[Populisme, mon amour] Emmanuel TODD : « la France n’est évidemment pas une démocratie »

Emmanuel Todd insiste (sans se laisser interrompre par les eurocrates) :

« On n’est évidemment pas en démocratie, on fait tous semblant, on fait du théâtre : on remet en cause la démocratie américaine (qui renaît ! [heu, là, il rêve, Emmanuel 🙂 ]) et on fait comme si, nous, on était des démocrates…

Mais en fait la France n’a plus d’autonomie monétaire et c’est l’Allemagne qui va décider !

On n’est évidemment plus en démocratie : [en 2008,] la classe politicienne s’est assise sur le référendum de 2005 (!), et notre prétendue « élection présidentielle », c’est un système qui permet d’élire celui qui va être notre représentant à Berlin…

Donc, on est vraiment des gros rigolos, quand on met Trump en question »

Je trouve amusantes les lèvres (très) pincées du vieil eurolâtre despotique Bernard Guetta.


Guetta : « Non, là, Todd, vous exagérez… »

Merci Emmanuel Todd, MERCI 🙂

Étienne.

—-

Fil Facebook correspondant à ce billet :
https://www.facebook.com/etienne.chouard/posts/10154892478317317

8 réponses à “[Populisme, mon amour] Emmanuel TODD : « la France n’est évidemment pas une démocratie »

  1. « hooo, je ne peux pas vous laisser dire ça ! » s’exclament en se pâmant les eurolâtres de service 😀

    • Bonjour Étienne Chouard,
      Bernard Guetta, dans sa réponse à Emmanuel Todd, ne dit-il pas quelque chose d’assez cohérent : en élisant Sarkozy en 2007, mais j’ajouterais, moi, plus généralement en plaçant trois candidats en tête dès le premier tour: Sarkozy, Royal et Bayrou tous favorables au oui au TCE, le peuple ne se contredisait-il pas?
      C’est ce que j’ai toujours pensé. Et c’est d’ailleurs LA raison pour laquelle je n’ai voté au premier tour pour aucun de ces trois-là. Puisque j’avais voté NON deux ans auparavant.
      Qu’en pensez-vous?

      Cordialement.

      Thierry Saladin

      • Bonjour,

        Lors d’une élection, les citoyens choisissent entre quelques candidats et donc entre quelques programmes. Le programme du parti vainqueur ne bénéficie généralement pas en chaque point du soutien de la majorité. Même lorsqu’il applique une mesure annoncée dans son programme, l’élu ne peut donc pas prétendre être soutenu par la majorité. C’est pourquoi des référendums sont nécessaires.

        Sarkozy ne pouvait donc pas argumenter que son élection annulait la décision que les citoyens avaient prise lors du référendum sur la Constitution européenne.

        Cordialement,

    • Bonsoir ,
      c ‘est dit quand même et c’est reçu aussi ! À chacun sa grimace de régurgitation !
      Bon voyage , prenez soin …. !

  2. Vladimir Poutine commente les attaques contre Donald Trump

  3. Poutine : “Ils tentent de délégitimer Trump ; ils sont prêts pour un Maïdan à Washington”

    http://www.les-crises.fr/poutine-ils-tentent-de-delegitimer-trump-ils-sont-prets-pour-un-maidan-a-washington/

  4. Merci à toi Etienne !!

  5. Bonjour,

    L’affirmation de Todd selon laquelle la France n’est plus une démocratie est manifestement fausse. Elle suppose en effet que la France ait été une démocratie et ait cessé de l’être. Or la France n’a jamais été une démocratie.

    Cordialement,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *