Rendez-vous à Genève le 11 fév 2017 : « 5 ANS APRÈS, LE HOLD-UP CONTINUE – MYRET ZAKI & ÉTIENNE CHOUARD »

Chers amis,

Je vais enfin retrouver ma chère Myret, et vous aussi j’espère, à Genève samedi prochain, pour continuer cet échange épatant que nous avions commencé il y a 5 ans, déjà, en décembre 2011, sur le coup d’État bancaire qui se déroulait en Grèce, et partout dans le monde.

Conférence . Samedi 11 février 2017 . 18h30

http://fonderiekugler.ch/fonderie/fonderie-kugler/news-fonderie/442-l-etat-et-les-banques

Il y a un « événement Faceboook » : https://www.facebook.com/events/1833810500229493/

Je voudrais surtout reprendre avec Myret notre début de controverse à propos de Keynes : Myret semblait penser que les politiques keynésiennes « échouaient manifestement », et je n’avais pas eu le temps de répondre à ça : il me semble au contraire que, à l’évidence, c’est de Keynes que nous avons besoin aujourd’hui, et je suis content que nous ayons tous les deux, un peu de temps pour approfondir cette question cruciale : nos sociétés ont-elles besoin d’une politique de l’offre (au profit du capital) ou d’une politique de la demande (au profit du travail) ?

Par ailleurs, j’aimerais soumettre à Myret une proposition de réforme monétaire absolument radicale.

Il y a aussi quelques livres essentiels dont je voudrais vous parler sur ces sujets.

J’ai hâte d’y être, ça va être une très chouette soirée, je suis sûr 🙂

Au plaisir de vous y retrouver.

Étienne.

—-

Fil Facebook correspondant à ce billet :
https://www.facebook.com/etienne.chouard/posts/10154936187482317

10 réponses à “Rendez-vous à Genève le 11 fév 2017 : « 5 ANS APRÈS, LE HOLD-UP CONTINUE – MYRET ZAKI & ÉTIENNE CHOUARD »

  1. Inné ou acquis ?

    Responsabilité des dominants (debout) ou des dominés (couchés) ?

    Demande (nécessaire solvabilité des acheteurs) ou offre (nécessaire compétitivité sous peine de décrochage dans un monde d’où la compétition ne peu pas être exclue) ?

    Ces fausses oppositions me rappellent l’affirmation critiquable des aérodynamiciens selon lesquels une aile est plus aspirée sur son extrados que portée par son intrados.
    Que la différence de pression régnant à l’extrados par rapport à la pression ambiante soit de plus grande ampleur que celle entre l’intrados et la pression ambiante n’a que peu d’importance.
    Au final, la force résultante est proportionnelle au produit de la différence de pression moyenne (entre l’extrados et l’intrados) par la surface portante.

    Une force n’agit pas dans le vide, il n’y a effet que par le couple d’au moins deux forces.

    Il faut, me semble t-il, de l’offre ET de la demande, l’art politique consistant ici à équilibrer au mieux les deux, comme l’art de la monnaie consiste à n’en faire circuler ni trop (inflation) ni trop peu (chômage et récession).

    Par contre, l’intérêt des dominants est clairement de pousser le curseur de l’offre (leurs produits de pointe trouveront acheteurs auprès des nantis) et d’une monnaie rare (rente) à leur limite insurrectionnelle.

    L’art politiques des dominants consiste à repousser toujours plus loin cette limite par le contrôle des représentations :
    -- idéologie du mérite / responsabilité des dominés dans leurs échecs
    -- stratégie du choc / perte des repères valeurs /tradition
    -- affaiblissement du masculin (du fait de leur agressivité physique, les hommes étant toujours les premiers et les plus nombreux à engager la couenne) par un féminisme délirant et manipulateur.
    -- Diviser pour mieux régner (antifas, guerres permanentes, immigration massive, féminisme (encore !) racisme / antiracisme) et bouc émissaire.

    Si ces stratégies ne les rendent pas forcément plus riches dans l’absolu, elles produisent un appauvrissement général et les rendent donc plus riches (donc plus puissants) relativement. Cette puissance (relative) sur autrui est ce que le puisant recherche avant tout. Elle permet une plus grande captation des puissances d’agir des autres humains (du salariat à l’esclavage) dans une spirale sans fin d' »enpowerment ».

  2. Bonjour, je recherche un covoiturage pour aller a cet conférence.
    Martigny / Genève.
    Merci.079 914 44 14.

  3. Les coquins d’abord 🙂

    par Victorayoli


    les-rats-quittent-le-navire

    Sur l’air des « Copains d’abord « de tonton Georges !

    « Non ce n’était pas qu’un dévot
    Un cul-béni de caniveau
    Qu’on se le dise parmi les porcs
    …dise parmi les porcs

    Il magouillait en père peinard
    Sans se méfier du Canard
    Et pensait le pognon d’abord,
    Le pognon d’abord

    Ses « fluctuat ET mergitur »
    C’est pire qu’une caricature
    N’en déplaise aux vieux dinosaures
    Aux vieux dinosaures

    Leur capitaine est un salaud
    Piquant le pognon des prolos
    Pour se constituer un trésor
    …tuer un trésor

    Tout en se prenant pour De Gaulle
    Il rétribuait sa cagole
    Avec du bon argent public
    Bon argent public

    Son « attachée parlementaire »
    Passait plus d’ temps au baptistère
    Qu’aux séances de l’Assemblée
    …anses de l’Assemblée.

    Il s’croyait déjà couronné
    Mais il est plutôt couillonné
    Il a beau ramer comme un mort
    Ramer comme un mort

    Il peut lancer des SOS
    Son barlut est en plein’ détresse
    Et les rats quittent le navire
    Quittent le navire

    Au rendez-vous de ses copains
    Y a de plus en plus de lapins
    Tous gambergent à un Plan B
    Pourquoi pas Juppé

    Propre sur lui, pas trop souffrant
    Il serait presque rassurant
    Mais le vieux n’a pas accepté
    On a sa fierté

    Alors la meute a attaqué
    Tous les requins, tous les roquets
    Les maquereaux et les escrocs
    Ont sorti les crocs

    Laissons-les s’entredévorer
    Et restons hors de la curée
    Mais pour un bon coup de torchon
    Votons Mélenchon ! »

    https://blogs.mediapart.fr/victorayoli/blog/020217/les-coquins-dabord

  4. [« L’affreux Trump » va-t-il être celui qui libérera — enfin ! — les Européens du fascisme unioneuropéen ?]

    Trump, Brexit et la guerre contre l’UE

    par Philippe Grasset
    http://lesakerfrancophone.fr/trump-brexit-et-la-guerre-contre-lue

    Source : Le SakerFrancophone

  5. Le Monde, grand spécialiste des fake news, et manifestement candidat au poste de Censeur Aux Ordres Du Régime, me présente comme un « ex-enseignant », c’est amusant 🙂 (je découvre ça en corrigeant mes copies 🙂 ) :

    http://www.lemonde.fr/verification/source/etienne-chouard/

  6. [résumé de la précédente] En attendant la prochaine conférence de Myret Zaki et d’Etienne Chouard :

    • Bonjour Etienne.

      Je vous connais depuis le non de 2005. Puis, parfois, quand vous êtes cité sur un site.

      2 enjeux essentiels à partager et à éclairer avant de se satisfaire de mettre son vote dans l’urne.

      1: la loi Rothschild de 1973.
      Proche de la soixantaine, j’ai découvert la loi de 1973 il y a peu de mois.
      Inculte dans tout çà, mais curieuse de trouver des explications. Je comprends peu les choses dont vous parlez.
      Mais, je suis dans cette énorme prise de conscience.

      Vous encourageant tous à continuer, car pour nous déjà c’est un peu tard.
      Je suis convaincue que si les jeunes, futurs acteurs dans ce système financier, se posaient les questions sur l’utilisation de l’argent qui sera à leurs dispositions , ils réfléchiraient sur leurs besoins de crédits, et de consommations. Dans le sens, à qui va profiter cette dépense ?
      Est-ce acceptable ou pas avec mon éthique de vie ?
      Suis-je complice ou intelligent ?

      On se fait baiser, voler: taxes, impôts, dette du pays= payer les intérêts des banques privées, des gros riches qui seuls profitent de ce système financier.
      J’aurais usé de l’argent à ma disposition autrement. Ou, ne pas me le faire voler du mieux possible, pour payer les intérêts qui enrichissent les gros riches.
      En patientant le changement de la distribution des richesses.

      Pour qui veut voir, quand on a besoin d’être propriétaire de.
      Pour qui ne veut pas voir, on jouit de ses propriétés, on râle sur les intérêts et les taxes, et on oublie. Ainsi va la vie!
      Exemple.
      Crédit maison= faire gagner de l’argent aux gros riches.
      Taxes foncières, d’habitations = idem.
      Impôts = idem.
      Contributions à la solidarité= idem.
      Quoiqu’on achète, même 1 baguette de pain = idem.

      Les Jeunes devraient en être conscients, sinon juste y réfléchir.
      Le passé vécu par les parents ne doit plus être une référence. Car, cela ne fonctionnera plus.

      2. »Salaires bas = hauts profits »

      Qu’un journaliste du Monde dit que vous êtes un « ex-enseignant », je rigole.
      Que faites-vous en déployant toute cette énergie?
      Enseigner comment utiliser son argent et qu’est-ce que l’argent?
      Enseigner ou rendre facile à comprendre des complexités.

      Validant à mon regard que ce journaliste a une compréhension bien limitée de la signification du mot enseignant.
      Précisant que la maïeutique reste l’idéal à atteindre pour un enseignant.

  7. Ping : En attendant la prochaine conférence de Myret Zaki et d’Etienne Chouard à Genève : résumé de la précédente (vidéo) | Blog du Plan C

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *