[25/10/2016] Je suis invité de 18h20 à 18h50 sur Sud-Radio, avec… devinez qui… Jacques Attali :) (invitation annulée 10 min avant l’émission… Quel dégonflé :) )

Je suis invité de 18h20 à 18h50 sur Sud-Radio,
avec… devinez qui… Jacques Attali 🙂

http://www.sudradio.fr/

______
[EDIT : 10 minutes avant l’émission, la personne qui m’avait invité vient de m’appeler, désolée :

L’INVITATION EST ANNULÉE

🙁
Quel dégonflé, ce banquier 🙂 ]
______

Pour ceux qui n’ont pas suivi les épisodes précédents, j’ai déjà rencontré Attali à la télé, le 5 septembre 2014 à Ce Soir Ou Jamais :
https://www.youtube.com/watch?v=qcqa_YiiGxc
dont le court extrait suivant a dépassé 20 millions de vues :

http://www.dailymotion.com/video/x25kbnj_etienne-chouard-la-situation-n-est-pas-catastrophique-pour-ceux-qui-financent-les-elus-ce-soir-ou-ja_tv

______

J’espère que ce soir, on pourra [ben non, c’est raté] évoquer plus sérieusement le tirage au sort en incriminant correctement le faux « suffrage universel ».

Étienne.
_______________

Fil Facebook correspondant à ce billet :
https://www.facebook.com/etienne.chouard/posts/10154621508282317

5 réponses à “[25/10/2016] Je suis invité de 18h20 à 18h50 sur Sud-Radio, avec… devinez qui… Jacques Attali :) (invitation annulée 10 min avant l’émission… Quel dégonflé :) )

  1. Même si nous savons que ça urge et mise à part de la déception ,
     » Tout vient à point à qui sait attendre  » !
    Si ce n’est lui , ce sera un autre …..
    Félicitations pour votre travail à Genouillé

  2. Les confidences du député Lassalle, candidat des « sans-voix » en 2017

    Le « Bisounours » et le grand capitaine de multinationale

    « Beaucoup ne croient pas que ma candidature puisse aller au bout. Mais au printemps dernier, alors que je venais de l’annoncer, un grand capitaine de multinationale m’a invité à déjeuner. Après les échanges d’usage, il m’a expliqué combien était grande son influence sur quelques-uns des médias les plus en vue de notre pays ; il m’a proposé tout de go de m’en ouvrir largement les portes ainsi que son aide financière. Il m’a semblé que son concours était largement supérieur à ce que prévoit la loi électorale.

    « Mon père n’était qu’un berger, lui ai-je répondu, mais je me rappelle son conseil : ‘Méfie-toi si quelqu’un te donne de l’argent sans que tu saches pourquoi il te le donne. Quand tu l’oublieras, lui te retrouvera, et pas forcément au moment où ça t’arrangera le plus.’

    -- C’est bien ce que je pensais, vous êtes avant tout un Bisounours, comment croyez-vous que MM. Hollande et Sarkozy obtiennent des budgets de campagne électorale de 30 millions d’euros ?

    -- Est-il nécessaire de mettre autant d’argent dans une campagne électorale pour s’adresser aux Français, surtout pendant une période de crise comme celle que nous vivons ?

    -- Vous mélangez tout ! Aujourd’hui, pour peser et à plus forte raison pour gagner, il faut montrer les moyens financiers qu’on est capable de mobiliser. »

    Je sentais qu’il était agacé.

    « Ces concours providentiels ne lient-ils pas de manière inexorable le futur président et même son outsider en leur faisant perdre leur indépendance au nom du peuple ? Pensez-vous que nous puissions encore réitérer, dans un pays aussi méfiant et en voie de paupérisation que le nôtre, des histoires du genre frégates de Taïwan, Clearstream ou autres ?

    -- Sornettes ! Pour qui vous prenez-vous ? Nous vivons dans un monde globalisé. La politique a toujours été, et restera toujours, une affaire de gros sous et aujourd’hui d’exposition médiatique. Vous ne disposez ni de l’un, ni de l’autre !

    -- Où me conduit votre proposition ? Si je l’accepte, ne faites-vous pas de moi immédiatement votre obligé, enfin votre chose ?

    -- Monsieur a la nuque raide. Ça ne fait rien. Vous verrez, on va vous mettre l’édredon. Il va couvrir vos coups de gueule, et on n’entendra même pas votre dernier soupir. »

    Je pressentais que mon épopée ne serait pas un long fleuve tranquille, mais je n’avais pas vu que le rapide était si proche. »

    http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/election-presidentielle-2017/20161023.OBS0196/les-confidences-du-depute-lassalle-candidat-des-sans-voix-en-2017.html

  3. Il a fallu annuler l’entretien pour ne pas faire de l’ombre à son nouveau bouquin ! C’est positif, cela veut dire que l’on perturbe bien le système en place.

    Pour ma part, j’ai écouté 10 min, c’était assez, même rengaine perpétuelle qui ne permet pas de trouver « la cause de la cause », mais plutôt de « noyer le poisson », apporter plus de confusion pour maintenir notre aliénation.

  4. J’ai écouté l’émission. Je ne crois pas qu’il y aurait eu beaucoup d’intérêt à y assister. Il n’a pas dit grand-chose de très choquant. C’est beaucoup de banalités, globalement, on ne peut pas vraiment être contre quoi que ce soit. SI l’on intervient dans ce genre d’émission, c’est pour poser une question ou une remarque qui doit tenir en 30 secondes. Or, ce qu’on pourrait lui objecter soit nécessiterait un développement, soit serait hors sujet par rapport au livre présenté ce jour-là. Ce n’aurait pu être qu’un coup d’épée dans l’eau. A la limite, comme gros problème à soulever en peu de mots, je ne vois que son idée de Gouvernement Mondial >démocratique<. On comprend immédiatement que l'idée est contradictoire : une institution est d'autant moins démocratique qu'elle est éloignée des citoyens, un Gouvernement Mondial serait sans conteste moins démocratique que tout ce qu'on connaît. En outre, c'est au contraire l'existence de blocs de superpuissances concurrentes qui, en exerçant un contrepouvoir extérieur, empêche les classes dirigeantes d'être trop oppressives avec leur propre peuple ou les nations voisines plus faibles.

    A noter qu'il n'y avait pas lien entre le livre d'Attali et le radicalisme démocratique. La seule raison de vous inviter était l'échange de Ce Soir ou Jamais. C'est donc qu'il y a au moins un Gentil Virus dans l'équipe de programmation de Sud Radio.

Répondre à Eve Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *