[IMPORTANT]Soirée mémorable, le 8 février 2019, avec Paul Molac (député LREM) et Cédric André, et plein de gilets jaunes bretons : « LA BRETAGNE VEUT LE RIC »

C’est rarissime, de pouvoir interpeller longuement un élu de cette manière, ici notamment sur l’assassinat programmé de la Sécurité sociale .

Merci à Paul d’avoir accepté de présenter ensemble cette passionnante et utile controverse.

Et merci à Cédric et toute l’équipe d’avoir tout organisé parfaitement.

Étienne.

PS : est-ce que quelqu’un parmi nous pourrait rédiger le plan détaillé (et minuté) de cette rare et importante controverse ?

PPS : je viens de voir l’écran « demande de droit de réponse » à la fin 🙂 MERCI infiniment, Cédric et toute la bande des #BretonsConstituants, je vous trouve épatants.

Fil Facebook correspondant à ce billet :
https://www.facebook.com/etienne.chouard/posts/10156939640287317

10 réponses à “[IMPORTANT]Soirée mémorable, le 8 février 2019, avec Paul Molac (député LREM) et Cédric André, et plein de gilets jaunes bretons : « LA BRETAGNE VEUT LE RIC »

  1. Bonjour Etienne,
    Comment fait on pour s’assurer que le ric soit vraiment citoyen?
    Je m’explique, comment être sur qu’un puissant lobby, qu’un fortuné, ne monte pas une petite association, une sorte d’ONG pour porter des idées réactionnaires et dangereuses. Ils ont leur signatures. Alors bien sûr les médias dominant s’en donneront à cœur joie pour soutenir ce projet sous couvert que c’est une idée citoyenne…
    J’imagine bien dans un régime par exemple à la Borsalino au Brésil ou Trump dévoyer le ric en ce sens. Il faut vraiment un moyen de contrôle non?

  2. Salut Étienne, veux-tu que je rédige le plan détaillé de cette soirée ?

    Denis

  3. Bonsoir Etienne,
    De plus en plus de difficultés à se connecter au blog
    Messages de sécurité, réinitialisations intempestives …
    Je ne sais si c’est mon ordi mais il y a un problème
    Cdlmt

    Marco

  4. Mark Twain:
    « Ils ne savaient pas que c’était impossible alors ils l’ont fait »…le RIC 😉

  5. @Marco, le blog est très lent à s’afficher pour moi.
    Je suis tombé sur la « constitution » des pirates, du coup je la partage 😉 :

    Dans l’imaginaire collectif, les pirates sont perçus comme une bande de barbares sanguinaires sans foi ni loi. Bien que les pirates qui maraudaient dans les océans au 18e siècle assuraient leur subsistance par le fruit de la criminalité, la vie à bord de leur navire était très ordonnée.

    Avant de joindre un équipage, l’aspirant pirate devait signer une constitution qui détaillait les règles de vie en mer. Les pirates avaient aussi compris qu’il était à leur avantage de séparer les pouvoirs entre un capitaine et un quartier-maître. D’ailleurs, ces 2 postes étaient désignés au suffrage universel parmi les membres de l’équipage et la constitution prévoyait une procédure de destitution démocratique si le capitaine ou le quartier-maître abusait de leur pouvoir. Tous ces mécanismes assuraient une vie paisible à bord des navires.

    Parallèlement à la même époque, les marins qui travaillaient sur des navires marchands étaient traités en esclave: ils étaient battus régulièrement et le capitaine avait un pouvoir de vie ou de mort sur chacun des membres de son équipage.

    Comment peut-on expliquer les conditions de vie radicalement différentes sur les navires marchands et sur les navires-pirates ? Les pirates, contrairement au marin de la marine marchande, avaient le droit de porter des armes, alors que sur les navires marchands, seul le capitaine avait ce privilège.

    D’un côté, la décentralisation de la force faisait en sorte que le capitaine se devait de respecter les volontés de son équipage. De l’autre côté, le capitaine pouvait agir en despote parce qu’il avait le monopole de la force.

  6. J’ai pu discuter ce soir de grand débat national, avec plusieurs personnes de LREM dont un député. Et c’est très intéressant.

    Je suis forcé d’avouer que leur débat était bien plus ouvert que ce à quoi je m’attendais, et chacun a globalement pu s’exprimer.

    Mais, en tout cas, on a un contact chez LREM qui serait d’accord pour venir au débat contradictoire sur le RIC, qu’on va organiser dans le cadre de notre action RIC sur le RIC. Ça s’annonce vraiment très croustillant et j’espère vraiment que ça va se faire.

    Ce qui est incroyable, c’est qu’on a l’impression qu’au niveau LREM, il n’y a aucun répondant sur le RIC, qu’on arrive facilement limite à les retourner et les faire adhérer à nos idées. Comme dans ce débat avec Étienne, ou on a l’impression que le député est inexistant et ne fait que venir sur le positions d’Étienne.

  7. « Essai! Du mythe de la démocratie au mythe du RIC. » Bruno Bertez le 22-2-19
    https://brunobertez.com/2019/02/22/essai-du-mythe-de-la-democratie-au-mythe-du-ric/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *