[Mise au point] Ce qui m’anime : NOTRE CAUSE COMMUNE : apprendre à instituer nous-mêmes la puissance politique qui nous manque

On dirait que, chaque fois que mes concitoyens sont nombreux à dire de moi du bien, les journaux de mon pays montent au créneau nombreux pour dire de moi du mal…

– Ça a commencé en 2005, à l’occasion du débat référendaire contre le TCE.

– Ça a recommencé en 2008, à l’occasion de la haute trahison du Traité de Lisbonne, imposé au peuple par voie parlementaire – violence inouïe du 4 février 2008.

– Ça a encore recommencé en 2014, à l’occasion d’une vidéo extraite de Ce soir ou jamais (qui a fait depuis plus de 39 millions de vues).

– Et voilà que ça recommence en 2018, avec les gilets jaunes qui s’emparent de l’idée du RIC pour enfin s’émanciper par eux-mêmes et reprendre leur destin en main…

Il y a une étonnante régularité des journalistes de mon pays à me diaboliser tous ensemble (Libération, Le Monde, Le Point, L’Express, L’Obs, Les inrockuptibles, Charlie, et j’en passe…) chaque fois qu’il importe d’éviter d’avoir à argumenter en direct sur le fond.

C’est comme des accès de fièvre, d’un système de domination par le mensonge, pour se protéger contre un virus de vérité démocratique.

Les mots-clefs qui servent à justifier ma mise à l’écart des débats publics sont : complotisme, extrême droite, rouge-brun, heures sombres, antisémitisme, conspirationnisme, confusionnisme… Ces mots étant, pour la plupart, soit utilisés à l’envers, soit carrément absents des dictionnaires, donc sans définition… C’est plus commode pour diffamer impunément.

Systématiquement, les médias rajoutent aussi « Soral », comme si je cottoyais ou soutenais ce personnage infréquentable, alors que j’ai écrit le 28 novembre 2014, pour lever toute ambiguïté : « j’ai rapidement compris que Soral n’est pas du tout un démocrate, évidemment : il est autoritaire et il défend une idéologie autoritaire, au strict opposé de ce que je défends moi. Je ne veux pas plus de sa « dictature éclairée » que de n’importe quelle dictature, évidemment. […] tout récemment, j’ai découvert dans une publication de Soral des propos terribles et dangereux […] Je ne peux évidemment pas valider une parole pareille, froidement raciste, sexiste, autoritaire […] il y a un risque d’escalade des racismes… »

Mais les « journalistes » continuent encore aujourd’hui à relancer des polémiques avec des bouts de phrases sorties de leur contexte et sur lesquelles je me suis déjà expliqué dix fois…

Tout ceci empêche de penser.

 

Pour contredire toutes ces révoltantes calomnies, je vais résumer ici ce qui m’anime vraiment :

 
Tout ce que je pense, tout ce que je dis, tout ce que j’écris, tout ce que je fais depuis quinze ans vise à empêcher toutes les formes de domination.

La colonne vertébrale de tout mon travail depuis 2005, c’est l’organisation de la résistance populaire à toutes les formes d’abus de pouvoir, à toutes les intrigues contraires à l’intérêt général, à toutes les formes de corruption des organes de décision publique, à tous les systèmes arbitraires et autoritaires.

Je condamne évidemment sans la moindre ambiguïté toutes les formes de racisme et d’antisémitisme, d’homophobie, de sexisme, toutes les brutalités, toutes les injustices, et bien sûr toutes les formes de colonisation et d’atteintes aux droits de l’homme.

Je distingue très bien — je ne confonds pas — les pensées et paroles dangereuses et injustes, des pensées et paroles utiles au bien commun.

Je défends — sans jamais dévier — un projet radicalement et profondément humaniste : l’auto-institution pacifique de la société par les citoyens eux-mêmes ; et je combats évidemment — à leurs racines — toutes les idéologies autoritaires, violentes et ségrégatives.

Pour réfléchir à ce projet COMMUN, qui doit évidemment inclure TOUS les citoyens (sans distinction d’origine, de croyance, de culture, d’opinion), je dois comprendre — et donc parler avec — tout le monde. Je n’enferme pas mes interlocuteurs dans leurs opinions du moment (comme si leurs pensées étaient leur nature, à vie) : je crois que chacun peut (et va sans doute) changer d’avis, au gré de ses conversations politiques. La politique, selon moi, ça sert précisément à ça : découvrir en parlant où je me trompe, ou essayer de convaincre mon interlocuteur. Comme tout le monde, je ne progresse que dans la controverse, affûtée et bienveillante. J’ai besoin de mes contradicteurs pour progresser. Et je compte bien qu’ils fassent de même.

Je crois que la démocratie (véritable) est un système d’institutions qui nous OBLIGE (parce qu’on n’a pas envie) À DIALOGUER avec tous, et notamment ceux avec lesquels on est le plus gravement en désaccord, pour éviter la violence.

Je suis un homme honnête, humaniste, pacifique et dévoué au bien commun. Et s’il m’arrive, parfois, de commettre une erreur, je tente au mieux de la corriger.

En conclusion, je trouve scandaleux que les « responsables de l’information » de mon pays me harcèlent en me présentant tout au rebours de ce que je suis, 1) à l’évidence sans connaître mon travail, 2) sans même me contacter pour m’interviewer avant de me mettre en cause, et 3) refusent de me laisser m’exprimer en public loyalement, c’est-à dire en direct.

Étienne Chouard.

 

Annexe : Charte de Munich, code de déontologie des journalistes du monde entier :

Devoir n°1 : Respecter la vérité, quelles qu’en puissent être les conséquences pour lui-même, et ce, en raison du droit que le public a de connaître la vérité.

Devoir n°2 : Défendre la liberté de l’information, du commentaire et de la critique.

Devoir n°3 : Publier seulement les informations dont l’origine est connue ou les accompagner, si c’est nécessaire, des réserves qui s’imposent ; ne pas supprimer les informations essentielles et ne pas altérer les textes et les documents.

Devoir n°4 : Ne pas user de méthodes déloyales pour obtenir des informations, des photographies et des documents.

Devoir n°5 : S’obliger à respecter la vie privée des personnes.

Devoir n°6 : Rectifier toute information publiée qui se révèle inexacte.

Devoir n°7 : Garder le secret professionnel et ne pas divulguer la source des informations obtenues confidentiellement.

Devoir n°8 : S’interdire le plagiat, la calomnie, la diffamation, les accusations sans fondement ainsi que de recevoir un quelconque avantage en raison de la publication ou de la suppression d’une information.

Devoir n°9 : Ne jamais confondre le métier de journaliste avec celui du publicitaire ou du propagandiste ; n’accepter aucune consigne, directe ou indirecte, des annonceurs.

Devoir n°10 : Refuser toute pression et n’accepter de directives rédactionnelles que des responsables de la rédaction.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Charte_de_Munich


Pour les journalistes ayant l’intention de travailler un peu avant d’écrire sur moi, je signale ces deux « excellents » 😉 petits livres, l’un théorique l’autre pratique, disponibles pour une somme modique dans toutes les bonnes librairies :

Fil Facebook correspondant à ce billet :
https://www.facebook.com/etienne.chouard/posts/10156961356142317

39 réponses à “[Mise au point] Ce qui m’anime : NOTRE CAUSE COMMUNE : apprendre à instituer nous-mêmes la puissance politique qui nous manque

  1. Pour compléter la librairie, je vous propose un petit essai que je viens de publier : http://citoyensdebout.org/2019/01/30/peut-on-batir-une-democratie/

    Monsieur Chouard, si ça éveille votre curiosité, envoyez-moi une adresse postale par courriel et je vous en expédie un dès réception, je me fendrai même d’une dédicace. Et si vous avez un doute, parlez-en à Philippe Pascot, il m’a également gratifié d’une petite préface.

    • CHELCHOWSKI MELISSA

      Bonjour Mr Chouard,

      Actuellement élève en première année de droit, j’ai été très sensibilisée à l’impulsion de vos ateliers constituants.

      Pour ce faire, j’ai proposé à ma promo d’organiser des ateliers constituants au sein de notre campus universitaire afin de devenir acteur de notre formation universitaire et de nous servir de nos outils de connaissances et de rédiger une Constitution d’origine citoyenne.

      Je vous adresse donc ce message afin de vous demander si vous accepteriez de venir nous rendre visite afin de nous sensibilisée davantage et de nous impulser dans notre démarche.

      Je passe aujourd’hui en Commission paritaire afin de soumettre ma proposition à nos professeurs.

      CHELCHOWSKI Melissa


  2. Rappel, pour réapprendre ensemble comment débattre intelligemment, sans s’empailler stupidement :

    [IMPORTANT] Ne ratez pas Montaigne (en français moderne) et notamment « L’art de la conversation » :

    http://chouard.org/blog/2018/12/31/important-ne-ratez-pas-montaigne-en-francais-moderne-et-notamment-lart-de-la-conversation/

  3. « On sent qu’il se passe quelque chose » : comment François Asselineau est devenu « très populaire » parmi les « gilets jaunes »


    https://www.francetvinfo.fr/economie/transports/gilets-jaunes/on-sent-qu-il-se-passe-quelque-chose-comment-francois-asselineau-est-devenu-tres-populaire-parmi-les-gilets-jaunes_3211503.html

    Merci à Gaëlle Joly, de France Info, à qui j’ai parlé au téléphone avant ce reportage, de n’avoir pas diabolisé ni déformé la pensée de ceux qu’elle a interviewés.

  4. Bonjour, convaincu pour ma part depuis quelques années, je suis tellement pessimiste sur notre capacité à rendre au peuple son libre arbitre, bien trop manipulé depuis si longtemps. Mais je veux y croire .et j’admire votre travail. Sur Nantes une conférence est elle prévue un jour ? Cordialement. Xavier

  5. Bonjour Mr Chouard,

    Auriez-vous la possibilité de me communiquer une adresse Courriel pour correspondre avec vous sans intermédiaire au sujet de la nouvelle constitution citoyenne tout les articles de la constitution actuelle sont modifiés le système actuel est modifié se serait pour vous communiquer cette constitution qui pourrait vous apporter des suggestions très intéressantes, merci
    Cordialement

  6. Bravo et merci Monsieur Chouard!
    Force et honneur! Vers une société plus juste et plus ouverte au dialogue. Bref, vers une société plus humaine. Avec tout mon soutien!

  7. Salut Etienne à toutes et à tous !!!

    La crapulerie gouvernementale poursuit son agenda pourri…
    Un serpent à sang froid ce Maudit…
    J’écoute ton échange avec Sapir. Bien sûr que c’est à nous de la réécrire cette constitution !!! Ne plie pas sur ce point. En plus du RIC, il est question de changer de république et de permettre au peuple d’écrire les textes fondamentaux de nos futures institutions !!!

    Concernant l’UE, j’étais dubitative, je me suis renseignée, au-dessus de la prison constitutionnelle actuelle se trouve les traités européens….Donc il faut sortir et réformer l’Europe. Ces salopards ont construit des prisons concentriques pour maintenir les peuples au stade d’esclaves. L’organisation bancaire mondiale depuis le début du siècle a bâti pierre par pierre leur projet économique libérale et liberticide pour les peuples. Ce sera la masse du peuple contre cette poignée de pourriture oppressante.

    La lutte ne fait que commencer mais désormais nous connaissons leurs plans et objectifs, et il est absolument hors de question de les laisser faire.

    Malika

  8. Le RIC c’est très bien et on est à fond pour (nous c’est ici les gilets jaunes de Lux près de Chalon-sur-Saône). On l’a intégré dans nos revendications dès le début. Mais on pense que ça ne suffit pas et qu’il faut en même temps transférer le pouvoir budgétaire au peuple par un système de vote préférentiel du budget « à la carte » lors d’un référendum budgétaire annuel.
    Nous avons lancé une pétition sur ce thème : https://change.org/p/supprimez-les-taxes
    Pouvez-vous SVP en prendre connaissance et si vous approuvez la signer et nous aider à la partager ?

  9. Bonjour

    Peut-on savoir ce qui est à l’origine de ce message, et notamment de votre introduction ?

    Je rappelle celle-ci :
    « On dirait que, chaque fois que mes concitoyens sont nombreux à dire de moi du bien, les journaux de mon pays montent au créneau nombreux pour dire de moi du mal… « 

    Ok, il y a certainement un article dans un quotidien ou un hebdomadaire, mais je ne vois rien qui se rapprocherait d’une manœuvre massive organisée pour nuire à vos idées. Surtout si la « fréquence » de ces attaques est aussi lâche que les dates de 2005, 2008, 2014…

    Je dis ça parce que cette diatribe pourrait décrédibiliser le reste de vos propos. Il me semble également qu’avoir le cuir un poil plus tanné ne pourrait pas nuire à l’expression de vos convictions, surtout quand on lit dans les commentaires de ceux qui vous soutiennent des mots pas spécialement amènes à l’égard d’autres personnages publics.

    Vincent

    • Le problème Vincent, c’est que chaque fois que l’occasion se présente pour lui de discuter plus « publiquement » (à une plus grande échelle) de ce en quoi il croit et pour lequel il se bat, les médias ont la fâcheuse tendance de balayer son existence – et donc tout discussion autour de ses véritables propos – en le catégorisant d’emblée comme extrémiste ou « proche de Soral » (celle-ci en particulier m’agace puisque cela revient à prendre les gens pour des imbéciles en s’abaissant minablement à ce qui n’est ni plus ni moins qu’une manipulation ouverte des faits et de l’opinion, ce que j’exècre dans le journalisme, car c’est ce qui lui enlève toute crédibilité).
      Bref tout cela est fait pour éviter de parler du fond.
      Il ne s’agit donc pas d’avoir le cuir tanné, mais de simplement au moins une fois pouvoir parler du sujet principal, sans que celui-ci ne soit d’emblée évincé par ces fausses accusations destinées à parler de tout sauf du sujet qui nous intéresse justement…

  10. Bonjour,
    Je vous ai découvert, vous et F.Asselineau, à quelques semaines d’intervalle vers 2010/2011. J’ai bifurqué UPR mais mon rêve serait vraiment qu’une fois sortis de l’UE, F.Asselineau puisse mettre sur les rails cette si belle idée (mais si dangereuse pour tout le monde, mais pas pire que la situation actuelle) de constituante par le peuple. Il entrerait dans l’histoire avec un grand H, au même titre que vous, même si ce n’est pas votre but. On peut espérer, rêver, et croire que l’Homme n’est pas si à jeter que cela. Vous n’êtes pas seul, et par delà le premier cercle de ceux qui apprécient vos idées et militent pour cela, beaucoup d’autres – tel que moi – distillent dès qu’ils le peuvent les idées de constituantes dans l’esprit des gens. De toute manière cela arrivera un jour ou il n’y aura pas de futur vivable.

  11. Bonjour Mr Chouard

    J’ai beaucoup d’admiration et de respect pour ce que vous faites vous

    êtes une très belle personne et je viens à vous aujourd’hui car je souhaiterais

    savoir si vous allez venir dans notre beau Jura si oui à quelle date et ou .

    Et si ce n’est pas prévu pourriez vous m’expliquer les démarches a faire pour

    que vous veniez nous rendre visite .

    Avec toute mon admiration j’espère bientôt vous lire .

    Patricia.

  12. Pour prolonger la citation de Sièyes page 28 de Notre Cause commune : « Dans la démocratie, les citoyens font eux-mêmes les lois, et nomment directement les officiers publics. Dans notre plan [le gouvernement représentatif], les citoyens font, plus ou moins immédiatement, le choix de leurs députés à l’Assemblée législative ; la législation cesse donc d’être démocratique et devient représentative.[2] »

    J’ai trouvé ceci, toujours dans ce même document de Sieyes, « Quelques idées de constitution applicables à la ville de Paris » :
    « Je répète souvent ce principe pour rappeler sans cesse que nous voulons une Constitution représentative & non démocratique. » (p.18-19)
    Source : https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k416898/f22.item.r=d%C3%A9mocratique

  13. GILETS JAUNES : LES BLESSÉS QUI DÉRANGENT
    https://www.youtube.com/watch?v=nuu4VKSmOs0&feature=youtu.be
    Bien à vous

  14. Vous êtes dur avec Alain Soral monsieur Chouard. Il n’a pas cessé de faire votre promotion sur son site internet depuis des années et parle de vous avec éloge en glorifiant votre travail. Beaucoup de personnes (dont moi même) vous connaissent et vous soutiennent par son intermédiaire.

    Je pense humblement que vous ne devriez pas le ranger dans la catégorie des « infréquentables » simplement parce que les éditorialistes (les réel ennemis) vous l’imposent.

    Soral lutte pour l’émancipation politique de TOUS les français tout comme vous. Et il est le seul dans le champs politique a proposer une réconciliation totale de tous avec tout le monde (qu’on soit de droite, de gauche, noir ou blancs etc).

    Bref ne vous trompez pas d’ennemi.

    Amicalement

    • C’est un fait objectif qu’il est infréquentable,
      même si ce mot est détestable en politique, si on est démocrate (parce que c’est une forme de racisme, et fait penser à la société indienne de castes qui désigne et martyrise des « intouchables », à vie, considérés comme impurs, à vie).

      • Infréquentable sous quel motif ?

        Il a ses travers mais sur le fond ses analyses sur l’impuissance politique dont le citoyen français fait l’objet concordent avec les vôtres. A chacun sa spécialité, a chacun son angle d’attaque pour faire face à ce problème mais en fin de parcours les combats se rejoignent.

        D’ailleurs ce n’est pas aux éditocrates de juger qui est fréquentable et qui ne l’est pas. N’a-t-on jamais vu un combattant/militant acquiescer de la tête lorsque l’ennemie lui intime avec qui il a le droit de s’allier ou non ?

        Le fait est que la controverse les agace et que la vérité les effraie. Vous-même le savez mieux que personne pour avoir subi (et pour subir encore) le même type de calomnie/mise à l’écart/déformation de propos/privation de droit de réponse etc…

        Quand bien même il aurait des propos virulents à l’encontre de certaines personnes (propos qu’il est tout à fait légitime de condamner j’en conviens) cela n’annule pas moins le fond de toutes ses analyses. Sa critique est loin de se borner à ce à quoi ses adversaires (les mêmes qui vous font face et vous attaquent) là réduise. Gardons-nous de jeter le bébé avec l’eau du bain.

        Je tiens à préciser que mon but n’est pas de faire ici l’apologie des thèses soraliennes loin de moi l’idée. Ceci dit je constate (et suis loin d’être le seul) que vous êtes deux brillants combattants qui luttent pour le bien des citoyens français (de toutes origines et de toute obédience politique qu’ils soient) chacun de votre côté alors que vos travaux (des plus salutaires) sont complémentaires. Ce qui attristent beaucoup d’entre nous mais surtout réduit et affaibli ce grand mouvement de contestation qui surgit en France. Mise à part l’aspect qui fait se dresser sur la tête les cheveux de nos élites, il n’y a pas une ligne dans ses thèses qui se disjoint des vôtres. C’est même l’inverse, elles sont synergiques.

        Bref, tout ça pour dire que l’honnêteté de votre combat, sa légitimité ainsi que le courage qui vous a porté ou vous êtes aujourd’hui doivent vous permettre de ne pas vous laisser intimider par la menace, les procès d’intention ou l’attaque ad hominem.

        Amicalement

    • Asselineau est tout à fait fréquentable parce qu’il reste toujours vague à l’égard du mondialisme et ne s’aventure jamais aux alentours de la cause des causes. En politique, c’est sans doute une tactique indispensable pour survivre. Les Soral, Ryssen et autres sont absolument infréquentables aujourd’hui pour tous ceux qui habitent encore le monde virtuel de la Matrice ou ceux qui en sont les agents de protection. Ils sont aussi indispensables pour avoir oeuvré à démasquer les vrais ennemis du peuple. Je leur suis reconnaissant pour leur combat et leur courage.

  15. Bonjour Monsieur Etienne,

    Le sort que vous subissez de la part de la médiacratie me rappelle celui subit par la France Insoumise et plus particulièrement de son porte parole Jean Luc Mélenchon. Vos propos qui définissent votre action ressemble comme deux gouttes d’eau à ceux de JLM…
    Je ne vois pas de différence notable entre votre visée et la notre, nous Insoumis que nous avons consigné dans notre programme l’Avenir en Commun.
    Les dernières propositions de loi déposées lors de notre niche parlementaire formalisent mon propos.
    Pourquoi ne pas oeuvrer ensemble pour que le peuple réécrive les règles du vivre ensemble à savoir LA CONSTITUANTE ?
    Cordialement à vous

    • Les Gens qui veulent à tout prix entrainer leurs amis dans l’Union Européenne savent très bien que c’est une erreur ! Deux hypothèses se profilent sur la sincérité des participants ! Soit, ils s’inscrivent dans un but inutile espérant en retirer une mainmise pour oeuvrer dans le meilleur des cas,
      soit il y a parmi eux qqu’un qui continue le travail innommable de Sarkosy !
      La traitrise de nos jours n’a plus de limites ! Je ne voterais pas pour eux …

  16. helena seamour

    Mr. Etienne, Tout ce que vous dites pour la promotion du RIC est tres intelligent et vrai. Pour comprendre, un individu qui peut lire peut voir de quoi vous parlez et la realite de notre systeme en France et aux Etats Unis (c’est le meme probleme: le mensonge que on est pas des democracy).
    Merci pour tout.
    Helena Seamour, Avocate USA

  17. Bonsoir Étienne et tout le monde
    Je n’ai pas de grand discours.
    Je soutiens Étienne pour son travail depuis tant d’années. Il nous éveille pour sortir enfin du capitalisme morbide dans lequel nous vivons.
    Et je le remercie du fond du coeur

  18. Les manifs ont permis de faire reconnaître le mouvement , ce qui a une valeur historique ; la rencontre, les échanges et la prise de conscience ( une minorité dérisoire détient preque tout au détriment d’une majorité lésée ) ont abouti à la demande d’une justice fiscale ( moins de taxes et surtout pas de taxe sur les produits de premières nécessités avec en corollaire une contribution des plus aisés , ISF ) ainsi que le pouvoir décisionnel à l’électorat ( RIC CARL) pour éviter les dérives qui nous ont menées a cette impasse.
    Au début surpris le pouvoir, en définitive , peut s’en accommoder, les FO ne changeront pas , crédits à payer , ils aiment ça ( soumission autorité / Milgram) et c’est nous qui les payons de nos deniers
    La grève générale ne marche pas avec des découverts à la moitié du mois sauf pour les agios. Une grève d’une journée est homéopathique.
    Reste la voie démocratique : rentrer au Parlement européen, à Assemblée nationale, prendre la présidence et s’offrir le Sénat…
    C’est long mais on s’y est pris un peu tard peut-être.
    Avouez que c’est bien verrouillé mais c’est jouable .
    Si on veut éviter la violence et la guerre civile.
    Les gilets jaunes victimes du Pouvoir seraient de bons représentants aux élections européennes, cela leur permettrait d’obtenir une compensation à leur handicap, une reconnaissance de la population et un but dans leur existence qui a basculé du jour au lendemain.
    Ils ne favoriseront pas Macron car ils lui prendront des voix , les déçus du macronisme sont nombreux et l’empathie des français face à cette violence inqualifiable est réelle.
    Ils prendront quelques voix aux extrêmes, certes, mais ces partis ne sont pas vraiment favorables à un RIC non verrouillé par les institutions et les extrémistes resteront des extrémistes .
    Ils puiseront surtout dans l’océan des abstentionnistes , 75% sont favorables aux gj , ceux qui manifestent ne sont que la partie émergée de l’iceberg.
    Et c’est une proportionnelle.
    Enfin les députés européens n’ayant qu’une valeur symbolique , ceci servira au moins à une bonne cause.
    RIC
    Pétition actuellement
    4.500.000 + verrou A.N.
    Insoumis 1.500.000 + verrou ?
    Assilineau 500.000 + verrou conseil constitutionnel
    GJ : 200.000 ou 300.000 sans verrou RIC CARL
    Référendum tous les 3 ou 4 mois avec plusieurs sujets.
    Priorités :
    Justice fiscale, abolir la précarité.
    Sortir de l’Europe telle qu’elle est.
    Par référendum.
    A partager

    • Citoyen Constituant

      Le seuil de 5% pour obtenir des sièges est le danger, il faut essayer de faire en sorte que les listes opposées à l’UE dépassent toutes le seuil.

  19. j’aimerai prendre contact avec mr CHOUARD et mr ASSELLINEAU bravo a tous deux mais sachez que le combat ne fait que commencer nous sommes le peuple mais moi je précise que je suis prolétaire et donc je fait alliance avec mr Assellineau pour le frexit

  20. Merci pour la clarification mais votre annonce d’un vote UPR sans mentionner la gauche radicale comme au minimum une alternative à considérer est dangereuse. Entre la sortie de l’UE comme tout programme sur des motifs souvent délirants dans une structure mono-personnelle d’un ex-énarque de droite et une constituante pour une VI république sociale écologique accompagnée d’une sortie des traités et des directives néolibérales au sein d’une structure rassemblant presque toutes les associations et les militants et dont le fait d’arme majeur a été de dégager le PS il y a deux ans, votre choix n’est pas cohérent état donné les idées que vous prétendez défendre. Le seul argument que je pourrais entendre est que la FI est trop assimilée à Mélenchon, a été trop présente médiatiquement et pas à la hauteur de ses idéaux pour appeler les Gilets Jaunes à voter pour elle, ce qui reviendrait à demander de dissoudre la FI (ou plutôt ses structures dirigeantes) pour reconstruire quelque chose de mieux. Mais faire ces griefs pour finir par voter UPR n’a pas de sens. Mélenchon était le leader de la campagne du NON en 2005, quand Asselineau était encore dans les cabinets des caciques de la droite réac et capitaliste. Votre choix est aussi insensé que ceux qui reprochent à la FI de ne pas être de gauche et finissent par voter PS.

  21. Ping : Un R.I.C., sinon rien ! – Citoyens debout !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *