[La vidéo] « L’État et les banques, 5 ans après, le hold-up continue » par Myret Zaki et Étienne Chouard

Ah mais quel bonheur ! de retrouver Myret à Genève, ma chère Myret, enfin ! 🙂

On jubilait de se revoir, tous les deux. Soif de progresser ensemble à nouveau, 5 ans après.

Merci à ceux qui ont organisé et immortalisé cette rencontre.

Première partie :

La vidéo de la partie ‘débat avec la salle’ arrive bientôt (2 heures formidables de plus 🙂 ).
Je l’ajouterai ici même.

Edit:voici les ÉCHANGES AVEC LA SALLE:

Il faut absolument que je revienne vite à Genève : les militants suisses font un boulot épatant sur la monnaie (vous en verrez des aperçus dans la vidéo des débats). Je voudrais filmer des ateliers constituants avec François sur la monnaie et sur la subsidiarité (qu’il connaît mieux que personne), et je voudrais bien comprendre les avancées que la (joyeuse et enthousiasmante) bande AAA+ (Assemblée des Actionnaires Actifs Positifs [de la BNS, banque nationale suisse] : voir http://aaapositifs.ch/ , https://www.youtube.com/playlist?list=PLYVUaeJf8OAAZZpO0Eq1Smzwd4LPh6C9s&app=desktop
et http://desiebenthal.blogspot.fr/2017/02/interventions-lag-de-la-bns.html?m=1) est en train de mettre au point sur la comptabilité monétaire publique. Le niveau monte.

À l’occasion, il faudra isoler en vidéos plus petites certains passages de cette longue rencontre (4 heures bien utiles, de mon point de vue).
Si quelqu’un pouvait aussi se dévouer pour rédiger le plan minuté de cette rencontre, ce serait super 🙂

Amitiés à tous.

Étienne.

Fil facebook correspondant à ce billet :
https://www.facebook.com/etienne.chouard/posts/10154987046597317

20 réponses à “[La vidéo] « L’État et les banques, 5 ans après, le hold-up continue » par Myret Zaki et Étienne Chouard

  1. Ping : L’État et les banques, 5 ans après, le hold-up continue, par Myret Zaki et Etienne Chouard | ANTIBANQUE

  2. J’ai pas encore tout regardé. J’avoue que j’ai un peu tiqué sur le « il devrait aller en prison, sans procès. Il n’y a même pas besoin de procès ».

    Quel que soit ce qu’a fait telle ou telle acteur, il ne faut pas oublier qu’ils sont humains, qu’ils ont des droits. Le droit à un procès honnête me parait capitale dans toute situation. Si nous voulons un monde meilleur, il faut que nous soyons nous-même irréprochable.

  3. Intéressant, il y a vraiment des moments ou j’avais envie d’intervenir, la Myret est très intéressante sur ses sujets mais c’est vraiment pas une bolchevique (blague), il aurait fallu lui dire, elle doit le savoir, le sait-elle vraiment? que depuis 45 la BdF est publique, que l’état s’est financé gratos pendant tout l’après guerre (comme quoi le paradigme « révolutionnaire » dont EC nous parle avec l’état qui crée la monnaie ne l’est pas tant que ça) et qu’accessoirement elle est actionnaire de la BCE a 14% (avant brexit) ce qui signifie pour ceux qui ne suivent pas QUE NOUS SOMMES PROPRIOS DE LA BCE, a 14%, et Goldman Sachs a 0%, et pourtant ce sont eux qui décident WTF?

  4. Invitation envoyée à Myret il y a peu, que je voudrais partager ici avec vous, « cerveau collectif » épatant au sein duquel je progresse depuis quelques années :

    « Chère Myret, c’est seulement en regardant la vidéo après coup que j’ai réalisé qu’il y avait sans doute quelques réparties importantes qu’il aurait été constructif et utile que je puisse formuler, mais on se rattrapera 🙂 Je suis content que nous ayons déjà des occasions de nous revoir 🙂

    Par exemple, sur le non remboursement de certaines « dettes publiques » (qui te choque, ce qu’on peut comprendre en première approche), il me semble que les banques (qui ont créé ex nihilo la monnaie qu’elles ont prêtée à l’État) ne se sont privées de RIEN en prêtant et donc, très légitimement, ces banques ne doivent pas être remboursées : elles n’ont qu’à faire disparaître les deux dettes à l’actif et au passif de leur bilan. Et cette monnaie privée ainsi détruite pourrait être très simplement >transformée< en monnaie publique (détruite dans les comptes des banques commerciales et créée dans les comptes de la Banque Centrale). D'autre part, il faut que tu lises le livre de Stiglitz sur le fléau que constitue l'euro pour l'Europe (chômage, déficit commercial, désindustrialisation et bas salaires), ça nous donnera du grain à moudre. Mais il faut qu'on se concentre chaque fois sur un point, je pense. Et qu'on n'attende pas 5 ans, cette fois, pour nous revoir 🙂 " Sur les monnaies locales (inconvertibles ou difficilement convertibles), je voudrais mieux étudier avec Myret leurs fonctions essentielles : outils majeurs de souveraineté, capables de rendre la puissance publique "employeur en dernier ressort" (!), outils majeurs de relocalisation de la production (contre les délocalisations), outils majeurs de plein emploi et de prospérité. Idem pour les monnaies nationales, qui pourraient être analysées comme des monnaies locales à grande échelle.

    • Sinon des arguments il y en a des moins idéologiques et plus précis: un certain (combien?) pourcentage de notre dette publique est détenu depuis des paradis fiscaux, donc ces gens touchent des intérêts sans payer d’impôts, en quoi cela est il acceptable? Est-ce seulement légal? Si ça l’est ça ne devrait évidement pas.

      L’état n’emprunte sur les marchés qu’à cause de la trahison de nos usurpateurs (représentants a un sens, la ça ne fonctionne pas), le cumul des intérêts payés depuis la mise en place de cette escroquerie équivaut à peu de choses près à notre dette publique: que fait-on avec cela? En quoi est-ce acceptable?

      Dans le pire des cas, de façon a ne pas être traités de spoliateurs bolcheviques, pourquoi ne pas procéder de la façon suivante:

      1 -- reprise de souveraineté monétaire
      2 -- rachat progressif de la dette, par de la dette a 0% (pas tout à la fois bien sur pour maîtriser l’inflation), de cette façon on se tire de cette escroquerie sur 10/20 ans sans « spolier » personne.

      Au fait: bien sur qu’il y a un mot pour ce que les journaleux disent « populisme » histoire de bien salir le peuple (cette meute beuglante et inculte dont il convient de guider la transhumance), en français on dit démagogie.

    • Car sur ton argument des banques qui auraient fait credit a l état en créant la monnaie on te répondra que ce n est pas toujours vrais, en effet des obligations sont détenues par toutes sortes d’acteurs y compris de simples epargnants qui eu pour le coup n’on pas du tout créé la monnaie qu’ils ont investit a partir de rien, elle sort bien de leur poche.

  5. Une autre vidéo passionnante d’Yves Vargas sur Rousseau et le décryptage du capitalisme/crapulisme

    https://www.youtube.com/watch?v=fRV-yo5Ii9E
    [|https://www.youtube.com/watch?v=fRV-yo5Ii9E|fr]

  6. En résonnance à Vargas

    http://lesakerfrancophone.fr/en-notre-nom

    Très beau texte de résistance, de la part d’un brillant anonyme.

    L’esprit de guerre, de compétition, de concurrence prétenduement vraie fait que les ploutocrates qui prétendent nous représenter, en fait, vendent notre âme. Sommes-nous sur le point de perdre définitivement notre âme?

  7. Excellent décryptage et de bonnes questions par Olivier Berruyer :
    « Retour sur le patrimoine d’Emmanuel Macron. La presse refuse à l’évidence de traiter ce problème sérieusement. On peut cependant commencer à voir l’étendue des questions qui se posent sur les choix patrimoniaux d’Emmanuel Macron à partir des données publiques et des informations des médias (hélas dispersées).
    Les conclusions à ce stade sont simples :
    -- primo, il se confirme qu’Emmanuel Macron a bien consommé (et pas pas seulement dépensé – bref l’argent a été “claqué”, ou donné) en moyenne un SMIC par jour durant 3 ans. Ce qui est parfaitement légal au demeurant ; il ne s’agit pas de remettre en question l’honnêteté de M. Macron, mais simplement de comprendre comment a géré ses propres affaires quelqu’un qui demande à gérer le pays ;
    -- de nombreuses autre questions, importantes, se posent sur ses choix financiers, et méritent des réponses d’Emmanuel Macron, afin de montrer sa bonne foi et comprendre sa relation à l’argent. J’en pose 20 pour illustrer, sans prétendre être exhaustif.
    http://www.les-crises.fr/macron-a-bien-claque-un-smic-par-jour-pendant-3-ans-20-questions-a-lui-poser-sur-des-bizarreries-sur-son-patrimoine/

  8. Voici la vidéo des ÉCHANGES AVEC LA SALLE:

    Mille mercis à tous ceux qui se sont dévoués pour que tout ça ait lieu, et spécialement depuis une semaine pour le gros boulot de MONTAGE des deux vidéos.

    • Quelques reactions:
      -- il y a une contradiction dans le discours de Monnaie pleine: le pouvoir de création monnétaire doit revenir au « souverain » (ok, jusque la tout vas bien), mais doit etre indépendent du pouvoir politique pour éviter la création monnétaire a « but politique »…la contradiction est quand meme flagrante.

      Apres si ca signifie simplement que l’état peut emprunter a 0% a sa banque centrale mais que les banquiers centraux gardent un forme de droit de reserve purement technique correspondant a l’évaluation de la viabilité d’un projet (soit sa rentabilité ou son caractère d’utilité publique pour les projets non rentables avec en face des modes de contributions viabilisant le financement) alors ca peut etre valable. Néanmoins l initiative du crédit doit évidement émaner du pouvoir politique (en democratie le peuple) sinon elle ne revient pas du tout au « souverain » (je me demande quelle est leur définition de ce mot).

      Dans ma vision de la démocratie les dirigeants de la banque centrale d’un pays sont tirés au sort parmis les personnes qualifiées (a priori des personnes ayant des diplomes en économie) ayant voté a bulletin ouvert pour le programme qui a remporté le vote programmatique national. Ils sont évidement soumis aux controles et rédition des comptes comme tout les autres acteurs ayant la charge de faire fonctionner un pouvoir en fonction des votes souverains du peuple et de l’intéret de celui-ci.

      Pour le chartalisme je trouve que les objections de Myret ne sont pas dénuées de sens, le systeme a l’air très bien mais il reste très éloigné de ce qui se fait et s’est fait jusque la. Du coup nous manquons d’experience avec un tel fonctionnement. Je me demande s’il ne serait pas préférable, au moins dans un premier temps de conserver les méthodes éprouvés, avec lesquelles nous avons un large retour d’experience, en les mettants sous stricte controle démocratique et technique tout en les assortissant de tous les gardes fous dont nous connaissons aujourd’hui la necessité. Juste par prudence en fait.

  9. Ce jour, un article bien construit (comme toujours) de Romaric Godin sur le remboursement de la dette :

    Dette publique : faut-il envisager le défaut ?

    http://www.latribune.fr/economie/presidentielle-2017/dette-publique-faut-il-envisager-le-defaut-649730.html

  10. Dette, 5000 ans d’histoire (David Graeber)
    commenté par Michel Drac

  11. La taque-tique de l’encerclement n’est pas nouvelle…
    …chassant l’homme libre, partout où il se trouve…

    Histoire des Réserves Indiennes, la survie par l’identité.
    https://www.youtube.com/watch?v=c9unSbVCdTk

  12. Le Betail Humain -- Oligarchie, Propagande et Dogmes religieux

    https://www.youtube.com/watch?v=46RqaH56TwQ

    https://www.wizenne.com/essais

  13. La huitième plaie (Stratediplo)

  14. (Restriction des libertés et case prison…rentable…)

    Prisons privees aux USA, Quand le prisonnier devient une marchandise negociable…

    https://www.youtube.com/watch?v=2FszZesg3pI

  15. JPMorgan réclame des régimes autoritaires en Europe

    https://www.wsws.org/fr/articles/2013/jui2013/morg-j19.shtml

    minute 22
    2016 Année de la Propagande
    https://www.youtube.com/watch?v=So4gWmf5HZE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *