Archives pour la catégorie Référendum d’initiative populaire (RIC)

VOLEURS DE POUVOIRS contre CITOYENS CONSTITUANTS : Le Sénat rejette le Droit d’Amendement Citoyen — Cherchez la cause des causes


L’essentiel en 8,5 min. : entretien avec les Colibris, au Centre des Amanins, juillet 2012 :


Fil Facebook correspondant à ce billet :
https://www.facebook.com/etienne.chouard/posts/10156375301312317

Rendez-vous à Genève le 21 avril 2018, pour parler de L’INITIATIVE « MONNAIE PLEINE »

J’aurai bientôt le plaisir de retrouver mes chers amis suisses, le 21 avril à Etoy, entre Genève et Lausanne, pour une rencontre à propos de l’initiative « monnaie pleine », qui va bientôt (en juin prochain) conduire les citoyens Suisses à voter eux-mêmes (carrément) pour ou contre l’interdiction faite aux banques privées de créer la monnaie, bouleversement économique, chemin vers l’émancipation du peuple contre les usuriers et leurs guerres.

http://www.initiative-monnaie-pleine.ch/

Voici le programme de la journée :

Je souligne la procédure centrale qui permet ainsi aux Suisses d’opiner eux-mêmes sur les sujets de leur choix : le référendum d’initiative populaire ! Selon moi, nous n’aurons ce droit essentiel en France que quand nous serons devenus assez nombreux à nous être exercés à écrire nous-mêmes une constitution digne de ce nom. Si vous ne connaissez pas le RIC, le seul mouvement de défense du RIC en France, et l’irremplaçable Yvan Bachaud, il est plus que temps 🙂


http://www.ric-france.fr/

Pour revenir au projet « Monnaie pleine », il est probable que les médias (vendus précisément aux banques pour permettre aux plus riches de forger l’opinion publique dans le sens qui leur convient) vont casser les oreilles des pauvres Suisses pendant des mois avec des promesses d’apocalypse s’ils osent voter Oui. Mais le simple fait que ce sujet scandaleusement tabou devienne un sujet de débat national est déjà, en soi, un vrai progrès.

J’ai repéré dans le programme des tas de personnalités que je serai heureux de revoir ce 21 avril. J’ai hâte d’y être et de les écouter.

Entre autres, il y a François de Siebenthal, avec qui j’aime beaucoup parler de son pays : il est intarissable sur les vertus de la démocratie suisse et je voudrais faire avec lui, dimanche sans doute, un ou deux ateliers constituants. Un atelier sur la subsidiarité, c’est-à-dire la protection du souverain contre les différents pouvoirs délégués. Et si possible un autre sur la monnaie, car il me semble que l’initiative « monnaie pleine » ne saurait suffire à nous émanciper car l’autorité monétaire suisse va rester, selon moi, dans les mains de gredins 🙂 Et je voudrais avec François essayer de réfléchir un peu plus loin.

Il y a aussi Gérard Foucher, Christian Gomez et Philippe Bourcier de Carbon (tous deux disciples de Maurice Allais), et quelques autres que je suis vraiment content de retrouver, notamment la formidable équipe des citoyens insolents et astucieux de l’Assemblée des Actionnaires Actifs Positifs AAA+ : Chloé, Bernard, Gérard, Blaise, et tous les autres 🙂

Ça va être une belle journée.

Étienne.

Fil Facebook correspondant à ce billet :
https://www.facebook.com/etienne.chouard/posts/10156188209742317

« Les Pays-Bas suppriment le référendum » annonce la presse vendue

« Les Pays-Bas suppriment le référendum » titre la presse vendue.


Deux voleurs de pouvoir en action, le Premier ministre néerlandais Mark Rutte (centre) et Kajsa Ollongren, ministre des Affaires intérieures | Photo d’illustration – EPA

https://www.ouest-france.fr/europe/pays-bas/les-pays-bas-suppriment-le-referendum-5592281

Ce titre est trompeur, car il laisse entendre que ce sont les Néerlandais eux-mêmes qui ont choisi de renoncer à leur propre souveraineté, à leur droit de décider eux-mêmes de ce qu’est le bien commun, loi par loi.

Mais en fait, ce sont les voleurs de pouvoir qui s’autonomisent, comme toujours et partout dès que les peuples leur font confiance au lieu de s’en méfier comme de la peste.

Ce sont, comme d’habitude, des « élus » irresponsables, des professionnels du mensonge, des ennemis du peuple, qui s’affranchissent traîtreusement de tout contrôle sérieux de la part de ceux qu’ils prétendent « représenter ».

CE N’EST PAS AUX HOMMES AU POUVOIR D’ÉCRIRE LES RÈGLES DU POUVOIR.
C’est la règle n°1 en politique.
Et seuls les simples citoyens sont aptes et légitimes pour la comprendre et pour l’imposer, au plus haut niveau du droit.

Encore faut-il que ce soit des citoyens dignes de ce nom, c’est-à-dire qu’ils soient constituants. De simples électeurs, c’est-à-dire des enfants politiques, démissionnaires de leurs responsabilités constituantes c’est-à-dire démissionnaires de leur vigilance personnelle et permanente à l’égard de tous les pouvoirs, de tels électeurs ne méritent nullement d’être nommés citoyens : ce ne sont encore que des enfants ; il faudra qu’ils se transforment en adultes politiques pour devenir des citoyens dignes de ce nom.

De la même façon qu’on ne naît pas adulte,
ON NE NAÎT PAS CITOYEN, ON LE DEVIENT.

Les progrès du carcan oligarchique sont très inquiétants, ces derniers temps. La perte de la télévision et des journaux (désormais tous contrôlés par les plus riches) est une terrible catastrophe pour l’intérêt général et pour le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes.
Ça va encore mal se terminer, je le crains, avec l’aval de la population désinformée.

Il serait temps de se réveiller.

Étienne.

Fil Facebook correspondant à ce billet :
https://www.facebook.com/etienne.chouard/posts/10156131732312317

Proposition à soutenir sur « Parlement&Citoyens » : Instaurer le référendum d’initiative populaire RIC en toutes matières dans l’article 3 de notre Constitution

Une très bonne proposition, que nous devrions tous soutenir du mieux que nous le pouvons, sur le site « Parlement & Citoyens » :

Instaurer le référendum d’initiative populaire RIC en toutes matières dans l’article 3 de notre Constitution

======================

Description :
M. Castaner a affirmé au nom du gouvernement, et nous en sommes ravis : « aujourd’hui on veut sortir de cette théorie des droits formels qui sont sur le papier mais qui ne sont pas la réalité. »

Christophe Castaner, délégué général “En marche” et porte-parole du gouvernement, a annoncé le 30 août sur BFM :
(ici à 07:55) « la fin d’un monde politique » qui se contentait de donner des « droits théoriques » sans se préoccuper des « droits réels ».

Il a pris l’exemple de Lionel Jospin qui avait fait voter « le droit au logement opposable à tous ». C’est à dire que « tout le monde a droit au logement » avec la réalité que l’on constate.

Le CLIC (Comité de Liaison pour l’Initiative Citoyenne), propose justement de modifier l’article 3 de notre Constitution. L’art. 3 attribue la souveraineté nationale et en fixe les modalités d’exercice, mais ce n’est qu’un droit purement théorique. En effet, les citoyens n’ont pendant 5 ans aucun pouvoir d’agir sur leurs représentants, et cela quoi qu’ils fassent ! Quant aux référendums, en 60 ans, il n’y en a eu que 9, dont 2 étaient de purs plébiscites, et le dernier référendum de 2005 (il y a 12 ans !) a vu ses 55% de NON transformés en OUI en 2008 par le Congrès. (voir Note)

Le peuple disposera d’un “droit réel” avec cette simple modification de l’article 3 :

Proposition de loi constitutionnelle du CLIC
Article 3 :
“La souveraineté nationale appartient au peuple qui l’exerce par ses représentants et par la voie du référendum d’initiative citoyenne en toutes matières, y compris constitutionnelle et de ratification des traités ; cet article ne peut être modifié que par voie référendaire.
Si la loi organique fixant les modalités de ce référendum n’a pas été promulguée dans les six mois suivant l’adoption de cet article, l’assemblée nationale est dissoute ; les élections générales ont lieu vingt jours au moins et quarante jours au plus après la dissolution.”

Explication de cette formulation : Le référendum d’initiative exclusivement parlementaire, mensongèrement nommé « référendum d’initiative partagée” par la quasi totalité des médias et des élus, inscrit dans l’article 11 de la Constitution en juillet 2008, n’est entré en vigueur que le 1er janvier 2015. Six ans et demi après son adoption par le Congrès !

Note

1° Pour l’exercice de la souveraineté par la voie de ses représentants.

Quoi que fassent les élus – et jusqu’au contraire de certaines promesses – pendant 5 ANS, les électeurs ne peuvent pas reprendre la parole pour décider de ce qui pourtant les regarde. En effet, ils ne disposent pas du référendum d’initiative citoyenne en toutes matières qui leur permettrait d’en appeler à l’arbitrage du corps électoral.

Une loi estimée inappropriée ou injuste pourrait faire l’objet d’un référendum abrogatif ou d’un veto suspensif provisoire.

Une promesse qui “ tarderait à venir” pourrait être soumise rapidement au peuple devenu souverain.

2° Pour l’exercice de la souveraineté par la voie du référendum (à l’initiative du Président de la République)

Depuis l’adoption de la Constitution de la Vème République en 1958, environ 60 ans, il n’y a eu que 9 référendums à l’initiative du Président ! Un tous les 6 à 7 ans. (Et encore il y en a eu 2 qui étaient de purs “plébiscites”.)

Au lieu d’utiliser la voie du Congrès, F.Mitterrand et J.Chirac, absolument certains de la réponse OUI, ont utilisé la voie coûteuse du référendum pour “jouer les démocrates” à bon compte !

Objectif
Obtenir le RIC !

Le Référendum d’Initiative Citoyenne, permet à des citoyens estimant certaines lois inappropriées ou injustes, de tenter de les faire abroger, mais il leur permet également d’en adopter de nouvelles élaborées par des citoyens compétents et motivés. Le référendum d’initiative citoyenne est la condition sine qua non d’une relation de confiance entre citoyens et élus.

On ne peut faire confiance à des élus qui – pendant 5 ans – confisquent le pouvoir au peuple « dit » souverain.

Un nombre utile de citoyens « compétents et motivés » dans un domaine, ne viendra assidûment « participer », que quand il pourra en appeler à l’arbitrage du corps électoral s’il estime ne pas avoir été suffisamment entendu par les élus. On ne fait pas discuter utilement des pots de terre et des pots de fer.

=========================


https://parlement-et-citoyens.fr/projects/petition-legislative/collect/deposez-votre-petition/proposals/instauration-du-referendum-d-initiative-citoyenne

J’ai voté moi-même avec ce commentaire
(l’antienne d’Étienne 🙂 ) :

« Dans une vraie démocratie, les citoyens votent eux-mêmes les lois => donc, pas besoin de référendum.

Mais dans une « démocratie représentative » (qui est un oxymore, une tromperie), le minimum, pour que les électeurs ne soient pas complètement sans défense contre les abus de pouvoir, le minimum est d’instituer un VRAI RIC.

Ce n’est pas aux hommes au pouvoir d’écrire les règles du pouvoir.

Si on veut une constitution digne de ce nom, il faudra apprendre à l’écrire nous-mêmes, dans des mini-ateliers constituants populaires, prolifiques et contagieux. »

__________________

Fil Facebook correspondant à ce billet :
https://www.facebook.com/etienne.chouard/posts/10155778017047317