Archives pour l'étiquette guillemin

Guillemin : les gens de droite s’appellent toujours « les libéraux »

On ne se lasse pas de ce cher Guillemin.
Il change la vie.

Les »libéraux« sont souvent des escrocs : libéraux pour eux mais esclavagistes pour les autres ; ils se servent de l’État en prétendant le servir.

Rappel : lire Domenico Losurdo, « contre-histoire du libéralisme », ça pique.

On devrait apprendre l’histoire à l’école en passant du Guillemin aux enfants.

Chaque matin, avec un peu de Guillemin, on est en forme jusqu’au lendemain 🙂

—–

Pour ceux qui ne connaissent pas, voyez ce billet (accompagné d’une longue liste « intégrale de Guillemin » ) :

Henri Guillemin explique Robespierre et les « Révolutions Françaises » : la fausse de 1789 (les nouveaux riches prennent le pouvoir aux anciens) et la vraie de 1792 (le peuple est enfin défendu, pendant deux ans) :
http://etienne.chouard.free.fr/Europe/forum/index.php?2012/05/04/218-henri-guillemin-explique-robespierre-et-les-revolutions-francaises_la-fausse-et-la-vraie

—-

Fil Facebook correspondant à ce billet :
https://www.facebook.com/etienne.chouard/posts/10155254319212317

[Mémoire des luttes] « LA SOCIALE », le nouveau film, épatant, de Gilles Perret, pour nous souvenir d’Ambroise Croizat

J’ai vu le dernier film de Gilles Perret, « La sociale », et, encore une fois, c’est épatant.
Gilles nous invite à ne pas oublier Ambroise Croizat, à qui nous devons la Sécurité sociale.

http://www.lasociale.fr/

C’est un sujet à la fois important et émouvant : de mon côté, je me bagarre depuis longtemps pour que les électeurs se mobilisent personnellement pour devenir enfin citoyens en devenant constituants, et donc, toutes les histoires de grandes mobilisations populaires me bouleversent, au spectacle que c’est possible, de fraterniser très nombreux. L’histoire de Spartacus et des esclaves contre l’empire romain, l’histoire de la Révolution française entre 1792 et 1794 et l’histoire de la Commune de Paris en 1771 racontées par Guillemin, l’histoire populaire des États-unis que racontent Zinn et Chomsky, l’histoire de la Sécurité sociale racontée par Friot et Étievent, l’histoire des démocraties pirates inventées par des mutins racontée par Rediker, toutes ces histoires où les peuples s’émancipent en se levant contre la tyrannie me remuent en profondeur (comme tout le monde).

Et garder vivante la mémoire de ces luttes populaires est un carburant essentiel pour les luttes actuelles. C’est d’ailleurs pour ça que les patronats, partout sur terre, font tout pour effacer les traces de ces conflits gagnés et pour nous rendre complètement amnésiques. Ici, c’est le nom d’Ambroise Croizat qui est a été gommé par la bourgeoisie depuis 60 ans, au point qu’il soit oublié même par les acteurs de l’actuelle Sécurité sociale (!), et qu’il s’agit de maintenir en vie.


Bande Annonce "La Sociale"

On y retrouve Bernard Friot, Michel Étievent, et plein d’images d’archives, « Les Jours Heureux »… Un chouette film, vraiment 🙂


Je profite de l’occasion pour vous signaler plusieurs documents intéressants à ce propos :

L’annonce du film par Franck Lepage :
https://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=1786244241629166&id=1525946107658982

Les funérailles d’Ambroise Croizat (Archives PCF) :

[Passionnant] Michel Etievent nous rappelle qui était (et qui devrait rester dans nos mémoires) Ambroise Croizat :

Un livre passionnant et important, de Michel Étievent :
Ambroise Croizat ou l’invention sociale

http://www.micheletievent.lautre.net/spip.php?article10

Un autre livre épatant, d’une actualité brûlante :
Marcel Paul Ambroise Croizat chemins croisés d’innovation sociale

http://www.micheletievent.lautre.net/spip.php?article1

Une autre conférence de Michel Étievent sur Marcel Paul et Ambroise Croizat :

conférence Etiévent

Gilles Perret était l’invité de « Si tu écoutes, j’annule tout » sur France Inter, avec Guillaume Meurice :
https://www.franceinter.fr/emissions/si-tu-ecoutes-j-annule-tout/si-tu-ecoutes-j-annule-tout-21-novembre-2016

La (très précieuse) conférence gesticulée de Bernard Friot :

Le programme de (l’abominable et détestable) Fillon :
détruire la Sécurité sociale, carrément,
en douce et en vitesse pendant les vacances scolaires (!) :

Donc, allez tous voir le film La sociale, et parlez-en autour de vous,
pour que nous soyons très nombreux à ne pas oublier Ambroise Croizat, et pour défendre la Sécu.

Salut à tous, bande de virus 🙂

Étienne.

_______

Fil Facebook correspondant à ce billet :
https://www.facebook.com/etienne.chouard/posts/10154708008992317

Sur le terrorisme et la guerre : Daniele GANSER, Michel COLLON, Henri GUILLEMIN

Sur le terrorisme et la guerre, cette petite vidéo publiée par Jordanix vient de dépasser le million de vues en 48 h (!) :

https://www.facebook.com/Jordaniiix/videos/888085901324553/?pnref=story

Sacré internet…

Version Youtube pour les allergiques à Facebook 🙂 :

Du bon boulot de bon virus, bravo 🙂
#auseindupeupleleniveaumonte

————-

POUR CREUSER le sujet (essentiel) des mensonges malfaisants de nos prétendus « représentants » pour justifier leurs sales guerres (depuis toujours), je vous conseille ces quelques documents (importants) :

1) Daniele Ganser nous explique les ARMÉES SECRÈTES DE L’OTAN et les innombrables attentats sous faux drapeau (STRATÉGIE DE LA TENSION) pour légitimer des guerres impériales de rapine :

Ne ratez pas les travaux de Daniel GANSER. Ce document est particulièrement important et mérite d’être téléchargé, sauvé en lieu sûr, étudié attentivement le crayon à la main (pour fixer les dates et les noms), et diffusé autour de vous au maximum :

2) Michel COLLON nous explique les innombrables MEDIAMENSONGES proférés par les prétendus « journalistes » (presque tous salariés de banques ou de marchands de canons) pour légitimer les guerres de rapine de la grande bourgeoisie :

3) Henri GUILLEMIN nous explique LE FASCISME, mutation autoritaire et guerrière des prétendus « républicains » conservateurs qui renient même leur faux « suffrage universel » (désigner des maîtres au lieu de voter les lois) dès qu’ils voient que le peuple ne va plus voter correctement, c’est-à-dire quand le vrai socialisme monte et que les usuriers négriers (les héritiers des « Girondins » et des « Versaillais ») sentent qu’ils vont perdre les élections — et donc le pouvoir : le fascisme, brandi contre le péril extérieur, sert à faire diversion pour ne pas traiter les problèmes intérieurs, l’éternelle « question sociale » :

http://etienne.chouard.free.fr/Europe/multimedia/Guillemin_Le_fascisme_en_France_1987.mp3

(Conférence signalée sur ce blog il y a 4 ans, déjà : http://etienne.chouard.free.fr/Europe/forum/index.php?2012/06/01/225-henri-guillemin-le-fascisme-en-france.)

J’en profite pour vous rappeler quelques mots sur ce que je pense de l’apport immense de Guillemin, pour comprendre l’importance de la guerre, VOULUE ET IMPOSÉE PAR LA CLASSE DES 1% LES PLUS RICHES contre la classe des 99% « pauvres » :

#auseindupeupleleniveaumonte

Merci à vous tous, bande de virus 🙂 pour tout ce que vous faites, personnellement, quotidiennement, opiniâtrement, concrètement, pour notre éducation populaire commune, entre nous, tous les jours.

Étienne.

PS : la-vidéo-aux-500-000-par-jour publiée par Jordanix est extraite d’un entretien de 20 min. avec Olivia, à Annecy en septembre 2014.

 

Pour résister à nos maîtres du moment (qui se prétendent nos « représentants ») et à leurs sales guerres, il faut que nous devenions tous constituants, pragmatiquement, réellement :

Fil Facebook correspondant à ce billet :
https://www.facebook.com/etienne.chouard/posts/10154379488082317

Pour Les Ami(e)s d’Henri Guillemin : nouvelle association, nouveau site, prochaine conférence de Patrick Rödel

Chers amis,

Comme vous, je pense, presque tous les jours, et même souvent plusieurs fois par jour, je m’écoute une petite conférence de mon cher cher Guillemin ; rien de tel pour entretenir la forme 🙂 et pour rester concentré sur l’essentiel, sur l’histoire qui vaut la peine.

Et j’ai quelques nouvelles à vous transmettre :

• Une nouvelle association est née, baptisée
« Les Ami(e)s d’Henri Guillemin »

Patrick Rödel (neveu d’HG) annonce ici cette naissance :
https://blogs.mediapart.fr/patrick-rodel/blog/041215/une-nouvelle-association-autour-dhenri-guillemin

Bulletin d’adhésion à l’association :
http://www.henriguillemin.org/wp-content/uploads/2015/11/Bulletin-adh%C3%A9sion-renouvellement.pdf

Je crois que ce serait bien que nous aidions cette association, du mieux que nous pouvons (au moins en la faisant connaître autour de nous).

• Un nouveau site a également été créé, pour relayer les travaux de l’association.
Je suis sûr qu’il nous fera connaître des perles inconnues.

Le site : henriguillemin.org

Au sein de ce site, vous retrouverez
des vidéos choisies : http://www.henriguillemin.org/videos/
un blog : http://www.henriguillemin.org/blog/
une bibliographie : http://www.henriguillemin.org/portfolio/#
• et d’autres choses encore…

• Une prochaine conférence-débat sera donnée par Patrick Rödel, le 9 février 2016 à 18h30, dans le Temple du HÂ, 32 rue du Commandant Arnould, à Bordeaux (plan), dont le titre sera « HENRI GUILLEMIN, Une autre pratique de l’histoire »

Présentation : « On le croyait mort et oublié, et voici qu’Henri Guillemin revient à la mode sur Internet.
En cette période de conformisme, de glorification du « roman national », la manière dont il aborde l’histoire politique du 19e et du 20e siècle met à mal les images convenues et les gloires encensées par des générations d’historiens bien-pensants, et séduit un nouveau public. Son souci de vérité est loin de plaire à tout le monde, il prend à rebrousse-poils bon nombre de nos convictions, mais il ouvre des perspectives nouvelles qui sont utiles pour comprendre la situation politique que nous vivons. »

__

• Je rappelle à cette occasion que Patrick Rödel, qui a donc connu de près Guillemin (c’était son oncle), vient de publier un livre, « Les petits papiers d’Henri Guillemin »


http://www.utovie.com/catalog/surhenriguillemin/lespetitspapiersdhenriguillemin-p-274.html

__

• Je rappelle aussi, pour ceux qui sont arrivés récemment sur ce site, cette rubrique ultra-riche de mon premier blog :
Henri Guillemin, Robespierre, Rousseau, Castoriadis, Zinn…
http://etienne.chouard.free.fr/Europe/forum/index.php?Henri-guillemin-robespierre-rousseau-castoriadis-zinn

… et notamment cette mine insondable :
Henri Guillemin explique Robespierre & les « Révolutions Françaises »:
la fausse de 1789 (les nouveaux riches prennent le pouvoir aux anciens)
et la vraie de 1792 (le peuple est enfin défendu, pendant deux ans)


http://etienne.chouard.free.fr/Europe/forum/index.php?2012/05/04/218-henri-guillemin-explique-robespierre-et-les-revolutions-francaises_la-fausse-et-la-vraie

Ne ratez pas la série de conférences sur la Commune de 1871, c’est passionnant et essentiel !
http://www.rts.ch/archives/dossiers/3477764-les-dossiers-de-l-histoire-la-commune-de-paris.html
____

Enfin, que ceux qui ont découvrent des nouveautés sur Guillemin soient assez gentils pour nous les signaler ici. Merci !

Salut à tous, bande de virus 🙂

Étienne.

[Éducation populaire] Guillemin nous rappelle « L’Été 1914 », une histoire essentielle pour comprendre aujourd’hui et la guerre qui vient

C’est le 11 novembre, anniversaire de la fin de la grande boucherie de 14-18, la grande guerre des classes, premier massacre industriel des pauvres par les riches.

Hier, j’écoutais Guillemin (pour la dix millième fois), et précisément il me parlait de l’été 1914, période du déclenchement du massacre par les riches au pouvoir.

Et en écoutant Guillemin, je me disais : « il faudrait retranscrire tout ça, mot pour mot ; tout y est important, pour que les enfants d’aujourd’hui comprennent pourquoi et comment on va les envoyer, encore une fois, de faire tuer à l’aide d’énormes mensonges ».

Je ne sais pas si un virus trouvera du temps et du courage pour retranscrire cette précieuse vidéo, je l’espère, mais en tout cas, je vous la signale, ci-dessous, et je vous la recommande chaleureusement.

Proverbe du jour : Un citoyen malin, tous les matins, en allant au turbin, s’écoute sans faute un bon petit Guillemin 🙂

Henri Guillemin :
l’été 1914

Autre lien pour cette vidéo : https://youtu.be/72PtZve-Yvc
_________

Rappels :

• J’ai composé une sorte de table des matières de tous les sons et images que nous avons de Guillemin ; c’est là :
http://etienne.chouard.free.fr/Europe/forum/index.php?2012/05/04/218-henri-guillemin-explique-robespierre-et-les-revolutions-francaises_la-fausse-et-la-vraie

• La série passionnante « L’autre avant-guerre (1871-1914) » est là :
http://www.rts.ch/archives/dossiers/henri-guillemin/3477314-l-autre-avant-guerre-1871-1914-.html

______________

À propos de Guillemin, je suis en train d’avancer doucement dans un petit livre que Patrick Rödel vient juste d’écrire sur son oncle : « Les petits papiers d’Henri Guillemin ». Patrick écrit bien, il nous montre un regard décalé (et donc bien intéressant) sur un homme que nous sommes de plus en plus nombreux à aimer.

—–

Premier lien Facebook correspondant à ce billet :
https://www.facebook.com/etienne.chouard/posts/10153787073612317?pnref=story

Deuxième lien (rappel 2016) :
https://www.facebook.com/etienne.chouard/posts/10154672289982317

Publication chez Utovie des Actes du colloque « Henri Guillemin et la révolution française : le moment Robespierre »

Les Éditions Utovie viennent de publier les Actes du colloque « Henri Guillemin et la révolution française : le moment Robespierre ».

J’avais adoré cette journée, très émouvante et passionnante, et j’aime ce livre, plus intéressant encore : je suis sûr qu’il plaira beaucoup à de nombreux virus.

• Plan de l’ouvrage (175 pages) :

– Préface, par Édouard Mangin
– Le mot d’accueil de Philippe Guillemin
– Sur l’élaboration du Robespierre de Guillemin, par Patrick Berthier
– Sur Robespierre et Rousseau, par Claude Mazauric
– Robespierre, théoricien et acteur d’une République démocratique et sociale, par Florence Gauthier
– Henri Guillemin et Robespierre : contre-histoire du gouvernement représentatif et propositions de prolongements constituants, par Étienne Chouard
– Robespierre ou la terreur des droits de l’homme, par Yannick Bosc
– Argent et corruption sous la Terreur, par Olivier Blanc
– Robespierre et la religion dans l’historiographie (1794-2012), par Marc Belissa
– Le problème Robespierre : celui de son héritage, ou de ses héritiers ? par Serge Deruette
– Les conférences retrouvées d’Henri Guillemin sur la Révolution, par Patrick Rödel
– Actualité et vitalité de Guillemin, par Edwy Plenel
– Postface, par Michel-Antoine Rognard
– Notices sur les contributeurs du volume

• Préface d’Édouard Mangin :

« Au-delà de parachever le travail fourni pour que cet événement ait lieu, l’édition des actes du colloque « Henri Guillemin et la Révolution française – le moment Robespierre », qui se déroula le 26 octobre 2013 à l’Institut catholique de Paris (ICP), procure pour les organisateurs un double plaisir, ou plutôt, un plaisir à double détente, teinté à la fois de nostalgie et de désir de reconduire ce qui est toujours un peu une aventure.

La première émotion provient des textes eux-mêmes. Relire les interventions, c’est assurément les redécouvrir à froid et en savourer la profondeur, la portée et les subtilités, sur un thème peu courant et surtout plein d’enjeux, où les opinions se diffractent pour de multiples raisons, parmi lesquelles la méconnaissance des faits ou le parti-pris idéologique.

« La Révolution française – le moment Robespierre » est en effet un sujet suffisamment riche et complexe pour qu’on ne l’enferme pas, serait-ce dans la plus belle des chapelles, ou le plus imposant des temples. À cet égard, la diversité des intervenants peut être perçue comme un reflet de la démarche non conventionnelle d’Henri Guillemin, constituée à la fois de recherches historiques scrupuleuses, et d’affirmations sans ambages, de convictions puissantes et intimes nées d’extraordinaires intuitions sur le sens de l’Histoire et les lois humaines ; rassemblant à la fois le déploiement logique des faits propre à l’historien, et l’appel aux forces de l’imaginaire de l’écrivain.

Relire ces textes c’est aussi, au-delà d’eux, revivre cette belle journée particulière d’automne : un site à l’architecture composite et évocatrice ; une journée ensoleillée, la dernière de la saison ; une salle, la fameuse salle des Actes de l’Institut, pleine d’un public intergénérationnel, extrêmement attentif, et qui n’a pas désempli de la journée.

Tout cela offre une première invitation au voyage, pour paraphraser le poète, un voyage réunissant tous ceux qui, à un titre ou à un autre, contribuèrent à cette aventure.

J’ai parlé d’une double détente. Il y a effectivement un second plaisir, moins immédiat, plus lent à émerger et qui s’impose particulièrement aux organisateurs du colloque.

Malgré eux, en relisant ces textes, ils revivent le fil des événements qui ont précédé la journée du 26 octobre, les joies et les déconvenues qu’ils ont vécues, toutes péripéties propres à ce genre d’événement. Comment en effet oublier l’émotion de cet inconditionnel d’Henri Guillemin, dont la voix signait l’avancée en âge, qui me téléphona un matin pour connaître les horaires du colloque. « Vous habitez Paris ? — Non ! s’exclama-t-il, j’habite à 500 km et je viens en voiture spécialement pour lui, pour Guillemin ! » Ou cet étudiant me demandant des adresses d’amis bienveillants ou d’hôtels bon marché près de l’Institut catholique, car il venait de Bruxelles et avait même décalé ses congés en apprenant la tenue du colloque. Ou encore cette femme qui dans sa jeunesse avait découvert Henri Guillemin à travers ses conférences télévisées, ce qui l’avait marquée à jamais dans le choix de ses études et de son travail, et qui me parlait d’Henri Guillemin avec tant de ferveur et d’intelligence que je l’imaginais aisément faire partie des intervenants pour une prochaine fois.

Revivre la genèse du colloque amène immanquablement à revivre le chaleureux déjeuner de janvier 2013 au cours duquel Edwy Plenel, plein d’enthousiasme, confirma le partenariat de Mediapart ainsi que sa présence à la table ronde finale. Sur ce point, le soutien de Mediapart, en mettant notre blog d’information sur le colloque en première page dès le début de septembre, nous a été très précieux. Car comment mobiliser le public sans communiquer ? Il y eut aussi Témoignage chrétien avec le beau texte de Patrick Rödel en une du numéro du 17 octobre 2013. Et enfin, je me souviens de l’immédiate mobilisation de l’association des Amis de Robespierre pour le Bicentenaire de la Révolution (ARBR) qui activa très efficacement son important réseau, créant le flux régulier des premières pré-inscriptions. Presque tous les messages reçus à travers ces relais furent accompagnés de remerciements et d’encouragements.

[…]

L’œuvre d’Henri Guillemin est si vaste et si utile par ces temps de pensée molle et confuse, presque urgente à faire vivre aujourd’hui, que d’autres voyages apparaissent nécessaires. Sans doute. Et c’est bien pour cela que le frêle esquif actuellement à quai, clapotant sagement dans son port d’arrivée, est prêt à appareiller de nouveau.

Édouard MANGIN

• Présentation du colloque :
http://etienne.chouard.free.fr/Europe/forum/index.php?2013/09/21/341-samedi-26-oct-2013-colloque-henri-guillemin-a-paris

• Vidéos du colloque :
http://etienne.chouard.free.fr/Europe/forum/index.php?2014/01/08/360-les-videos-du-colloque-2013-henri-guillemin-et-la-revolution-francaise-le-moment-robespierre

• Le texte de mon intervention :
Henri Guillemin et Robespierre : contre-histoire du gouvernement représentatif et propositions de prolongements constituants

http://etienne.chouard.free.fr/Europe/Etienne_Chouard_Henri_Guillemin_et_Robespierre_oct_2013.pdf

Je remercie tous ceux qui ont organisé cette rencontre chaleureuse et utile, et qui ont eu la gentillesse de m’y inviter. J’envoie un salut particulier à Patrick Berthier, qui a écrit des pages très émouvantes sur Guillemin, et qui a édité mon texte avec un soin méticuleux et un grand respect.

Merci aussi aux Éditions Utovie, de rendre disponibles, et donc de garder vivants, tous les travaux d’Henri Guillemin.

Étienne.

Suite de l’entretien avec « La Mutinerie » : conseils de lecture pour nous émanciper des « libéraux » esclavagistes

Voici la suite de l’entretien avec les jeunes gens de « La Mutinerie », à la maison (sur la terrasse du toit cette fois), le 14 février 2014. J’y parle de quelques livres que je trouve importants et utiles :

Simone Weil, « Note sur la suppression générale des partis politiques » »
Robert Michels, « Les partis politiques ; essai sur les tendances oligarchiques des démocraties »
David Graeber, « Dette : 5000 ans d’histoire »
Domenico Losurdo, « Contre-histoire du libéralisme »

Contre-histoire du

COMMENT SE FINANCE UNE DÉMOCRATIE ?

Encore merci à l’équipe « Devenons citoyens »
_______

Lien Facebook correspondant à ce billet :
https://www.facebook.com/etienne.chouard/posts/10152561343807317

Edwy Plenel / Étienne Chouard : le journalisme et les lanceurs d’alerte (Marat, Robespierre, Guillemin, Assange, Snowden, Manning…)

Pour ceux qui auraient loupé cet échange au cours de la table-ronde du colloque Henri Guillemin d’octobre dernier, le jeune et gentil virus Benoît nous a préparé cette courte et intéressante vidéo.

Je le remercie chaleureusement de conserver ainsi dans les mémoires, par son travail d’observation, d’analyse et de montage vidéo, ce moment Guillemin Robespierre Assange Snowden Lash Dewey Marat que j’avais bien aimé.