[Fake suffrage universel : élire n’est pas voter] Les Gilets jaunes, le RIC et Chouard… Et la muselière de la calomnie commode « rouge-brun »

Souvenir : je vis dans un pays où les vrais opposants politiques sont condamnés dans les grands médias (et finalement bâillonnés) sans jamais leur permettre loyalement de se défendre :

Ici, dans cette émission de C dans l’air du 18 janvier 2019, les commentateurs se trompent : les gilets jaunes et Chouard ne contestent pas « toute forme de représentation », ils contestent « toute forme de représentation instituée (et verrouillée) par les représentants« , ce qui est totalement différent : ce n’est pas aux hommes au pouvoir d’écrire les règles du pouvoir (la constitution) ; ce n’est pas aux représentants d’écrire les règles de la représentation (la constitution) ; ce n’est pas aux élus d’écrire ou de modifier la constitution.

Les représentés sont les seuls à être à la fois aptes et légitimes pour écrire et modifier la constitution.

Ce que les « élus » appellent mensongèrement « le suffrage universel » est un fake : élire n’est pas voter. Élire, c’est même le contraire de voter : élire, c’est renoncer à voter.

Ce que les « élus » appellent mensongèrement « la démocratie » est un fake : dans une vraie démocratie, un homme = une voix pour voter les lois, pas pour désigner des maîtres.

Le gouvernement représentatif institué par les élus est (depuis le début) un système de domination parlementaire, c’est la négation même de la démocratie : la république parlementaire est antidémocratique, pensée et voulue dès son origine, en 1789, comme rempart contre la démocratie.

La procédure de l’élection est profondément, ontologiquement (dans son être même), antidémocratique.

La seule procédure authentiquement démocratique est le tirage au sort.

La seule élection acceptable en démocratie est l’élection voulue et instituée par les électeurs eux-mêmes (et évidemment jamais l’élection voulue et instituée par les élus).

La constitution, c’est le contrat de travail des élus. Ce n’est évidemment pas aux élus d’écrire et modifier eux-mêmes leur propre contrat de travail

Les médias (tous vendus aux riches) ne donnent la parole qu’à l’opposition contrôlée (© 1984, Orwell), celle dont le système de domination n’a rien à craindre. La « Pravda des milliardaires » (l’ensemble des médias achetés par les 9 personnes les plus riches du pays) prive de toute parole les vrais opposants politiques.

Je réclame (mais les tricheurs me refuseront) des débats loyaux (démocratiques, quoi) avec mes contradicteurs.

Mais je doute que des gens comme Rudy Reichstadt ou Daniel Schneidermann ou Jean-Michel Aphatie ou Ali Baddou ou Laurent Jauffrin ou les autres voleurs de droit de parole soient capables (ni aient le courage) d’un tel débat : tout ce dont ils sont capables, apparemment, c’est de me taper dans le dos, à plusieurs, alors que je suis absent, ou attaché et bâillonné… Pas de quoi se vanter.

Mais on lâche rien. Chouard mort ou vif, les Gilets jaunes constituants vaincront 🙂

Étienne.

11 réponses à “[Fake suffrage universel : élire n’est pas voter] Les Gilets jaunes, le RIC et Chouard… Et la muselière de la calomnie commode « rouge-brun »

  1. Alain Minmeister

    Bonjour Monsieur ,
    Le RIC est pour moi une évidence , j ai assisté à l une de vos conférences à Forcalquier en 2019 , je suis parti après une heure . Les questions qui vous étaient adressés mettaient en évidence le niveau d’inculture de mes concitoyens, et leurs propension au moindre effort ! Le vote actuel est bien pratique en ce sens , qu’il délègue dans l esprit de l électeur la responsabilité d’être l auteur de sa vie ,et cela lui coutera très cher , le prix ? sa liberté !!!!
    J’ai espéré un instant que vous collaboriez à la revue front populaire ! Pourquoi pas ? je vous le demande !
    Mr de la Boétie et son petit livre « discourt de la servitude volontaire  » me semble contenir assez d arguments pour soutenir votre démarche .
    Je pense parfois que la principale condition d’une nouvelle constitution passe par le développement de la conscience et du sens de la responsabilité individuel ! Le préalable étant la maitrise des enseignements fondamentaux propres à l’élaboration d’une pensée critique permettant de féconder des idées nouvelles Des hommes libres penseurs ! L’intelligence n’est pas un obstacle à la vie sociale , c’est une menace pour toutes les dictatures et surtout sous leur formes prétendument Républicaine démocratique !
    Mefiez vous Mr Chouard , bientôt , penser sera un délit avant de devenir un crime !

    • Thierry Saladin

      Bonjour M. Minmeister,
      «Le RIC est pour moi une évidence, j ai assisté à l’une de vos conférences à Forcalquier en 2019 , je suis parti après une heure. Les questions qui vous étaient adressées mettaient en évidence le niveau d’inculture de mes concitoyens, et leurs [ndr : leur manque de] propension au moindre effort ! »

      Tout est dit.
      Il faudrait faire de l’éducation populaire. Mais voilà, ce manque de propension au moindre effort, entretenu il est vrai par un abrutissement des masses qui fonctionne à plein, et ce de la part des médias dominants, laisse peu d’espoir. Disons à court terme.
      Toute la question est de savoir si ce temps (qui passe et qui est perdu) joue pour ou contre nous.
      Cordialement.
      Thierry Saladin

  2. Merci,
    Je vous suis depuis 2009 et je peux observer qu’à force de vous frotter à vos contradicteurs, votre argumentation s’affute, s’affine, pour ne garder que l’essentiel. C’est bien, c’est ce qu’il faut pour marquer les esprit. Du 0% superflus.
    A quand un vrai livre (plus étoffé que celui sorti en plein dans la crise des GJ) ?

  3. Il y a 2 passages intéressants dans cet extrait de « C dans l’air » du 18 janvier 2019, d’abord à la minute 7’30 :
    des « réseaux d’influence très puissants se sont développés à bas bruit, sur les réseaux sociaux et internet, à l’abri … euh non, à l’écart des grands médias ».

    Ce lapsus « à l’abri des grands médias » est un excellent conseil : il faut fuir ce terrain, certes attirant et confortable mais acide et auto-destructeur, où le « débat » est truqué, servant au mieux de caution, au pire à décrédibiliser la démocratie.

    Dans cet extrait, Étienne, ta parole politique (« élire est le contraire de voter ») est *noyée* dans une succession de mensonges : tu es réduit à être une « star des gilets jaunes » « entourée d’admirateurs », totalement numérisée (7 M de vues du blog, 145 000 amis sur FB, 35 000 amis sur Twitter, 600 spectateurs pendant 3h, un zénith de 3000 places …).

    C’est moins ton opinion de la représentation qu’on retient de cet extrait que la haine projetée sur toi (… et sur le RIC) : « se constituer en phalanges », « l’armée doit basculer », tes « liens avec l’extrême-droite et les milieux complotistes », le « ressort rouge-brun », …

    Alors même que le directeur de « conspiracy watch » dit que la critique de la « démocratie » actuelle n’est pas raciste, complotiste ou d’extrême-droite, ça ne gêne personne que cette précision soit contradictoire avec le reste puisque tu es tout de même un « danger » selon lui, puisque « tu gommes toute différence entre la démocratie actuelle et les dictatures » … Je ne sais pas d’où il sort ça mais passons 🙂

    Second passage intéressant : à la minute 9’05, tu serais un « leader d’opinion auto-entrepreneur » ayant obtenu une audience « sans aucun moyen financier ». Et ça, c’est très embêtant ! Car si les riches ne contrôlent plus la création de l’audience, où va-t-on ? Les citoyens veulent « participer » à la politique, très bien, on va leur donner les miettes suffisantes, mais s’ils recommencent à voter NON comme en 2005, ça ne va plus du tout !

    TV et radios diffusent en permanence et massivement, unilatéralement et sans interactivité, le besoin de nombres, d’uniformes, de mérites, de compétitions et de peurs.

    Cette anorexie mentale collective est particulièrement visible dans la saison 3 de la série de propagande aristocratique « Baron Noir » où le héros, arriviste se prétendant humaniste, cloue le bec (avec une prétendue « argumentation » digne des compétitions les plus spectaculaires …) lors du débat d’entre deux tours à un personnage qui pue ta caricature au-delà de toute raison.

    Étienne, nous avons connu ton long travail d’analyses en 2005 via un billet publié sur ton blog, hors des médias de masse et sans aucun soutien des « personnalités » qui en sont issues.

    Ton audience est née non pas d’en haut, d’organes centralisés où le pouvoir rend fou, mais d’en bas, relayée par des milliers de mails de citoyens de tout niveau social qui retrouvaient leurs « sensations » politiques dans tes arguments.

    L’issue est là.

  4. Soutient et courage Étienne,

    J’essaye de me concentrer sur ce que l’humanité fait de beau, plutôt que sur ce genre d’émission qui vole pas haut, sinon ça devient trop désespérant.

  5. Le ressort « rouge-brun » , un des outils à utiliser pour décrédibiliser tous ceux qui font peur au système ! Mais quand c’est Clémentine Autain , reprise en choeur par les médias pour relancer la machine à calomnies , cette femme députaillée a oublié de mentionner que son grand-père est le fondateur du Front National de 1960 à 1962 ! Je ne vais pas engager une bataille de commérages , mais c’est fort de café de jouer les arroseurs arrosés , sans être forcée d’être une adepte de la secte ! Que sait -- ton de ce que cache son moi profond ?

  6. En effet…
    écœurant
    Clémentine Cécile Autain est la fille de la comédienne Dominique Laffin (1952-1985) et du chanteur Yvan Dautin (né en 1945). Son grand-père maternel fut le député de l’Yonne (1960-1962) et fondateur du Front national pour l’Algérie française, André Laffin.

    Clémentine Autain — Wikipédia
    https://fr.wikipedia.org/wiki/André_Laffin
    …fort de café! et c’est peu dire.
    C’est pas du « commérage », faut bien remettre les pendules à l’heure à tous ces hypocrites!

  7. Elysabeth Deux

    Il y en a marre des commérages mais bon autant dire la vérité derrière ces fameux commérages contre Etienne et autres personnes dissidentes. le réseau de Rudy Reischtadt peux compter sur plus de 400 personnes, sa première victime fut René Balme avec « un collectif » qui oeuvre, toujours, depuis avec l’appui du réseau BHL . https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLScUOXZzEwnFvQ59REy_KAlPchJyu8N7W5mFuo2imHa49MNnmA/viewform?formkey=dDhvYXk0ZzJSVDRaNnZackVqamZwNmc6MQ#gid=0 Lynché, insulté, foulée dans la boue, ils ont forcé le parti de gauche à le faire démissionner ..Celle qui officie a cette « oeuvre » est Martine Billard ancienne mangeuse a un lobby très connuhttp://www.martine-billard.fr/post/2014/01/04/Tenir-des-propos-antis%C3%A9mites-ne-rel%C3%A8vent-pas-de-la-libert%C3%A9-d-expression%2C-c-est-un-d%C3%A9lit-%21 Martine Billard a obéi ayant reçu « un petit mot » quelques jours avant son article.
    Quand a Daniel Schneidermann « il vous â lâché » sous la pression de mêmes accusations par un « collectif » d’antifas et la pseudo-journaliste Ornella Guyet (écrivant a Rue 89 et Street-Press)..les mots de complotisme, conspirationnisme ont été importé des Usa et calqué sur le modèle français par les néoconservateurs dont Rudy membre du Cercle de l’Oratoire. https://anticons.wordpress.com/2013/09/09/rudy-reichstadt-opportuniste-neo-conservateur/ En effet vous ne pouvez compter que sur le peuple, celui que vous défendez a travers votre travail et prises de position ..Bonne continuation

  8. Sur « les crises » -- 23/08/2020
    Les théories libérales ont-elles favorisé l’émergence du nazisme ?
    https://www.les-crises.fr/les-theories-liberales-ont-elles-favorise-lemergence-du-nazisme/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *