Rendez-vous sur Sud Radio dimanche prochain, 30 déc. 2018 de 13h à 14h

Fil facebook correspondant à ce billet :
https://www.facebook.com/etienne.chouard/posts/10156808556637317

27 réponses à “Rendez-vous sur Sud Radio dimanche prochain, 30 déc. 2018 de 13h à 14h

  1. Cher Etienne Chouard,
    Je vous suis depuis des années et bravo pour votre franc parler, votre courage aussi dans la tourmente actuelle…
    (D’ailleurs comme disait Gandhi, on rit de vous, puis on vous combat, et finalement on gagne ! Et après avoir été raillé depuis des années, vous voilà combattu à présent ! Vous devriez être heureux ! C’est bon signe !)

    Je trouve qu’il serait intéressant de comprendre l’intérêt du Conseil National de Transition conseilnational.fr et voir son programme. Voir les videos sur la chaîne youtube demosophie.
    Et cette video de ce jour : https://www.youtube.com/watch?v=iXm5gSbcFd0&feature=em-uploademail

    Il me semble que vous ne connaissez pas le CNT car sinon je suis persuadé que vous en parleriez. En 2 mots, c’est une structure juridique qui garantit que la prise de pouvoir par le peuple et pour le peuple (sans leader) est légale et surtout légitime, et non considérée comme un putch et contré par l’ONU etc… et il n’y a aucun leader à sa tête.
    E Fiorile qui en a eu l’idée et qui l’explique ne veut pas être à la tête du CNT, mais seulement l’installer, c’est à dire selon son programme, avec conseils de citoyens pour les décisions immédiates, débats TV, infos TV pour informer le peuple des affaires cachées, et grand audit etc…

    C’est une structure pour une transition rapide permettant d’instituer alors ensuite tranquillement le régime que veut le peuple avec débats tv etc et votes par referendum.

    Suggestion : voir la video de ce jour de E Fiorile où il montre notamment que le RIC est la preuve qu’on serait toujours dans un système où on ne vote pas la loi nous-même sauf quand il y a RIC, alors que la vraie démocratie comme vous le dites est de voter les lois soi-même…

    Bref, faire connaître le CNT chez les Gilets Jaunes et faire qu’ils en comprennent l’intérêt va permettre ENFIN de convaincre les MILITAIRES qui croient respecter la loi, alors que c’est le CNT qui applique la VRAIE LOI légitime du peuple !
    C’est totalement dans le sens de ce qui vous souhaitez pour la France, et avec une structure juridique qui protège le peuple pour prendre le pouvoir ! C’est tout ! et c’est TOUT !

    Votre parole est écoutée et vous pouvez faire connaître ce CNT qui aura un effet viral dans le monde entier une fois installé en France !!!!
    merci d’avance
    Donc la video de ce jour à voir sur la situation actuelle :
    https://www.youtube.com/watch?v=iXm5gSbcFd0&feature=em-uploademail

    Joyeuses fêtes et tout le meilleur
    Vive la France libre !

    • Ce type allume tous mes warnings, pardon.

    • En lisant CNT, je pense au CNR de 1944 …

      Nos grands-parents s’étaient battus pour l’indépendance de la presse à l’égard des puissances de l’argent, pour une véritable démocratie, pour la nationalisation des grandes banques et des grands moyens de production…l’histoire se répète, c’est écrit noir sur blanc dans leur programme.
      http://www.fondationresistance.org/documents/dossier_them/Doc00104.pdf

      Extraits tirés du programme du Conseil National de la Résistance (CNR) – Les Jours Heureux :
      « Assurer :
      -la pleine liberté de pensée, de conscience et d’expression ;
      -la liberté de la presse, son honneur et son indépendance à l’égard de l’Etat, des puissances d’argent et des influences étrangères ;
      Promouvoir :
      -l’instauration d’une véritable démocratie économique et sociale, impliquant l’éviction des grandes féodalités économiques et financières de la direction de l’économie ;
      -une organisation rationnelle de l’économie assurant la subordination des intérêts particuliers à l’intérêt général et affranchie de la dictature professionnelle instaurée à l’image des Etats fascistes ;
      -l’intensification de la production nationale selon les lignes d’un plan arrêté par l’Etat après consultation des représentants de tous les éléments de cette production ;
      -le retour à la nation des grands moyens de production monopolisée, fruits du travail commun, des sources d’énergie, des richesses du sous-sol, des compagnies d’assurances et des grandes banques ;
      -le développement et le soutien des coopératives de production, d’achats et de ventes, agricoles et artisanales ; »

  2. Devant les écrans dimanche !

  3. Gilets Jaunes – Débat sur le RIC sur « Le Média »
    httpv://www.youtube.com/watch?v=1FXwgL_Lo3g

    intéressant 😉

  4. Bonjours Mr Chouard, j’ai suivis avec assiduité votre intervention (elles se font malheureusement trop rare) , encore une fois, les sujets ont été qu’effleuré par manque de temps, et c’est regrettable.
    Les citoyens français ont besoin de toute votre expertise en matière de constitution.
    Je vous remercie pour votre combat et votre pédagogie.

    Un Anarchiste démocrate.

  5. La vidéo d’Étienne Chouard à Sud Radio le 30 Décembre 2018 : « (Macron) est un gredin, un voleur, un criminel ! » :

    httpv://www.youtube.com/watch?v=xQlwTlau0Hw

    • ben il a raison !
      Il y en a qui font de la prison pour bien moins que çà , comme de voler pour donner de quoi manger à ses enfants , ce que je trouve normal si la situation de la personne le provoque !

  6. la legitimite d’un representant ou d’un gouvernant ne peut pas lui etre conferee par ceux qu’il represente ou qu’il gouverne, a moins de concevoir que tous les representes ou gouvernes soient également aptes a representer ou gouverner, ce qui implique une impossibilite qui est qu’une meme chose ne peut pas etre en acte et en puissance en meme temps, autrement dit qu’on ne peut pas etre represente et representant ou gouverne et gouvernant a la fois. Si effectivement les Français n’ont plus la possibilite de se constituer une veritable elite, alors il leur faudra songer a  » une civilisation de substitution ou de remplacement  » dont les premisses sont déjà visibles.

    • Bien sûr que si ! On apprend çà à l’école primaire quand on veut interpeller un joueur qui ferait perdre les autres pour en tirer des avantages ….. et il me semble que le gouvernant est aussi gouverné ailleurs ! Cherchant à se tirer vers le haut là où il est gouverné en bon petit soldat de bombes lacrymos et dont le pire reste à venir ! Il fabrique la place au soleil du fhaine en deux temps trois mouvements voir quatre …. comprendra qui voudra !
      En accord avec les prémices peut-être , mais peut-être pas les mêmes que les vôtres , sait-on jamais ?

  7. claude saint-jarre

    La question sur la monnaie devrait être répondue lors d’une ultérieure invitation. l’article sur les médias est correct.

  8. J’ai laissé tomber après 20 minutes tellement des questions du journaliste étaient sans intérêt.
    Mais au fond Etienne, que penses-tu des Gilets Jaunes qui font des quenelles ? 😉

  9. j’ai pensé pareil, quelle arrogance ce petit roquet independant, j’ai un petit message à faire , quelle resonance cognitive globale apres cet echange de libre penseur? merci a etienne qui est bcp trop respecteu face a des propos meprisant, ces journalistes n’ont pas su prendre la mesure du courage du peuple. ils devraient s’en inspirer, ils ne le feront pas, pas parce qu’ils ne le veulent pas parce qu’ils en sont incapable et qu’ils l’ingnore. leur attitude font honte au courage du peuple dont il ne font pas partis , le peuple est celui sur qui le pouvoir s’exerce , ils l’ignorent. je suis pauvre mais pas de tout, et je serai tres heureux de foutre deux mains dans la gueule de ces arogants, cela ne les rendraient pas plus competants mais ça les rendraient plus humble, et surtout ça me ferait du bien.

  10. commentaire bien pertinent sous la vidéo : « Une fois encore, on constate que l’outil médiatique est fabriqué pour ne pas que réponse soit faite, et encore moins que la question soit débattue.
    A 3 contre 1 pour casser sans cesse le fil de la discutions ( comme sur tous les plateaux ) des coupures en veux-tu en voilà, et un format beaucoup trop court pour la mesure du sujet.
    Une forme stroboscopique qui empêche tout raisonnement de fond et de valeur pour un développement constant et complet, tels sont les médias, des machines à traire les mots à grande vitesse.

    Il est important pour les Gilets Jaunes d’exclure au plus vite cette forme de machinerie.
    Quand un homme à quelques chose à dire sur un sujet aussi profond que le R.I.C., il faut 2 heures pleine, sans aucun piaf sur le plateau pour casser le rythme, afin que la chose soit dite et comprise.

    Va-t-il falloir que les Gilets Jaunes créent leur propre chaine d’information ?
    Au vu du désastre ambiant, c’est semble-t-il la meilleurs option. »

    • Les débats sont organisés de façon déloyales en effet :
      – d’un côté, les médias donnent l’illusion d’organiser un « débat », ils peuvent donc s’honorer de donner la parole à tous les intervenants,
      – de l’autre, ils en profitent pour déstabiliser et décrédibiliser l’intervenant, par la formulation des questions (qu’il faut critiquer et corriger), en ne le laissant pas expliquer ses idées ni développer sa pensée (malheur à ceux qui n’ont pas le sens de la formule et d’art de la concision), en changeant de sujet (pour bien noyer le poisson et qu’importe que cela n’ait aucun rapport). Par exemple le journaliste qui coupe en disant « on va en reparler » et finalement cela n’est plus abordé…

  11. Etienne,
    Suite à l’émission de ce dimanche, après avoir visionné de nouveau des heures entières de débats, après t’avoir écouté et entendu au Hangar 14 à Bordeaux , ton discours -qui est pour moi un concentré de bon sens- est chaque fois un peu plus étayé d’exemples irréfutables et de constats indéniables. Lors d’un de tes derniers messages (suite à la vidéo de Vidauban) tu demandais à ce que l’on retranscrive les réflexions et les idées que tu nous soumets à chacune de tes interventions. J’y travaille et ce travail de mise en forme est une façon aussi de s’approprier cette vision citoyenne et responsable, d’y réfléchir avant et pendant les ateliers. Je vais essayé de vous livrer -humblement- morceaux par morceaux (des heures de débats à synthétiser demande un peu de temps et un peu de travail et comme beaucoup, j’ai d’autres activités) une retranscription aussi fidèle que possible (qui sera bien évidemment amendable et modifiable).
    Merci encore Etienne, car comme beaucoup il y a encore peu de temps dégoutée par la politique j’étais résignée parce que me sentant impuissante. J’hurlais dans dans le vide mon indignation, m’occupant de mes associations et de ma petite entreprise dans laquelle j’ai mis mes valeurs que je ne pouvais plus mettre dans la grande entreprise pour laquelle je travaille et qui est anciennement publique.
    Un réveil citoyen qui est contagieux: hier lors d’un atelier, une dame m’a confié que dans leur famille ( 2 adultes, 2 ados, une petite fille) ils font un roulement pour participer à toutes les manifestations sur Bordeaux (on habite à 50 km de Bordeaux) et aux permanences du rond-point, ados compris. Cela m’a profondément touchée; l’implication de toute une famille pour le bien de tous! Je suis toute petite à coté de ces gens là. Comment rester inerte en voyant cela? Comment ne pas avoir envie de contribuer et de s’investir à la création d’un nouveau modèle de société? Parce qu’enfin on ne se sait plus seule à croire que c’est possible.
    Enfin pour répondre à Bruno Crozel, j’ai regardé toute la vidéo de E Fiorile (1h35) que je ne connaissais pas auparavant, pas plus que E Fiorile et le CNT d’ailleurs; pour faire court, s’il y a des idées intéressantes, je trouve d’une part qu’il manque à son projet une dimension collective (un travail collectif d’appropriation) et que d’autre part l’offre d’un programme émanant d’un seul individu ne peut être aujourd’hui le projet d’une nation; c’est bien de cela dont les gens se méfient et dont ils ont raison de se méfier; Il n’existe pas de sauveur ou d’homme providentiel (même si E Fiorile ne se présente pas comme cela), c’est un leurre que de le croire. Sans associer le peuple à la réflexion, voire à l’écriture du programme, il ne peut y avoir d’adhésion pleine et entière au point de vouloir le défendre lors qu’il se fera attaquer. Pour finir, j’y trouve un coté « règlement de comptes » qui me dérange un peu; Mais ce n’est là que mon sentiment peut-être que je me trompe ou que j’ai mal compris.
    Je crois plutôt qu’il nous faut se concentrer sur le travail que nous avons à accomplir nous même pour progresser et nous transformer ensemble. Depuis notre plus jeune âge, tout ce que nous apprenons, nous l’apprenons soit par le travail soit par l’expérience (une des vertus de l’échec) Il n’y a pas d’autre choix que d’être acteur. C’est à dire acteur de notre propre destin et de celui que nous voulons pour nos enfants. Et il n’y a qu’en y travaillant et en écrivant les règles de la cité que nous deviendrons véritablement citoyens. En écrivant notre constitution et nos lois que nous nous les approprierons. Et, en connaissant ce qu’il y a dans notre constitution nous serons en « vigilance partagée » et nous ne laisserons plus duper sans réagir comme nous nous laissons faire un peu plus chaque jour. Mais là encore ce n’est que mon humble avis.

  12. Etienne fait référence dans plusieurs de ses vidéos au livre de Georges Orwell 1984, pour ceux qui ne l’aurait pas lu -ou il y a longtemps- voici un résumé et une analyse pas inintéressante.
    http://www.crsdd.uqam.ca/pages/docs/R%C3%A9sum%C3%A9FicheLecture1984_FINAL.pdf

  13. [Inventivité des jeunes gens pour semer des graines d’émancipation populaire un peu partout, tout le temps…]
    « Pour l’amour du RIC » 🙂

    Pour l'amour du RIC from Van-Gogh Moulamb'air on Vimeo.

  14. Contre arguments de « la constitution actuelle a été votée par référendum »:

    -Elle a été votée en 1958, la plus part des votants de l’époque sont mort, nous n’avons pas a porter les choix des générations passés. Nous avons le droit d’être en désaccord avec les générations passés.

    -Il est faux de dire que cette constitution a été approuvé par le peuple, car de nombreuses modifications y ont été apportés, via le congrès, sans référendum.

    -Quand on propose une constitution à référendum se pose la question de l’alternative si on dit « non ». Le peuple peut avoir dit « oui » car il trouve cette constitution meilleur que la précédente et qu’il est donc d’accord pour la remplacer. Ça ne veut pas dire qu’il ne souhaiterai pas avoir encore mieux.

    -Le peuple français a put voter pour plébisciter son auteur (de Gaulle), plutôt que de pour valider les institution indépendamment de de Gaulle.

    • *Le peuple peut avoir dit « oui » car il trouve cette constitution moins mauvaise que la précédente et qu’il est donc d’accord pour la remplacer

    • Il y a eu 24 modifications de la Constitution depuis 1958… Elle n’a donc plus le même visage qu’à l’origine ! Les Présidents successifs ont proposé tant d’interventions chirurgicales qu’on ne reconnait plus la Constitution originelle. Ainsi, le Président qui devait être un arbitre au dessus de la mêlée partisane, est devenu le chef de la majorité législative et de l’exécutif, il concentre entre ses mains le pouvoir exécutif (il choisi un Premier Ministre qui lui est dévoué) et le pouvoir législatif (les députés sont élus sur son nom pour qu’il ait une majorité lui permettant d’appliquer son programme, ils votent les « projets de lois » et ils sont soumis à la discipline du Parti contrôlé par son chef qui est le Président !). Au départ, la Constitution met la France dans la catégorie des « régimes semi-présidentiels », comme l’Autriche ou le Portugal aujourd’hui, mais désormais notre régime politique de concentration des pouvoirs entre les mains d’un Président tout puissant nous met à part : notre régime politique est unique au monde… Il n’y a pas de contre-pouvoirs… L’opposition fait de la figuration. Comment s’étonner alors que la protestation se fasse dans la rue ?

    • -La cinquième république a été écrite à un moment ou ni le peuple ni ceux qui l’on écrit ne pouvaient prendre en compte Internet qui change absolument tout: Le fait qu’on soit capable de débattre, communiquer instantanément d’un bout à l’autre du pays, ne peut être sans influence sur le choix des institution. Internet par sa diffusion virale, rend possible en pratique qu’un seul citoyen, ai une idée géniale qui se propage et récolte 700 000 signatures, ce qui était quasi-impossible à imaginer sans organisation ou financement en 1958.

  15. je pense qu’en 1958 le contexte était fondamentalement différent sur beaucoup d’aspects. La vie politique d’aujourd’hui n’a rien a voir avec la vie politique de 1958. Il ne faut pas oublier qu’à cette époque De Gaulle même 12 ans après la guerre incarne le libérateur du peuple français ( j’entends encore parler mes grands parents). De plus , je pense qu’aujourd’hui tout le monde ne met plus la même signification ni les mêmes valeurs derrière les mots « respect » et « incarnation » qu’il y a 60 ans. Qui peut dire ce que chacun de nous aurions pensé à cette époque dans le contexte de cette époque? Je n’ai pas la prétention de le savoir et je crois que personne ne peut le dire.
    Enfin si internet à cette formidable possibilité par sa « viralité » de mettre en contact des inconnus, de diffuser l' »information » à la vitesse grand « V » , internet à les inconvénients de ses avantages, la dilution du message, la diffusion de tout et n’importe quoi,… bref, gardons un esprit critique et vigilant

  16. Jean Charles Desvouas

    J’admire votre patience devant ces « journalistes « qui par ailleurs ne sont pas forcément les pires et en même temps pas non plus les meilleurs … Que de poncifs, d’approximations, de redites et peu d’arguments apportés à une argumentation contradictoire… Il est vrai que le message tient debout tout seul … alors que peut on inventer pour le faire mousser ? Car il s’agit bien de faire de la mousse plutôt que des étincelles…celles qui naissent quand des cerveaux se frottent les uns aux autres. Alors par dépit on s’en prend au messager… quitte à fracturer la boîte de Pandore pour l’affubler de toutes sortes de maux et le vouer aux gémonies.
    Au delà de la performance pédagogique qui vous honore, par la répétition mille fois d’arguments qui devraient provoquer réflexion et introspection peut être est ce pour vous une façon d’éprouver ce que Montaigne professait …ce qui pique désagréablement touche et éveille plus que ce qui plait …
    Mais faut il vraiment emprunter ce chemin afin d’avoir l’espoir d’accélérer le réveil des consciences ? Depuis Platon et Socrate on sait que la politique et la philosophie on toujours fait mauvais ménage…pourtant vous donnez l’impression de vouloir en passer par là ?
    On vous sent plus près du pourquoi que du comment privilégiant le questionnement à l’action, non pas que vous y seriez forcément maladroit mais c’est sûrement votre nature celle qui vous a fait devenir prof.
    N’en prenez pas ombrage mais un vieil adage populaire voire populiste dit que …. « quand on ne sait pas faire quelque chose on peut toujours l’enseigner »…

    Éveil des consciences versus action ? Ne rien privilégier ? Pourquoi pas après tout surtout qu’ il me semble qu’un cheminement empruntant le chemin étroit du « en même temps » ( cette locution adverbiale reste intéressante malgré sa nouvelle connotation) peut exister …
    Donner ces coups de boutoir qui feront basculer les choses en même temps que de préparer sérieusement la suite. Une préparation sérieuse implique que le peuple fasse preuve de maturité en proposant ses propres visions de l’organisation politique de son pays, soit capable et donc en mesure d’indiquer ses choix et en attendant que la mise en œuvre d’un processus Constituant devienne incontournable quoi de plus simple et de plus efficace que le RIC, sous certaines conditions ; constitutionnalité ( eh oui c’est paradoxale …) indépendance financière ( a ce propos vous devez connaître l’apport d’Yves Sintomer à la promotion du RIC … https://youtu.be/4pHYkUDrVpY) pour préparer à la fois les esprits et roder quelques mécanismes rendant possible une véritable expression démocratique !

    Alors c’est peut être par impatience mais je pense que nous sommes peut être quelques-uns à espérer vous voir aussi du côté du boutoir, au moins en tant que porte voix, vous avez l’opportunité d’en assurer la fonction pour relayer par exemples des mots d’ordre qui ne peuvent pas être assimilés à de l’incitation au trouble à l’ordre public, bien que cela soit quelque part ce que l’on doit être capable d’assumer, quand cette incitation n’est portée ni par la haine ni par la violence, en tant qu’anarchiste …
    Cela pourrait être par exemple celle d’un vote blanc aux prochaines élections européennes sous le mot d’ordre « un RIC sinon rien »
    Le vote blanc est tout de même comptabilisé il est donc très facile d’observer sa progression…que dis je….son explosion !

  17. François Boulo porte-parole (mandaté par des Gilets Jaunes) de Rouen :
    https://www.youtube.com/watch?v=Lasv0h2EshE

  18. J’aimerai bien une rencontre entre toi Etienne et Idriss Aberkane, qui soutient la thèse de l’économie de la connaissance ou comment réconcilier l’écologie avec l’économie : https://www.youtube.com/watch?v=19ghu_JDFXI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *