[Bilan partiel du gouvernement représentatif et du faux « suffrage universel »] Reniements, trahisons, attaques frontales contre le salariat

Un bilan (récent et partiel) du faux « suffrage universel » (élire des maîtres au lieu de voter nos lois), imposé depuis deux siècles par des « élus » grâce à une anti-constitution (une prison au lieu d’une protection) :

Quatre ans de malfaisances continues : liste effarante.
Solfériniens : reniements, trahisons, attaques frontales contre le salariat

http://www.legrandsoir.info/solferiniens-reniements-trahisons-attaques-frontales-contre-le-salariat.html

Mon commentaire :

Un bilan complet sur 200 ans du prétendu « gouvernement représentatif » reste à écrire (en travail collaboratif ?), en n’oubliant pas les massacres (de pauvres par des pauvres), appelés fautivement « guerres » pour masquer que ce sont des crimes de masse gouvernementaux (toujours sur ordres d’ultra-riches).

Ceci dit, la plus longue liste de conséquences épouvantables ne nous dispense pas, si l’on veut y échapper, de la recherche des causes premières et décisives. Or, tous les électeurs du monde ont UNE CAUSE COMMUNE, qui est leur impuissance politique constitutionnalisée, et qui devrait donc (logiquement) constituer leur toute première priorité.

Si l’on veut une vraie démocratie, il faudra, par éducation populaire, 1) nous désintoxiquer de la mise à l’envers des mots importants par les grands propriétaires et leurs escrocs politiciens, et donc principalement 2) arrêter de défendre l’élection de maîtres comme une vache sacrée (ça c’est vraiment important), pour 3) apprendre à écrire (et défendre, puis corriger) nous-mêmes une constitution digne de ce nom.

Voici donc (une première ébauche de l’) incroyable liste de trahisons antisociales dont nos prétendus « représentants » sont (ou plutôt devraient être) responsables :

Quatre ans de malfaisances continues : liste effarante

Solfériniens : reniements, trahisons, attaques frontales contre le salariat

BilanPS

On ne pensait pas humainement possible de commettre autant de saloperies en quatre ans. On avait tort : les Solfériniens l’ont fait. Il ne manque que la continuation de la scandaleuse LRU par la zélée Fioraso, le désastre de la politique étrangère de l’endormi Fabius.

Projet de loi El-Khomri

En cas de licenciement illégal, l’indemnité prud’homale est plafonnée à 15 mois de salaire.

Les 11 heures de repos obligatoire par tranche de 24 heures peuvent être fractionnées.

Une entreprise peut, par accord, baisser les salaires et changer le temps de travail.

Les temps d’astreinte peuvent être décomptés des temps de repos.

Le dispositif « forfaits-jours », qui permet de ne pas décompter les heures de travail, est étendu.

Les apprentis mineurs pourront travailler 10 heures par jour et 40 heures par semaine.

Le plancher de 24 heures hebdomadaires pour un contrat à temps partiel n’est plus la règle dans la loi (confirmation d’une loi antérieure).

Il suffit d’un accord d’entreprise pour que les heures supplémentaires soient 5 fois moins majorées.

Une mesure peut-être imposée par référendum contre l’avis de 70% des syndicats.

Une entreprise peut faire un plan social sans avoir de difficultés économiques.

Après un accord d’entreprise, un salarié qui refuse un changement dans son contrat de travail peut être licencié.

Par simple accord on peut passer de 10h à 12h de travail maximum par jour.

Contacter le médecin du travail devient presque impossible.

Le gouvernement envisage de simplifier le licenciement économique.

Rapport Badinter : Des limitations peuvent être apportées aux libertés et droits fondamentaux si elles sont justifiées par les nécessités du bon fonctionnement de l’entreprise.

[Envisagé] « Forfait jours » pour les salariés (= fin des heures supp.).

Rapport Badinter : fin de facto des 35 heures.

Austérité : 2 milliards d’euros « d’économies » supplémentaires.

Nouveau cadeau au patronat : prime de 2.000 € par an et par embauche pour les PME.

Prime réservée aux embauches à bas salaires.

La part socialisée des bas salaires sera donc payée par… les contribuables.

La rupture du contrat de travail sera simplifiée.

Basculement du CICE en baisse définitive de charges.

Hollande s’attaque à la durée légale du travail.

Décret n° 2015-1874 : la loi relative au Dialogue social et à l’emploi sacrifie la citoyenneté au travail.

EDF : suppression de 4.000 postes en trois ans.

Promesse de sanctionner les licenciements boursiers non tenue.

Compte pénibilité, l’inverse de la prévention.

Recul sur les critères.

Recul sur les dates d’entrée en vigueur.

Recul sur la date de paiement des premières cotisations.

Recul sur le mode de déclaration.

Criminalisation de l’action syndicale :

Torpillage de la loi d’amnistie sociale votée au sénat.

Prison ferme pour 8 ex-Goodyear malgré le retrait des plaintes.

Arrestation à l’aube de 4 syndicalistes d’Air France.

Répression pour la Confédération Paysanne, mansuétude pour la FNSEA.

Abandon du projet de loi relatif à la démocratie sociale.

Loi Macron : toutes les FNAC parisiennes se retrouvent en ZTI.

Loi Macron : vers un accès restreint aux prud’hommes.

Air France : 100 millions d’€ de CICE en 2 ans = 3000 emplois supprimés.

Démantèlement du droit du travail (ANI)

La prescription sur les rappels de salaire passe de 5 à 3 ans.

Demandes liées à la rupture de contrat passent de 5 à 2 ans.

Différé d’indemnisation de 180 jours pour rupture conventionnelle.

Mutuelle d’entreprise obligatoire (2Mds€ pour 400.000 personnes).

Sapin appelle les entreprises à ne pas augmenter les salaires trop vite.

Retrait du Burn-out de la liste des maladies professionnelles.

Destruction du Code du Travail.

[objectif] Privilégier les accords d’entreprise, au détriment de la loi.

Généralisation du travail du dimanche.

La Poste expérimente la livraison de colis le dimanche.

Ouverture des magasins de nuit.

Loi Rebsamen :

CDD renouvelable 2 fois.

Fragilisation des CE & CHSCT.

Fin de l’obligation de reclassement en cas d’inaptitude professionnelle.

Création du CDI intermittent.

Destruction de l’Inspection du Travail.

Suppression des élections prud’hommales.

Plafonnement des indemnités de prud’hommes pour licenciement abusif.

Condamnation d’une inspectrice du travail (Téfal).

Facilitation des licenciements collectifs.

Le Guen suggère de baisser la durée et le montant des allocations chômage.

Myriam El Khomri envisage la dégressivité des allocations chômages.

Idée réaffirmée le 01.02.16 par Michel Sapin.

Hausse du chômage.

309 000 radiations en novembre 2015.

Prime d’activité :
Moins d’aide pour les plus fragiles (RSA activité et PPE).

Le contribuable compensera les bas salaires du privé.

[Projet] Encourager les emplois de service (« trappes à bas salaires »).

[Projet] Formation : Valls demande des contreparties aux chômeurs.

Précarité : Explosion de l’intérim : +10% en un an.

Ségolène Royal favorable au retour des coupures d’eau pour les mauvais payeurs.

Taux de pauvreté à nouveau en augmentation.

La chasse à la fraude aux allocations s’accentue.

Renforcement du contrôle des chômeurs.

Pas de « coup de pouce » pour le SMIC.

Ouverture des centres d’hébergement seulement par -5°C.

Baisse du montant des APL.

Accessibilité : normes moins contraignantes et dérogations.

Retraites : Revalorisation de… 0,1% en 2015.

Les bénéficiaires de l’AME privés de remboursement.

Remise en cause du droit au séjour pour soins.

Durée de cotisation retraite portée à 43 ans.

Loi Macron 2 : mise en place de fonds de pension.

Hôpitaux : suppression de 22.000 postes en 3 ans.

Gel des retraites >1200€ et décalage de 6 mois de la revalorisation.

Hausse de l’allocation handicapés de 7€.

Prime exceptionnelle (sic) de 40€ pour les retraites les plus faibles.

Abandon de la réglementation sur l’accessibilité aux handicapés.

Baisse de la prestation de compensation du Handicap.

Pas retour sur les franchises de soins.

Loi fin de vie vidée de son contenu (en attente de CMP).

Don du sang : maintien d’une discrimination pour les homosexuels.

Budget Sécurité sociale : suspension des votes à l’Assemblée.

Le taux du Livret A passe pour la 1ère fois sous la barre de 1% (0,75%).

Suppression de centaines de postes de contrôleurs fiscaux.

Îles Vierges, Montserrat, Bermudes et Jersey sortis de la liste des paradis fiscaux.

Pas d’interdiction des paradis fiscaux pour les banques françaises.

3 taux d’imposition pour les entreprises : non tenu.

Fraude fiscale et sociale : aucune annonce.

Fraude aux cotisations sociales (25Mds/an) : aucune annonce.

900 millions d’euros de réduction d’impôts pour les plus riches.

Sapin demande le retrait d’un amendement visant à taxer les dividendes.

Maintien des niches fiscales : 82 milliards de perte pour l’Etat.

Communes : baisse de la DGF.

Incitation à la création de communes nouvelles pour conserver les niveaux de dotation.

CICE : 40 milliards sur 3 ans (dont 12 pour 2015).

Pacte de Responsabilité

Plus forte exonération de « charges » de la Vè République.

– 6,3 milliards pour la protection sociale.

Le bouclier fiscal de Hollande : 730M€ pour 7 630 contribuables aisés.

Maintien du Crédit Impôt Recherche (5,5 Mds€/an).

Interdiction de publication du rapport.

ISF : le gouvernement ne taxera pas les œuvres d’art.

Entraves à la taxe sur les transactions financières.

Abandon de la « grande réforme fiscale » Ayrault.

Recul sur l’alignement de la fiscalité du capital sur celle du travail.

Recul sur l’instauration d’une taxe sur l’excédent brut d’exploitation.

Valls regrette la hausse (symbolique) des impôts des plus riches.

Vote du TSCG sans renégociation.

Le gouvernement privé de latitude.

Hausse de la TVA de 19,6 à 20% et de 7 à 10%.

Rejet du contrôle des frais des députés, sur avis défavorable d’Eckert.

Rejet du « reporting public » sur demande de C. Eckert.

Michelin : 18M€ de CICE, profits en hausse de 12% : 494 suppressions de postes.

Corruption : les entreprises pourront payer pour éviter le procès.

Loi Macron : Projet de libéralisation des règles d’implantation de la publicité.

Obsolescence programmée : Macron tente de dénaturer la loi sur les pièces détachées.

Loi de finance 2014 : l’article 92 proposait une amnistie totale pour les banques.

La France bascule dans la marchandisation du sang.

Interdiction pour l’EFS de fabriquer du plasma thérapeutique.

Suppression des stock-option : promesse non tenue.

« Autorégulation exigeante » : pas de loi limitant les rémunérations des patrons.

Abandon de l’encadrement des bonus.

40Mds € de dividendes pour le CAC40 en 2014.

47Mds € de dividendes en 2015 (+9,9% hors taux de change).

Pas de séparation banques de dépôt / d’investissement.

Transfert du risque de faillite bancaire sur les déposants.

Démantèlement d’Alstom : le gouvernement cède au lobbying de GE.

Prolongation des concessions autoroutières.

Privatisation des aéroports.

Privatisation des barrages hydro électriques.

TAFTA : négociations secrètes.

ISDS (mécanisme de règlement des différends entre investisseur et Etats) : Un tribunal privé.

Loi « Florange » inefficace et vide (Goodyear, Fralib, Petroplus).

Projet de loi (abandonné) sur le secret des affaires.

Multiplication des Partenariats Public-Privé.

Abandon du projet de loi sur la responsabilité juridictionnelle du Président.

Abandon du projet de réforme du Conseil supérieur de la magistrature.

de la Cour de Justice de la République.

Hollande gonfle le nombre de procédures antiterroristes.

Projet de réforme pénale : Valls veut court-circuiter le Parlement.

Projet de réforme pénale : mise à l’écart des juges.

Justice en faillite : cri d’alarme en Seine-Saint-Denis.

Contrôles de police : abandon de l’idée de récépissé.

État d’urgence étendu à 3 mois.

Projet d’extension à 6 mois & inscription dans la Constitution.

Prolongation de trois mois sans saisir le parlement (22.01.16).

Interdiction des manifestations non commerciales.

Assignation à résidence d’opposants.

Déchéance de nationalité.

Bruno Le Roux envisage la déchéance pour tous.

Instauration d’une rétention de sûreté après certaines peines.

Surveillance massive des citoyens.

Vote avec l’UMP contre un amendement de Taubira sur la Loi Renseignement.

Envisage la privation de liberté à titre préventif.

Fin de la présomption d’innocence.

Extension de la présomption de légitime défense pour la police.

Suspension de la Convention Européenne des Droits de Homme.

Armement des polices municipales.

Valls soutient la candidature de Lagarde à la tête du FMI.

Hollande veut réintégrer pleinement la France dans l’OTAN.

La France déplore (sic) l’exécution par l’Arabie saoudite de 47 personnes.

Livraisons d’armes à la rébellion « modérée » syrienne (viol de l’embargo).

Manipulation des rapports sur les armes chimiques en Syrie.

Vente de Rafales aux pétromonarchies.

Annulation du contrat Mistral avec la Russie, et vente à l’Égypte.

Le PS soutient Juncker à la présidence de la Commission Européenne.

Hollande pousse Tsipras à accepter un accord avec la Troïka.

Refus du droit d’asile pour Assange et Snowden.

Interdiction de survol de l’espace aérien pour le président Evo Morales.

Illégalité du mouvement Boycott, Désinvestissement, Sanctions.

Royal veut prolonger de 10 ans la durée de vie des centrales nucléaires.

Boues rouges de Gardanne : l’État accorde des permis de polluer.

Un mois après la COP21, forte baisse du bonus à l’achat de véhicules propres.

Loi Macron : Ouibus, la SNCF concurrence ses propres TGV et TER.

Les régions devront financer les déficits induits par ces pertes.

Loi Macron : le droit de l’environnement sera réformé par ordonnances.

Loi Macron : un amendement pour l’enfouissement des déchets radioactifs.

signe un accord du G8 qui promeut la fracturation hydraulique.

Aéroport Notre-Dame-Des-Landes.

Futures lignes TGV et LGV inutiles.

SNCF : suppression de 1400 emplois en 2016.

Désinvestissement dans la SNCF.

Abandon du fret ferroviaire.

Hausse du tonnage des camions.

Davantage d’autocars sur les routes.

Renoncement à la fermeture de Fessenheim.

Réduction de 25% des aides au maintien dans l’agriculture biologique.

Élevage : à la botte de la FNSEA.

Ajournement du rapport de l’ADEME sur une France 100% renouvelable.

Industrialisation de l’agriculture.

Retrait de l’écotaxe.

À peine née, baisse de l’indemnité kilométrique vélo (IKV).

Silence sur les extensions d’autorisation d’OGM.

Sivens : La gendarmerie enquête sur la mort de Rémi Fraisse…tué par un gendarme.

Loi Numérique :

Opposition à la reconnaissance des Communs par la loi.

Claviers, OS souverain, interdiction des hyperliens : le ridicule pour toute politique.

Doublement du budget de Polytechnique, 60M€ d’euros supplémentaires en cinq ans.

Suppression de la publicité dans les programmes jeunesse : Enterrée.

Retour sur l’engagement à sanctuariser le budget de la Culture.

Loi Fioraso (LRU 2) Universités mises en concurrence.

Mise en place chaotique et inégalitaire des TAP en primaire.

Le MEN enterre le Logiciel Libre et « vend » les élèves à Microsoft pour 13 M€.

Réforme du collège :

Autonomie pour 20% des horaires disciplinaires.

Mise en concurrence des établissements.

Baisse des moyens.

Suppression du Latin, du Grec et des classes bilangues européennes.

Nominations de complaisance (ex : compagne d’A. Morelle).

Hollande reproche à Bartolone une campagne trop à gauche.

Abandon du projet de loi relatif aux incompatibilités applicables à l’exercice de fonctions gouvernementales.

11 128 Roms évacués de force de leurs campements en 2015.

Stigmatisation des Roms.

Fermeture des frontières aux réfugiés syriens (30 000 en 2 ans).

Carole Delga et Alain Rousset cumulent députation et présidence de région.

Le Drian cumule les fonctions de ministre et de président de région.

Loi Macron : Constructions illégales, démolition impossible.

Laurence Boone, chef économiste à Bank of America, nommée conseillère à l’Élysée.

Jean-Pierre Jouyet, ministre de Sarkozy, nommé Secrétaire Général de l’Elysée.

Loi Alur vidée de sa substance.

Loi Alur : enterrement discret de la Garantie Universelle des Loyers.

Hollande satisfait du résultat du 1er tour des élections régionales.

Désistement et appel à voter pour la droite.

Renoncement au vote des étrangers.

Appels à la délation (fraude fiscale).

3 recours à l’article 49.3 en un an.

Des enfants en zone d’attente aéroportuaire.

Comptes de campagne : Contrôles pendant 6 mois au lieu de 12.

Préparation d’une « Alliance », sans PCF ni EEL.

ROMANE

Source originale : http://www.bilan-ps.fr/liste
Travail heureusement signalé par : http://www.legrandsoir.info/solferiniens-reniements-trahisons-attaques-frontales-contre-le-salariat.html

 
_____________

Fil Facebook correspondant à ce billet :
https://www.facebook.com/etienne.chouard/posts/10154038045692317?pnref=story

20 réponses à “[Bilan partiel du gouvernement représentatif et du faux « suffrage universel »] Reniements, trahisons, attaques frontales contre le salariat

  1. Je voudrais ajouter une brique historique manquante pour mieux comprendre cette histoire de trahison du peuple par les élus. Il s’agit d’une série de video passées inaperçues à l’époque. Anne-Emmanuelle Bourgaux (Université Libre de Bruxelles) a effectué un travail sur les débats relatifs au mode de suffrage en Belgique. Le travail n’a pas été fait pour la France, mais donnerait des résultats sans doute similaires. Vous écouterez l’entretien, mais le point central est le suivant. Au départ, le régime représentatif est basé sur le suffrage censitaire (1831 en Belgique, 1791 en France). A ce moment, représentants et représentés appartenant au même groupe social, les représentants se perçoivent comme les relais de leurs électeurs, et les représentés ne se sentent pas trahis. Dès lors que se met en place le suffrage universel (1919 en Belgique, 1848 en France), il y a un hiatus entre la classe sociale des représentants et celles des représentés. C’est alors que les représentants s’autonomisent de la volonté de leurs électeurs, et que ceux-ci ne se sentent plus représentés valablement.

    On comprend que de là vont naître le mécanisme des partis voués à trahir au XXe siècle le peuple (partis fascistes, partis socialistes, …), décrits par exemple par Robert Michels. Et on peut se dire que si le suffrage censitaire était institutionnellement stable (même si il devait être renversé de l’extérieur par les groupes exclus du fonctionnement des institutions), le suffrage universel, avec la tension qu’il induit entre représentants et représentés, doit fatalement amener un mécontentement chronique de ceux qui y participent. Il ne peut être qu’une institution de transition, en attendant des modes de désignation plus démocratique.

    Les vidéos de l’entretien :
    https://www.youtube.com/watch?v=dkpAP7kIdSk
    https://www.youtube.com/watch?v=oQX6icIs8uI
    https://www.youtube.com/watch?v=Elx5H37H4TE
    https://www.youtube.com/watch?v=dmhm_UAggX8
    https://www.youtube.com/watch?v=uoSO3DE5YR0

  2. Desolé, je mets ce commentaire là, mais finalement l n’est pas si mal placé car si nos solfériniens sont consternants de duplicité il en est d’autres, dans le camps de la démocratie qui le sont aussi.
    Je viens de voir le dernier commentaire de F. Lordon sur Etienne et je suis resté scié. Aucun mot d’approbation, même sur la constitution auquel il commence à se rallier, une condamnation péremptoire et sur des thèmes éculés ! On se demande plus ce que cela cache tellement c’est loin de la réalité et de tout le mouvement qui se crée autour et par delà Etienne. Il ne veut surtout rien en connaitre, serait-ce de la jalousie ?, ce monsieur, qui pense bien par ailleurs, quoique abscons souvent, ne s’intéresse qu’à lui-même et gare à celui qui a eu raison trop tôt… décevant au possible.

    • Vous avez raison d’ailleurs idem pour Mélenchon qui dit qu’il veut faire une constituante et rentrer a la maison ce qui est notre désir.
      Pour moi je préfère quand même des gens qui sont d’accord avec nous que tout le reste du troupeau de rentiers du système mais c’est comme l’a souvent dit Etienne au moment de l’effondrement du système qu’il faudra a la fois être prêt et ne pas se laisser séduire par de nouveaux leader qui ne veulent que le pouvoir c’est a ce moment précis comme dit A.Saillans qu’il ne faudra pas rentrer a la maison et laisser faire.

      • Si Melenchon fait cela il aura droit à une place dans l’histoire et ce sera tout à son honneur qu’il « rentre dans le rang » du peuple constituant; celui-ci sera alors en charge de la suite et aura la responsabilité de l’application de la constitution contre l’autre fraction (du peuple) et faction de l’oligarchie qui ne va pas se laisser faire, soutenue qu’elle sera par nombre d’états européens et étrangers.

    • https://youtu.be/fOC8XJbcAyU?t=1h43m8s

      « Bon, alors, ayant dit ceci, et ayant tenté comme je pouvais de disjoindre les deux, je peux essayer de répondre en toute généralité à la question, sans avoir l’air là aussi d’éluder l’implicite – la partie à problème quoi – alors, la réponse plus générale c’est que, pour ma part, ma religion n’est pas extrêmement bien faite là-dessus : il y a un certain nombre de personnes… si Eric Hazan était là par exemple, il vous dirait : commencer à écrire une constitution c’est le début de la fin de la révolution. Alors, il y a quelque chose de vrai et d’insuffisant en même temps là-dedans : il est vrai que l’écriture d’une constitution c’est le lancement, c’est la mise sur orbite d’un ordre institutionnel naissant ; et un ordre institutionnel est, par construction, un ordre de la capture. Les institutions, ce sont des instances de capture de la puissance de la multitude, donc de la volonté collective, c’est pour ça que c’est un problème. Et en même temps, on ne peut pas rester ad aeternam dans la suspension du moment insurrectionnel, ou alors les insurrections sont vouées à toujours finir et à se refermer sans rien donner, en quelque sorte. Alors là on pourrait d’une certaine manière, puisque Panagiotis, tu as fait référence à Badiou, il y a un certain régime de la politique qui est indiqué par-là, qu’il a d’ailleurs en commun, par ailleurs toutes ses différences, avec Rancière qui est la politique comme exceptionnalité, la politique comme rareté. Mais si on essaie de penser malgré tout ce qui se passe en temps ordinaire entre deux moment rare, entre deux évènements, on se retrouve à devoir se colleter la question institutionnelle. Et il est vrai qu’à un moment il faut commencer à… les institutions, ça s’institutionnalise. Et donc en effet, la méta-institution c’est quelque chose qui est de l’ordre d’une constitution. Que dire qui ne soit pas trop mièvre sur les citoyens constituants sinon que, tout ce qui développe la raison politique dans le plus grand nombre de personnes est bon à prendre, donc y compris le fait que les individus se réapproprie la question constitutionnelle, acquiert à son propos une compétence, et oui, peut-être, offre, par tirage au sort puisque c’est ça la question qui est régulièrement évoquée, offre par tirage au sort les éléments d’une assemblée constituante. Bon, pourquoi pas ? Si vous voulez, dit comme ça, ça me paraît une idée… pour laquelle je ne me prononcerais pas catégoriquement, mais qui mérite au moins en tant que tel d’être creusée. »

      ……………………….

      Quant à Friot, autant il ne se prononce pas publiquement sur le tirage au sort car ce n’est pas son domaine https://www.youtube.com/watch?v=dAwZKjnu5gQ&feature=youtu.be&t=2h6m34s (lien trouvé ici : https://blogs.mediapart.fr/luttonscontrelefn/blog/290115/qui-est-vraiment-etienne-chouard/commentaires); autant il a de quoi « torpiller » Piketty et Stiegler : https://youtu.be/o4Dsv0ncMYM?t=27m56s (lien trouvé dans un commentaire du blog de Jorion je crois, je ne retrouve plus où…)

  3. Vu que ça me semble tomber dans le theme, je mets ici un courriel que j’avais envoye a Etienne Chouard il y a quelque temps.

    « Je me permets de vous ecrire un courriel. Je ne savais pas trop si c’etait mieux d’intervenir sur la page facebook, ou si meme mon commentaire apportait un element interessant ou non. Bref, je tente ici, quitte a repasser sur facebook si c’est plus approprie.

    J’ai regarde avec interet une video ou vous interveniez sur les forces armees. Ca m’a interesse car c’est un sujet peu courant, et que je pense de plus en plus comme un point d’essentiel. En effet, la force physique est le dernier recours, et la force du plus fort in fine s’impose. Alors comment rendre le plus fort au service de tous (repondre a cette question semble resoudre le probleme de l’abus de pouvoir).

    Mais lors du debat, des idees ont fuse, et il m’est venu une reflexion sur les pratiques au sein de structures, sans lesquelles a mon avis les structures ne tiennent pas. Dit autrement, le probleme du structuralisme, c’est que ce ne sont pas des structures que vont necessairement emerger des pratiques efficaces les renforcant.

    Car je vois un profond paradoxe dans les periodes de revolution: de nouvelles structures se mettent en place, structures fondamentalement insuffisantes si une pratique ne s’y attache pas, c’est a dire une experience d’affection commune de l’usage de ces structures, qui permet d’en assurer la relative perennite, du moins suffisamment pour amorcer la reaction chimico-democratique nucleaire qui pourra ensuite s’auto alimenter. Mais le moment de la revolution est justement l’instant de l’evacuation d’un paradigme, et donc d’une certaine maniere le moment de la mise au rebus de tout un tas d’habitudes, de pratiques instituees dans l’ordre ancien.

    Alors comment maintenir en place des structures videes d’habitudes car nouvelles? Seule la force et finalement la « dictature » me semble (malheureusement) le permettre. En effet, j’ai l’impression que ce n’est pas la nuance ni le debat qui caracterise les periodes revolutionnaires…

    Car si des structures vides sans soit une pratique soit une autorite « autoritaire » pour les maintenir, qu’est ce qui empeche que le jour ou on donne le pouvoir a tous de decider, tout le monde decide, par l’habitude de l’ordre precedent, de dire qu’ils ne veulent pas decider? Rien.

    Vous en etes d’ailleurs conscient lorsque vous dites qu’il faut nous preparer a ecrire des constitutions pour le jour ou ne devrons le faire, c’est non seulement un moyen de se preparer mais un moyen de creer une pratique citoyenne, de cree une habitude, ou encore un affect commun qui nous unisse, qui dessine les contours de ce qui le jour venu nous paraitra collectivement pensable ou impensable, et si nous nous y sommes suffisamment prepares, alors ayant cree cette pratique commune et cette conscience commune de la necessecite d’une constitution d’origine citoyenne, l’idee d’une constitution autrement elaboree nous semblera inacceptable, et sera donc de fait impossible. Mais si nous pouvons participer a des ateliers constituants, chose autorisee, coment pouvons nous elargir la creation d’une habitude democratique a un niveau suffisamment large pour que le moment venu cette habitude persiste a une echelle suffisamment large pour perreniser la democratie. Serait-il possible de petit a petit creer un monde democratique parallele a celui d’aujourd’hui dans lequel beaucoup de decisions seraient prises conformement au modele que nous voudrions voir advenir au niveau national?

    Autre reflexion sur les dynamiques d’interets divergents (separation des pouvoirs a la montesquieu). Au lieu de differents domaines (armees, education etc) qui doivent etre controlees pour ne pas devenir des corps, et donc des dynamiques propres, pourquoi ne pas faire un schema matriciel, ou les dynamiques sont donnees par les pouvoirs (executif, legislatif, judiciaire, mediatque, bancaire) et sont presents dans tous les domaines (education, armees) donc eux font corps et s’opposent dans tous les domaines pour s’equilibrer.

    Car d’apres ce que j’ai compris de Montesquieu, il ne s’agit pas uniquement de separer les pouvoirs formellement, car rien n’empeche qu’ils oeuvrent pour les memes (i.e. les puissants). Ce qui importe c’est que ces pouvoirs, une fois separes, oeuvrent pour des dynamiques contradictoires. Separes et en opposition, de force egale, c’est donc a cette seule condition qu’ils peuvent empecher mutuellement les abus de l’un ou l’autre. Condition necessaire, mais pas suffisante. Il ne faut pas non plus qu’un nouveau pouvoir, en marge de ceux la, et donc non institutionnalise, puisse grandir, car alors il ne trouverait pas d’opposition efficace. Il faut donc penser aux nouveaux pouvoirs actuels (bancaires, mediatique) mais aussi peut etre imaginer un mecanisme permettant d’incorporer de nouveaux pouvoirs inconnus aujourd’hui mais qui pourraient emerger dans le futur. »

  4. Christophe Brossard nous propose de l’aider à compléter ensemble son propre récapitulatif de honteuses trahisons de la part de nos « représentants » et « journalistes » :

    https://mypads.framapad.org/p/chronologie-contre-histoire-20-21siecle-qs3767pg

    Chronologie de la Contre Histoire du 20e & du 21e siècle

    Pour une vision synthétique du temps long sur des thématiques comme :

    la domination des USA,

    La géostratégie masquée entre puissances,

    les opération sous faux drapeau, les coups d’états masqués, les prétextes de guerre fabriqués, et autres complots…

    la construction de l’état social suivi de son grignotage par le triomphe du néolibéralisme

    la mondialisation économique (marchandise et capitaux),

    le mondialisme, xénocratie et Nouvel Ordre Mondial (disparition de la souveraineté des nations dans des gouvernances plus grandes ou étrangères),

    les institutions (financières, économiques, politiques),

    l’immigration au service de l’oligarchie économique et du mondialisme,

    les monnaies et leurs gouvernances

    Si vous souhaitez participer à la rédaction, rentrez votre pseudonyme en cliquant sur l’icône en haut à droite —>
    Merci de ne pas rédiger des jugements de valeurs non sourcées ou des injures, elles seront effacées.

    DOCUMENTATION GÉNÉRALE : https://mypads.framapad.org/p/chrono-contre-histoire-documentation-ki1zw7mh

    En bas de page, figure une liste mémo d’évènement à dater-ajouter-développer dans la chronologie

    CODE COULEUR : ANGLO-USA -- EUROPE -- FRANCE -- RUSSIE -- INTERNATIONAL

    1903 -- Le 6e Congrès sioniste, adopte le principe d’une installation en Palestine, dont le territoire était alors province de l’Empire ottoman. C’était un projet majeur pour le peuple juif d’origine européenne qui impliquait une immigration en masse des Juifs d’Europe vers un territoire où vivaient déjà deux peuples, les Arabes et les Juifs de Palestine (tous deux peuples sémites). https://fr.wikipedia.org/wiki/Chronologie_du_sionisme

    1913 -- Création de la FED, Federal Reserve par 6 banques privées : http://etienne.chouard.free.fr/Europe/forum/index.php?2011/02/04/114-la-revoltante-histoire-de-la-pretendue-reserve-federale-americaine + http://diktacratie.com/les-secrets-de-la-reserve-federale-americaine/

    1914 -- Début de la 1ère Guerre Mondiale

    1914 -- Parution du livre d’H.G. Wells, « la destruction libératrice ». Pour la première fois l’expression « Nouvel Ordre Mondial » est utilisée

    1917 -- Déclaration Balfour, La Déclaration Balfour de 1917 est une lettre ouverte datée du 2 novembre 1917 et signée par Arthur Balfour, le Foreign Secretary britannique. Elle est adressée à Lord Lionel Walter Rothschild (1868-1937), éminence de la communauté juive britannique et financier du mouvement sioniste, aux fins de retransmission. https://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9claration_Balfour_de_1917

    1917 -- Début de la révolution Russe. https://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9volution_russe#La_r.C3.A9volte_de_Kronstadt_et_l.27instauration_de_la_NEP_.28mars_1921.29

    1918 -- Fin de la 1ère Guerre Mondiale

    1920 -- Un rapport de la Société des Nations (ONU) évalue la population globale de la Palestine à 700 000 personnes, dont 76 000 juifs. https://fr.wikipedia.org/wiki/Palestine#D.C3.A9mographie

    1921 -- Fondation du Council on Foreign Relations ou CFR, un think tank non partisan américain, ayant pour but d’analyser la politique étrangère des États-Unis et la situation politique mondiale.

    1921 -- Fin de la révolution Russe.

    1922 -- Richard Coudenhove Kalergi fonda à Vienne le mouvement « Paneuropéen », qui visait l’instauration d’un Nouvel Ordre Mondial basé sur une Fédération de Nations dirigée par les Etats-Unis. L’unification de l’Europe aurait été le premier pas vers un unique Gouvernement Mondial. https://fr.wikipedia.org/wiki/Richard_Coudenhove-Kalergi + http://www.neotrouve.com/?p=8196#hjKLqEOltRDL8FTd.99

    #####################################################################

    1930 -- Création de la banque des banques, la Banque des Règlements Internationaux (BRI) basée en Suisse. The Bank for International Settlements (BIS) was founded in 1930 and is referred to the bankers as the, « Central bank for the central banks. » Whereas the IMF and the World Bank deal with governments, the BIS deals only with other central banks. All its meetings are held in secret and involve the top central bankers from around the world. For example the former head of the Federal Reserve, Alan Greenspan, would go to the BIS headquarters in Basel, Switzerland, ten times a year for these private meetings. http://www.buckeyeplanet.com/forum/threads/money-changers-a-world-history-of-oppression.631241/page-3

    1932 -- La FED Federal Reseve U.S. prête 30 milliard $ (de l’époque) à l’Allemagne. L’argent nécessaire à la préparation de la machine de guerre allemande, pour laquelle les Soviétiques donnaient les leçons pratiques, transitait par les banques Thyssen, dont les agents à New York se nommaient Harriman et Bush (parenté directe avec les présidents qui suivirent). Le parlementaire républicain Louis T. McFadden, qui fut réputé pour son franc-parler et sa langue sans retenue, mais qui savait de quoi il dissertait, déclarait le 10 juin 1932 devant la Chambre des Représentants, dans ce discours resté célèbre où il attaquait le rôle de la Federal Reserve (rôle effectivement reconnu) dans la catastrophe de la Grande Dépression : « Through the Federal Reserve Board over 30 billion of dollars of American money… has been pumped into Germany… You have all heard of the spending that has taken place in Germany… modernistic dwellings, her great planetariums, her gymnasiums, her swimming pools, her fine public highways, her perfect factories. All this was done on our money. All this was given to Germany through the Federal Reserve Board. The Federal Reserve Board… has pumped so many billions of dollars into Germany that they dare not name the total. » http://www.dedefensa.org/article/troisieme-partie-1919-1933-du-reve-americain-a-lamerican-dream

    1933 -- Glass-Steagall Act -- Roosvelt : séparation entre les banques d’affaires et de dépôt : https://fr.wikipedia.org/wiki/Glass-Steagall_Act

    1933 -- incendie du Reichtag et accession au pouvoir de Hitler https://fr.wikipedia.org/wiki/Incendie_du_Reichstag

    1933 -- L’accord Haavara (« accord de transfert ») est un accord signé le 25 août 1933 après trois mois de négociations entre la Fédération sioniste d’Allemagne, la Banque anglo-palestinienne (sous les ordres de l’Agence juive, une agence exécutive officielle en terre palestinienne) et les autorités économiques du régime de l’Allemagne nazie d’Hitler.
    L’accord a été conçu pour faciliter l’émigration des Juifs allemands vers la Palestine. Aidant les Juifs à émigrer, il les force à abandonner la plupart de leurs possessions à l’État allemand avant le départ. Ces actifs, selon l’accord, pouvaient être obtenus plus tard, en les transférant en Palestine comme biens d’exportation allemands. Les accords fonctionneront jusqu’en 1939. https://fr.wikipedia.org/wiki/Accord_Haavara

    1935 -- Confiscation de l’or de tous les citoyens américains. All the gold held by American citizens had finally been turned in under President Roosevelt’s 1933 confiscation order at the price of $20-66 an ounce. Without explanation the official price of gold was then raised to $35 per ounce. The only catch was that only foreigners could sell their gold at the new higher price. Where is the world price of gold set? Since 1919, in the same room of private bank N. M. Rothschild & Sons in London, at 11:00 a.m., on a daily basis. Therefore Warburg and his banking friends who put their money into gold at $20.66 before the stock market crash and shipped it to London, could now ship it back and sell it to the United States Government for the new higher price. The money changers have a golden rule, »He who has the gold, makes the rules. » President Roosevelt orders the building of a new gold bullion depository to hold the vast amount of gold the United States government had illegally confiscated. That depository was Fort Knox. http://www.buckeyeplanet.com/forum/threads/money-changers-a-world-history-of-oppression.631241/page-3

    1936, mai-juin, Grèves générales en France : http://www.histoire-image.org/site/etude_comp/etude_comp_detail.php?i=542

    1938 -- Le juriste SS Walter Hallstein rédige pour Hitler le plan Das Neue Europa, une dictature dans laquelle les peuples seraient enchaînés… sans frontières et parcourue de grands axes routiers. http://www.neotrouve.com/?p=8196#hjKLqEOltRDL8FTd.99

    1939 -- Hitler lance le départ de la 2eme guerre mondiale : https://fr.wikipedia.org/wiki/Adolf_Hitler#Succ.C3.A8s_et_conqu.C3.AAte_d.E2.80.99une_grande_partie_de_l.E2.80.99Europe_.281939-1940.29

    #####################################################################

    1940 18 juin, La France est vaincu. Hitler visite Paris le 18 juin : https://fr.wikipedia.org/wiki/Adolf_Hitler#Succ.C3.A8s_et_conqu.C3.AAte_d.E2.80.99une_grande_partie_de_l.E2.80.99Europe_.281939-1940.29

    1940 18 juin, le même jour le Général De Gaulle lance à la BBC, l’appel du 18 juin 1940 au peuple français pour résister et rejoindre les Forces françaises libres. https://fr.wikipedia.org/wiki/Charles_de_Gaulle

    1941 juin. Début de l’opération Barbarossa d’invasion de l’Union soviétique par l’armée d’Hitler : https://fr.wikipedia.org/wiki/Op%C3%A9ration_Barbarossa

    1944 mars. Adoption du programme économique et social du CNR : Conseil national de la Résistance : https://fr.wikipedia.org/wiki/Conseil_national_de_la_R%C3%A9sistance & https://fr.wikipedia.org/wiki/Programme_du_Conseil_national_de_la_R%C3%A9sistance

    1944 juin. Débarquement en Normandie. Objectif, prendre de vitesse Staline avant qu’il ne conquière l’Europe. La Russie a déjà décimé l’armée allemande qui ne compte plus que 500 000 hommes sur les 4 500 000 avant l’opération Barbarossa. « Le débarquement de Normandie, en juin 1944, n’est intervenu que tardivement, alors que les troupes russes avaient déjà atteint la frontière orientale de l’Allemagne. Le débarquement allié a eu pour seul et principal effet d’éviter que l’Europe entière devienne soviétique (communiste). Il y avait 26 divisions allemandes sur le front occidental contre 170 divisions sur le front de l’Est. » : https://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9barquement_de_Normandie + http://info-resistance.org/guerres/liberation-1944-russe-et-non-les-etat-unis/

    1944 -- Le S.S. Walter Hallstein qui rédigea pour Hitler le plan Das Neue Europa est fait prisonnier à Cherbourg et à la fin de la guerre est recyclé par les Américains. Il rencontre Dean Acheson à qui il confie son plan. Acheson y ajoute une pincée de CIA et le repasse à Jean Monnet qui le refile à Robert Schumann qui recyclera ce plan lors de son célèbre discours du 9 mai 1950. http://www.neotrouve.com/?p=8196#hjKLqEOltRDL8FTd.99

    1944 juil. Accords de Bretton Woods (parité dollars / or ) https://fr.wikipedia.org/wiki/Accords_de_Bretton_Woods
    La fin de la seconde guerre mondiale donne naissance au système de Bretton-Woods, p
    ériode qualifiée par l’auteur de «  libéralisme encastré » («  embedded liberalism ») pendant laquelle le capital était «  gouverné » («  capital ruled »). Le consensus de l’époque était «  extraordinaire » en ce que le monde estimait naturel de contrôler les mouvements de capitaux alors même que l’orthodoxie était inverse quelques décennies plus tôt. «  Le capital devait être contrôlé et ce, pour une raison importante  : les gouvernements étaient supposés être autonomes des forces du marché » (p. 44). Les règles de l’époque ont codifié le droit des États de contrôler les mouvements de capitaux, notamment à court terme, dans les textes fondateurs du FMI, de la Communauté européenne et de l’OCDE. Ce sont certains de ces textes qui seront transformés dans les années 1980, sous l’impulsion de socialistes français, pour obliger les États à ouvrir les vannes aux mouvements de capitaux. http://reporterre.net/Quand-les-socialistes-liberaient

    1944 -- Le complot du 20 juillet 1944 contre Adolf Hitler -- Ce complot est une opération essentiellement planifiée par des conjurés militaires souhaitant le renversement du régime nazi afin de pouvoir négocier la fin de la Seconde Guerre mondiale avec les puissances alliées. http://fr.wikipedia.org/wiki/Complot_du_20_juillet_1944

    1944 aout. De Gaulle prend de vitesse les américains, libère Paris et met en échec le plan AMGOT en prenant le pouvoir via la mise en place d’un Gouvernement provisoire de la France et l’application du programme du CNR. Le plan AMGOT était une mise sous tutelle de la France par les Etats Unis avec la nomination d’un gouvernement sous leur contrôle. A cette intention un navire américain rempli de billets fraichement imprimés de Francs-Dollars auraient été distribués dans toute la France si De Gaulle n’avait pas pris le pouvoir : https://fr.wikipedia.org/wiki/Gouvernement_militaire_alli%C3%A9_des_territoires_occup%C3%A9s

    1944 Création de la Banque Mondiale : http://www.banquemondiale.org/fr/about/history

    1944 Création du FMI : https://fr.wikipedia.org/wiki/Fonds_mon%C3%A9taire_international

    1945 févr. Conférence de Yalta avec Staline, Churchill et Roosevelt qui écarta De Gaulle. A ce moment les armées soviétiques ne sont plus qu’à une centaine de kilomètres de Berlin.: https://fr.wikipedia.org/wiki/Conf%C3%A9rence_de_Yalta

    1945. juil. Opération Paperclip. En juillet 1945, un mémorandum confidentiel de l’état-major américain recommande que « ces esprits talentueux et rares (scientifiques allemands), à la productivité intellectuelle hors du commun, soient placés à notre service », prédisant une « guerre totale » contre l’URSS d’ici 1952. L’opération Paperclip fut menée à la fin de la Seconde Guerre mondiale par l’état-major de l’armée des États-Unis afin d’exfiltrer et de recruter près de 1 500 scientifiques allemands issus du complexe militaro-industriel de l’Allemagne nazie pour lutter contre l’URSS et récupérer les armes secrètes du Troisième Reich. Ces scientifiques effectuèrent des recherches dans divers domaines, notamment sur les armes chimiques (Zyklon B), sur l’usage des psychotropesnote 1, sur la conquête spatiale, sur les missiles balistiques et sur les armes à longue portée (bombes volantes V1 et V2). https://fr.wikipedia.org/wiki/Op%C3%A9ration_Paperclip
    De nouvelles révélation via les archives déclassées de la CIA porte à un peu moins de 10 000 le nombre de nazis exfiltrés entre 1948 et 1952 vers les USA : http://www.letemps.ch/culture/2014/11/18/etats-unis-accueillaient-10-000-nazis + http://www.wsws.org/en/articles/2006/07/cia-j27.html + http://www.nytimes.com/2010/11/14/us/14nazis.html?_r=0

    1945 aout. Bombardement Atomique de Hiroshima et Nagasaki (les deux seules villes catholiques du Japon) par les USA : https://fr.wikipedia.org/wiki/Hiroshima#La_premi.C3.A8re_attaque_atomique_de_l.27histoire

    1946 janv. De Gaulle démissionne du Gouvernement provisoire de la France : https://fr.wikipedia.org/wiki/Charles_de_Gaulle#Au_Gouvernement_provisoire_de_la_France

    1947 fév. le gouvernement britannique remet le mandat qu’il détenait depuis 1920 sur la Palestine aux Nations Unies. https://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_d'Isra%C3%ABl

    1947 sept. Signature du Plan Marshall. Crédit contre ouverture au cinéma américain (soft power). Les milliards débloqués ne sont pas un don mais un prêt accordé par des banques américaines avec une garantie des États-Unis. Le mécanisme retenu consistait à fournir un crédit à un État européen. Ce crédit devait servir à payer des importations en provenance des États-Unis. L’État européen bénéficiaire encaissait, en monnaie locale, le produit des ventes de ces importations sur son marché national, ainsi que les droits de douanes afférents. Parallèlement cet État devait octroyer à des agents économiques nationaux (entreprises ou administrations) des crédits destinés à des investissements d’un montant deux fois supérieur au crédit qu’il avait lui-même reçu. L’État européen bénéficiaire devait en outre faire la preuve qu’il autofinançait sa part, sans recourir à la création monétaire, donc au moyen de l’impôt ou en recourant à de banques. Par ce montage, les États-Unis encourageaient un effort significatif d’équipement et d’épargne en Europe. https://fr.wikipedia.org/wiki/Plan_Marshall

    L’Europe est à reconstruire. Ses infrastructures ont beaucoup souffert. L’appareil productif a été partiellement détruit ou surexploité et mal entretenu pendant les hostilités. Les critiques des années 1980 précisent que la croissance de nombreux pays européens avait été rétablie bien avant l’arrivée à grande échelle de l’aide provenant des États-Unis, et était même rapide chez certains destinataires.

    On meurt de froid et on ne mange pas à sa faim en Allemagne, les barrières économiques et les restrictions de commerce avec ce pays forcent ses partenaires commerciaux habituels à détruire des surplus agricoles. Il faut donc rétablir des circuits normaux et éviter que l’investissement ne soit sacrifié à l’urgence d’alimenter les populations.

    Il s’agit aussi de trouver des débouchés pour les produits américains. Les États-Unis ont connu pendant la guerre une forte croissance liée à l’industrie de guerre et la question à l’étude depuis 1941 à Washington est de savoir comment maintenir le plein emploi après la guerre. La solution mise en place sera, via le plan Marshall de trouver des débouchés à l’étranger financés par des prêts remboursables en dollars. Ces prêts sont émis via la banque mondiale et contrôlés via le FMI (accords de Bretton Woods). La particularité de ces deux institutions est que les États-Unis sont seuls à y avoir un droit de veto, ce qui leur permet de dicter leurs conditions, en particulier, d’obliger les pays européens ruinés à accepter que des conditions soient liées aux prêts du FMI. L’une des conditions de l’époque était que les dettes contractées par le pays recevant cette aide ne soient plus émises dans la monnaie du pays mais en or ou son équivalent en dollars dont le prix était de 34 $ l’once d’or. Ces prêts en dollars sont la garantie pour les États-Unis de ne pas avoir de perte de valeur si les pays emprunteurs dévaluent ; d’autre part les dollars dépensés pour acheter des produits autres qu’américains finiront toujours par revenir aux États-Unis pour acheter des biens américains5.

    Enfin la doctrine Marshall matérialise la crainte des Américains que les institutions démocratiques occidentales ne s’effondrent au profit de l’URSS communiste. Par l’aide financière, les États-Unis cherchent à prévenir l’accession au pouvoir des partis communistes en Europe de l’Ouest. Les Américains estiment que la pauvreté de l’Europe, qui fait le lit du discours communiste, doit être résolue.

    1947 oct. Création du GATT General Agreement on Tariffs and Trade (GATT, en français : Accord général sur les tarifs douaniers et le commerce, AGETAC)

    1947 USA : le congrès vote en faveur de la création d’une europe de type FÉDÉRALE.

    1947 nov. L’Assemblée générale des Nations Unies adopte (au mépris du droit des peuples à disposer d’eux même) la résolution 181 qui prévoit le partage de la Palestine en un État juif et un État arabe. En 1947 l’UNSCOP estime la population arabe à environ 1 200 000 personnes et la population juive à environ 600 000 personnes. Les Arabes palestiniens largement majoritaires et l’ensemble des pays arabes qui militaient pour la constitution d’un État arabe sur toute la Palestine rejettent la résolution. https://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_d'Isra%C3%ABl + https://fr.wikipedia.org/wiki/Palestine#D.C3.A9mographie
    La résolution 181 avait pour but la création de deux États : https://fr.wikipedia.org/wiki/Plan_de_partage_de_la_Palestine#Partage_des_terres

    un État juif de 14 000 km2 avec 558 000 Juifs et 405 000 Arabes, formé de trois parties : la plaine côtière, le long de la frontière syrienne et le désert du Neguev ;

    un État arabe de 11 500 km2 avec 804 000 Arabes et 10 000 Juifs formé de quatre parties : une zone autour de la ville de Gaza, les montagnes de Judée et de Samarie, la majeure partie de la Galilée au Nord, ainsi que la ville de Jaffa ;

    enfin, une zone sous régime international particulier comprenant les Lieux saints, Jérusalem et Bethléem avec 106 000 Arabes et 100 000 Juifs.

    1947 nov. Le lendemain du vote, la guerre civile éclate entre les communautés juive et arabe palestiniennes. Le 30 novembre 1947, la guerre voit s’affronter les communautés juive et arabe. https://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_d'Isra%C3%ABl

    1948 -- En gagnant la guerre de 1948, Israël conquiert 26 % de territoires supplémentaires par rapport au plan de partage et prend le contrôle de 81 % de la Palestine de 1947. La guerre s’accompagne de bouleversements démographiques. Entre novembre 1947 et juillet 1949, environ 720 000 Arabes de Palestine fuient ou sont expulsés des territoires qui formeront Israël et dans les 20 années qui suivront, en parallèle avec les tensions du conflit israélo-arabe, l’essentiel des membres de la communauté juive du monde arabo-islamique, soit plus de 850 000 personnes fuient de ces pays, devant souvent abandonner tous leurs biens. https://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_d'Isra%C3%ABl

    1948 -- La construction européenne pro-fédérale est menée par des agents (Robert Schuman, Paul-Henri Spaak, Joseph Retinger) payés et travaillant pour le compte de la CIA (via les Fondations Ford et Rockefeller) ; selon les archive de la CIA publiées en 2000 dans le Daily Telegraph par le journaliste d’investigation Ambrose Evans-Pritchard.
    Création en 1948 de l’ ACUE : American Committee on United Europe, (archive CIA) « Les documents montrent que l’ACUE a financé le Mouvement européen, l’organisation fédéraliste la plus importante d’après-guerre. En 1958, par exemple, l’ACUE a assuré 53,5 % du financement du mouvement. » + « Les dirigeants du Mouvement européen – Retinger, le visionnaire Robert Schuman et l’ancien premier ministre belge, Paul-Henri Spaak – étaient tous traités comme des employés par leurs parrains américains. Le rôle des États-Unis fut tenu secret. L’argent de l’ACUE provenait des fondations Ford et Rockefeller, ainsi que de milieux d’affaires ayant des liens étroits avec le gouvernement américain. » : http://www.upr.fr/actualite/europe/des-federalistes-europeens-finances-par-des-chefs-de-lespionnage-americain + https://fr.wikipedia.org/wiki/Mouvement_europ%C3%A9en_international + https://en.wikipedia.org/wiki/American_Committee_on_United_Europe + http://www.atlantico.fr/decryptage/schuman-monnet-fondateurs-europe-cia-circus-politicus-christophe-deloire-christophe-dubois-283741.html + http://www.upr.fr/actualite/europe/la-cia-finance-la-construction-europeenne + http://www.telegraph.co.uk/news/worldnews/europe/1356047/Euro-federalists-financed-by-US-spy-chiefs.html

    1948 -- Sous la présidence de Winston Churchill se déroule en mai 1948 le Congrès de la Haye auquel participent plus de 700 personnalités politiques issues des États bénéficiaires du plan Marshall. Le congrès est préparé par l’Union des fédéralistes européens, UEF, et financé par l’ACUE. Ses aboutissements les plus remarquables sont la création du Conseil de l’Europe et la fondation du Mouvement Européen : https://fr.wikipedia.org/wiki/Union_des_f%C3%A9d%C3%A9ralistes_europ%C3%A9ens_%28Allemagne%29

    1948 -- Le Mouvement Européen a été fondé suite au Congrès de La Haye de 1948, à l’initiative de l’Union des fédéralistes européens et du United Europe Movement, son premier président était Winston Churchill et sa création s’est faite sous l’impulsion de plusieurs hommes politiques européens de toutes tendances. https://fr.wikipedia.org/wiki/Mouvement_europ%C3%A9en_international

    1948 -- Fin 1948, Frank Wisner crée le projet Mockingbird (« oiseau moqueur »), un programme visant à influencer les médias américains. À partir de 1954, ce réseau d’influence sera supervisé par Allen Dulles, directeur de la CIA.. L’Opération Mockingbird est une opération de la CIA pour influencer les médias des États-Unis et à l’étranger commençant dans les années 1950. Ces activités ont été rendues publiques par les investigations de la Commission Church, en 1975 (publié en 1976). Operation Mockingbird, until then CIA director George H. W. Bush prohibited paid media recruiting. Operation Mockingbird was a secret campaign (1948- to 1976 ) by the United States Central Intelligence Agency (CIA) to influence media. Begun in the 1950s, it was initially organized by Cord Meyer and Allen W. Dulles, it was later led by Frank Wisner after Dulles became the head of the CIA. The organization recruited leading American journalists into a network to help present the CIA’s views, and funded some student and cultural organizations, and magazines as fronts. As it developed, it also worked to influence foreign media and political campaigns, in addition to activities by other operating units of the CIA. http://en.wikipedia.org/wiki/Operation_Mockingbird -- http://fr.wikipedia.org/wiki/Op%C3%A9ration_Mockingbird

    1949 4 avril. Création de l’OTAN

    1949 5 mai. Création du Conseil de l’Europe (signature du Traité de Londres) qui est à l’époque contrôlé par des anti-fédéralistes

    1949 23 mai. Division de l’Allemagne avec création de la RFA et de la RDA

    1949 mai. Traité d’allégeance de l’Allemagne envers les USA jusqu’en 2099 par la signature du document secret supérieur à la constitution (loi fondamentale), nommé « Acte de Chancellerie ». Dans ce traité furent fixées les réserves émises par l’alliance victorieuse en ce qui concerne la souverainté de l’Allemagne fédérale jusqu’en 2099». Entre autre furent fixées «les réserves émises par les Alliés à propos des médias, journaux et radio/télévision, jusqu’en 2099; par ailleurs, il fut décidé que tout chancelier allemand devait, avant de prêter serment, signer, sur ordre des Alliés, l’‹Acte de chancellerie›. De plus, les réserves en or de la République fédérale restent en main propre des Alliés.» D’ailleurs: les réserves en or allemandes d’une valeur de 95 millions d’onces d’or fin sont déposées dans les caves de la Federal Reserve Bank (FED) à New York. : https://www.facebook.com/xbros.2/posts/10208056051746950

    #####################################################################

    1950 9 mai, Déclaration Schuman où celui-ci parle d’une « Fédération Européenne », création de la CECA Communauté Européenne du Charbon et de l’Acier. La CECA est sous contrôle des fédéraliste européen (Jean Monet), elle fut crée pour faire contre poids au Conseil de l’Europe contrôlé par des anti-fédéralistes.

    1950 juil. USA: un memorandum secret (archive CIA), donne des instructions pour une campagne visant à promouvoir un véritable parlement européen. Il est signé par le Général William J. Donovan, chef du Bureau américain des services stratégiques en temps de guerre (OSS), l’ancêtre de la CIA. http://www.upr.fr/actualite/europe/des-federalistes-europeens-finances-par-des-chefs-de-lespionnage-americain

    1951 -- Les Projets BLUEBIRD, ARTICHOKE et MK-ULTRA, MK-SEARCH dévoilé en 1975, sont les noms de code d’une série de projets secret illégal de la CIA des années 1950 à 1970 visant à manipuler mentalement certaines personnes par l’injection de substancespsychotropes. De 1951 à 1963, il se nommait projet ARTICHOKE ; le projet BLUEBIRD (1951-1953) lui est apparenté1. Un arrangement secret réservait au projet un pourcentage du budget de la CIA. Le directeur du projet MK-ULTRA reçut 6 % du budget de l’agence en 1953, en dehors de tout contrôle budgétaire12. De 1953 à 1963, le projet et ses satellites dépensèrent 25 millions de dollars 13. En décembre 1974, le New York Times révéla que la CIA avait conduit des activités illégales sur le territoire américain, dont des expériences sur des citoyens américains dans les années 1960. Ce rapport entraina la formation d’une commission d’enquête du congrès américain (la commission Church), et d’une commission d’enquête présidentielle (la commission Rockefeller) pour enquêter sur les activités de la CIA et du FBI qui avaient eu lieu sur le territoire américain. Ces commissions ont aussi enquêté sur les activités des agences de renseignement militaires. Durant l’été 1975, des audiences du congrès et de la commission Rockefeller révèlent officiellement au public que la CIA et le département de la Défense avaient conduit des expériences sur des sujets humains, avec ou sans leur consentement, dans le cadre d’un programme visant à influencer des sujets humains par l’utilisation de substances psychotropes, ainsi que par d’autres moyens (psychologique, chimique, physique, électrique). La commission révéla aussi qu’au moins un sujet était mort suite à ces expériences. -- http://fr.wikipedia.org/wiki/Projet_MK-Ultra

    1952 juil. Création de l’échelle mobile des salaires (SMIG) sous la présidence de Vincent Auriol (SFIO) par le gouvernement Antoine Pinay. L’échelle mobile des salaires est l’indexation des salaires sur les prix : quand les prix augmentent, les salaires suivent. C’est une mesure destinée à préserver le salaire réel de l’inflation. L’échelle mobile des salaires est une des revendications historiques du mouvement ouvrier, aprement combattue par les capitalistes. http://wikirouge.net/Indexation_des_salaires_sur_les_prix

    1953 -- sep. IRAN : Opération AJAX -- Le coup d’état contre le président iranien élu Mossadegh, était une opération secrète financée par la CIA pour reprendre le contrôle de la mane pétrolière (témoignage de John Perkins -- http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2013/08/19/97001-20130819FILWWW00470-iran-la-cia-a-bien-renverse-mossadegh.php -- http://fr.wikipedia.org/wiki/Op%C3%A9ration_Ajax + https://fr.wikipedia.org/wiki/Mohammad_Mossadegh

    1954 -- fin de l’Indochine Française : https://fr.wikipedia.org/wiki/Guerre_d'Indochine

    1954 -- mai. Fondation du Club Bilderberg : Joseph Retinger, David Rockefeller, Jean Monnet, Bill donnovan (OSS-CIA), Allen Dulles (CIA), Guy Mollet : https://fr.wikipedia.org/wiki/Groupe_Bilderberg + https://youtu.be/SCpLqzsUfjk?t=7m53s + http://www.20minutes.fr/monde/1628647-20150610-club-bilderberg-reunion-secrete-maitres-monde-entretient-mystere + http://www.hangthebankers.com/wp-content/uploads/2012/06/bilderberg-chart.jpg

    1954 juil. -- L’affaire Lavon est le nom d’un important scandale politique israélien des années 1950. À la base de l’affaire Lavon se trouve une opération du Aman, le service de renseignement militaire israélien, connue sous le nom d’« opération Susannah ». Suite à la révolution nationaliste égyptienne de 1952, l’inquiétude grandissait en Israël sur les orientations politiques anti-israéliennes du nouveau régime. L’« opération Susannah » visait à brouiller les relations entre le gouvernement égyptien et les gouvernements occidentaux en particulier américain et britannique, et plus spécifiquement à empêcher l’application de l’accord anglo-égyptien sur le retrait des troupes britanniques de la zone du canal de Suez, retrait qui supprimait une barrière à une éventuelle attaque militaire égyptienne contre Israël. Pour ce faire, le colonel Binyamin Gibli, le chef du Aman, organisa des attentats à la bombe contre des intérêts égyptiens et occidentaux, attentats qui devaient être attribués à des nationalistes égyptiens, afin de « miner la confiance occidentale dans le régime égyptien en générant de l’insécurité publique1 ». Le 2 juillet 1954, un bureau de poste d’Alexandrie était victime d’un attentat, et le 14 juillet, les bibliothèques de « l’agence d’information des États-Unis » à Alexandrie et au Caire, ainsi qu’un théâtre possédé par des capitaux britanniques sautaient. Les dégâts furent modérés, et il n’y eut pas de victimes. L’opération Susannah et ses attentats anti-égyptiens n’ont pas été les déclencheurs, ni même les éléments principaux de l’émigration juive, qui touchent à l’époque tous les pays du monde arabe. Mais ils ont assez nettement contribué à la dégradation des relations entre juifs et musulmans en Égypte. Publiquement, Moshé Sharett refuse toute implication israélienne dans les attentats en Egypte et déclare les accusés innocents, les présentant à l’opinion comme des victimes dont le seul crime est d’être sioniste. Pour maintenir cette illusion, ils ne seront
    pas inclus dans l’échange de prisonniers faisant suite à la crise de Suez de 1956 et ne seront libérés qu’après la guerre de 1967. Le gouvernement israélien ne reconnut qu’ils avaient agi sur ordre qu’en 1975. http://fr.wikipedia.org/wiki/Op%C3%A9ration_Susannah

    1955, Jean Monnet fonde le Comité d’Action pour les Etats Unis d’Europe : https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean_Monnet

    1958 janv. -- Entrée en vigueur du traité de Rome aussi nommé TFUE Traité sur le fonctionnement de l’Union européenne. Le traité de Rome de 1957 ne faisait de la liberté des mouvements de capitaux qu’une liberté secondaire par rapport aux autres libertés économiques fondamentales. «  Le capital devait être, selon le langage de l’époque, «  discipliné  » – obligatoirement investi dans le pays pour créer des emplois et des revenus fiscaux, qui permettraient alors de financer l’État-providence » http://reporterre.net/Quand-les-socialistes-liberaient

    1958 janv. -- Walter Hallstein devient le premier président (ex-NAZI, juriste d’Hitler) de la commission européenne jusqu’en juin 1967 : https://fr.wikipedia.org/wiki/Walter_Hallstein + http://www.upr.fr/tag/walter-hallstein-juriste-nazi

    1958 -- Retour de De Gaulle au pouvoir.

    1958 -- La nouvelle constitution qui promulgue la 5ème République français est validée par référendum

    #####################################################################

    1960 janv. Lancement du Nouveau Franc : https://fr.wikipedia.org/wiki/Franc_fran%C3%A7ais#Nouveau_franc

    1960 -- Premier essai nucléaire français en Algérie : https://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_du_programme_nucl%C3%A9aire_militaire_de_la_France

    1961 aout. Début du mur de Berlin : https://fr.wikipedia.org/wiki/Mur_de_Berlin

    1962 -- Kennedy refuse également d’autoriser la mise en œuvre du projet secret Opération Northwood visant à envahir Cuba sur le prétexte d’une fausse attaque d’un avion US montée de toute pièce : https://fr.wikipedia.org/wiki/Op%C3%A9ration_Northwoods

    1962 avril -- Echec du Plan Fouchet, un projet politique européen à l’initiative du Général De Gaulle qui conçoit l’Europe comme une organisation internationale, chargée entre autres de conserver son autonomie face aux deux superpuissances que sont à cette époque les États-Unis et l’Union soviétique. Il a été élaboré par une commission intergouvernementale présidée par Christian Fouchet en 1961. Le travail de cette Commission aboutit à une première version présentée le 2 novembre 1961, puis à une seconde en janvier 1962. Le projet, qui ne convenait pas aux pays de la CEE autres que la France, resta finalement lettre morte. Le traité de l’Élysée sera un pis-aller de ce plan en en reprenant les principales dispositions mais en les limitant à deux pays, l’Allemagne et la France.
    Les raisons de l’échec sont :
    1) référence à l’OTAN, rejetée par la France ;
    2) réorganisation et coopération des institutions issues des anciens traité européen
    3) candidature de la GB.
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Plan_Fouchet

    1962 -- Fin de l’Algérie française : https://fr.wikipedia.org/wiki/Alg%C3%A9rie_fran%C3%A7aise

    1962 -- De Gaulle rembourse par anticipation les dernières traites du crédit du Plan Marshall de 1947. https://books.google.fr/books?id=CB_zLkOKlHcC&pg=PT8&lpg=PT8&dq=de+gaulle+%22plan+marshall%22+rembourser+anticipation&source=bl&ots=ixqjwHYlts&sig=Oyb3bQeI6mnm0TfkCzprK2vEZFg&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwiLv8n-lJjLAhWCyxoKHbMBAyUQ6AEIMjAD#v=onepage&q=de%20gaulle%20%22plan%20marshall%22%20rembourser%20anticipation&f=false

    1962 oct. crise des missiles de Cuba : https://fr.wikipedia.org/wiki/Crise_des_missiles_de_Cuba

    1963 La sortie de la France du GATT début 1963, à l’initiative du général de Gaulle, a conduit à de vastes manifestations dans le monde contre le « protectionnisme immoral de la France ». Ce scandale mondial a débouché sur sa réinsertion fin 1963. https://fr.wikipedia.org/wiki/Accord_g%C3%A9n%C3%A9ral_sur_les_tarifs_douaniers_et_le_commerce

    1963 juin. Ratification du Traité de l’Elysée (coopération franco-allemande) par l’Allemagne après avoir modifié à l’insu de De Gaulle le préambule en faveur des USA alors que la France avait signé le traité en janvier 1963 avec un autre préambule. Ce traité de l’Élysée signé par Charles de Gaulle et Konrad Adenauer le 22 janvier 1963 fut entièrement dénaturé, 5 mois après, par un fameux « préambule interprétatif » voté sans crier gare par le Bundestag allemand le 15 juin 1963 au moment de sa ratification. Ce « préambule interprétatif » réintroduisit unilatéralement, sans l’accord de la France, tous les éléments que Charles de Gaulle avait justement délibérément exclus du traité, dans l’objectif de desserrer les liens entre l’Allemagne et les États-Unis afin de soustraire l’Europe à l’hégémonie américaine : https://fr.wikipedia.org/wiki/Traité_de_l'Élysée + http://www.upr.fr/actualite/france-europe/couple-franco-allemand-alliance-germano-americaine-1-ans-le-27-fevrier-2014

    1963 -- Pompidou (ministre) déclare : « L’immigration est un moyen de créer une certaine détente sur le marché du travail et de résister à la pression sociale » https://www.lutte-ouvriere.org/documents/archives/cercle-leon-trotsky/article/capitalisme-et-immigration

    1963 juin. Kennedy a signé l’ordre exécutif 11110 qui demandait l’émission de 4.292.893.815 (4,3 milliards) de dollars Américains par le Trésor plutôt que par le système traditionnel de la Réserve Fédérale. Le même jour, il a signé une loi proclamant que les billets d’un et de deux dollars devaient être convertibles en l’or et non en l’argent, ce qui a permis de renforcer la devise Américaine affaiblie. L’ordre exécutif 11110 du président Kennedy a donné au Département du Trésor le droit ‘d’émettre des certificats sur l’argent contre des lingots d’argent, de l’argent ou des dollars argent’. Cela veut dire que pour chaque once d’argent qui se trouvait dans les coffres du Trésor des Etats-Unis, le gouvernement pouvait introduire de la nouvelle monnaie dans l’économie. En conséquence, plus de quatre milliards de dollars de billets Américains sont entrés en circulation en dénominations de 2 et 5 dollars. Les billets de 10 et 20 dollars n’ont jamais circulé mais étaient en train d’être imprimés par le Département du Trésor quand Kennedy a été assassiné. Le président Lyndon Johnson ou les présidents qui lui ont succédé n’ont jamais décidé de le faire entrer en vigueur cet ordre exécutif 11110. https://en.wikipedia.org/wiki/Executive_Order_11110 + http://rustyjames.canalblog.com/archives/2013/11/27/28529404.html

    1963 nov. Assassinat de Kennedy à Dallas : https://fr.wikipedia.org/wiki/John_Fitzgerald_Kennedy

    1964 aout. Prétexte de guerre fabriqué : Incidents du golfe du Tonkin. Opération sous faux drapeau des USA pour déclencher la guerre du Vietnam https://fr.wikipedia.org/wiki/Incidents_du_golfe_du_Tonkin

    1965 De Gaulle envoie le marine de guerre française à New York récupérer une grande partie de l’or de la France ainsi que la contrepartie or des excédents commerciaux reçus en dollars : http://www.les-crises.fr/de-gaulle-smi-1/

    1965 Compte rendu (archive CIA) d’une réunion secrète d’un des pères fondateurs de l’UE (Robert Marjolin) à Washington, prenant ses ordre pour creer une monnaie commune en Europe. L’administration américaine recommande ainsi à Robert Marjolin (vice-président de la C.E.E) de « poursuivre de manière cachée l’unification d’une union monétaire, et d’empêcher tous débats jusqu’à ce que celle-ci devienne inévitable » -- http://www.upr.fr/dossiers-de-fond/reunion-secrete-11-juin-1965-departement-etat-americain-union-monetaire-europeenne + http://www.upr.fr/wp-content/uploads/dossiers/DEPARTEMENT-D-ETAT-AMERICAIN-Note-du-11-juin-1965-V13.pdf + http://www.upr.fr/tag/robert-marjolin

    1965 apparaît le « Plan Hallstein pour une Europe Fédérale » qui fait bondir le Général De Gaulle…http://www.neotrouve.com/?p=8196#hjKLqEOltRDL8FTd.99

    1966 févr. De Gaulle décide unilatéralement de sortir de l’OTAN. Les bases de l’OTAN doivent quitter la France : https://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9int%C3%A9gration_de_la_France_dans_le_commandement_int%C3%A9gr%C3%A9_de_l'OTAN#Conf.C3.A9rence_de_presse_du_21_f.C3.A9vrier_1966

    1968, mai, Mai 68 !!! mouvement étudiant se transformant en grève. Role possible de la CIA pour faire tomber De Gaulle (En juin 68 Cohn-Bendit déclare à Hervé Bourges : « Il semble que la CIA se soit intéressée à nous ces derniers temps : certains journaux et associations américaines, filiales et intermédiaires de la CIA, nous ont proposé des sommes importantes ; inutile de vous dire l’accueil que nous leur avons fait… ») ttp://www.comite-valmy.org/spip.php?article497 + http://www.dailymotion.com/video/xdy6o5_la-cia-contre-charles-de-gaulle-3-3_news

    1969 Élection de Pompidou.

    #####################################################################

    1970 le SMIC remplace le SMIG, avec la mise en place de l’indexation automatique du salaire minimum sur l’évolution du salaire moyen, et non plus seulement sur l’inflation. http://piketty.pse.ens.fr/files/presse/Liberation110598.htm + https://fr.wikipedia.org/wiki/Salaire_minimum_interprofessionnel_de_croissance

    1971 aout. Richard Nixon, suspend la convertibilité du dollar en or dit d’une autre manière, les USA se déclarent en faillite, incapable de rembourser en or les dollars qui circulent dans le monde : http://www.les-crises.fr/40-ans-d-incurie-monetaire/

    1971 -- Daniel Ellsberg a fourni en 1971 au New York Times un rapport top-secret de 7 000 pages sur l’état de la guerre du Viêt Nam connu comme les Pentagon Papers. Il apparut au public que le gouvernement des États-Unis mentait sur la situation réelle des troupes sur le terrain, en réalité désastreuse. Ellsberg fut poursuivi entre autres pour espionnage et conspiration, avant d’être acquitté durant le scandale du Watergate -- http://fr.wikipedia.org/wiki/Daniel_Ellsberg

    1972 -- Scandal du Watergate -- W. Mark Felt (alias Gorge Profonde) un informateur (secret jusqu’en 2005) qui en 1972 a révélé aux journalistes Carl Bernstein et Bob Woodward des informations sur l’implication du président des États-Unis Richard Nixon dans le scandale du Watergate. L’affaire déboucha sur la démission du président, une peine de détention pour le chef de cabinet de la Maison-Blanche H.R. Haldeman et pour John Ehrlichmann, un conseiller du président -- http://fr.wikipedia.org/wiki/Scandale_du_Watergate

    1972 -- Publication du rapport Meadows : Halte à la croissance ? : Rapport sur les limites de la croissance (The Limits To Growth). Ce rapport a été demandé à une équipe du Massachusetts Institute of Technology par le Club de Rome en 1970. Reposant sur un modèle informatique de type dynamique des systèmes appelé World3, il est la première étude importante soulignant les dangers écologiques de la croissance économique et démographique que connaît le monde à cette époque. En envisageant que la croissance économique puisse un jour avoir une fin, et aussi par la principale proposition que l’on en a tirée, mais qui ne s’y trouve pas explicitement1 (la croissance zéro), ce rapport a suscité de nombreuses controverses. https://fr.wikipedia.org/wiki/Halte_%C3%A0_la_croissance_%3F

    1972 dec. -- Fondation de la Trilatérale à Davos : David Rockefeller, Henry Kissinger, Georges Bush : https://youtu.be/SCpLqzsUfjk?t=7m53s

    1973 janv. Loi 1973 Pompidou Giscard, emblématique mais non déterminante de l’arrêt du circuit du trésor permettant à l’état d’emprunter à la Banque de France. Dans les faits ce système ne sera abandonné qu’en 1993 lors de l’application du traité de Maastricht. http://www.contrelacour.fr/itw-enquete-debat-loi-de-1973/

    1973 sept. Coup d’état masqué des USA-CIA au Chilli via le Général Pinochet : https://fr.wikipedia.org/wiki/Augusto_Pinochet

    1973 -- Choc pétrolier artificiellement fabriqué par les USA et vendu dans les médias du monde entier comme le résultat de problèmes au moyen orient. Le premier choc pétrolier est une crise mondiale des prix du pétrole qui débute en 1971 à la suite du pic de production de pétrole des États-Unis et l’abandon des accords de Bretton-Woods et dont les effets se feront sentir jusqu’en 1978. la raison du premier choc pétrolier est tout simplement le fait que les États-Unis, premier producteur de l’époque, ont passé leur pic de production en 1971 (avant l’abandon de Bretton-Woods)5. Le sénateur américain James Akins, mandaté par le gouvernement américain pour évaluer l’état réel des réserves américaines en pétrole, montre en 1972 que les États-Unis n’ont alors plus la capacité d’augmenter encore leur production.
    Selon le cheikh Ahmed Zaki Yamani, ministre saoudien du pétrole entre 1962 et 1986, ce sont les États-Unis eux-mêmes, par le biais d’Henry Kissinger (Secrétaire d’État du gouvernement Nixon), qui souhaitaient que le prix du pétrole augmente fortement5. Cette hausse du prix devait permettre de rendre rentable l’exploitation des champs de pétrole non conventionnels situés sur le sol américain. Dans son discours du 18 avril 1973, Richard Nixon évoque en particulier le développement des champs de pétrole et de gaz situés dans le golfe du Mexique, le plateau continental atlantique et le golfe de l’Alaska, et le développement des schistes bitumineux (« oil shales »). C’est d’ailleurs James Akins qui, le premier, lors d’une réunion de l’OPEP à Alger (Algérie) en mai 1972, évoque officiellement la possibilité d’un prix du baril à 4 ou 5 dollars, soit le double du prix du baril de l’époque5 (alors que jusque-là, les responsables des pays arabes n’avaient envisagé que des hausses de quelques dizaines de centimes, comme la Libye, en 1971, avec une hausse de 40 centimes du prix du baril). https://fr.wikipedia.org/wiki/Premier_choc_p%C3%A9trolier + https://fr.wikipedia.org/wiki/Choc_p%C3%A9trolier

    1973 -- Richard M. Nixon commissionne le Hudson Institute, pour réaliser un rapport ayant pour objet :  » qui sera en occident notre principal adversaire ? « .
    Le titre final du rapport sera : « l’Envol de la France dans les année 1980 ». Il pose la France comme le principal concurrent de l’amérique sur le terrain de la puissance politique. https://books.google.fr/books?id=DFJaHjksP_QC&pg=PT255&lpg=PT255&dq=%22hudson+institute%22+france+nixon&source=bl&ots=9DhNuwHJk6&sig=ewj1oHMBzszKMx1zIyxrN_JiiuA&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwi47Y3r-8DLAhVK7hoKHUvkCaUQ6AEIQjAD#v=onepage&q=%22hudson%20institute%22%20france%20nixon&f=false

    1974 « On se souvient du président Pompidou avouant peu avant sa mort qu’il avait ouvert les vannes de l’immigration en France à la demande des grands patrons, désireux de pouvoir bénéficier d’une main d’oeuvre nombreuse, docile et bon marché, d’une réserve quasi inépuisable à même de réduire les ardeurs revendicatrices des travailleurs français souvent organisés. » + »Quand le gouvernement commença à exprimer des velléités de contrôle, vers 1972, il rencontra de vives réticences de la part du CNPF, pourtant assuré que dérogations et assouplissements seraient largement appliqués dans la pratique. » : http://www.marianne.net/Immigration-pourquoi-le-patronat-en-veut-toujours-plus_a192252.html + https://www.lutte-ouvriere.org/documents/archives/cercle-leon-trotsky/article/capitalisme-et-immigration

    1974 Élection de Giscard

    1976 début de la politique de regroupement familiale pour les immigrés : https://fr.wikipedia.org/wiki/Regroupement_familial#Droit_fran.C3.A7ais

    1977 Le magazine TIME titre sur l’arrivée d’un petit age glacière. Les scientifique pensent alors que le climat va se refroidir durablement. http://wattsupwiththat.com/2011/01/01/time-magazine-and-global-warming/

    1979 début de la guerre russe d’Afghanistan : https://fr.wikipedia.org/wiki/Affaire_des_couveuses_au_Kowe%C3%AFt

    1979, des étudiants Iraniens ont pris en otage 66 employés de l’ambassade des États-Unis à Téhéran qui seront retenu jusqu’en 1981.

    1980 discours historique de George Marchais PCF qui dénonce l’immigration organisée par le patronnat : https://www.youtube.com/watch?v=LG2BA9SxClM

    #####################################################################

    1980 -- Attentat de la gare de Bologne en Italie (les explosifs utilisés provenaient du réseau paramilitaire Gladio sous contrôle de l’OTAN+CIA+MI6) -- http://fr.wikipedia.org/wiki/Gladio

    1981 -- IRANGATE : Le 20 janvier 1981, le jour où Ronald Reagan est devenu Président, les otages ont été libérés à la suite des accords d’Alger. Bani Sadr, alors président de la République islamique, et Gary Sick, alors membre du Conseil de sécurité nationale, parlent d’une « surprise d’octobre », c’est-à-dire d’un accord entre Reagan et Khomeiny pour retarder la libération des otages et ainsi désavantager Carter dans la présidentielle, en échange d’une livraison d’armes. Plusieurs membres de l’administration Reagan ont vendu illégalement des armes à l’Iran, qui était un ennemi avoué des États-Unis, utilisant les profits pour financer secrètement, et malgré l’opposition du Congrès des États-Unis1,2, les Contras, un mouvement contre-révolutionnaire nicaraguayen de lutte armée regroupant les opposants au gouvernement sandiniste de Daniel Ortega. Dans le cadre de la Guerre froide, il s’agit pour l’administration Reagan de renverser un régime considéré comme communiste3 et situé dans ce que les États-Unis considèrent comme leur zone d’influence. Après la révélation de la vente d’armes en novembre 1986, le président Reagan est apparu à la télévision américaine et a nié les faits4. Toutefois, une semaine plus tard, le 13 novembre, il est retourné sur les ondes pour affirmer que les armes étaient effectivement transférées à l’Iran. Reagan a en revanche démenti que cette vente faisait partie d’un échange d’otages (plusieurs Américains sont à l’époque otages au Liban). http://fr.wikipedia.org/wiki/Irangate

    1981 mai. Election de François Mitterrand -- Premier Ministre Pierre Mauroy -- ministre des Finances Jacques Delors

    1981 -- La fuite des capitaux contraint Mitterrand à prendre des mesures drastiques de contrôles des mouvements de capitaux. Mitterrand paraissait avoir une marge de manœuvre sur l’économie de manière à favoriser la redistribution des richesses. Mais ce projet échoua rapidement, «  en partie parce que les marchés financiers ne faisaient pas confiance au nouveau gouvernement français  » : https://fr.wikipedia.org/wiki/Fran%C3%A7ois_Mitterrand

    1982 Suppression de l’indexation automatique du salaire minimum sur l’évolution du salaire moyen par Jacques Delors (PS) était ministre des Finances, dans le deuxième gouvernement de Pierre Mauroy (PS). http://wikirouge.net/Indexation_des_salaires_sur_les_prix

    1983 mars. Le  » tournant de la rigueur  » ( « the Mitterrand U-turn » ) de Pierre Mauroy -- abandon de la lutte social pour le libéralisme. «  le moment du retournement, celui où se concrétise le basculement de l’idéologie à la réalité économique » ecrit la Fondation Jean-Jaurès. «  L’année 1983 n’a pas été l’année de la capitulation de la gauche française devant la finance, mais celle de son ralliement à celle-ci », écrit Aquilino Morelle dans une tribune de presse. les idées et pratiques nées en France à cette période – à savoir que la mondialisation peut et doit être maîtrisée par des règles, fussent-elles libérales – constituent un véritable schème explicatif cohérent. «  La seule convergence décisive des visions libérales était à Paris. C’est le ’ consensus de Paris’, et non celui de Washington, qui est avant tout responsable de l’organisation financière mondiale telle que nous la connaissons aujourd’hui, c’est-à-dire centrée sur les économies développées de l’UE et de l’OCDE, et dont les codes libéraux constituent le socle institutionnel de la mobilité des capitaux  » écrit Rawi Abdelal : https://fr.wikipedia.org/wiki/Tournant_de_la_rigueur + http://reporterre.net/Quand-les-socialistes-liberaient + http://www.people.hbs.edu/rabdelal/le%20consensus%20de%20paris.pdf

    1983 fin. Le gouvernement français commença à assouplir ses contrôles des mouvements de capitaux à la fin de 1983, et le processus se poursuivit durant l’été et l’automne 1984. C’étaient des socialistes sincères doublés d’habiles politiciens, aussi s’attaquèrent-ils d’abord aux restrictions qui avaient été les plus contraignantes pour les classes moyennes et les plus impopulaires dans leur propre électorat : le plafonnement des allocations de devises en cas de voyage à l’étranger et le carnet de change. L’une des raisons déterminantes ayant poussé le gouvernement à prendre ce tournant est le constat selon lequel les contrôles des capitaux nuisaient surtout aux classes moyennes, tandis que les riches arrivaient sans difficulté à les contourner. Le « carnet de change » était alors impopulaire et limitait les devises auxquelles avaient droit les Français lors de leurs déplacements à l’étranger. Il serait intéressant de savoir quelle proportion des «  classes moyennes  » pouvait, en 1983, prendre ses vacances à l’étranger et était réellement sous la contrainte du carnet de change. Quoi qu’il en soit, en se basant sur des entretiens avec des acteurs de cette période, Abdelal considère qu’il y a là un fondement du tournant pris par les socialistes. En outre, une autre motivation du tournant est l’objectif d’utiliser des «  politiques libérales ostensibles comme des outils à objectif social ». La libéralisation du secteur bancaire français était, comme pour l’assouplissement du contrôle des changes, « d’apporter les bénéfices du capital aux classes moyennes ». Enfin, la volonté de «  moderniser  » la France est apparue à certains responsables socialistes comme un moyen de gagner une crédibilité politique personnelle en mettant en avant leur compétence et leur réalisme. Que le terme de modernisation soit associé à la libéralisation financière signe un changement d’époque, une transformation du vocabulaire, un tournant. : http://reporterre.net/Quand-les-socialistes-liberaient

    1983 -- Lancement du Front National (FN) sur une stratégie politique de Mitterand-Attali pour diviser la droite. Fond secret mobilisé grace à un reliquat de vente de chars au Liban

    1983 -- Le terme anglais globalization (« mondialisation » en français) a été introduit par Théodore Levitt en 1983. Dans un article de la revue Harvard Business Review, l’économiste désignait ainsi la convergence des marchés pour les produits des grandes firmes multinationales. http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/dossiers/mondialisation/origine.shtml

    1984 -- Lancement de SOS-Racisme pour faire contrepoids au FN et empêcher la droite de chasser sur les terres du FN et neutraliser les discours anti-immigration.

    1984 -- loi Bérégovoy, de renoncement à la séparation entre les banques d’affaires et de dépôt : http://www.regards.fr/web/article/dominique-plihon-faire-reculer-le + https://www.les-crises.fr/tag/separation-des-banques/

    1985 Jacques Delors, devient président de la Commission européenne et son directeur de cabinet est Pascal Lamy

    1985 Le gouvernement français libéralise à peu près toutes les transactions. Il autorise notamment des émissions d’eurobonds libellés en francs. http://www.people.hbs.edu/rabdelal/le%20consensus%20de%20paris.pdf

    1985 déc. L’European Round Table (ERT) qui regroupe tous les grands capitaines d’industries, représentant 60% de la capacité industrielle de l’Europe occidentale, exercent un chantage au libéralisme sur la communauté européenne dirigé par Jacques Delors qui se pliera à celui-ci. « Le passage le plus important du document disait : nous n’avons aucune idée de ce que vous allez faire, mais nous voulons des actes de votre part. Vous avez le choix. Si vous ne voulez pas d’un marché unique, nous serons peut être obligé de poursuivre nos activités ailleurs. » https://www.facebook.com/notes/bruce-bourguignon/the-brussels-business-mais-qui-contr%C3%B4le-vraiment-leurope-2012/790895827706272/ + VIDEO : http://www.dailymotion.com/video/xv76ae_the-brussels-business_news

    1986 Lorsque le gouvernement de droite de Jacques Chirac partagea le pouvoir avec Mitterrand entre 1986 et 1988, le mouvement de libéralisation des mouvements de capitaux continua sur sa lancée, bien qu’à un rythme ralenti et portant désormais plutôt sur des opérations comme l’acquisition de résidences secondaires à l’étranger ou l’achat et la vente de devises par les entreprises, le gouvernement Chirac ne tenant guère à une libéralisation aussi radicale et rapide.

    1986 -- Scandal du programme nucléaire militaire israélien -- Mordechai Vanunu s’est fait connaître du grand public en 1986 en révélant au journal anglais The Sunday Times des détails sur le programme nucléaire militaire israélien dont notamment des photographies prises à l’intérieur de la centrale nucléaire de Dimona1. Après son enlèvement par les services secrets israéliens, Vanunu a été jugé et condamné pour « trahison de secret d’État ». Il a passé 18 ans en prison et à sa libération en 2004, il lui a été interdit de prendre contact avec tout journaliste étranger -- http://http://fr.wikipedia.org/wiki/Mordechai_Vanunu

    1987 le Franc est arrimé au Mark, sa parité ne bougera plus jusqu’à l’euro, et donc jusqu’à aujourd’hui. En 1960 fut mise en service le « nouveau » Francs qui valait à l’époque, 1 Franc = 1 Mark allemand. 27 ans plus tard, en 1987 après de nombres dévaluations le Franc ne valait plus que 30% de sa valeur de 1958. De 1987 à 2015 (période de 28 ans) avec l’entrée en vigueur de l’Euro le Franc n’a plus jamais subit de dévaluation. : https://www.facebook.com/xbros.2/posts/10208314293402830

    1988 mai. Réélection de Mitterrand

    1988 Retour d’une gouvernement socialiste au pouvoir qui continuera et terminera la libéralisation des mouvements de capitaux. Au 1er janvier 1990, le compte de capital de la France était complètement ouvert. http://www.people.hbs.edu/rabdelal/le%20consensus%20de%20paris.pdf

    1988 juin. Ouverture des DÉLOCALISATIONS INTRA U.E. Directive européenne sur la  » libéralisation des mouvements de capitaux entre États membres « , par Jacques Delors, président de la Commission européenne. Alors même que dans un arrêt de 1981, la Cour de justice des Communautés européennes pouvait ainsi affirmer que «  les mouvements de capitaux présentent des liens étroits avec la politique économique et monétaire des États membres. Au stade actuel, on ne saurait exclure que la liberté complète de tout mouvement de capital puisse compromettre la politique économique de l’un ou de l’autre des États ou provoquer un déséquilibre de sa balance des paiements  ». : http://reporterre.net/Quand-les-socialistes-liberaient

    1988 nov. Le GIEC, Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) -- en anglais IPCC, a été créé à la demande du G7 par deux organismes de l’ONU : l’Organisation météorologique mondiale (OMM) et le Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE). La décision du G7 avait été prise sous la pression de Ronald Reagan et Margaret Thatcher, afin d’empêcher une agence de l’ONU, soupçonnée de militantisme écologique, de mettre la main sur l’expertise climatique. Il « a pour mission d’évaluer, sans parti-pris et de façon méthodique, claire et objective, les informations d’ordre scientifique, technique et socio-économique qui nous sont nécessaires pour mieux comprendre les risques liés au réchauffement climatique d’ ORIGINE HUMAINE, cerner plus précisément les conséquences possibles de ce changement et envisager d’éventuelles stratégies d’adaptation et d’atténuation. Il n’a pas pour mandat d’entreprendre des travaux de recherche ni de suivre l’évolution des variables climatologiques ou d’autres paramètres pertinents. Ses évaluations sont principalement fondées sur les publications scientifiques et techniques dont la valeur scientifique est largement reconnue ». https://fr.wikipedia.org/wiki/Groupe_d'experts_intergouvernemental_sur_l'%C3%A9volution_du_climat#Historique
    Il est très étrange de constater que le mandat du GIEC ne l’autorise donc pas à évaluer le réchauffement climatique d’ ORIGINE NATURELLE. 11 ans après la couverture de TIME magazine (1977) sur une prochaine glaciation, le cadre de pensée a donc changé du tout au tout. Ceci alors que l’analyse du climat doit se faire sur un « pas de temps » de 30 ans au minimum. En dessous de ce pas de temps, on parle de météorologie.
    « C’est au départ sir Crispin Tickell, un proche du prince Philip d’Edimbourgh et ambassadeur de Grande-Bretagne aux Nations unies entre 1987 et 1990, qui incita Margaret Thatcher à adopter le thème du réchauffement climatique, dont elle vit tout le profit qu’elle pouvait tirer pour justifier son malthusianisme financier.  » http://www.solidariteetprogres.org/orientation-strategique-47/analyses/La-mystification-du-Rechauffement-climatique_06059.html
    « Subissant de plein fouet le choc pétrolier des années 70, préoccupée par la sécurité énergétique de la Grande-Bretagne et désireuse de ne pas laisser le pays se faire prendre en otage par les syndicats du charbonnage anglais, Thatcher a estimé que la thèse, minoritaire à l’époque, du réchauffement climatique d’origine anthropique était un argument supplémentaire en faveur du nucléaire dont elle était une partisane inconditionnelle (elle contribua d’ailleurs activement à la création du CERN). Elle a sommé la Royal Society de prouver un lien existant entre température et CO2 et l’argent public a coulé à flots pour financer la recherche, le développement et les institutions en tous genres qui ont proliféré à condition de valider les conclusions qu’on leur exigeait de tirer. Elle chargea le prestigieux MET Office britannique de mettre en place une unité de recherche climatique. Cette unité fut la base d’une nouvelle commission internationale qu’on appellera plus tard… l’IPPC : le GIEC. » http://blog.turgot.org/index.php?post/Corentin-Thatcher

    1989 Fin de la guerre russe d’Afghanistan : https://fr.wikipedia.org/wiki/Affaire_des_couveuses_au_Kowe%C3%AFt

    1989 oct. à oct. 1990 processus de réunification de l’Allemagne

    1989 nov. Chute du mur de Berlin : https://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9unification_allemande

    1989 -- Invention du World Wide Web par Tim Berners-Lee. http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/dossiers/mondialisation/origine.shtml

    […] Lire la suite : https://mypads.framapad.org/p/chronologie-contre-histoire-20-21siecle-qs3767pg (Source et lieu de travail collaboratif).

  5. « Merci patron » est dans 159 salles !
    Fakir à besoin de nous pour amplifier le raz-de-marée :

    http://fakirpresse.info/merci-patron-dans-les-salles

  6. Et encore la guerre quasiment garantie, comme conséquence universelle systématique du « gouvernement représentatif » 🙁

    Qui se cache derrière Hillary Clinton ? (par James Petras) :
    http://lesakerfrancophone.fr/qui-se-cache-derriere-hillary-clinton

  7. Le pari de Poutine en retirant les troupes russes de Syrie
    par Valentin Vasilescu :
    http://www.voltairenet.org/article190772.html

  8. Pratique du complot des pires ennemis du peuple :
    Les profits juteux des banques françaises dans les paradis fiscaux
    http://www.lemonde.fr/economie/article/2016/03/16/les-profits-juteux-des-banques-francaises-dans-les-paradis-fiscaux_4883928_3234.html

    « Les banques françaises abusent-elles des paradis fiscaux ? Dans un rapport inédit, fondé sur des données officielles, et publié mercredi 16 mars, trois organisations non gouvernementales (le Comité catholique contre la faim et pour le développement-Terre solidaire – CCFD, Oxfam France et le Secours catholique-Caritas France) associées à la Plateforme paradis fiscaux et judiciaires, un réseau anticorruption, livrent ce chiffre choc : à elles cinq, BNP Paribas, la Société générale, BPCE (Banque populaire-Caisse d’épargne), le Crédit agricole et le Crédit mutuel-CIC ont réalisé 5 milliards d’euros de bénéfices dans des pays à basse fiscalité en 2014.

    Ce montant est important : il représente le tiers des profits réalisés par ces banques hors de France (15,3 milliards d’euros au total). Le Luxembourg, dont la place financière a prospéré grâce à son régime fiscal ultra-avantageux pour les multinationales, accueille à lui seul 11 % de ces bénéfices ; ce qui en fait le troisième pays le plus lucratif pour ces groupes bancaires après la France et les Etats-Unis. […] »

  9. J’aime bien Albert Jacquard, et je suis bien d’accord avec lui pour dénoncer l’esprit de compétition — imposé partout par les esclavagistes qui se sont (fallacieusement) étiquetés « libéraux » :
    Albert Jacquard : « On est en train de sélectionner les gens les plus dangereux »

  10. [Performances du gouvernement représentatif] Les nouveaux plans de torture du Parti Républicain, par Nat Parry :
    http://www.les-crises.fr/les-nouveaux-plans-de-torture-du-parti-republicain-par-nat-parry/

  11. Les nouveaux champs de la mort du Honduras
    par Dennis J Bernstein :
    « Le meurtre d’une célèbre activiste environnementale, Berta Caceres, rappelle le rôle d’Hillary Clinton dans le soutien au coup d’État d’extrême-droite de 2009 qui a renversé le président élu, un progressiste, et a transformé le Honduras en champs de la mort. […] »

    http://lesakerfrancophone.fr/les-nouveaux-champs-de-la-mort-du-honduras

  12. Incroyable… « privatisation de la guerre »… Abjecte mutation marchande : tout devient marchandise… Saloperie de « gouvernement représentatif »… Vraiment, quelle honte.

    Yémen : la privatisation de la guerre

    « De nouveaux mercenaires de la société étasunienne DynCorp sont arrivés au Yémen pour combattre les rebelles dans le pays. Ils doivent remplacer ceux de Blackwater, tués les uns après les autres par ces mêmes rebelles. […] »

    http://lesakerfrancophone.fr/yemen-de-nouveaux-soldats-us-vont-au-combat-contre-les-rebelles

  13. De la « Democrannie »
    par Jacques Sapir :
    http://russeurope.hypotheses.org/4795

    « Pourquoi créer aujourd’hui un néologisme ? Les raisons à cela sont nombreuses mais l’une d’elles est impérieuses. Nous sommes en train de sortir de la démocratie, oh certes pas par un coup d’Etat ou l’arrivée au pouvoir d’un parti souhaitant renverser la République, mais nous sommes aujourd’hui menacés par un nouveau mal qui s’étend insidieusement : la « Démocrannie » ou mélange de « Démocratie » dans la forme mais de Tyrannie quand au fond.

    La Démocrannie s’étend quand les règles l’emportent sur le politique, quand la forme prend l’ascendant sur la substance, quand le pouvoir peut se croire libérer de toute interrogation sur sa légitimité par le simple fait qu’il a respecté la légalité, quand la souveraineté, fondatrice en réalité de la Démocratie, est oublié.

    C’est un phénomène relativement nouveau, même si le risque potentiel avait été identifié dès les années trente. Mais, à cette époque, c’était plus les formes traditionnelles des mouvements antirépublicains, qui dominaient.

    La situation actuelle est toute autre[1], et elle nécessite la construction de ce néologisme car pouvoir nommer une chose c’est déjà pouvoir la comprendre, et demain pour lutter contre elle. [lire la suite…] »
    Source : http://russeurope.hypotheses.org/

  14. Agora 2017 :  » Sommes nous en démocratie ?  »
    https://www.youtube.com/watch?v=kZP5wNvKfBw

    Rien de transcendant, Dominique Rousseau en mode mineur…

    Conférence/débat organisée par Agora 2017 ayant eu lieu à Lyon (69) le 11 février 2016.
    Intervenants :
    Dominique Rousseau
    Jean-Marie Cavada
    David Guez, Co-fondateur de LaPrimaire.org
    Stéphane Guyot, Président de Citoyens du Vote Blanc (ex Parti du Vote Blanc)
    Toàn Nguyen-Minh et Arnaud Cavelier #MaVoix

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *