François Ruffin et moi

J’aime assez ce portrait de François Ruffin sur France Culture (malgré les objectifs sans doute « diviseurs de l’opposition » de l’auteur de l’article), François dont je me sens souvent infiniment proche, notamment dans sa recherche de rassemblement de toutes les classes populaires autour de leur cause commune (j’utilise là mes mots à moi) contre l’oppression organisée par les classes oisives :

François Ruffin disrupte l’opposition


https://www.franceculture.fr/emissions/le-billet-politique/le-billet-politique-du-mardi-12-mars-2019

Une des différences entre nous deux, je crois (à part mon approche institutionnelle d’un peuple devenant constituant que François ne partage pas du tout), c’est que j’assume, moi, le fait que le résultat, — le peuple rassemblé autour d’une cause commune –, inclut forcément des gens de TOUS les bords politiques, y compris des bords déclarés « infréquentables » (impurs et bannis comme le seraient les « intouchables » en Inde) par les politiciens.

Je ne reconnais pas l’étiquette politique « infréquentable », que je considère comme raciste (essentialisante et définitive) et antipolitique. Je crois, comme les Grecs antiques, que les citoyens doivent défendre mordicus l’iségoria (le droit de parole pour TOUS, à tout moment et à tout propos) plus encore que l’isonomia (l’égalité devant la loi), pour permettre à TOUS de défendre le bien commun à leur manière.

Je refuse de réduire les hommes à leurs opinions du moment, comme si ces opinions étaient leur identité, leur nature, à vie.

Qu’il le veuille ou non, François sert aussi de « passerelle » entre humains artificiellement divisés, pour nous rejoindre sur l’essentiel, et moi je trouve ça bien. C’est même peut-être le plus important.

Malgré les « petites phrases » qui peuvent lui être extorquées sous pression puis montées en épingle (*) par les journalistes organiques du système de domination parlementaire, je conserve à François mon amitié et mon admiration. C’est un type bien, mu profondément par la recherche du bien commun.

Désuni, le peuple perdra toujours.
Uni, le peuple gagnera toujours.

Ce qui se passe en ce moment dans le pays, en profondeur, est grand.

Étienne.

(*) Je pense à l’article du Point évoqué ici : « Le mea culpa de François Ruffin sur le cas Etienne Chouard », et qui est bien meilleur dans sa version papier, plus intéressant et moins malveillant que cet extrait racoleur et exagéré destiné au web.

Fil Facebook correspondant à ce billet :
https://www.facebook.com/etienne.chouard/posts/10156990470392317

8 réponses à “François Ruffin et moi

  1. Bonjour,

    http://rogergaraudy.blogspot.com/2019/03/tribune-libre-appel-la-conscience.html

    Je suis l’auteur de cet appel, il a été envoyé à 7000 adresses électroniques, à travers la Francophonie ; si vous le souhaitez, je vous l’envoie dans un fichier Word.

    Vous êtes un authentique résistant et certes un brave homme, et je vous souhaite une bonne continuation dans votre travail.

    A. Dris

  2. Très déçu d’apprendre qu’en soutenant Asselineau, cher Etienne, vous abandonniez en quelque sorte l’idée d’une VIème république écrite par une Assemblée Constituante Citoyenne (Asselineau est résolument contre). Voir même que vous mettiez de l’eau dans le vin en ce qui concerne le RIC (Asselineau veut bien des référendums « mais pas trop souvent » pour ne pas désacraliser blablabla et certainement pas « en toute matière » – voir votre dernier débat avec lui).

  3. Citoyen Constituant

    Le lien que vous avez mis vers l’article du Point ne semble pas fonctionner chez moi et peut-être partout alors. Celui-ci fonctionne chez moi :
    https://www.lepoint.fr/politique/le-mea-culpa-de-francois-ruffin-sur-le-cas-etienne-chouard-13-03-2019-2300402_20.php#xtmc=ruffin-chouard&xtnp=1&xtcr=2
    J’ai trouvé cette article aussi en passant, sorti un jour environ après l’autre, de l’AFP apparemment, il est bien mieux envers vous :
    https://www.lepoint.fr/politique/hommage-a-chouard-ruffin-confesse-une-erreur-14-03-2019-2300961_20.php#xtmc=ruffin-chouard&xtnp=1&xtcr=1

  4. Étienne, je suis étonné de voir combien tu es naïf sur François Ruffin.

    Il vient de te renier : «  Le souci, c’est qu’au-delà de Chouard, de ses propos, de sa confusion, dans ses débats grouillent des groupuscules d’extrême droite, qui en font un point d’appui, un lieu de recrutement. (…) Je n’avais pas vu combien il pouvait servir de passerelle.  »

    https://francefrexit.com/index.php/2019/03/13/ric-et-gilets-jaunes-ruffin-renie-chouard/

    Ce que tu se sembles pas voir, c’est qu’il te sacrifiera sur l’autel de sa réussite.

    Et aussi : « Je ne trouve pas la pensée de Chouard particulièrement construite ». Ben voyons… Après toutes les recherches, les réflexions, et les explications claires et construites, articulées, que tu as données sur la constitution, la fausse démocratie, etc., dans tes nombreuses conférences et tes ateliers…

    Même si François Ruffin dénonce avec talent beaucoup d’injustices sociales, il ambitionne. Tu comprends ? Il AMBITIONNE ! Et il ne mettra pas en péril sa « carrière » pour toi. ^^
    Il est train de te lâcher car le système médiatique lui met la pression, et qu’il a choisi de se distancier de toi pour sa carrière. C’est triste, mais c’est la réalité.

    Amitiés.

    • Guillaume Silve

      Oui on a bien compris que F. Ruffin n’avait finalement qu’une obsession que l’on peut décrypter au travers de son dernier bouquin : le pouvoir. Et qui plus est, sera renforcé par le lâcher-prise progressif de JL. Mélenchon à la tête de LFI, qui va prendre effet après les prochaines élections européennes, au profit de ce monsieur. Monsieur que je trouve pourtant à la base au combat plus que louable. C’est affligeant de voir finalement que la bonté naturelle des humains est bien souvent compromise dès que les enjeux d’une quelconque influence apparaissent…

      • Pas d accord.
        Cela arrive en réaction au fait qu etienne appelle à voter asselineau.
        D où désolidarisation obligée…

        Etienne tu ne crois pas au plan A et plan B? On n en aurait pas le temps ?
        Merci de ta réponse.

  5. « Étienne Chouard, les médias et le virus de l’extrême droite » par Jordanix sur cette affaire de passerelle :
    https://www.youtube.com/watch?v=InSmiL5pwpk

    Excellent !

  6. « J’aime assez ce portrait de François Ruffin sur France Culture »
    Il y a du vrai dans ce portrait mais il est quand même bien à charge (mais qu’attendre d’un média gouvernemental…).
    Par exemple ils n’ont pas peur d’écrire : « On attend toujours de connaître le modèle de société idéal de François Ruffin », alors que celui-ci est dans le groupe de la FI et adhère à son programme (sans parler de ses nombreux amendements à l’AN).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *