[Merci RT] «Le référendum d’initiative populaire est la cause commune des Gilets jaunes»

Les gilets jaunes, de mon point de vue, sont des héros, des exemples pour le reste de la société : ils sortent de chez eux, ils se retrouvent dans le froid, sous la pluie, même la nuit !, pour réfléchir au bien commun, aux causes de leurs souffrances, en se fondant sur une immense défiance de la représentation, et ils sont en train de se concentrer sur l’institution de leur propre puissance, en commençant par une exigence prioritaire : le référendum d’initiative populaire en toutes matières.

C’est historique.

Merci à RT France, merci à tous les techniciens et à tous les animateurs de ce nouveau média passionnant et important, merci du fond du cœur, de nous aider dans cette lutte fondamentale.

Merci Meriem, merci Carla MC, merci RT France.

Étienne.

Fil Facebook correspondant à ce billet :
https://www.facebook.com/etienne.chouard/posts/10156779779702317

12 réponses à “[Merci RT] «Le référendum d’initiative populaire est la cause commune des Gilets jaunes»

  1. Merci pour tout Étienne, L’histoire se souviendra de vous!

  2. claude saint-jarre

    L’animatrice a une qualité d’écoute très rare, bravo!

  3. Étienne, j’espère que tu n’as pas d’origines russes (ou mêmes slaves) car tes passages sur RT vont sûrement te conduire à être accusé par les médias classiques d’être un agent (un robot… ?) russe placé par Poutine il y a très longtemps pour déstabiliser les « démocraties » occidentales 🙂

  4. Merci pour votre soutien aux gilets jaunes et votre analyse des failles de la démocratie, qui n’est depuis plus de 2 siècles qu’un substitut de pouvoir absolu (d’aristocrates substitués par les oligarques ou leurs représentants); vous proposez une véritable démocratie du peuple, ce qui me semble une utopie étant donné la complexité de la technologie moderne nécessaire au fonctionnement des sociétés modernes.

    Malheureusement vous ne semblez pas voir la puissance (et même l’existence) du Deep State anglo-saxon international. Or, c’est le Deep State qui nous a apporté la technologie moderne avec le système financier moderne. Si le système financier (dirigé par le Deep State) s’effondre, c’est toute la technologie moderne qui s’effondrera aussi. Et si la technologie s’effondre (suite à une gigantesque catastrophe naturelle ou divine ou une guerre) c’est le système financier qui s’effondrera. Dans ce contexte d’effondrement, il est difficile d’imaginer comment pourrait fonctionner un système démocratique.

  5. « I HAVE A DREAM »

  6. Les gilets jaunes arrêté avec vos referendum et assemblee citoyenne…avec tous les ignorants et mal élevés que la france pond et crée chaque jour je ne remettrai jamais le destin des miens entre leurs mains.
    Pour un etat general du fonctionnement du pays, social, administratif et economique. Pour le jugement de tous les elus, dirigeant, cadres ayant touche de l argent du citoyen depuis 1945, pour le remboursement de la dette par les coupables. Interdiction a toutes personnes et cadres principaux d’une entreprise ayant fait faillite d avoir une fonction dirigeante, toutes personnes ayant participé par une fonction dirigeante a la faillite de la france…la creation d une banque citoyenne sans frais disproportionné* pour les comptes courants…enfin ce n est pas le sujets….MAIS JUGEONS LES COMME IL NOUS JUGE ET QU ILS ASSUMENT LEUR FAITS. Beaucoup sont morts a cause de leur mode de fonctionnement contraire a la creation et a la logique de la vie.

  7. En raison des éblouissantes qualités qui s’y manifestent, j’apprécie tout particulièrement la conversation qui, sur invitation de RT France, s’est déroulée entre Meriem et Etienne le 10 décembre dernier. Je dis « éblouissantes » parce que cette qualité d’exposé et cette qualité d’écoute me touchent très, très profondément.

    À cette occasion, Étienne a évoqué un effet de l’école (actuelle) : complexe d’infériorité et attitude infantile y sont entretenus. Alors, à l’intention de quiconque s’intéresserait aujourd’hui ou demain aux effets de « notre » école, je propose ci-après de quoi prolonger un peu la réflexion à ce sujet. Sous le titre « Chomsky » est paru en 2007 aux éditions de l’Herne un ouvrage duquel j’extrais les passages que voici. Au cours d’une discussion qu’il eut avec Michel Foucault en novembre 1971 (diffusée à la télévision néerlandaise), Noam Chomsky dit ceci : « Je n’ai jamais vu un enfant refuser de construire quelque chose avec des cubes, ou d’apprendre quelque chose de nouveau, ou de s’attaquer à la tâche suivante. Les adultes sont différents uniquement parce qu’ils ont passé du temps à l’école et dans d’autres institutions répressives qui ont chassé cette volonté. » (cf. page 305 de l’ouvrage).

    Toujours dans ce même ouvrage, et à la page 316, on lit sous la plume de Larry Portis, professeur d’Université, un descriptif détaillé et argumenté des méfaits engendrés par le « couple » Maître et Leçon : « Le rapport de soumission à l’autorité est inhérent à la leçon et s’avère être l’essentiel de l’enseignement ».

    Et encore ceci : le 9 octobre 2006, au cours de son intervention sur la radio France-Culture, l’acteur Michel Bouquet a déclaré : « C’est très dangereux que l’intelligence se diffuse, et c’est impardonnable. »

    En guise de conclusion : un homme averti en vaut deux … alors, bonne navigation !

  8. « Monsieur Macron est un menteur » Philippe Pascot – Les Incorrectibles
    chez SudRadio
    httpv://www.youtube.com/watch?v=fgYYGuerTAg

  9. Si le Référendum d’Initiative Citoyenne avait existé….
    Si le RIC abrogatoire avait existé en 1997…

    Je parle en tant que citoyenne mais aussi en tant que présidente d’une association qui se bat depuis plus de 20 ans pour aider des citoyens qui ont été condamnés à vie pour avoir divorcé. Ils n’ont commis aucun délit et ils ont respecté la loi, mais la loi, elle, ne les a pas respectés

    Elle les a au mieux ignorés, au pire condamnés ainsi que leur famille.

    Oui, vous avez bien lu : condamnés à vie, à perpétuité! Dans notre beau pays des droits de l’Homme, comment peut-on être condamné sans avoir commis de délit et à perpétuité!

    Quand ces condamnés se sont réunis, en 1997, ils ont cru que leur combat pour demander justice serait difficile, mais ils étaient des milliers et la ministre de la justice elle-même reconnaissait l’injustice qui les frappait!

    Après toutes les démarches légales : pétitions, manifestations, courriers aux élus… la réponse fut une nouvelle loi qui nous laissait sur le carreau puisqu’une loi n’est pas rétroactive….

    En France, on sait faire des lois…

    Il a fallu 20 ans, la persévérance des adhérents et la ténacité de quelques-uns pour obtenir quelques avancées mais tellement peu au regard du résultat : seuls 3% ont obtenu gain de cause et évidemment aucunement réparation : l’Etat ne fait pas d’erreur!

    Si le RIC abrogatoire avait existé en 1997, nous aurions pu dignement et en toute légalité faire valoir notre situation. Démontrer que la loi de juillet 1975 sur le divorce par consentement mutuel était un enfer pavé de bonnes intentions.

    Réunir suffisamment de voix car des centaines de milliers de familles sont impactées par cette loi qui a fait comme règle une rente viagère et non un capital.

    En 1997, l’explosion médiatique de notre situation, reliée par tous les médias et en premier par France Inter, a surpris puis ému la France entière. Vite une nouvelle loi a gommé notre situation…et les médias sont passées à autre chose!

    Quel pouvoir avons-nous, simple citoyen face à une telle injustice, fut-elle reconnue?

    Juste celui de se regrouper en association et de « vider la piscine avec une petite cuillère »

    Cependant cette situation si difficile soit-elle et sans doute parce qu’elle l’est a un bon côté : elle a fait de nous des EXPERTS!

    Quand, en face d’un aréopage de spécialistes du DROIT, vous vous apercevez que la présidente de la commission des lois elle-même ignore la loi et reconnait notre expertise, on ne peut se demander qu’une chose : pourquoi ne sommes nous pas associés à l’écriture de la loi et aussi à son évaluation si les spécialistes eux-mêmes sont noyés? On ne peut pas leur en vouloir (quoique : nul n’est censé ignoré la loi )mais on peut au pire les aider, au mieux le faire à leur place!

    Dans notre pays, il y a tellement d’associations sur des sujets, en toute matière, tellement de citoyens qui connaissent à fond un sujet, qui agissent avec BON SENS, ce fameux bon sens du père (ou plus souvent de la mère) de famille qui doit mener au mieux les affaires du ménage, tellement de citoyens qui offrent leurs services pour la bonne conduite de notre pays.

    Tous ces citoyens font de la POLITIQUE : ils agissent pour le bien (étymologiquement) de la CITE.

    TIRER AU SORT dans ce vivier, mathématiquement, vous aurez un maximum de citoyens capables de faire des lois humaines, de les contrôler pour le bien public, pour la REPUBLIQUE : la RES PUBLICA : la chose commune qui nous appartient à tous!

    Je suis prête et beaucoup de citoyens, j’en suis sûre sont prêts aussi à relever ce DEFI qui n’en n’est un que pour ceux qui nous en croient incapables! Chiche!

    Si le RIC avait existé en 1997, je ne serai pas en train de faire ce post, je ne serais pas en train d’écrire, encore et encore à tous nos élus, à Mr Macron, qui d’ailleurs ne m’a pas répondu!

    Son courrier est sur notre site internet CCN-ARPEC.

    En attendant, même si je continue à vider la piscine, je me dis que ce mouvement des gilets jaunes est un réveil, certes difficile, mais opportun pour rebattre les cartes et faire vivre enfin notre DEMOCRATIE dans ce beau pays de FRANCE.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *