça vous intéressera 🙂

Forces armées : débat avec Etienne Chouard et Laurent Henninger (juin 2014)

PPS : je vais vous parler du magnifique discours sur les gardes nationales de Robespierre. Le voici :
http://etienne.chouard.free.fr/Europe/ROBESPIERRE_DISCOURS_SUR_L_ORGANISATION_DES_GARDES_NATIONALES_decembre_1790_r.pdf

PPS : la semaine prochaine, je reçois Michel Collon, un autre chercheur militant belge que j’aime beaucoup, spécialiste des médiamensonges et de la propagande de guerre. Vous verrez, cet homme est passionnant et son travail est important.


Rappels pour ceux qui ne connaissent pas Alexandre Langlois :

Alexandre Langlois sur Thinkerview : Violences policières et Gilets Jaunes

Alexandre Langlois sur Le Média : Gilets jaunes : un policier met en cause le gouvernement

Alexandre Langlois au JT de RT France : Gilets jaunes : quels remèdes face à la violence pendant les manifestations ?

Fil Facebook correspondant à ce billet :
https://www.facebook.com/etienne.chouard/posts/10157087030122317

8 réponses à “Jeudi Chouard #7 avec Alexandre Langlois : « À QUOI SERT LA POLICE ? (et les forces armées en général…) Et QUI EST LÉGITIME pour décider de ces missions et pour contrôler leur exécution ? », jeudi 25 avril 2019 à 19 h sur Sud Radio

  1. Rien à voir, mais c’est ce que j’écoutais en préparant le billet et j’adore Joe Bonamassa 🙂

  2. Repenser entièrement la hiérarchie et la séparation des pouvoirs.

    Repenser entièrement l’utilité et l’utisation des forces armées.

    Ils ne doivent pas être le cordonnier mal chaussé, ils ne doivent pas avoir l’immunité de transgresser des lois sans bonnes raisons ; conduite dangereuse, infraction routière, nuisance sonore, injures, brutalité… ils ne doivent pas montrer l’exemple de ce qui ne faut pas faire.

  3. Marat : « les soldats de la patrie ne doivent aucune obéissance à leurs chefs. »

    « Apprenez donc que, hors ce qui concerne la discipline militaire, c’est-à-dire, le maniement et la tenue des armes, les exercices et les évolutions, la marche contre les ennemis des lois et de l’État, les soldats de la patrie ne doivent aucune obéissance à leurs chefs ; que loin de leur être soumis, ils en sont les arbitres ; que leur devoir de citoyen les oblige d’examiner les ordres qu’ils en reçoivent, d’en peser les conséquences, d’en prévenir les suites. Ainsi lorsque ces ordres sont suspects, ils doivent rester dans l’inaction ; lorsque ces ordres blessent les droits de l’homme, ils doivent y opposer un refus formel ; lorsque ces ordres mettent en danger la liberté publique, ils doivent en punir les auteurs ; lorsque ces ordres attentent à la patrie, ils doivent tourner leurs armes contre leurs officiers. Tout serment contraire à ces devoirs sacrés, est un sacrilège qui doit rendre odieux celui qui l’exige, et méprisable celui qui le prête. »

    Marat, « L’Ami du Peuple », 8 juillet 1790.

  4. Que signifie fascisme ? sur Vox Plebeia
    https://www.youtube.com/watch?v=Og-aba04-xE

  5. Dans les années 90, j’ai participé à 7 procès contre un organisme d’utilité publique, Epamarne, avec à chaque fois le risque d’une amende pour obstruction à la justice. Les articles de lois passaient vers le 15 août pour transformer un vallon magnifique en ville nouvelle, immeubles de bureaux dans le parc du château local, transformation des champs en golf, dont la faillite éventuelle les transformeraient en terrains à bâtir. Nous avons gagné mais j’ai vécu la fragilité du maintien de la volonté populaire locale contre la mafia régionale ; un combat permanent, comme celui de l’organisme humain contre les virus. Je ne pensais pas revivre une telle chose, cette fois au niveau national, sinon mondial… En tous cas, bravo Etienne pour toutes tes interventions et tes idées magnifiques. Tu donnes une conférence ce soir et je vais te soutenir en y assistant. Cordialement. Bruno

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *