[ÉMANCIPATION] ET SI NOUS RÉÉCRIVIONS LA CONSTITUTION ? Vidéo 4/4

Souvenir et synthèse de notre rencontre à Toulouse le 20 mai 2017, voici un très bel objet, un film qui a dû demander un travail considérable : d’abord un travail d’organisation matérielle de toute la rencontre, puis un travail de collecte soigneuse des images et des sons, puis un travail d’analyse minutieuse des idées évoquées et de réflexion pour ordonner ces idées, et enfin un travail de montage intelligent et propre ; c’est la quatrième vidéo — que je trouve remarquable — élaborée par les jeunes gens d’Inform’Action :

Au final, je suis admiratif de tous les aspects de l’organisation et de l’exploitation de cette rencontre.
Bravo et merci à toute la jeune équipe d’Inform’Action ! 🙂

Hâte de vous revoir.

Étienne.

PS : j’ai regroupé là les liens vers les quatre vidéos :
http://chouard.org/blog/2017/05/14/rendez-vous-a-toulouse-le-20-mai-2017-a-11h-pour-des-ateliers-constituants/

Et Catherine a tout consigné (avec le plan et la biblio en plus) sur le formidable WIKI DES GVs

1. vidéo 1/4

2. vidéo 2/4

3. vidéo 3/4

4. vidéo 4/4

Voyez la page « Toutes les vidéos » sur le wiki des GVs (quel boulot, mais quel boulot !!)

Catherine, mille mercis !!!!


Nombreuses ressources sur vos ateliers constituants :

Le wiki des GV, Catégorie:Atelier constituant :
http://wiki.gentilsvirus.org/index.php/Cat%C3%A9gorie:Atelier_constituant


http://chouard.org/blog/tag/ateliers-constituants-2/

Fil Facebook correspondant à ce billet :
https://www.facebook.com/etienne.chouard/posts/10155522160047317

9 réponses à “[ÉMANCIPATION] ET SI NOUS RÉÉCRIVIONS LA CONSTITUTION ? Vidéo 4/4

  1. Ping : Rendez-vous à Toulouse avec Inform’Action, le 20 mai 2017 à 11h, pour des ateliers constituants | Blog du Plan C

  2. Remettre en question soi et les règles de la société -- Cornelius Castoriadis

    Retranscription :
    « Moi maintenant, à 73 ans, je me crois capable (peut-être je ne le fais pas assez) de me remettre en question, mes idées, ma façon de vivre, mes goûts bien sûr, des actes que je fais maintenant ou que j’ai fais autrefois : je suis capable de regretter une chose que j’ai faite et d’essayer de la réparer.

    C’est une intériorisation d’un type très différent. C’est surtout l’intériorisation de la capacité de réfléchir, de revenir sur des idées acquises, de revenir sur des modes de conduite qu’on considère comme bonne ou comme allant de soi, etc, etc… et de revenir sur la règle de la société.

    Pourquoi en un sens la société athénienne du 5e siècle garde quelque chose d’aussi fantastiquement attirant ? Parce qu’on voit que les individus sont formés en devenant capables d’écouter dans l’agora des discussions qui remettent en cause tout, en devenant capables d’aller à l’ecclésia, de décider eux-mêmes et de changer leur loi.

    De voir un artiste tout à fait vénéré comme Eschyle, qui a déjà changé la forme de la tragédie, être (on ne peut pas dire déplacé ni déclassé) mais trouver un successeur comme Sophocle qui fait une tragédie tout à fait différente et qui innove. Et ils sont capables de couronner Sophocle !

    Alors, ça c’est un autre type de société et c’est un autre type d’intériorisation de la société par l’individu c’est-à-dire : l’individu intériorise à la fois qu’il ne peut pas vivre sans loi sociale, mais que cette loi sociale il peut la mettre en question avec les autres et éventuellement la changer.

    Et c’est très différent, c’est le paradoxe d’une sorte d’intériorisation de la liberté, de l’intériorisation de quelque chose qui est déjà porté là par la vie sociale, qui est porté par les œuvres et qui est porté par les institutions elles-mêmes, qui lui disent « Parlez ! », « Speak-out ! » [parler franchement, dire ce que l’on pense]. La Parrhesia comme disait les Grecs, l’obligation de dire ce que l’on pense. Et si on pense que ce qui se passe n’est pas bon : de pouvoir le dire ! »

    Cornelius Castoriadis

  3. Cela n’a rien à voir, pardon, mais je trouve cette scène magnifique et je la partage avant d’aller dormir :

    J’ai dû écouter mille fois ce livre important lu par Gérard Philippe.
    C’est poignant de découvrir cette voix tant aimée en images.

    Je me souviens : « On ne voit bien qu’avec le cœur, l’essentiel est invisible pour les yeux. C’est le temps que tu as passé pour ta rose qui rend ta rose si importante. Tu es responsable pour toujours de ce que tu as apprivoisé. »

    • Je ne peux pas lire la vidéo , mais ça ne fait rien !
      Oui , mais ces phrases sont un extrait du  » petit prince  » d’Antoine de Saint -- Exupéry !
      Ce fût souvent aussi pour moi un moyen d’apaiser que de les partager ….
      Merci pour ce rappel ! Il me ramène à l’esprit le souvenir d’un ami très cher !
      C’est un bon choix comme toujours !
      Toujours garder avec soi un peu d’eau pour l’empêcher de faner ! Et à cette fleur de résister aux vents pour toujours écouter ronronner les ailes de son moulin …

  4. Plainte contre Jean Quatremer et Rudy Reichstadt pour diffamation


    http://www.les-crises.fr/plainte-contre-jean-quatremer-et-rudy-reichstadt-pour-diffamation/

    Je remercie Olivier Berruyer pour son dévouement au bien commun et pour son courage !
    Le blog les-crises.fr est un grand service public, à lire tous les jours.

  5. Art. 28 DDHC 1793 : « UN PEUPLE A TOUJOURS LE DROIT DE RÉFORMER [LUI-MÊME] SA CONSTITUTION. UNE GÉNÉRATION NE PEUT PAS ASSUJETTIR À SES LOIS LES GÉNÉRATIONS FUTURES »

    Mon commentaire :

    Pour que cette importante « THÉORIE » devienne une PRATIQUE durable, il faut que NOUS cessions de démissionner du processus constituant.

    Il n’est de citoyens que constituants.

    Combien avez-VOUS fait d’ateliers constituants (populaires et contagieux) aujourd’hui ?

    Notre émancipation politique est entre NOS mains.

    Ne vous plaignez pas de l’obscurité : allumez une lumière !


    Note : ce n’est pas l’art 28 de la DDHC de 1789 (qui ne compte que 17 articles 🙂 ) mais c’est l’art. 28 de la DDHC de 1793 (qui en compte 35, magnifiques) :
    http://www.conseil-constitutionnel.fr/conseil-constitutionnel/francais/la-constitution/les-constitutions-de-la-france/constitution-du-24-juin-1793.5084.html

  6. Jeudi 10 août 2017 :

    2016, année noire pour le climat et réchauffement à un niveau record.

    Le dernier rapport annuel sur «l’État du climat» dresse un portrait des plus sombres de notre planète après deux années consécutives où la température globale était au plus haut depuis le début des relevés de températures en 1880.

    Les températures, la montée des océans et les émissions de gaz à effets de serre ont atteint des niveaux sans précédent en 2016, une nouvelle année noire pour le climat, montre jeudi une étude internationale de référence.

    «Les records de chaleur de l’année dernière résultent de l’influence combinée des tendances de réchauffement du climat à long terme et d’un fort El Nino au début de l’année», le courant chaud équatorial du Pacifique, explique le rapport qui vient d’être publié par l’Agence américaine océanique et atmosphérique (NOAA) et l’American Meteorological Society (AMS).

    Ce document de 300 pages auquel ont contribué près de 500 scientifiques dans plus de 60 pays, montre bien que les principaux indicateurs du changement climatique continuent à refléter des tendances conformes à une intensification du réchauffement planétaire.

    Même s’il ne sont pas pris en compte dans le rapport, les six premiers mois de 2017 sont également parmi les plus chauds enregistrés depuis 1880, selon la NOAA.

    http://www.lefigaro.fr/sciences/2017/08/10/01008-20170810ARTFIG00272-2016-annee-noire-pour-le-climat-et-rechauffement-a-un-niveau-record.php

  7. Alerte lancée par Le Fil d’Actu : suppression brutale des contrats aidés, en douce pendant les vacances…

    Mon commentaire : privés de constitution digne de ce nom, nous sommes impuissants pour résister à une oppression.

    Il ne tient qu’à nous, dès aujourd’hui et tous les jours qui viennent, d’apprendre à écrire nous-mêmes la constitution qui nous manque.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *