COMMENT RECONSTRUIRE L’ESPOIR ?

COMMENT RECONSTRUIRE L’ESPOIR ?

Bonne question. C’était il y a un an, ma proposition de réponse avec les militants de Nouvelle Donne. Un recadrage rapide (12 min) sur l’essentiel : création monétaire nécessairement publique, fausse « lutte contre le chômage » vs NAIRU+UE+EURO, alternative prometteuse du CHARTALISME, impasse irrémédiable du faux « suffrage universel », et bien sûr… espoir inouï et puissant de notre émancipation AUTONOME par la multiplication des ateliers constituants populaires :

Des propos encore bien d’actualité, pour attaquer ENSEMBLE la rentrée en pleine forme
🙂

Fil Facebook correspondant à ce post :
https://www.facebook.com/etienne.chouard/posts/10153637956062317?pnref=story

30 réponses à “COMMENT RECONSTRUIRE L’ESPOIR ?

    • Quand je serais dictatrice, je mettrais l’accent sur la gestion démocratique de la monnaie et sur le citoyen comme cible principale de la création,
      sans contrepartie 😉

    • Bernard de Mandeville (1670-1733) :

      L’État doit forcer les pauvres à travailler sans cesse en mettant au travail les indigents les enfants les malades et même les aveugles, et en veillant à fixer les salaires au strict minimum. (pourquoi au strict minimum pour obliger les pauvres à venir travailler chaque matin pour qu’il y ait juste de quoi manger pour la journée) ainsi on a une situation bizarre, le pauvre doit toujours avoir faim et donc la production est liée aux besoins.

      On a une économie de besoin dans la production et le consommateur lui, il doit rêver, on a donc une économie du désir dans la consommation.Une étrange économie disloquée entre la production par le besoin et la consommation par le désir.

      Cette solution politique brutale repose sur une philosophie la théorie du bonheur social Mandeville s’intéresse au bonheur de la société, qu’est-ce qu’une société heureuse ? Et bien c’est celle qui permet à une classe de vivre dans le plaisir et l’oisiveté, je ne l’invente pas je cite « pour que la société soit heureuse (c’est Mandeville qui parle) il est nécessaire qu’un grand nombre du peuple en soit ignorant aussi bien que pauvre » et il continue « le travail des pauvres est la seule source de toutes les douceurs de l’existence. »

      Nous en sommes donc aux points suivants la nouvelle société a trouvé son assise politique et philosophique sur l’anthropologie du désir contre le besoin. Sur la production de l’imagination et de l’amour-propre du bonheur des consommateurs et sur une sociologie de l’espèce humaine fracturée. Divisé entre des jouisseurs oisifs et les travailleurs misérables.

      Ceci est une transcription de la conférence d’yves Vargas visible à cette adresse :

      Tout est dit !

      N’oubliez pas de vous lever demain matin, pour aller bosser.
      Les oisifs vous en remercient ! !!

    • Il faut décider ce que l’on veut: le travail permanent pour tout le monde ou le loisir pour tout le monde. Moi, je préfère le loisir mais je me suis toujours plié au contraire parce qu’il semble que ce soit le choix de la majorité. Nous sommes capables de créer selon le choix chacune des réalités.

  1. Cher Etienne,
    L’espoir, c’est vous! Je suis vos travaux et réflexions depuis un peu plus d’un an, et j’étais présent lors votre intervention aux journées d’été de Nouvelle Donne. J’y avais apprécié autant votre verve que la justesse de votre discours.
    Ces derniers jours, j’ai regardé et écouté un grand nombre de vos vidéos sur le Net et votre travail m’intéresse de plus en plus. Vos thèses me semblent aussi de plus en plus pertinentes: je n’arrête pas d’en parler à ma femme!
    Continuez votre combat, il est essentiel et source d’un très grand espoir. Merci à vous!

  2. Je ne les avais pas vu celles la. Elles sont sympa, c’est du condensé et il y avait de l’ambiance.

  3. Chômage en juillet 2015 : record historique battu.

    Chômage : catégories A, B, C, D, E :

    France métropolitaine :

    6 095 800 inscrits à Pôle Emploi.

    France entière, y compris l’outre-mer :

    6 432 200 inscrits à Pôle Emploi.

    Variation sur un mois : + 0,3 %

    Variation sur un an : + 5,9 %

    http://travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/PI-Mensuelle-PDGB25-2.pdf

  4. Abby Martin, « Les élites se foutent éperdument de nous voir tous crever »

    • Cette pauvre cruche, dont la fonction principale est d’endormir les gens qui luttent dans un cadre national avec un préchi altermondialiste et, plus largement, avec un discours qui, en dépit de l’intention affichée, vise à entretenir le sentiment d’impuissance, n’a encore pas compris qui a fabriqué cette terrifiante image qu’elle propage au sujet d’une soi-disant crise écologique catastrophique.

      Par contre, elle devrait avoir compris que, pour n’avoir pas fait le boulot d’analyse sérieuse (il n’y a pourtant qu’à se baisser, aux US, pour trouver des publications dissidentes), elle roule pour l’empire.

      En effet, à part que cette bonasse dotée de belles jambes et moulée dans son machin noir a de quoi faire bander son auditoire devant la pomme inscrite sur son ordi tout neuf, tandis qu’elle propage bêtement le discours de terreur verte de l’empire, elle contredit précisément, ce faisant, la seule partie, centrale, de son propos, qui mérite d’être entendu et répété (4:26 -- 5:43)… : l’empire « crée sa réalité », il nous abreuve délibérément de messages terrorisants et en invente de nouveaux à mesure que nous nous évertuons à commenter les précédents… Bilan : nous sommes condamnés à cesser de danser, à nous couper des organes d’information continue, pour soumettre à un examen minutieux chacun des problèmes qui nous sont présentés.

      Les 40% d’espèces disparues depuis des décennies sont un mensonge total, j’ai déjà expliqué précisément comment les modèles et les conventions de langage mènent à cette absurde déclaration. Il y a confusion éhontée entre réduction de la population d’une espèce et « disparition d’espèce ». Mais si le crétin qui a la haine de soi, le raciste anti-humain que nous sommes tous entrain de devenir, ne va pas jusqu’à s’émouvoir de cette odieuse supercherie, c’est d’abord parce qu’on lui a appris, à cette même personnalité qu’on a implanté chez lui pour haîr les humains, à « aimer » toute autre espèce que la sienne, au point de s’émouvoir de chaque mort. Il faut interdire aux lions de bouffer aucune gazelle. Mieux, il faut interdire pour chaque être vivant (non humain) jusqu’à « la mort naturelle »… Manque de bol, à chaque fois qu’une maman crocodile pond une batterie d’œufs, un tas d’enculées de races de poissons bouffent tout crus 99.9% des œufs ou des bébés sortis. Et si ce n’était pas le cas, évidemment, le monde serait couvert de crocodiles. Qui boufferaient tout ce qui bouge. Sauf les banquiers : ça pue du cul.

      Aux USA comme en France, la pollution de l’air, celle des rivières et bien d’autres, a clairement diminué depuis des décennies. La fumée impressionnante qui sort des cheminées d’usine qu’elle nous montre est composée essentiellement de vapeur d’eau. Les volcans, eux, n’émettent pas de CFC, pas de souffre, pas de CO2, pas d’eau… Tiens, bouffe.

      Bon, ainsi qu’elle le note elle-même à 8:50, des gens meurent de froid à Gaza. Ca doit être le réchauffement climatique… (Evidemment, le froid tue beaucoup plus que les vagues de chaleur.)

      Comme il y a ici quelques acharnés qui font semblant de débattre mais ne font pas le boulot de lecture et d’analyse permettant de comprendre le sens (absurde) des concepts et la portée des chiffres en jeu (moins que dérisoire s’agissant des problèmes réels, pire qu’intenable s’agissant des efforts demandés), voici une petite mise au point, une de plus qui se contente d’analyser la cohérence interne d’un propos…

      Ainsi, si on s’en tient à LEURS chiffres :

      -- La mise en oeuvre du protocole de Kyoto durant tout le 21e siècle avait pour but de retarder l’apocalypse de 2 jours… Deux jours au bout d’un siècle… (Chiffres du GIEC, même si la conclusion n’est évidemment pas présentée ainsi…) La conclusion est évidente : soit l’apocalypse en question est inévitable (autrement dit : on va tous crever… ou bien il nous faut tous crever vite fait pour qu’elle ne se produise pas… et même, le même ensemble de chiffres indique que ce serait quand-même déjà trop tard…), soit la théorie en question raconte n’importe quoi et n’a d’autre effet (sinon but) que de nous terroriser à l’extrême pour nous rendre totalement impuissants car certains de l’être. Impuissants même à penser à faire ce simple calcul sur la base de leurs propres chiffres.

      -- Le coût de la réduction des « gaz à effet de serre » déjà décidée représente 89 000 milliards de dollars d’ici à 2030. Cela signifie que sur chaque heure travaillée, chaque actif en France consacrera environ 10 minutes de son travail à cette noble cause. Un sixième de son temps. Et bien sûr, ça ne fait que commencer : voir point précédent. Quant aux Africains, faute de brûler du pétrole, du gaz ou du charbon, il est bien évident qu’ils pourront continuer à crever par millions tous les mois. (Chiffres de la Banque mondiale, même si la conclusion n’est évidemment pas présentée ainsi…)

      Et ça, ce ne sont que des chiffres. Il faudrait commencer à comprendre que la terreur verte n’est plus, depuis longtemps, un détail dans le dispositif impérial (quoi de plus logique, pour le Pentagone, que de s’interdire lui-même de respecter un quelconque traité « climatique » et de filtrer jusqu’aux termes « gaz à effet de serre » dans les mails de son personnel ?).

      ILS n’en ont rien à foutre qu’on crève « tous » ? (Elle, oui, peut-être.) Sans blague : qui les nourrirait, qui construirait et entretiendrait leurs palaces et qui sortirait leurs poubelles ? Encore des à peu-près grotesques. (Nul doute qu’elle n’a rien compris non plus à ce que sont et à ce que ne sont pas les véritables fonctions de la purge massive en milieu totalitaire.) Plus c’est gros, plus ça marche.

  5. L’idée gagne du terrain

    http://www.genomi.ch/

    cliquer sur « texte de l’initiative »

  6. Éric Toussaint est (une fois de plus) passionnant :

    Grèce : pourquoi la capitulation ?
    Une autre voie

  7. Bonjour,
    Je tiens à vous remercier pour ce que vous mettez en place pour créer des petits virus, j’en suis devenu un moi-même 🙂
    Petite question: comment la démocratie athénienne s’est terminée après 200 ans de fonctionnement? Guerre contre Sparte + épidémie? (si je suis dans la bonne période).

  8. il faudrait vraiment lire cette merde de Macron ci-dessus

    http://international.sueddeutsche.de/post/128026249890/refondons-leurope

    (Il veut refonder l’Europe), date d’hier pour voir combien ces gens sont non seulement blasés et malades mais aussi nuls, vraiment nuls. Son raisonnement est celui d’un écolier -- premier de la classe, certes, bravo -- mais d’un « wanker » de mes deux, sans aucune invention, sans aucune marque personnelle, sans génie, sans idées, sans inspiration.

    J’ai mis comme exemple pour reprendre de courage comme suggère le titre de ce blog, aussi parce que ces gens, ces adveraires, ils sont tellement nuls.

    Il se fait passer pour un renovateur, mais même en renovateur conservateur, c’est totalement nul, il y a aucun propos intelligent, même vu de l’angle conservateur. Ce n’est rien que la prétention et l’audace des méchants. Voilà les adversaires, qui sont faibles. Ils ont des dents, voilà tout.

  9. Le XXIe siècle :

    Perte de contrôle, effondrement, krach, chaos, anarchie, dislocation.

    Lisez cet article :

    Le temps des Etats impuissants, de Pékin à Paris, via Riyad.

    http://www.lesechos.fr/idees-debats/editos-analyses/021292532861-le-temps-des-etats-impuissants-de-pekin-a-paris-via-riyad-1149542.php

  10. Zoé Konstantopoulou à l’ONU : « La dette souveraine est actuellement utilisée contre la population grecque et le Parlement hellénique pour affaiblir la démocratie »
    discours du 02/09/15
    http://cadtm.org/Zoe-Konstantopoulou-a-l-ONU-La

  11. Le rôle des armées secrètes après la seconde guerre mondiale:

    https://www.youtube.com/watch?v=NbVmQA1GXN0

    soulève le problème du contrôle de l’armée dans une démocratie.

  12. En 2017, au Royaume-Uni, un référendum sera organisé à propos de la sortie ou du maintien dans l’Union Européenne.

    Aujourd’hui, coup de tonnerre ! Un sondage explosif à propos du Brexit ( = Britain Exit) :

    43 % des personnes interrogées veulent sortir de l’Union Européenne.

    40 % des personnes interrogées veulent rester dans l’Union Européenne.

    17 % sont indécis.

    Dimanche 6 septembre 2015 :

    La Grande-Bretagne voterait pour sortir de l’UE.

    Pour la première fois, un sondage a indiqué dimanche que les Britanniques voteraient pour une sortie de l’Union européenne.

    http://www.romandie.com/news/La-GrandeBretagne-voterait-pour-sortir-de-lUE/627450.rom

  13. En voyant ça (nostalgie de 1981), on se dit qu’on devrait, nous aussi en France, reprendre l’outil P$ aux faux « socialistes » :


    http://www.mediapart.fr/journal/international/120915/apres-son-triomphe-jeremy-corbyn-doit-affronter-son-propre-parti

    Mais les ultra-riches sont capables (moralement et financièrement) d’assassiner (littéralement) TOUS ceux qui se mettent (vraiment) en travers de leurs privilèges.

    Je crois donc que les élections sont une impasse, car elles ne sont respectées par les ultra-riches que quand ils les gagnent. Les riches trichent tout le temps, pour rester riches.

    Très fondamentalement, il nous faut (apprendre à instituer nous-mêmes) un autre type de monnaie pour vivre davantage en paix. Partout sur terre.

  14. L’un après l’autre, les pays européens violent les accords de Schengen.

    1- D’abord, la Hongrie.

    La Hongrie a achevé samedi 29 août la pose de la clôture de fils de fer barbelés destinée à empêcher l’entrée des milliers de migrants qui se pressent à sa frontière avec la Serbie.
    « La première partie de la clôture frontalière a été achevée deux jours avant la date fixée au 31 août », a indiqué le ministère de la défense. Une palissade de quatre mètres de haut doit ensuite être construite sur les 175 kilomètres de frontière, fermée le 17 juin par les autorités hongroises.

    http://www.lemonde.fr/europe/article/2015/08/29/le-mur-anti-migrants-acheve-entre-la-hongrie-et-la-serbie_4740275_3214.html

    2- Ensuite, l’Autriche.

    Trois jours après la découverte d’un camion charnier contenant 71 cadavres, probablement des Syriens en provenance de Hongrie, l’Autriche a annoncé, lundi 31 août, son intention de renforcer les contrôles sur ses frontières orientales. Une manière de durcir le ton à l’encontre des migrants qui affluent quotidiennement sur son sol.
    La ministre de l’Intérieur autrichienne, Johanna Mikl-Leitner, a détaillé à la radio ces nouvelles mesures qui ont été mises en place dimanche dans l’Etat du Burgenland, en étroite collaboration avec les autorités hongroises, slovaques et allemandes :

    « Nous allons effectuer pendant une période de temps non limitée des contrôles à tous les points de passage frontaliers importants dans la région est, et vérifier tous les véhicules pouvant être utilisés comme cache pour des personnes victimes de trafic. »

    3- Ensuite, l’Allemagne.

    L’Allemagne a annoncé dimanche 13 septembre la réintroduction de contrôles à ses frontières face à l’afflux de réfugiés, suspendant de facto la libre circulation prévue dans l’espace Schengen européen et marquant une nouvelle aggravation de la crise migratoire sur le continent.

    4- Ensuite, la République tchèque.

    Migrants : la République tchèque renforce les contrôles à la frontière avec l’Autriche.

    La République tchèque va renforcer les contrôles à sa frontière avec l’Autriche, à la suite de la décision de l’Allemagne de réintroduire des contrôles frontaliers en raison de l’afflux de migrants, a déclaré dimanche le ministre tchèque de l’Intérieur.

    http://www.romandie.com/news/Migrants-la-Republique-tcheque-renforce-les-controles-a-la-frontiere-avec-lAutriche/629539.rom

    Conclusion :

    Aujourd’hui, les accords de Schengen n’existent plus.

    Dans les faits, les accords de Schengen sont morts.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *