Pour Les Ami(e)s d’Henri Guillemin : nouvelle association, nouveau site, prochaine conférence de Patrick Rödel

Chers amis,

Comme vous, je pense, presque tous les jours, et même souvent plusieurs fois par jour, je m’écoute une petite conférence de mon cher cher Guillemin ; rien de tel pour entretenir la forme 🙂 et pour rester concentré sur l’essentiel, sur l’histoire qui vaut la peine.

Et j’ai quelques nouvelles à vous transmettre :

• Une nouvelle association est née, baptisée
« Les Ami(e)s d’Henri Guillemin »

Patrick Rödel (neveu d’HG) annonce ici cette naissance :
https://blogs.mediapart.fr/patrick-rodel/blog/041215/une-nouvelle-association-autour-dhenri-guillemin

Bulletin d’adhésion à l’association :
http://www.henriguillemin.org/wp-content/uploads/2015/11/Bulletin-adh%C3%A9sion-renouvellement.pdf

Je crois que ce serait bien que nous aidions cette association, du mieux que nous pouvons (au moins en la faisant connaître autour de nous).

• Un nouveau site a également été créé, pour relayer les travaux de l’association.
Je suis sûr qu’il nous fera connaître des perles inconnues.

Le site : henriguillemin.org

Au sein de ce site, vous retrouverez
des vidéos choisies : http://www.henriguillemin.org/videos/
un blog : http://www.henriguillemin.org/blog/
une bibliographie : http://www.henriguillemin.org/portfolio/#
• et d’autres choses encore…

• Une prochaine conférence-débat sera donnée par Patrick Rödel, le 9 février 2016 à 18h30, dans le Temple du HÂ, 32 rue du Commandant Arnould, à Bordeaux (plan), dont le titre sera « HENRI GUILLEMIN, Une autre pratique de l’histoire »

Présentation : « On le croyait mort et oublié, et voici qu’Henri Guillemin revient à la mode sur Internet.
En cette période de conformisme, de glorification du « roman national », la manière dont il aborde l’histoire politique du 19e et du 20e siècle met à mal les images convenues et les gloires encensées par des générations d’historiens bien-pensants, et séduit un nouveau public. Son souci de vérité est loin de plaire à tout le monde, il prend à rebrousse-poils bon nombre de nos convictions, mais il ouvre des perspectives nouvelles qui sont utiles pour comprendre la situation politique que nous vivons. »

__

• Je rappelle à cette occasion que Patrick Rödel, qui a donc connu de près Guillemin (c’était son oncle), vient de publier un livre, « Les petits papiers d’Henri Guillemin »


http://www.utovie.com/catalog/surhenriguillemin/lespetitspapiersdhenriguillemin-p-274.html

__

• Je rappelle aussi, pour ceux qui sont arrivés récemment sur ce site, cette rubrique ultra-riche de mon premier blog :
Henri Guillemin, Robespierre, Rousseau, Castoriadis, Zinn…
http://etienne.chouard.free.fr/Europe/forum/index.php?Henri-guillemin-robespierre-rousseau-castoriadis-zinn

… et notamment cette mine insondable :
Henri Guillemin explique Robespierre & les « Révolutions Françaises »:
la fausse de 1789 (les nouveaux riches prennent le pouvoir aux anciens)
et la vraie de 1792 (le peuple est enfin défendu, pendant deux ans)


http://etienne.chouard.free.fr/Europe/forum/index.php?2012/05/04/218-henri-guillemin-explique-robespierre-et-les-revolutions-francaises_la-fausse-et-la-vraie

Ne ratez pas la série de conférences sur la Commune de 1871, c’est passionnant et essentiel !
http://www.rts.ch/archives/dossiers/3477764-les-dossiers-de-l-histoire-la-commune-de-paris.html
____

Enfin, que ceux qui ont découvrent des nouveautés sur Guillemin soient assez gentils pour nous les signaler ici. Merci !

Salut à tous, bande de virus 🙂

Étienne.

4 réponses à “Pour Les Ami(e)s d’Henri Guillemin : nouvelle association, nouveau site, prochaine conférence de Patrick Rödel

  1. Rappel :
    Henri Guillemin explique Robespierre et le gouvernement prétendument représentatif
    De façon générale, la problématique de la représentation politique


    Etienne Chouard au colloque Henri Guillemin 2013 par presence_henri_guillemin

  2. Cher Etienne, as-tu vu passer cette vidéo qui porte un regard critique sur les travaux de Guillemin : https://www.youtube.com/watch?v=09_1dSDfe1c

    Je l’ai trouvée intéressante.

  3. Lire un livre n’est pas stimulant. Mais c’est une bonne chose parce que le cerveaux peut transférer l’information de la «mémoire vive» vers «la mémoire de long terme». Les neuroscientifiques ont découvert que la mémoire de long terme n’est pas seulement un endroit où nous stockons toutes sortes d’informations. Elle nous sert également à construire des schémas, à organiser nos pensées et nos concepts.
    Quand nous lisons sur internet, «nous transférons un bric-à-brac de bribes d’informations pas un flux cohérent provenant d’une seule source». Nos cerveaux n’assimilent pas l’information de façon riche et profonde et créent moins de connexions avec nos autres mémoires. «Nous devenons des consommateurs irréfléchis de données».
    Or, la richesse de l’intelligence humaine se trouve notamment dans la mobilisation de notre mémoire de long terme. «La créativité passe par l’utilisation de nos facultés de long terme pour créer de nouvelles associations et connexions entres nos idées. En lisant sans cesse en ligne, nous éparpillons notre attention et nos moyens et réduisons nos aptitudes.»

  4. Une grille de lecture qui permet de mieux comprendre les évènements contemporains : l’idéologie postmoderne de la déconstruction institutionnelle et sociale pour y substituer les questions sociétales et existentielles.

    Un phénomène qui a complètement changé l’université et l’enseignement des Humanités depuis les année 70 :

    https://www.youtube.com/watch?v=93rFFeja2C0

    Toujours sur le même sujet, une vidéo montrant avec humour les poncifs de la déconstruction à l’école :

    https://www.youtube.com/watch?v=eEbaqH4ZQvc

    Un compte-rendu subtil et nuancé de l’esbrouffe Foucauld, grande star du postmodertnisme :

    https://www.youtube.com/watch?v=jpEq7sAZ5o0

    Et tout dernièrement un livre de Renaud GARCIA, LE DÉSERT DE LA CRITIQUE, Déconstruction et politique (Paris, L’Échappée, collection « Versus », 2015), analyse l’évolution postmoderniste dans le milieu libertaire conduisant à un effondrement du discours social au profit du discours sociétal. Un compte-rendu détaillé ici :

    http://acontretemps.org/spip.php?article581#nb2

    L’auteur a été invité aussi à s’exprimer sur Radio Libertaire dans Chroniques Rebelles, émission que j’ai jugé intéressant de mettre en ligne :

    https://vimeo.com/153707061

    Il cite dans son livre Sandra Petersen : « L’anarchisme n’est pas un mouvement blanc. […] L’anarchisme n’est pas un mouvement de monogamie hétérosexuelle bi-genrée. […] L’anarchisme est un mouvement porté vers la décolonisation. […] L’anarchisme n’est pas un mouvement de gens en pleine capacité physique et sains d’esprit. […] L’anarchisme ne concerne pas l’ouvrier. […] L’anarchisme n’est pas un mouvement d’hommes (cela, c’est le capitalisme). […] Les anarchistes utilisent le langage différemment. […] L’anarchisme, c’est créer des événements.(…) » (« Things to Do with Post-structuralism in a Life of Anarchy : Relocating the Outpost of Post-anarchism »)

    Un bon exemple de l’anarchisme comme mode de vie s’opposant à un anarchisme est ce texte justifiant la casse au Karnaval anti-aéroport à Rennes ce week-end. Rien que le titre de ce texte relève de l’inversion accusatoire (lire aussi les commentaires) :

    https://nantes.indymedia.org/articles/33268

    Un évènement qui a fait les délices du site  » insurrectionniste sans stratégie  » d’Eric Hazan lundimatin (si vous voulez ne pas savoir quoi faire lisez les livres tiqqun) :

    https://lundi.am/Carnaval-a-Rennes-l-equipe-bleue-disqualifiee

    Au hasard, j’ai aussi trouvé sur ce site une chanson infâme et bien représentative de ce désert de la critique et incidemment du mépris pour la chanson populaire :

    https://lundi.am/Adversus-Lordonum

    à 2″30  » un jour on régulera le gibier régulationniste  » (à coup de fusil, donc ?)

    Chose importante, ce discours est en phase avec la mondialisation capitaliste et l’oligarchie régnante. Leurs têtes de turc favorites : la souveraineté, le lieu, l’ethnie (en tant que différence anthropologique notable résultant d’une adaptation hormonale à un environnement fixe.)

    Il ne faut pas être grand visionnaire pour deviner que les agents provocateurs infiltrés dans les mouvements de contestation et certains idiots utiles de l’universiété sont les premiers tambours-majors de ce discours déconstructiviste et confusionniste.

    Anarco-Henri-Lévysme ?

     » Bien sûr, nous sommes résolument cosmopolites. Bien sûr, tout ce qui est terroir, béret, bourrées, binious, bref, « franchouillard » ou cocardier, nous est étranger, voire odieux.  » (Bernard-Henri Lévy, 1985, Edito, dans Globe, paru 1985.)

     » Etrangers, ne nous laissez pas seuls avec les Français  » (slogan du SCALP années 80/90)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *