Bruno Parmentier : Nourrir l’humanité ? [Thinkerview, EN DIRECT]

Ce type est passionnant, et c’est maintenant 🙂

Merci Thinkerview 🙂

20 réponses à “Bruno Parmentier : Nourrir l’humanité ? [Thinkerview, EN DIRECT]

  1. [vidéo] BRUNO PARMENTIER -- « NOURRIR L’HUMANITÉ DU XXIE SIÈCLE SUR UNE PLANÈTE AUX RESSOURCES DÉCLINANTES »

    https://webtv.univ-nantes.fr/fiche/5886/bruno-parmentier-nourrir-l-humanite-du-xxie-siecle-sur-une-planete-aux-ressources-declinantes

    RÉSUMÉ DE LA VIDÉO :

    Les progrès de l’agriculture ont été considérables depuis 50 ans (quantité, qualité, prix, etc). Mais la dérégulation provoque des soubresauts difficilement compatibles avec le développement de l’agriculture. Et la « révolution verte » ne tient plus ses promesses :

    1 milliard de personnes ne mangent pas à leur faim, 1 autre milliard mangent mal, et la paix du monde dépend maintenant fortement du moindre incident climatique dans les zones céréalières lequel provoque des pénuries puisqu’on n’a plus assez de stocks disponibles (émeutes de la faim en 2007, printemps arabe en 2011).

    L’augmentation de la population mondiale oblige à maintenir un fort rythme de croissance de la production.

    De nombreuses personnes changent de régime alimentaire, et se mettent à manger de la viande ou boire du lait, ce qui occasionne une nouvelle ponction sur les ressources de la planète.

    On gâche le tiers de la nourriture produite dans le monde, et on utilise des terres agricoles pour produire de l’énergie et des matières premières à usage industriel.

    Il va falloir augmenter de 70 % la production agricole mondiale, et la tripler en Afrique.

    Nous allons devoir assumer les conséquences de nos inconséquences : le réchauffement climatique va chasser de très nombreux agriculteurs de leurs terres, et rendre plus compliquée l’agriculture pour beaucoup d’autres. Les épidémies vont de multiplier au XXIe siècle. La baisse de la biodiversité représente un danger réel. Les terres s’épuisent.

    Si les solutions du XXe siècle ne marchent plus, Bruno Parmentier nous propose une analyse argumentée et des exemples de solutions disponibles pour répondre à ces enjeux fondamentaux de développement pour l’avenir de nos sociétés.

    Présentation de l’intervenant :

    Bruno Parmentier est ancien directeur général de l’ESA (Ecole supérieure d’agriculture d’Angers). Il est l’auteur du livre Nourrir l’humanité (Editions La Découverte 2009, prix Terra), de Manger tous et bien (Editions du Seuil 2011) et de Faim zéro, en finir avec la faim dans le monde (Editions La Découverte 2014) qui mettent l’accent sur les différents modes d’agricultures et sur nos pratiques alimentaires.

    En savoir plus : http://www.nourrir-manger.fr

    Les conférences de l’Université permanente de Nantes :

    L’Université de Nantes a confié à l’Université Permanente la mission de permettre à tous de se cultiver, d’apprendre en étant un pont entre l’établissement, ses enseignants, ses chercheurs et tous les citoyens. Tout au long de l’année, l’Université permanente de Nantes organise donc à Nantes, et dans toutes ses antennes (Pornic, Saint-Brévin, Chateaubriant…), des cycles de conférence grand public ouverts à tous. Chaque année, près de 300 conférences sont organisées couvrant un éventail très large de disciplines : littérature, philosophie, sociologie, langues anciennes, histoire, histoire de l’art, cinéma et théâtre, géographie, monde et territoires, droit et société, sciences, langues étrangères…

  2. « HSBC, Qatar, Paname Papers, Golden Chain de Ben Laden, Arabie Saoudite, Al-Nosra…
    La majorité n’a eu que de mots pour rejeter un à un tous nos amendements contre le financement du terrorisme international : « Avis défavorable. »
    Retour sur l’après-midi de jeudi qui a agité l’Assemblée nationale. »

  3. Depuis mai 1974, les électeurs français votent toujours pour des hommes politiques favorables à la construction européenne.

    Pourtant, quand nous comparons toutes les belles promesses des européistes à ce que nous avons obtenu dans le monde réel …

    … nous avons obtenu exactement le contraire !

    En clair : nous avons obtenu une régression sociale historique.

    La question est donc :

    pourquoi les électeurs français continuent-ils à voter pour la construction européenne, alors que ces 43 années de construction européenne aboutissent à une régression sociale historique ?

    Cette question sera un mystère pour les historiens du futur.

    C’est un suicide.

    C’est le suicide du peuple français.

    Jeudi 28 septembre 2017 :

    « Un raz-de-marée de la misère » : le président du Secours populaire particulièrement touché par les retraités qui demandent à manger.

    En marge de la manifestation des retraités contre la hausse de la CSG, Julien Lauprêtre, président du Secours populaire, a témoigné jeudi 28 septembre sur franceinfo du « drame » des personnes âgées touchées par la pauvreté. Celui qui le touche « le plus ».

    « Le nombre de personnes âgées qui viennent demander de l’aide au Secours populaire français est en augmentation croissante, a-t-il détaillé. L’année dernière, nous avons aidé trois millions de personnes en France et il y avait parmi elles de nombreux retraités. C’est un raz-de-marée de la misère. »

    « C’est le drame qui me touche le plus, voir des retraités qui ont travaillé toute leur vie et qui viennent demander à manger au Secours populaire, c’est vraiment douloureux. »

    Julien Lauprêtre a également pointé « le drame de l’accès aux soins » qui est « difficile ».

    « Nous avons créé « les médecins du Secours populaire ». Nous avons passé un partenariat avec l’Ordre national des médecins pour essayer de soigner les personnes qui n’ont pas les moyens de le faire », a-t-il expliqué. 

    http://www.francetvinfo.fr/economie/retraite/un-raz-de-maree-de-la-misere-le-president-du-secours-populaire-particulierement-touche-par-les-retraites-qui-demandent-a-manger_2393236.html

  4. Il me semble qu’ avoir un endroit pour produire ses légumes et fruits est nécessaire à chaque famille ! Mais il faudrait pour ça que la santé soit acceptable , qu’on nous rende nos vraies graines et que l’humain devienne partageur ! C’est pas gagné !
    La concentration des humains dans les zones urbaines est une fabrique de misère ! Les personnes qui ont eu de bas salaires durant leur vie professionnelle n’ont pas et n’auront pas une retraite suffisante ! Reste à faire reconnaitre l’utilité d’un balayeur par rapport à la secrétaire tapant sur un clavier pendant des heures ! Autrement dit , niveler par le haut l’importance de chaque poste ! C’est comme cela que je le vois , sans Macron ! Est-ce que je rêve ?

  5. Le Roundup face à ses juges

    Documentaire
    • 1 h 36 min
    • 06.10.17
    Disponible encore 5 jours

    https://www.rtbf.be/auvio/detail_le-roundup-face-a-ses-juges?id=2262791

  6. Lamarck avait tout prévu il y a 200 ans.

    Jean-Baptiste de Lamarck écrivait ces phrases en 1820 :

    « L’homme par son égoïsme trop peu clairvoyant pour ses propres intérêts, par son penchant à jouir de tout ce qui est à sa disposition, en un mot, par son insouciance pour l’avenir et pour ses semblables, semble travailler à l’anéantissement de ses moyens de conservation et à la destruction même de sa propre espèce. En détruisant partout les grands végétaux qui protégeaient le sol, pour des objets qui satisfont son avidité du moment, il amène rapidement à la stérilité ce sol qu’il habite, donne lieu au tarissement des sources, en écarte les animaux qui y trouvaient leur subsistance, et fait que de grandes parties du globe, autrefois très fertiles et très peuplées à tous égards, sont maintenant nues et stériles, inhabitables et désertes. Négligeant toujours les conseils de l’expérience, pour s’abandonner à ses passions, il est perpétuellement en guerre avec ses semblables, et les détruit de toutes parts et sous tous prétextes : en sorte qu’on voit des populations, autrefois considérables, s’appauvrir de plus en plus. On dirait que l’homme est destiné à s’exterminer lui-même après avoir rendu le globe inhabitable. »

    Jean-Baptiste de Lamarck, « Système analytique des connaissances positives de l’Homme », pages 154 et 155.

    http://www.lamarck.cnrs.fr/ice/ice_page_detail.php?lang=fr&type=text&bdd=lamarck&table=ouvrages_lamarck&bookId=39&typeofbookDes=Livres&pageOrder=155&facsimile=off&search=no

    Tout est dit.

    Rien à ajouter.

    • J’ajoute cependant , que nous devons mettre en évidence aussi le fait que certains hommes sont nés pour détruire , d’autres pour construire !
      C’était sans compter avec l’homme venu d’ailleurs !
      Pierre Rhabi , ingénieur agronome , philosophe de renom , créateur également d’un modèle d’agriculture fertilisatrice des sols abimés !

    • On a aussi ceux qui oeuvrent silencieusement derrière les frontières des autres en sachant que ce qu’ils font va causer bien des dégâts chez leurs frères humains ……. ceci c’est lorsqu’il ne sentent plus le poids de leur couronne !
      La barbarie devrait normalement s’amoindrir avec une éducation adaptée pour tous , mais là aussi , la sélection s’organise de façon à remplacer les tenants du système complètement séparés et éloignés des milieux vitaux dans lesquels nous devons évoluer sans détruire ! Ça veut dire , abattre un arbre mort pour en faire du bois de chauffe , mais replanter derrière , et ne pas se contenter de juste se servir et dire merci la nature !
      Au lieu de faire des plans sur la comète , il serait préférable d’étudier le fonctionnement de tout ce qui vit , comment s’en servir sans abimer , et lui rendre ce don en connaissance !


  7. Points positifs et critiques autour du Référendum d’Initiative Citoyenne aux États-Unis.

    Andreas Auer est Professeur de droit public à l’université de Zurich et directeur fondateur du Centre d’étude et de documentation sur la démocratie directe (c2d) créé à Genève en 1993.

    Extrait de « Le référendum et l’initiative populaires aux États-Unis 1/2 » http://www.college-de-france.fr/site/pierre-rosanvallon/seminar-2014-03-19-10h00.htm

    Retranscription :
    « Les pères fondateurs n’étaient pas des démocrates. La démocratie c’est pas ce qui les intéressait le plus. C’était plutôt la séparation des pouvoirs, checks and balances et le fédéralisme. Et ils en avaient même une horreur de poser des questions au peuple. Les élections même étaient très suspectes pour [Hamilton et Madison?] pour les auteurs [de la constitution]. Au niveau fédéral, encore aujourd’hui (comme en Allemagne d’ailleurs) aucun élément de démocratie directe ne subsiste au niveau des pays membres des états membres des entités qui composent cet état fédéral. Les 50 états américains, c’est à ce niveau que les institutions de démocratie directe existent. Et puis au niveau local encore davantage, au niveau des « Counties », au niveau des villes.

    « Qu’est ce que vous pensez de la démocratie directe ? » « Est-ce qu’il faudrait la supprimer ? Est-ce qu’il faudrait en finir ou est-ce qu’il faudrait la développer ? », 70% des gens trouvent que c’est une bonne chose. C’est ce que j’appelais tout à l’heure l’idéologie démocratique. L’idéologie démocratique est très forte aux états unis dans les gens, dans le peuple. Parmi les gens qui la pratiquent mais dans l’élite, parmi les politiques, au sein des universités, parmi les juristes ou les politologues à l’unisson, tout le monde s’entend pour dire que la démocratie directe c’est pas bien.

    Ensuite commence la phase de récolte des signatures. Donc on commence à récolter des signatures selon les états à nouveau ça varie entre 3% et 10% environ des électeurs qui ont participé. Dans un certain délai. Dans la plupart des états y a des délais qui sont fixés et les délais sont assez courts aux etats unis. En Californie c’est 3 mois. C’est pas long donc il faut vraiment mettre le paquet. C’est pour ça que dans cette phase de récolte de signatures vous n’arriverez pas avec une poignée de militants à récolter 600 000, 800 000 signatures dans le délai prescrit. Donc vous vous adressez à des spécialistes, à des entreprises qui vous récoltent les signatures sur n’importe quoi pourvu que vous payez ; ça coûte environ trois dollars la signature et c’est comme ça donc il faut 2 millions 3 millions [de dollars] aux états unis rien que pour le phase de récolte de signatures, autrement c’est pratiquement pas possible. Même si vous avez une bonne organisation très puissante. Aller récolter des signatures dans la rue… vous ne savez même pas si l’électeur qui s’apprête à signer est enregistré. Donc il y a beaucoup de gens qui ne s’enregistrent pas. Et donc tout ça c’est dans les mains des professionnels. Il y a une « iniative industry », un commerce mené, un commerce d’industrie d’initiative populaire qui est pratiqué par des entreprises qui se sont spécialisées. « Vous voulez faire une initiative ? Venez chez nous on vous récolte les signatures dans les délais qu’il faut.

    Une initiative, une loi qui a été approuvée par le peuple ne peut pas être remise en cause par le parlement de cet état. Donc il jouit d’une protection accrue. Vous avez deux lois en quelque sorte : la loi proposée par le parlement et votée par le parlement ; le parlement peut revenir là-dessus, peut la changer une année après, dix ans après sans problème. C’est la même autorité qui change. Si le peuple a approuvé une loi dans les cinq états notamment en Californie, si le peuple approuvé une loi le parlement ne peut plus la remettre en question, elle jouit d’une protection accrue. Si le peuple a décidé une fois quelque chose on dit que le parlement n’a pas le droit de défaire ce que le peuple a voulu.

    Le peuple ne peut pas seulement élire mais il peut décider. Il peut prendre des décisions sur les normes parfois obligatoirement, parfois à titre facultatif. C’est une chose extrêmement importante. Déclenchement autonome du vote : aux États-Unis dans ces états (comme en Suisse, comme en Irlande, comme au Danemark en partie, en Italie) le vote est déclenché de façon autonome. Il ne dépend pas des autorités au contraire il contourne les autorités.

    L’initiative et le référendum [sont] vus comme des instruments dirigés contre les pourris -- excusez-moi l’expression -- la pourriture du parlement et la pourriture de la mafia qui est au pouvoir c’est l’origine de ces institutions et ce côté anti-autoritaire est toujours très présent aux états.

    En terme de référendum facultatif son domaine est assez restreint dans la mesure où ce qui s’appelle les « lois de police » et « les lois des finances » ne peuvent pas faire l’objet d’un référendum. Et qu’est ce que c’est qu’une « loi de police » ? ça c’est le législateur qui le dit. Donc il a quand même la possibilité de réduire le rôle du référendum à une portion relativement congrue.

    Elisabeth Gerber a publiée il y a une dizaine d’années « Steeling the initiative » « voler l’initiative » pour montrer un peu la marge de manœuvre qu’ont les autorités parfois dans les processus de mise en œuvre des révisions constitutionnelles et législatives voulues par le peuple. Il y a presque toujours une marge d’appréciation parce que les initiatives pour réussir, pour passé le premier cap de la récolte des signatures on les formule souvent de façon un peu vague. Si vous donnez trop de détails vous créez des adversaires, vous provoquez des adversaires et des oppositions diverses de sorte que ça risque de ne pas passer. Donc on reste vague sur un thème qui « croche ». Mais si le terme est vague la détermination de son sens précis qui incombe par la suite au législateur, aux autorités exécutives et administratives est d’autant plus large.

    Dans les « Town meetings », dans les assemblées populaires qui s’organisaient dans toutes les communes du Massachusetts : « Êtes-vous pour ou contre cette constitution ? » Mais attention c’était pas un oui ou un non ils pouvaient faire des amendements. Vous pouvez dire « oui je suis d’accord avec cet article mais l’autre article je voudrais qu’il soit rédigé comme ça. » Alors imaginez-vous le façon de décompter les résultats c’était la première expérience de référendum constitutionnel qui a été répété dans d’autres états (New-Hampshire, Maine, etc…) de la côte ouest. Et ainsi la méfiance qu’on avait à l’égard du législateur a conduit à confier l’élaboration de la constitution à une constituante et puisque c’est une constituante qui l’a faite, il fallait que le peuple la ratifie. C’est ainsi qu’est né le référendum constitutionnel américain et puis vous savez il a été reçu en France assez rapidement : 1792 « Il ne peut y avoir de constitution que celle approuvée par le peuple ». C’est une devise de la révolution française. »

  8. La Commission européenne ne reconnaît pas le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes.

    Mercredi 11 octobre 2017 :

    Cet après-midi, les masques sont tombés.

    La Commission européenne vient de prendre position : elle est pour le maintien de l’unité de l’Espagne. Elle est contre l’indépendance de la Catalogne.

    En clair : la Commission européenne ne reconnaît pas le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes.

    La Commission européenne est anti-sociale, anti-populaire, anti-démocratique.

    Mais ça, on le savait déjà.

    Quant à nous, notre mission est claire :
    -- détruire la Commission européenne
    -- détruire l’Union européenne.

    Lisez cet article :

    https://www.romandie.com/news/ZOOM-Catalogne-la-Commission-europeenne-appelle-au-plein-respect-de-l-ordre-constitutionnel-espagnol/851718.rom

    • Tout dépend si l’on considère que les Catalans sont un peuple. Personnellement, je me réjouis de cette décision même si elle ne me concerne pas directement, et même si l’U.E a sans doute encore fait cela pour d’obscures raisons.
      Surtout que beaucoup d’affiches lors des manifestations semblaient montrer une volonté de quitter l’Espagne ET de rester dans l’U.E. On rêve…

  9. En octobre 2017, qui sont nos ennemis ?

    1- Première chose : qu’a choisi le parlement de Catalogne ?

    Le parlement de Catalogne compte 135 députés.

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Parlement_de_Catalogne

    La majorité absolue est de 68 députés.

    Mardi 10 octobre 2017, une majorité de 72 députés a signé la proclamation d’indépendance de la République de Catalogne.

    La fameuse déclaration d’indépendance signée par les 72 députés indépendantistes vient d’être publiée par El Mundo : 

    https://twitter.com/ElMundoEnVivo/status/917845085638856705/photo/1?ref_src=twsrc%5Etfw&ref_url=http%3A%2F%2Fwww.lemonde.fr%2Feurope%2Flive%2F2017%2F10%2F10%2Fcrise-en-catalogne-suivez-en-direct-le-discours-du-president-catalan-carles-puigdemont_5198961_3214.html

    2- Deuxième chose : qu’a choisi le peuple de Catalogne lors du référendum du 1er octobre ?

    Nombre d’électeurs inscrits : 5 340 000.
    Nombre de votants : 2 305 936, soit 42,38 % des inscrits.
    Résultat :
    90,18 % de « oui » à l’indépendance de la Catalogne
    7,83 % de « non » à l’indépendance de la Catalogne.

    (Rappel : lors d’une élection, ou lors d’un référendum, le résultat qui compte, c’est le résultat par rapport aux suffrages exprimés.)

    https://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9f%C3%A9rendum_de_2017_sur_l%27ind%C3%A9pendance_de_la_Catalogne

    Conclusion :

    1- Le peuple catalan a choisi l’indépendance de la Catalogne lors du référendum.

    2- Le parlement catalan a choisi l’indépendance de la Catalogne par 72 députés contre 63.

    3- Tous ceux qui refusent l’indépendance de la Catalogne refusent le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes. Ils sont nos ennemis.

  10. Jean-Claude Juncker vient de faire une déclaration explosive.

    La Commission européenne ne reconnaît pas le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes.

    Vendredi 13 octobre 2017 :

    Le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker a déclaré aujourd’hui qu’il ne souhaitait pas que la Catalogne devienne indépendante, craignant un effet domino en Europe.

    « Si nous laissons la Catalogne se séparer -- mais ce n’est pas notre affaire -, d’autres le feront. Je ne souhaite pas cela », a-t-il martelé dans un discours devant des étudiants à l’université du Luxembourg. Il s’est dit « très inquiet » face aux menaces séparatistes en Europe.

    « Je ne veux pas d’une Union européenne qui comprendrait 98 Etats dans 15 ans. C’est déjà relativement difficile à 28, pas plus facile à 27, mais à 98, ça me semble impossible », a ajouté M. Juncker, appelant à « la responsabilité de tous les acteurs ».

    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2017/10/13/97001-20171013FILWWW00198-catalogne-juncker-ne-souhaite-pas-l-independance.php

    • On s’en fout de ce qu’il craint ou pas Jean -- Claude Junker !
      Les catalans sont moins bêtes que les français qui n’ont qu’à faire de même s’ils veulent sortir de L’U.E ! C’est sûr que pour soumettre 98 pays , ce sera beaucoup plus compliqué , de plus il y perdrait sa couronne déjà posée sur le coin de l’oeil ! Et pourquoi faire simple quand le compliqué est libérateur !

  11. Le Dieu venu du Centaure

    Devinette :

    Comment sauver le dernier homme de la surnatalité africaine et autres surbétonnage ? Facile !

    Indices :

    Qui a dit que tous devaient être des grands blancs ?
    Plus petits, plus ronds, plus lisses, et tous pourront ainsi se côtoyer pullulant dans la chevelure de béton qui recouvrira la Terre… et retrouver ainsi leurs aises.
    Les femmes se masculiniseront, les hommes se féminiseront, et tous s’infantiliseront, mais dans le gâtisme apprivoisé, la bienveillance blasée du vieil homme en marche claudiquant assisté par des robots changeant ses couches, ses petits plaisirs, de plus en plus petits…

  12. Ce que M. Parmentier ne dit pas .
    Les causes sont inscrites dans ce besoin de possession , de domination !
    Le vivant à été confisqué par quatre grands groupes agrochimistes de possesseurs de semences et de produits toxiques toujours en compétition pour le trône final !
    Ils nous ont volé nos graines , ces graines qui fournissaient des productions luxuriantes de légumes , il y a cinquante ans ! Ils en ont fait des brevets à fric pour qu’elles ne soient pas utilisables l’année suivante ! Ce sont des affameurs ! Les jardiniers des villes décrochent , ceux des campagnes se désolent !
    Des pays en Amérique du Sud , en Inde , au Mexique ……..ont contribué victimes de l’enfumage mensonger de Monsanto à la destruction des terres !
    Une fois détruit , il faut plus de 7 ans pour retrouver un sol cultivable « avec des intrants » ! Demander à Claude et Lydia Bourguignon ce qu’ils en pensent ! D’autres parts , si Monsanto n’avait pas été dénoncé de ses empoisonnements terrestres et humanitaires , son enrichissement aurait , et a , causé bien des dégâts à la planète qui n’en est d’ailleurs pas sauvée pour autant et Dieu sait ce qu’ils seront encore capables de trouver pour continuer leurs malfaisances , nuisances chimiques de poubelle .

    Non , tout le monde ne peut pas se payer des navets , carottes , poireaux pour faire une soupe , parce que lorsque tu es dehors avec tes gosses ou même tout seul , ce n’est pas la chaleur des pavés qui la cuit ! Et quand on demande des plats cuisinés pendant la campagne des chariots , ce n’est pas par snobisme ou par goût pour la facilité , c’est juste une question d’intelligence pratique !

    Depuis qques années , on ponctionne certains pays d’Afrique sur ses ressources minières naturelles :
    https://ongsauverlesnations.wordpress.com/2016/04/20/les-11-plus-grand-pays-dafrique-riches-en-minerais-il-est-vraiment-impossible-de-croire-que-lafrique-ne-soit-pas-le-continent-le-plus-riche-de-la-planete-terre/
    pour leur prendre à bas coût , ça ne change pas , du cobalt , du manganèse ,
    du coltan , de l’or , des diamants , du cuivre , nickel etc…. Leurs habitants sont payés avec une bouchée de pain , de la maltraitance , et de l’indifférence à propos des guérillas locales et frontalières installées et armées à fournir un commerce illégal pour les négociations de ces matières .
    Les produits extorqués vont servir à développer les richesses de la France entre autres puissances occidentales et éradiquer partiellement leur faim ,
    pendant qu’au Sud il meure une personne toute les 10 mns !
    La France a des armes partout !
    Les matières premières qui auraient pu , bien négociées , donner l’alimentation nécessaire à son peuple ou du moins contribuer grandement à son développement se perd dans des poches autant fiables que douteuses !

    Merci à Thinkerview pour cette vidéo et leurs questions pertinentes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *