[BIENTÔT CHEZ NOUS] Pillage et dévastation volontaires en Grèce, au Portugal et à Chypre – L’UE est un carcan criminel d’usuriers : CORRUPTION généralisée et totale IMPUNITÉ chez les voleurs de pouvoir (baptisés « troïka »)

• L’enquête suivante (un film d’Arte, 1h30) est magistrale, une puissante et révoltante démonstration que la toute première urgence pour nous tous est de fuir ce piège mortel qu’est la prétendue « Union européenne » :

Le documentaire original (2015) :
« Puissante et incontrôlée, la Troïka »

Il faudrait RETRANSCRIRE le texte de ce film important, pour le travailler point par point, comme j’avais retranscrit le film INSIDE JOB, cette autre enquête fondamentale à ne surtout pas rater. Si quelqu’un peut m’aider, en récupérant les sous-titres par exemple, ce serait super 🙂

• Rappel d’une autre vidéo historique (1 M vues), avec Myret Zaki, essentielle pour comprendre les raisons profondes (spéculatives et institutionnelles) du scandaleux (et absolument NON NÉCESSAIRE) martyr des Grecs — martyr grec qui nous donne à voir clairement notre propre prochain martyr puisque nous élisons nous-mêmes, les uns après les autres, dans la joie, des euro-maîtres, des euro-tyrans, des euro-bourreaux :

• Il y a aussi l’excellent film « DÉDALE, un fil vers la démocratie« , visible ici : http://preuves-par-images.fr/#/dedale-un-fil-vers-la-democratie

• Il faut lire aussi les deux excellents livres ci-dessous,
deux brillantes synthèses de la prédation dite « libérale » :

[FORMIDABLE BOUQUIN] Olivier Delorme : 30 bonnes raisons pour sortir de l’Europe


http://www.ho-editions.com/productdisplay/30-bonnes-raisons-pour-sortir-de-leurope

[FORMIDABLE BOUQUIN] Thomas Guénolé : « La Mondialisation malheureuse. Inégalités – Pillage – Oligarchie »


http://thomas-guenole.fr/?page_id=11

TOUT MONTRE que l’Europe n’est pas un projet de paix et de démocratie, mais un projet de prédation et d’exploitation, un projet ultra-capitaliste et antidémocratique.

Je trouve désespérant que des militants de gauche (ou soi-disant tels) osent défendre le projet de domination « UE » (en répétant stupidement qu’ils défendent « une autre Europe »), et qu’ils osent même condamner/calomnier ceux qui veulent (évidemment) sortir au plus vite de ce piège esclavagiste.


• Attention : bientôt, les grands usuriers qui nous ont volé la création monétaire depuis 300 ans (1694) vont nous priver complètement de monnaie, nous jetant tous dans un chaos total (comme ils l’ont fait en Argentine : voyez absolument le film « Mémoire d’un saccage ») : il est donc important — et urgent — que de très nombreux citoyens apprennent à créer la monnaie (à travers la pratique de monnaies locales, mais surtout en lisant des livres citoyens sur ce sujet, pour nous déniaiser rapidement), car il faudra en créer vite, pour survivre, quand tout va s’effondrer.

Lisez
« RÉINVENTONS LA MONNAIE !
Les premiers pas vers un nouveau paradigme »

de Bernard LIETAER et Jacqui DUNNE
(Préface de John PERKINS)


http://www.yvesmichel.org/product-page/livres-nouveautes/reinventons-la-monnaie/

Lisez aussi l’excellent livre de Gérard Foucher :

« LES SECRETS DE LA MONNAIE
Changer la monnaie pour changer le monde »


http://www.yvesmichel.org/product-page/economie/secrets-de-la-monnaie-les/

• Voyez aussi ma page dédiée à la création monétaire :

http://etienne.chouard.free.fr/Europe/monnaie.php


Page facebook correspondant à ce billet :
https://www.facebook.com/etienne.chouard/posts/10155302273207317

36 réponses à “[BIENTÔT CHEZ NOUS] Pillage et dévastation volontaires en Grèce, au Portugal et à Chypre – L’UE est un carcan criminel d’usuriers : CORRUPTION généralisée et totale IMPUNITÉ chez les voleurs de pouvoir (baptisés « troïka »)

  1. Nous vivons l’effondrement de « la Mondialisation malheureuse »
    entretien avec Thomas Guénolé


    https://mrmondialisation.org/mondialisation-malheureuse/

    Source : Mr Mondialisation

  2. Thomas Guénolé -- Qu’est ce que la mondialisation malheureuse ?

  3. Thomas Guénolé -- La Mondialisation Malheureuse:
    Les faux arguments des pro-mondialisation

    Thomas Guénolé -- La Mondialisation Malheureuse: Les faux arguments des pro-mondialisation from Sciences Po Campus Reims on Vimeo.

  4. Vladimir Boukovski, ex-soviétique, parle de l’UE : « J’ai vécu dans votre futur et ça n’a pas marché »

  5. [UE = USURIERS ENDIABLÉS]

    Un nouveau référendum piétiné : les Pays-Bas ratifient par voie parlementaire le traité UE-Ukraine refusé par référendum :


    https://ruptures-presse.fr/actu/referendum-pietine-pays-bas-ratification-traite-association-ue-ukraine/

    Les annulations de référendum se suivent et se ressemblent au sein de l’Union européenne. Le 6 avril 2016, les Néerlandais votaient nettement Non (à 61 %) à l’accord de « partenariat » – incluant un large volet de libre-échange – entre l’UE et l’Ukraine. Quatorze mois plus tard, le 31 mai 2017, presque deux tiers des sénateurs ont annulé ce résultat et ratifié le traité.

    Respecter l’issue d’un référendum est l’exception en régime bruxellois. Les dirigeants ont tellement pris l’habitude de piétiner le verdict populaire quand celui-ci leur déplaît que l’on finit par ne plus être surpris. Amplifiant le Non français du 29 mai 2005, les Néerlandais avaient rejeté le TCE trois jours plus tard à 61,5 %. On sait ce qu’il advint de ces votes démocratiques… Douze ans plus tard, presque jour pour jour, un autre référendum est contourné aux Pays-Bas.

    Parmi les États membres, seul Amsterdam n’avait pas ratifié l’accord d’association avec l’Ukraine signé entre Bruxelles et Kiev en 2014. Cela dit, bizarrerie légale, celui-ci s’appliquait malgré tout de façon provisoire. Les deux chambres néerlandaises avaient elles-mêmes ratifié l’accord mais en octobre 2015, des citoyens avaient activé un dispositif légal obligeant le gouvernement à organiser un référendum, le résultat étant non contraignant. Et en effet…

    Les rebondissements ont été nombreux après le scrutin d’avril 2016, les difficultés étant amplifiées par les enjeux des élections législatives du 15 mars dernier. Le Premier ministre Mark Rutte, farouche partisan de l’accord UE-Ukraine, n’a pas ménagé ses efforts pour convaincre les parlementaires de s’asseoir sur la volonté populaire. La semaine dernière, il est parvenu à obtenir l’approbation d’une majorité de sénateurs de l’Appel démocrate-chrétien (CDA), dont le chef de file, Sybrand Buma, est opposé au traité et avait même promis de le « jeter à la poubelle » si son parti avait gagné les élections législatives.

    « L’avenir de l’Ukraine est en Europe » – Jean-Claude Juncker

    Mark Rutte a argué que le traité était nécessaire pour maintenir « une Europe unie et stable », en insistant sur l’incertitude produite par le Brexit. Pour convaincre les parlementaires réticents, il avait précédemment demandé aux dirigeants européens de produire une déclaration écrite dans laquelle ceux-ci s’engageaient sur plusieurs aspects des futures relations UE-Ukraine.

    Sans modifier une ligne de l’accord d’association, les partenaires d’Amsterdam ont notamment certifié que celui-ci « ne contenait aucune obligation pour l’UE ou pour les États membres d’apporter une garantie collective de sécurité ou d’assistance militaire » à Kiev. Ils se sont également engagés à ce que l’Ukraine n’obtienne pas le statut de pays candidat à l’entrée dans l’UE, en précisant que le traité n’offrirait pas cette possibilité à l’avenir.

    Le vote des sénateurs néerlandais était à peine connu que Jean-Claude Juncker, enchanté par ce nouveau viol de la démocratie, revenait implicitement sur cette dernière promesse : « l’avenir de l’Ukraine est en Europe ». Dans son communiqué, le président de la Commission européenne a remercié le gouvernement de Mark Rutte pour les efforts qui ont permis que « ce processus débouche sur une issue positive ». Il a ajouté qu’il fallait profiter de cette dynamique favorable pour renforcer… l’association avec l’Ukraine.

    Le vote des Néerlandais : piétiné. Les garanties européennes : piétinées. Bruxelles vient de lancer la danse de l’été.


    Abonnez-vous à Ruptures, il faut aider ces résistants.

  6. Entretien avec Coline Serreau :

  7. On ne se lasse pas du regard sévère de George Carlin sur le faux « suffrage universel » :

  8. Aux États-Unis, les patrons gagnent en moyenne 347 fois plus que leurs salariés

    13,1 millions de dollars. C’était, selon la confédération syndicale américaine AFL-CIO, le salaire moyen d’un grand patron américain en 2016. À comparer avec les 37 600 dollars que gagne un employé moyen. Soit 347 fois moins.

    La rémunération moyenne des dirigeants a augmenté de 5,9% en un an, tandis que le salaire moyen, si l’on tient compte de l’inflation, stagne depuis 50 ans, selon l’AFL-CIO.

    Pour son président Richard Trumka, « c’est une preuve supplémentaire que la cupidité des patrons aggrave la crise des inégalités de revenus. Les grandes entreprises trouvent continuellement de nouveaux moyens de piper l’économie en leur faveur, pour remplir les poches des patrons au détriment des travailleurs qui font marcher leur activité. »

    Source : OBSERVATOIRE DES MULTINATIONALES,

    http://multinationales.org/Aux-Etats-Unis-les-patrons-gagnent-en-moyenne-347-fois-plus-que-leurs-salaries

    Signalée par Olivier Berruyer, dans la (toujours passionnante et importante) REVUE DE PRESSE DE les-crises.fr :
    http://www.les-crises.fr/revue-de-presse-du-04062017/

  9. Le monde de demain. Travail sans travailleurs.
    Le problème c’est pas de ne pas avoir du travail. La véritable question est: comment fait-on pour bénéficier du travail effectué?
    Remarque: il faut savoir que 90% des humains ne sont pas des créateurs mais des exécutants.
    https://www.facebook.com/mashable/videos/10155105768724705/

  10. Vidéo : Un maire européiste pète un câble devant la vérité.

    Il s’agit d’un entretien entre une candidate de l’UPR (on s’en moque) et le maire d’Yvoire pro-Macron.
    Entretien purement stérile dont on peut retenir l’essentiel, à savoir un maire reprenant la loghorée journalistique pro-européiste habituelle qui veut qu’une sortie de l’U.E c’est :
    -- la guerre entre les peuples
    -- la xénophobie (il parle sans arrêt du FN, comme lors d’un certain 2nd tour)
    -- la promesse d’attentats comme au Royaume-Uni

    Il feint délibérement d’ignorer les rouages mafieux de la geôle qu’il vénère et qui pourrit la vie de tous ses citoyens qu’il ne manque pas d’insulter à plusieurs reprises.
    Le maire d’Yvoire fait preuve d’une niaiserie mortifère, normal c’est un élu.

    https://www.youtube.com/watch?v=_BwfX2lIsdg

  11. Magnifique Emmanuel Todd, une fois de plus, à propos de « l’argent public » et de « la dette publique » :
    « L’impôt sert à extraire de l’argent qui ira aux riches. L’État est donc complice des riches. »

    Emmanuel Todd -- « Les riches adorent la dette publique ! »

  12. Comment l’Amérique joue avec l’Histoire, par Oliver Stone :

    « Une fois de plus Robert Parry vise juste quand il s’attaque aux 50 années de mensonges ad nauseam de l’Establishment dans le New York Times, le Washington Post, le Time, CNN, le Wall Street journal, le New Yorker. Quand va-t-on reprendre le contrôle ? On se retrouve dans cette situation de fous, où les libéraux, soi-disant, nous poussent à la guerre contre la Russie rien que pour prouver que Donald Trump est un agent dormant de Vladimir Poutine. Et puis quoi encore ? On parle de GUERRE, là, de troupes américaines en mouvement aux frontières de la Russie le dernier jour du mandat d’Obama. Ne vient-on pas de voir un autre de ces soi-disant libéraux, Rachel Maddow, raconter dans son émission sur MSNBC qu’avec les troupes US aux frontières russes on va enfin savoir si Poutine a Trump dans sa poche ? Elle va jouer à ça encore combien de temps ? Tout ça n’est qu’un jeu pour ces gens de la TV, un jeu pour plus d’audimat, plus de ventes et de publicité.

    Je pense que l’origine du problème c’est que nos agences de renseignement ne disent pas la vérité au peuple américain. Comment le pourraient-elles maintenant ? Elles ont tellement menti. Il semble qu’il n’y ait tout simplement pas de conscience d’un AUTRE point de vue dans ces milieux, – un récit contradictoire convaincant de l’histoire Ukraine/Crimée comme par exemple une solide ingérence de la CIA ou du Département d’Etat dans un coup d’Etat violent, soutenu par les francs-tireurs de “Secteur droit” ; ou de l’histoire syrienne – avec le soutien américain aux terroristes combattant pour un changement de régime. Il semble y avoir un manque de compréhension face aux jeux de stratégie joués par les guerriers de salon à Washington, à qui on donne toujours le bénéfice du doute en quelque sorte, en tant que serviteurs innocents de notre pays. J’ai également ce sentiment étrange et glaçant que trop de personnes de cette génération du nouveau millénaire ne savent tout simplement pas ce qu’est la guerre. Trop de films d’action aseptisés où on distribue les baffes ? Le Vietnam a été suffisamment horrible. J’y ai appris que la guerre détruit pratiquement tout, y compris la vérité ; elle nivelle par le bas, elle fait de tout le monde des brutes. Nous sommes déjà bien mal engagés avec ces accusations puériles autour des Russes piratant notre élection. Réfléchissez. Je retrouve ces allégations répétées encore et encore, et pourtant un rapport de 25 pages est sorti dans lequel il n’y a pas la moindre preuve…

    Je le répète, les américains n’ont jamais souffert de la guerre. Les Russes ne s’en souviennent que trop bien, c’est dans leur ADN, pas dans le nôtre. On aime prétendre qu’on est des durs, mais en fait on a du mal à encaisser les dégâts. On aime les armées par procuration, mais nos vétérans blessés crient à l’aide et ce, sans commune mesure avec ce qu’une guerre majeure pourrait faire à notre population. Jack Ma, le PDG d’Alibaba, a visé juste en parlant de la mondialisation récemment – “Durant ces trente dernières années, l’Amérique a mené treize guerres, pour un coût de 14.000 milliards de dollars… Peu importe la valeur de votre stratégie, vous êtes censé dépenser l’argent pour vos concitoyens.” Il dit aussi que c’est pour cette raison que l’Amérique n’a pas profité de la mondialisation. » […]

    Lire la suite :

    http://www.les-crises.fr/comment-lamerique-joue-avec-lhistoire-par-oliver-stone/

    Source : Olivier Berruyer, les-crises.fr

  13. « Nous n’avons pas besoin des multinationales. La solution, c’est leur dissolution »

    Par Olivier Petitjean, 5 juin 2017

    Savons-nous vraiment ce qu’est une multinationale aujourd’hui ? Comprenons-nous la nature de son pouvoir, de son « totalitarisme pervers » et les moyens de le combattre réellement ? Dans un livre important, De quoi Total est-elle la somme ?, le philosophe Alain Deneault dresse, à partir du cas de ce géant pétrolier, le portrait d’une multinationale comme un acteur politique mondiale. Un acteur au-dessus des souverainetés démocratiques nationales ou internationales : un « pouvoir » en soi, évoluant dans un monde où les règles du jeu sont taillées sur mesure. Finalement, avons-nous réellement besoin des multinationales, s’interroge le philosophe ? Entretien.

    Votre livre De quoi Total est-elle la somme ? est à la fois un portrait de Total et une analyse du pouvoir des multinationales aujourd’hui. D’où vient ce projet ?

    C’est un livre qui me semblait manquer. Je ne comprenais pas qu’il n’existe pas. Il y avait beaucoup d’informations disponibles sur Total, grâce au travail d’ONG, de journalistes ou encore de documentaristes. Mon idée de départ était de produire une synthèse à partir de ce matériau. Au final, la problématique qui m’a servi de fil conducteur pour organiser la masse d’informations à laquelle j’étais confronté a été de prendre au sérieux l’assertion répétée des dirigeants de Total selon laquelle tout ce que fait l’entreprise est entièrement légal. Non pas pour réfuter cette assertion, mais au contraire pour essayer de la comprendre. Ce qui supposait de me lancer dans des considérations relatives à la sociologie ou à la philosophie du droit, afin d’identifier les raisons qui font qu’une entreprise comme Total peut coloniser, corrompre, comploter, polluer – tous les verbes qui donnent leur titre aux chapitres de mon livre – de manière légale.

    Si tout ceci est légal, cela signifie qu’il y a des lacunes juridiques, qu’il y a des États complices, qu’il y a dissociation entre la responsabilité juridique de la société mère et celle de ses filiales, que l’on peut régler ses litiges à l’amiable sans passer devant les tribunaux, et bien d’autres manipulations et de détournements du droit que je décris dans mon livre. Ce sont ces multiples formes de perversion du droit qui font d’une multinationale comme Total le pouvoir qu’elle est aujourd’hui.

    Pourquoi Total en particulier ? N’aurait-on pas pu faire le même livre sur Exxon, Chevron, ou sur une autre multinationale ?

    Le choix de Total était commode à plusieurs titres. Beaucoup d’informations sont disponibles. C’est une société dont la documentation est en français. Surtout, c’est une société dont les dirigeants sont extrêmement bavards. Christophe de Margerie, le premier, puis aujourd’hui Patrick Pouyanné, ont rompu avec la tradition de mutisme qui était celle du PDG précédent, Thierry Desmarest. Ce mutisme était devenu intenable à l’occasion de la marée noire de l’Erika et de l’explosion de l’usine AZF à Toulouse. Désormais les PDG de Total répondent à des entretiens dans la presse écrite, se rendent sur les plateaux télévisés, se prononcent sur le sort des réfugiés syriens et les grèves des manifestants contre un projet de loi sur la réforme du code du travail, financent le Louvre et des institutions universitaires, sans parler de la presse. […]

    Lire la suite :
    https://www.bastamag.net/Nous-n-avons-pas-besoin-des-multinationales-La-solution-c-est-leur-dissolution

    Source : Bastamag

  14. [Le « libéralisme » en marche : retour au 19e siècle programmé par les barons voleurs]

    Décryptage détaillé des 8 ordonnances que Macron ne voulait pas dévoiler

    « On comprend mieux pourquoi le calendrier annoncé par Emmanuel Macron prévoyait d’attendre après les législatives pour dévoiler le contenu des ordonnances sur le droit du travail : il est explosif.

    Le projet fuité va bien au-delà des éléments annoncés publiquement jusqu’ici. Il s’attaque notamment au contrat de travail, aux salaires, et à la santé et la sécurité au travail.

    Mais le gouvernement ne dévoile pas l’ensemble du contenu qu’il souhaite modifier et c’est même un objectif assumé pour « ne pas courir le risque de contraintes insurmontables au stade de la rédaction des ordonnances ».

    Les sujets listés sont beaucoup plus larges que prévu et lui donnent une marge de manœuvre inédite pour modifier la quasi-totalité des droits des salariés en catimini pendant l’été. Les mesures qui concerneraient directement les Ingés, cadres et tech sont nombreuses : salaires tirés vers le bas, télétravail, plafonnement des indemnités prudhommes…

    L’Ugict, CGT Ingés Cadres Techs, publie ici un décryptage détaillée de ces 8 ordonnances qu’Emmanuel Macron aurait préféré ne pas dévoiler avant les législatives. »

    Lire la suite :
    http://www.ugict.cgt.fr/articles/references/decryptage-ordonnances

    Source : Ugict

  15. Philippe Pascot : Conflits d’intérêts : « J’ai les preuves que des pouvoirs financiers payent des élus »


    Philippe Pascot : Conflits d'intérêts: «J'ai… par News360x

  16. Florilège au bal des crapules, des barons voleurs, des pires ennemis du peuple :

  17. J’SUIS PAS CONTENT ! #84 : Moralisation mon cochon !

  18. OYEZ OYEZ ! Le tout dernier documentaire de Flore Vasseur, « Meeting Snowden » sera diffusé sur Arte les 10 et 15 Juin prochains !

    Un documentaire sur sa rencontre avec Snowden, interrogé sur la crise démocratique actuelle. Elle nous le présente ici :

    Pour info Flore Vasseur a écrit également un livre appelé « En bande organisée » qui pose les questions suivantes : Sommes nous toujours en démocratie ? Qui nous gouverne ? Que vaut la réussite dans un monde condamné à sa perte ?
    Autant de sujets brûlants sur ce forum !

  19. En passant en revue des vidéos d’Attali, je tombe sur celle-ci :
    Mélenchon et Attali connaissent la création monétaire ex-nihilo ! La preuve sur Arrêtssurimage vers la 5ème min:

    Pour Mélenchon, je savais, mais pas pour Attila. Lorsque Mélenchon donne l’explication, cela n’a pas l’air de surprendre ! Attila fait la même tête pendant 20min.

  20. Le 18 février 2014, Jacques Attali, polytechnicien de la promotion 1963, est venu à l’École polytechnique donner une conférence intitulée : Peut-on penser le monde en 2030 ?
    Il y explique également sa conception de la démocratie vers la 37ème min :

    C’est toujours intéressant d’écouter un personnage parler devant ses pairs ! Il lâche quelques beaux morceaux. Effrayant, quand on sait ce qui se tisse derrière ces beaux discours, un monde décrit par Orwell et Huxley, avec une belle touche de transhumanisme.
    En écoutant son discours, un fait me frappe : Attali a l’art de brouiller les pistes à la recherche des causes.

  21. Qui est vraiment Jacques Attali ?

    8′ double inexistence, fantôme…
    un démon?
    40′ le consentement collectif à leur Europe, volé sur le chèque -- pour la puce, dit pareille, direct ou indirect, consentie ou non…

    autre lien
    http://forumarchedemarie.forumperso.com/t5379-le-livre-dattali-et-le-nouvel-ordre-mondial

    Bref, cet individu est dangereux, il achète tout le monde…affirme comment sera demain; un monde sans humain…et nous dit pour qui sait l’entendre, que le peuple fera ce que lui, a décidé.
    De quelle autorité parle-t-il?
    Quelle est son idéologie, son gourou?
    De quel enfer vient-il?

  22. Bonjour Etienne et tous les autres à écouter:Pourquoi, selon Cornelius Castoriadis, nous ne sommes pas en démocratie.
    https://www.franceculture.fr/emissions/les-chemins-de-la-philosophie/la-politique-est-elle-un-metier-3-castoriadis-la-democratie

  23. Je pense comme Olivier : On remerciera donc X pour la publication de ce document ESSENTIEL qui avait été présenté comme « bidon » alors qu’il est FÉLON…

    https://www.facebook.com/les.crises/photos/a.511623528934400.1073741825.118123311617759/1311871192242959/?type=3&theater

  24. À propos du scandale des assistants parlementaires du MoDem :

    1- François Bayrou doit démissionner.

    2- Marielle de Sarnez doit démissionner.

    3- Sylvie Goulard doit démissionner.

    Un article ahurissant :

    Assistants parlementaires MoDem : l’étrange coup de fil de Bayrou à Radio France.

    Selon les informations de Mediapart, le ministre de la Justice a contacté un journaliste d’investigation pour exiger que son équipe cesse de « harceler » les permanents du MoDem.

    Contacté par L’Express, un ancien membre du MoDem, qui connaît bien François Bayrou, se dit « sidéré ». « Quand on cherche à savoir pourquoi untel a écrit tel papier, on ne parle pas directement au chef d’une rédaction, c’est tout simplement ahurissant », déplore-t-il.

    D’après cet ex-élu centriste, le garde des Sceaux a un défaut, qui explique peut-être le coup de fil à Radio France : « Il se sent surpuissant. Surtout après un coup politique comme celui qu’il a réussi en s’alliant à Emmanuel Macron. Donc maintenant c’est un peu ‘I’m the boss’, et le boss, il fait un peu ce qu’il veut. » 

    Quoi qu’il en soit, après Richard Ferrand, également visé par une enquête préliminaire lié à un montage immobilier en Bretagne, c’est au tour des ministres MoDem du gouvernement -- François Bayrou, Marielle de Sarnez et Sylvie Goulard -- de lester un peu plus l’image de probité voulue par Emmanuel Macron pour démarrer son mandat.

    http://www.lexpress.fr/actualite/politique/assistants-parlementaires-modem-l-etrange-coup-de-fil-de-bayrou-a-radio-france_1916426.html

  25. Enorme ! l’Avenir terrifiant que nous promet Attali

    « l’être humain est appelé à devenir un objet marchand, devenu un clone, puis un robot de lui-même » attali

  26.  
    La trahison en marche :

    Sylvie Goulard: «Nous serons obligés de casser certaines facilités industrielles» françaises

    http://www.lopinion.fr/blog/secret-defense/sylvie-goulard-nous-serons-obliges-casser-certaines-facilites-128466

  27. J’SUIS PAS CONTENT ! #80 : Gouvernement Macron, dans le Collomb !

  28. Passionnant échange (datant de 2013 mais TRÈS éclairant en 2017) entre Olivier Berruyer et Frédéric Lordon, à propos du racket bancaire exemplaire (prémonitoire) à Chypre :

  29. La Grèce, la frontière, l’Europe

    par Stathis Kouvélakis :

    https://www.contretemps.eu/grece-frontiere-europe-forteresse/

  30. On a abattu un homme
    http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/on-a-abattu-un-homme-194390

    Zoom -- Stéphanie Bignon : Le drame de la paysannerie française -- TVLibertés
    https://www.youtube.com/watch?v=of2TkVbRO28

  31. [important et évident] Le point de vue de Poutine

  32. J’SUIS PAS CONTENT ! #92 : Big Data, Bayrou en « off » & Robots sexuels ! [feat. JR Lombard]
    https://www.youtube.com/watch?v=BaTMj1dFodo

    J’SUIS PAS CONTENT ! #80 : Gouvernement Macron, dans le Collomb !
    https://www.youtube.com/watch?v=D8d7bTcL7t8

    J’suis pas content TV
    https://www.youtube.com/channel/UC9NB2nXjNtRabu3YLPB16Hg

  33. N. Polony est-elle victime d’une purge intellectuelle et idéologique? 25/6 -- TV LIBERTE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *