POURRITURE POLITICIENNE GÉNÉRALISÉE : pour en venir à bout, essayons de chercher les CAUSES de la CRIMINALITÉ POLITIQUE

POURRITURE POLITICIENNE GÉNÉRALISÉE : pour en venir à bout, essayons de chercher les CAUSES de la CRIMINALITÉ POLITIQUE : lobbying, trafic d’influence, pantouflage, impunité des grands fraudeurs, appropriation des grandes sources d’information, promesses impunément bafouées, mensonges éhontés et trahisons de l’intérêt général…

Tous les pouvoirs ont une tendance éternelle à s’autonomiser, à s’affranchir de tout contrôle, et donc à écrire eux-mêmes les règles de la représentation (la constitution), leurs propres limites.

Or, ce n’est pas aux hommes au pouvoir d’écrire les règles du pouvoir : ce n’est pas aux parlementaires, ni aux ministres, ni aux professionnels de la politique, d’écrire ou de modifier la constitution, parce qu’ils sont en CONFLIT D’INTÉRÊTS : ils ont un intérêt personnel (instituer LEUR puissance) contraire à l’intérêt général (instituer la souveraineté POPULAIRE).

Seuls les représentés sont légitimes et aptes à écrire les règles de la représentation. Les représentants, eux, devraient être écartés du processus constituant.

Les gilets jaunes aujourd’hui, les autres citoyens demain, sont en train de contester la représentation faussée par les politiciens, et de penser EUX-MÊMES les règles de la représentation.

Les électeurs enfants deviennent des citoyens constituants.

C’est historique.

Étienne.


Fil Facebook correspondant à ce billet :
https://www.facebook.com/etienne.chouard/posts/10156781827252317

15 réponses à “POURRITURE POLITICIENNE GÉNÉRALISÉE : pour en venir à bout, essayons de chercher les CAUSES de la CRIMINALITÉ POLITIQUE

  1. Saviez-vous que l’anagramme Exact de :
    « Le mouvement des gilets jaunes »
    Est :
    « Le mouvement génial des justes »
    ©Philippe Guillemant

    Tout un symbole ou une synchronicité ?

  2. Lobbying.

    Influence monétaire, politique.
    En français, lobbying veut dire, corruption.
    Plus que le paludisme, vient de vos piques,
    Meurtres, guerres, Mort, sont toujours vos solutions.

    Allons-nous dire ce que sont les lobbyings ?
    Fortunes arrachées, semées sur des cendres.
    Clubs fermés d’initiés, héritiers de has been.
    Gangrène d’une société à descendre.

    Pas de retenues, des chiens prêts à vous mordre.
    Ce n’est qu’une meute ramenant au maître,
    Les joujoux sans prix. Obéissant aux ordres,
    Du chef, du meneur, qui ne peut que paraître.

    Influence monétaire, politique.
    En français, lobbying veut dire, corruption.
    Plus que le paludisme, vient de vos piques,
    Meurtres, guerres, Mort, sont toujours vos solutions.

    Hier après-midi, brève halte au café.
    Je buvais un verre, profitant du soleil.
    Pensant aux vieux copains, j’aime bien ce café.
    Tout à coup une phrase m’a mis en éveil.

    A la Une du journal, il était écrit.
    Lisant donc : « Sang contaminé : non-lieu requis ».
    Vérité bafouée et le monde le crie.
    Pensant donc : « Sang contaminé ; non-lieu acquis ! »

    Influence monétaire, politique.
    En français, lobbying veut dire, corruption.
    Plus que le paludisme, vient de vos piques,
    Meurtres, guerres, Mort, sont toujours vos solutions.

    Fcy.

  3. Pendant la révolution, Danton a mal fini je crois a cause de commission versée par des marchands.
    Il est crucial de reformer ce système. Pensez à ne pas vous retrouver seul et faites attention à votre sécurité, les enjeux sont importants et nous avons besoin de vous vivant.

  4. Que chacun se définisse enfin!
    Soyons les auteurs et les acteurs de nos vies. Sortons de nos émotions et réfléchissons. Informons nous et rééduquons nous ensemble. Incluons nos enfants.Transmettons leur ce mouvement vers un affranchissement pour leur vie future d’adulte. Transmettons cela comme un cadeau de Noël (naturel et durable). Commençons à ne plus nourrir le système basé sur un régime de consommation mis en place pour l’enrichir et nous asservir un peu plus.

  5. Eh les mecs, mon pote Laurent m’a demandé d’envoyer ça à Etienne :

    « Le gilet jaune, le gilet qui réfléchi »

  6. Bonsoir,
    André-Jacques HOLBECQ :
    – le message aux GJ : https://postjorion.wordpress.com/2018/12/09/370-gilets-jaunes-votre-premiere-revendication/
    – Commentaires d’Hadrien sur l’effondrement financier, l’effondrement économique, l’effondrement climatique, l’effondrement démocratique
    1/2 – https://postjorion.wordpress.com/2018/12/01/368-commentaire-dhadrien/
    2/2 – https://postjorion.wordpress.com/2018/12/04/369-commentaires-dhadrien-2/
    – L’écomonétarisme : https://postjorion.wordpress.com/2018/07/05/366-ecomonetarisme/
    – Trop tard : https://postjorion.wordpress.com/2018/02/21/365-trop-tard/

  7. Trop tard (https://postjorion.wordpress.com/2018/02/21/365-trop-tard/)

    « C’est dans cet esprit que nous avons créé sos maires, parce que les Maires des communes rurales restent le seul canot de sauvetage collectif : https://sosmaires.org/
    Et c’est dans cet esprit que nous avons créé entraide-humanum parce que la coopération entre ruraux et urbains sera pour beaucoup le gilet de sauvetage individuel : https://entraide-humanum.org/

  8. Ping : « Le référendum d’initiative populaire est la cause commune des Gilets jaunes  (Etienne Chouard) | «Olivier Demeulenaere – Regards sur l'économie

  9. André-Jacques Holbecq, Philippe Derruder – La dette publique, une affaire rentable. A qui profite le système? Editions Yves Michel, Mai 2008)
    “Délibérément, l’Etat a transféré sur le système bancaire privé son droit régalien de création monétaire. Sans que cela ait donné lieu au moindre débat public, on a privatisé l’argent de sorte que nous, peuple soit-disant souverain, devons maintenant acheter notre propre monnaie auprès des banques…
    Depuis, l’Etat, c’est à dire nous tous, doit payer un intérêt à ceux qui achètent des instruments de cette dette (40% de résidents, 60% de non-résidents). Au fil des années, cet argent distribué aux plus riches plombe les finances publiques et nous voila entraînés dans une spirale infernale: recourir sans cesse à de nouveaux emprunts pour couvrir le déficit qui, comme par hasard est toujours proche du montant des intérêts…
    En réalité, le transfert, qu’il soit celui d’aujourd’hui ou de demain, ne se fait pas d’une génération aux suivantes, mais entre couches sociales: ce sont les contribuables d’aujourd’hui qui paient les rentes versées aujourd’hui à ceux qui en bénéficient; ce seront les contribuables de demain qui verseront ce qui sera dû, demain aux héritiers des détenteurs de la dette… Le risque est que les travailleurs pauvres de la génération suivante soient obligés de payer ces intérêts (par leurs impôts indirects, par exemple) aux détenteurs déjà riches peu imposés sur leurs revenus du capital.”
    https://postjorion.wordpress.com/2018/12/01/368-commentaire-dhadrien/

    La « Loi du 3 Janvier 1973 » n’existe plus mais les conséquences qu’elle a imposé au peuple existent, elles, toujours et se sont renforcées.
    – La loi de 73 a été remplacée, d’abord lors de la transcription dans la loi française (Loi n° 93-980 du 4 août 1993 relative au statut de la Banque de France ) imposé par la signature en 1992 du Traité de Maastricht [TUE] et de son article 104.
    – Ensuite l’article 104 est devenu l’article 123 du Traité de Lisbonne.
    Ces articles et ces loi n’ont eu que pour volonté d’interdire aux Banques Centrales Nationales de financer les déficits publics. Ce sont les statuts actuels de la Banque de France Art. L. 141-3 qui ont aujourd’hui force de loi: « Il est interdit à la Banque de France d’autoriser des découverts ou d’accorder tout autre type de crédit au Trésor public ou à tout autre organisme ou entreprise publics. L’acquisition directe par la Banque de France de titres de leur dette est également interdite » sont la retranscription en droit français de ces anciennes lois et des Traités en cours.
    La plus grande partie de la dette publique, si nous n’avions pas du payer d’intérêts, si nous avions imposé à la Banque de France (laquelle appartient à 100% à l’Etat, donc au Peuple) de financer les déficits primaires – c’est à dire les déficits hors les intérêts des dettes –  des Administrations publiques (Etat, Administrations locales, Sécurité Sociale), aurait pu être monétisée/financée directement par la Banque de France tout au long de ces années, sans plus augmenter la masse monétaire que ne l’ont fait les banques commerciales. En ce cas, les Administrations n’auraient plus de dettes du tout !
    https://postjorion.wordpress.com/2018/12/14/371-gilets-jaunes-et-loi-de-1973/

    Bien sur, cette dette, ce n’est en fait pas très grave, les taux d’intérêts sont bas… N’oubliez pas que « pratiquement » nous ne payons pas ces intérêts (puisque nous n’avons aucun solde primaire positif) mais qu’ils s’ajoutent au déficit primaire, pour un montant qu’il va nous falloir emprunter. Non, nous ne payons pas ces intérêts, ce sont des prêteurs qui in fine remboursent les prêts arrivant à échéance en souscrivant de nouveaux prêts.
    https://postjorion.wordpress.com/2012/11/12/261-holbecq-intervention-mpep-01-11-12/

    Le compteur fiscal 2011-2018
    https://twitter.com/gduval_altereco/status/1071854624238374917
    -> Depuis 2011, les mesures fiscales nouvelles prises par les gouvernements successifs ont prélevés en cumulé 58,8 milliards d’euros de plus sur l’économie française (et 2018 marquera un recul vs 2017). C’est considérable.
    → Ce qui est hallucinant, c’est qui a supporté cet effort supplémentaire. Jusqu‘en 2013 les prélèvements additionnels sont grosso modo répartis entre entreprises et ménages. Mais à partir de 2014 (Pacte de responsabilité, CICE…) l’arbitrage en faveur des entreprises est systématique et d’une puissance incroyable.
    → Sur les 58,8 milliards prélevés en plus sur l’économie française depuis 2011, 52,7 milliards ont été à la charge des ménages et 2,1 milliards à la charge des entreprises.
    → Qui d’autre n’a pas fait d’effort ? La dépense publique : 1 118 milliards d’euros en 2011 et 1 257 milliards d’euros en 2017 soit +139 milliards d’euros
    Source : Coe-Rexecode, http://www.rexecode.fr/public/Analyses-et-previsions/A-noter/Compteur-fiscal-2011-2018-l-amorce-d-une-baisse-pour-les-menages

  10. Guy Verhofstadt, ce mec est encore plus perché que Dany le bourge (si si c’est possible). Y a même pas moyen de communiquer avec lui tellement il est dans le foutage de gueule permanent :
    https://www.youtube.com/watch?v=OhYgTngNlvU

  11. Bilan provisoire des violence policières: au moins 11 Gilets Jaunes ont perdu un œil et 5 une main depuis le début du mouvement
    http://www.fawkes-news.com/2018/12/bilan-provisoire-des-violence.html#comment-form

    commentaire sous le lien : « Nicolas a récemment quitté la police. Entre références à Hitler et ultravirilisme, il raconte un quotidien marqué par l’ennui, les magouilles et la violence. Et comment la sensation de devenir «violent et raciste» l’a fait renoncer au métier »

  12. Jim Le Gilet Jaune Qui a Perdu un Œil : “Les Policiers Ont Visé Ma Tête, ils Étaient Là Pour Ça”
    https://www.youtube.com/watch?v=QwuXLMGpk4s

  13. « Gros malaise après l’intervention d’un Gilet jaune sur M6 »
    loi Giscard-Pompidou
    от: L’info Citoyenne
    sur rutube
    https://rutube.ru/video/e87613119ad64351e85e75861ccb64ce/?ref=search

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *