« Ruptures » : le 29 mai 2015, lancement d’un mensuel hors du commun

Bientôt 10 ans.
10 ans que nous avons uni nos forces en France pour crier aux prétendues « élites » un NON réfléchi et déterminé opposé à l’anti-constitution européenne.

C’était le 29 mai 2005.
Un jour de victoire populaire contre les mensonges médiatiques ; c’est plutôt rare.

10 ans, depuis lors, de scandaleux mépris du peuple de la part de nos prétendus « représentants » et de nos prétendus « journalistes » ; mépris de tous les journaux « importants », tous achetés par des banques ou des marchands d’armes ! Les « Ouiistes » nous ont traités (et nous traitent encore) de xénophobes, de « fascistes », de « moutons noirs », de repliés-sur-nous-mêmes, d’aigris…

Attention ! Danger (par ici) de moutons noirs !

10 ANS ET PLUS QUE JAMAIS BESOIN D’UN JOURNAL RADICALEMENT EURO-CRITIQUE, opposé frontalement au processus fondamentalement antidémocratique qu’est la prétendue « construction européenne ».

Ce journal des résistants sera peut-être

Il se fixe cet objectif-là, apparemment :
http://fr.ulule.com/ruptures-presse/

Pierre Levy, son rédacteur en chef, présente le projet :

Financement participatif :

« Ruptures » ne sera sans doute pas aidé par le système ; il a donc besoin de nos sous… C’est naturel, on le sait : si l’on veut des outils d’information vraiment libres, il faut que nous soyons capables de les financer nous-mêmes.

Donc, si vous faites partie des millions de « Nonistes » de 2005 (violés en 2008, et tous les jours depuis), si vous êtes comme moi un électeur humilié par les élus, vous devriez aider ce journal à naître, je crois.

J’aurais dû vous en parler depuis longtemps ; j’ai traîné, pardon, aujourd’hui, ça urge !

Le lien pour leur donner un coup de main :
http://fr.ulule.com/ruptures-presse/

Et… faites passer :o)

—————–

Et puis il faudrait peut-être aussi qu’on réfléchisse ensemble à ce qu’on pourrait faire, le 29 mai prochain, pour marquer le coup de l’anniversaire de cette victoire populaire (l’anniversaire de la-trahison-des-élites, lui, serait plutôt « tous-les-jours-depuis »…)

Bon courage à tous.

Étienne.

30 réponses à “« Ruptures » : le 29 mai 2015, lancement d’un mensuel hors du commun

  1. C’est une très bonne chose de dénoncer les trahisons de nos gouvernements…

    MAIS.

    La lutte contre le réchauffement climatique, la transition énergétique, la décroissance, les droits de l’homme sont, selon Ruptures, « une pensée obligatoire » imposée par la « caste politico-médiatique », ce qui susciterait « Colère, dégoût, exaspération ». Ils veulent une « rupture assumée avec la « bien-pensance » ».

    C’est exaspérant, de défendre les droits de l’homme ? C’est de la « bien-pensance » ?

    Autre passage un peu surprenant :
    « Progrès technique et industriel enfin, qui s’oppose à tous les obscurantismes, à commencer par les fantasmes funestes de « décroissance » et de « sobriété » – autres noms de la récession et de l’austérité. »
    —> Donc la croissance sans limite c’est une bonne idée ? Non mais qu’ils le disent tout de suite clairement : vive le capitalisme, vive la croissance du PIB ! Rappels sur les effets néfastes de la croissance : https://www.youtube.com/watch?v=C9ENnG4e5HY

    C’est assez désespérant, cette démarche du « un pas en avant, un pas en arrière ». Dénoncer le comportement des élites qui nous asservissent… et dans le même journal, fustiger l’alternative politique !

    • claude saint-jarre

      Au Québec, Roméo Bouchard, qui habite une région rurale et qui a défendu la démocratie territoriale, fait parfois la différence entre la décroissance en milieu urbain en la nécessaire croissance en milieu rural, qui s’est dépeuplé au profit de la ville et qui a vu ses ressources pillées, ie: décrues par obligation, sans gestion démocratique. Donc, il peut y avoir parfois quelques nuances.

  2. Salut Étienne, un article nous concernant sur marianne.fr qui, je pense, mérite une réponse de ta part :

    http://www.marianne.net/tirer-au-sort-les-elus-avenir-illusion-100233066.html

    Si tu veux faire une réponse collective, alors n’hésite pas, mais je pense que tu vas y arriver seul.

    Pour moi je retiens surtout que tes et nos réflexions commencent à se répandre, ce qui est une preuve d’interrogations et, qui sait, peut-être, d’intérêt populaire, qui n’est pas toujours synonyme de populisme.

    A+

  3. Au journaliste ( qui est populiste hihi ) : Un mandaté non contrôlé n’est plus un mandaté, c’est bien un maître. Et le fait qu’il soit sur un siège éjectable n’y change rien ( surtout si, viré, il se retrouve au conseil constitutionnel …)

  4. claude saint-jarre

    Canada: la dette, un vidéo traduit.

    https://www.youtube.com/watch?t=724&v=gjaDiuqo1d8

  5. claude saint-jarre

    Canada, autre vidéo sur la dette:

    https://www.youtube.com/watch?v=79arXCiFt9I

  6. Michel Bauwens, sur Mediapart : une passionnante réflexion, sur les communs, sur notre droit nouveau, en mode coopératif, relocalisé, en pair à pair, d’égal à égal, droit pour tous à participer à la création de valeur sans demander la permission :

    Michel Bauwens :
    « Vers une économie post-capitaliste »

    http://www.mediapart.fr/journal/culture-idees/250415/michel-bauwens-vers-une-economie-post-capitaliste


    LE CHAMP DES POSSIBLES. Bauwens par Mediapart

    J’ai rencontré, il y a quelques jours, cet homme à la fois calme et stimulant ; ce fut un moment intense, entre nous, car il y a mille connexions entre nos travaux respectifs.

    Je vous en reparlerai bientôt.

    Son livre « Sauver le monde » est épatant :

    http://www.editionslesliensquiliberent.fr/livre-Sauver_le_monde-9791020901835-1-1-0-1.html

    • claude saint-jarre

      Étienne, une première question:
      D’accord, une économie pair à pair se crée; monsieur Bauwens est pour une démocratie représentative améliorée. Et la création monétaire qui revient à la banque centrale et le comportement envers la grosse dette européenne actuelle ( la planétaire est à 5 ou 50 trillions, je ne me souviens plus!), que devrait -il être? On l’ignore??

  7. claude saint-jarre

    Question 2: j’ai regardé le fonctionnement de la coopérative intégrale dont parle monsieur Bauwen. Il pense au système prochain, après l’effondrement. Alors, nous, du point de vue constituant, devrions-nous penser des ateliers constituants a) pré-effondrement ( maintenant) b) post -effondrement?:)

  8. claude saint-jarre

    Remarque,

    Je suis à écouter deux vidéos de ce monsieur. Comme québécois, je m’intéresse à la survie de la langue française, reliée à la mienne, et je constate, tout en étant reconnaissant de cette percée, qu’elle a intérêt à un emploi de nouveaux mots francophones. :o)

  9. Noam Chomsky : Nous courons vers un précipice : nous ne pouvons que chuter dans l’abîme, ce qui réduit fortement nos chances d’une survie décente
    http://www.les-crises.fr/noam-chomsky-nous-courons-vers-un-precipice/

    • claude saint-jarre

      Ma réaction en tant que Baby Boomer à l’entrevue de Noam Chomsky.
      Pré avant propos.
      Merci à Noam Chomsky, véritable « Daddy Cool », chanson chantée par les Diamonds en 1957 ( you tube) et écoutée par moi sans en comprendre un mot, en 1962, avec ébahissement, en Abitibi, nord du Québec, après avoir lu, à 12 ans, le livre : Bombe atomique à Nagasaki. Ma maman se méfie de l’enthousiasme de mes déhanchements, devenus lascifs avec Little Darling https://www.youtube.com/watch?v=ysVLzXWnTzA
      Avant propos.
      Chomsky dénonce ici deux précipices : le précipice environnemental et la menace d’une guerre nucléaire. Soit… Que dire, alors, de la part de la génération qui le suit, les Baby Boomers? ! Wow!
      La préparation à la guerre nucléaire nous a volé notre enfance en nous empêchant de jouer et d’étudier en paix, par des ignorants qui nous ont dressés à nous jeter sous les pupitres de nos classes, accompagnés du son des sirènes, pour se protéger par anticipation, par pratique, des effets d’une attaque nucléaire. Ridicule! Mais nous sommes encore traumatisé€s. Pink Floyd nous a fait du bien plus tard…c’était du meilleur son.
      Préface
      Avant qu’on vienne au monde, General Motors vendait à TOUS les belligérants de la deuxième guerre mondiale, des moteurs d’avion. Puis, après notre naissance, l’industrie a « convaincu » le Gouvernement Américain, d’enlever les rails, au profit de la construction de routes pour le transport routier, ce qui a inauguré le début la catastrophe écologique qu’appréhende Chomsky
      Introduction.
      La génération des Baby Boomers, celle de l’après deuxième guerre mondiale- qui se termine par l’explosion de deux bombes atomiques , précédée de nombreux « essais »-, commence en 1945 et se termine en 1960.
      Corps.
      -- 1945 : Naissent les premiers. Ils sont adultes en 1963. En 1962 la crise des missiles de Cuba a eu lieu. (Voir Wikipédia)
      . Résultat : MAD= mutually assured destruction. ET : First stike capability. ET : Doctrine of deterrence.
      . Contexte : cette génération arrive à l’âge adulte dans un monde déjà structuré pour les changements climatiques et la guerre nucléaire, lucidement« rappellés » par papa Noam Chomsky, 86 ans. POUARK! On prépare mai 68 mais on préfère : Peace and Love!
      -- 1960 : Naissent les derniers de la génération des baby boomers. Devenus adultes en 1978 la structure de la ploutocratie mondiale pétro-nucléo – médio-religio mondiale est complétée et elle se renforce depuis.
      . Beatles : All you need is love!
      . Rolling Stones: Lets spend the night together!
      . Dylan: le jour, c’est trop souffrant , alors, “ Lets get stoned”! ( mais la mafia s’est mise à vendre la drogue.)
      . Le groupe musical québécois Harmonium : « On a mis quelqu’un au monde… on devrait peut-être l’écouter la la la la … »
      . Les vrais leaders :
      1) Buckminster Fuller : « L’Option du « Succès de l’Humanité » ( sic, et moi alors) écologiquement et pacifiquement, existe. » Merci beaucoup, Bucky, FIOU! ( au moins théoriquement!!!) 2) Les médecins pour la prévention de la guerre nucléaire : les bombes atomiques menacent nos patients; ce sont des « macrobes » fais pour « l’omnicide », le meurtre de l’Humanité , cause du biocide, meurtre de la vie sur terre.( sauf les coquerelles). Pas question d’en essayer une. Nous devons prévenir la guerre nucléaire. Le scénario de l’hiver nucléaire le prouve. Merci Helen Caldicott et Albert Jacquard! 3) Seymour Melman : the Blueprint ( pour la conversion de l’industrie militaire -- du Pentagone- à des fins civiles) is ready! Thanks, Seymour!, groovy! Cool! 4) Le philosophe André Moreau : « Je veux un Univers Jovial, tout de suite, ici, et je me le donne gratuitement! »

      MAIS
      C’est une révolution manquée. SNIF SNIF.

      Conclusion
      En 1986, les Baby Boomers, qui ont au minimum 36 ans et au maximum 41, savent que les Cruise Missiles- nommons-les dans la langue originale- qu’ils refusent mais subissent, peuvent nucléariser l’ « ennemi » en 20 minutes à partir de l’Europe. Ils savent que les essais nucléaires ont créé 150 millions de tonnes de déchets radioactifs dans l’astmosphère, qui redescendent lentement , et ont déjà fait 20 millions de victimes. ( merci pour l’info, Rosalie Bertell) . Impuissance, impuissance. Daady Cool, Daady cool
      Postface.

      En 2005, un représentant magnifique d’une nouvelle génération enseigne que pour régler nos problèmes, nous ne devrions plus démissionner d’écrire nous-mêmes notre propre Constitution,- Nous… le Peuple Souverain- , pour la laisser écrire par les professionnels de la politique, au service des riches uniquement des riches. Ce n’est pas en effet aux hommes de pouvoir d’écrire les règles du pouvoir.
      À l’entraînement donc à l’écriture de nos Constitutions, en minis ou plus gros « ateliers constituants ». Un crayon tenu par une ( ou deux) mains d’un individu conscient, solide, serein, confiant, autonome, indépendant ontologiquement écrit des mots judicieux.
      MAIS
      Les Baby Boomers, qui persistent à refuser la maladie d’Alzheimer, s’entraînent, EN PLUS, à écrire le Plan GPG : la Grande Plainte Gentille. C’est l’observation vécue et sa description de : l’installation de la grande dictature de : l’esclavagisme post –moderne, multiforme, axée sur l’endettement et « the permanent war economy »( expression de Seymour Melman,- qui a aussi esquissé le remède : la conversion de l’industrie militaire à des fins civiles, voir Wikipédia : Seymour Melman, « economic conversion »).Cette écriture supplémentaire sert de Base à l’initiation de la Transition, qui s’effectue pratiquement par ce qu’indique son livre : AFTER CAPITALISM : FROM MANAGERIALISM TO WORKPLACE DEMOCRACY. Ceendant, , écriture et lecture vont ensemble, mais, surtout en ce territoire, 49% de la population ne sait pas lire! Absurde!
      La Pré-Base de cette Base, est, bien sûr, l’entrevue de Papa Chomsky, j’entends par là, le vrai papa intellectuel, le vrai, pas le faux, vous vous rappelez de Henry Kissinger?… promoteur de la Realpolitik, de la doctrine mondialiste, penseur de la guerre du Vietnam ( alors que Chomsky militait contre), membre de la commission trilatérale représentant de l’intellect gaspillé qui ne va pas à la cheville des Fuller, des Melman, des Moreau, des Chouard….
      Nouveau jeu pour les Baby Boomers : retourner dans les écoles lors des récréations( avec permission de la direction, on est devenus politiquement corrects)dans les classes, et au son des sirènes, se précipiter sous les bureaux en riant aux éclats, avec explications, bien sûr, aux enfants et aux professeurs!! Bienvenue aux futures générations! Merci d’être là!
      Claude Saint-Jarre, Bouchervile, 28-04-2015

  10. Salut à tous, je viens de lire cet article en réponse à l’article nauséabond de marianne.fr, il est pas mal du tout :
    Clément Sénéchal, ou l’illusion intellectuelle
    http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/clement-senechal-ou-l-illusion-166602

    • Oui, j’aime bien ce que fait cet Ostramus, que j’avais remarqué dans son précédent papier contre une attaque antifa. Il est visiblement à la fois malin et cultivé (j’ai apprécié sa remarque que la Première République Française était aussi « phallocrate, xénophobe, oligarchique et esclavagiste » que la République Athénienne : c’est un joli coup à replacer à l’occasion).

      Il est aussi appréciable qu’il passe des heures pour rédiger une contre-argumentation face à ce qui n’est qu’un tissu de sottises. La réaction de la plupart -- y compris la mienne -- serait de se dire « laissons pisser le mouton ». Pourtant, on sait que des mensonges répétés mille fois finissent par devenir des vérités, et il faudra s’astreindre à répondre aux attaques fallacieuses du types de celle de Sénéchal. Tant que nous sommes ultra-minoritaires, ce sera difficile, mais au fur et à mesure que les absurdités les plus manifestes auront été réfutées, cela deviendra plus aisé (et intéressant).

      A lire aussi, son premier article sur le chouardisme en décembre 2014 sur son site :
      https://apothese.wordpress.com/

    • bonne argumentation POUR le TAS:
      on rencontre plein de cons qui résident dans des institutions sur des postes qui ne leur conviennent absolument pas, mais payés à merveille, à décider sur la vie ou la mort de tel ou tel projet, de telle ou telle idée sans avoir la moindre idée eux-même du sujet, à décider sur des emplois etc. etc, sur le personnel…
      Décisions qui aparaissent absolument amateurs, bêtes, inutiles et j’en passe.
      Mais toujours défendues avec l’arrogance du pouvoir hérité (ou du réseau).
      Au pire le TAS n’y changera rien, au mieux (ce dont je suis convaincu) la personne responsable prendrait au sérieux sa responsabilité et remplira réellement sa tâche.

      Sénéchal: c’est trop évident, que t’as peur de perdre tes privilèges de fils de riches. Avec le TAS, tes réseaux ne serveront plus à rien! Ah!

      • en voici une des incompétents à un poste public, NON tirée au sort (pourtant sans aucun mérite) , totalement amateur (et vorace):

        http://www.lexpress.fr/actualite/medias/la-pdg-de-l-ina-depense-40-000-euros-de-taxi-en-10-mois_1675019.html

        Le tirage au sort chez les riches:
        tu mélanges 200 familles riches, tu ajoutes quelques personnens ayant été de bons amants ou amantes, auxquel/-les un membre de ces 200 familles doit quelque chose pour la faire taire, tu mets en plus quelques psychopathes proches du milieu et quelques lèches-cul.
        Tu mélanges tout et tu demandes au maître de cérémonie (généralement un Grand Maître de quoi que ce soit) à tirer au sort une ou un candidat, qui, sans avoir la moindre connaissance de la chose, va être payé (par le contribuable) pour agir au nom des 200 familles riches etc.

  11. Salut,

    ça fait un moment que j’ai pas écris ici mais que je lis certaines choses et je me demandais quels sont vos positions exactes sur l’idée de nation, de patrie, d’exploitation, de domination et comment vous vous représentez le « peuple ». Car j’avoue ne pas voir, suivant ce que j’ai lu et c’est pour ça que je demande vos points de vue, comment on va enfin « reprendre notre vie en main ».

    Ça n’a pas grand chose à voir avec le sujet actuel mais plutôt de l’action global qui a lieu ici, désolé pour ce petit HS 🙂

  12. « La démocratie en Europe, une vaste plaisanterie »
    http://www.lecontrarien.com/2015/04/27

  13. claude saint-jarre

    Hors sujet
    Dora Meade, du Positive Money Network, fait circuler une pétition en Angleterre ( les étrangers peuvent signer) pour que le sujet de la création monétaire par une Banque Centrale soit sur la table lors des prochaines élections.
    Ah, ces anglais!

  14. Autriche-onvote :

    Plébiscite en Autriche pour la sortie de l’UE

    L’Autriche songe à quitter l’Union européenne
    http://lesmoutonsenrages.fr/2015/04/28/lautriche-songe-a-quitter-lunion-europeenne/comment-page-1/

    On dirait qu’il n’y a pas trop d’écho en France…

    Tchao

  15. Formidable ! 🙂

    Les chroniques d’Olivier de Robert:
    des tomates hors catégorie

    http://www.ariegenews.com/news-1464-67205.html

  16. Vietnam: Que s’est-il passé il y a 40 ans?

    vietnam

    Saigon, 30 avril 2015. Les habitants dialoguent avec avec les soldats vietnamiens du Nord, aux abords du palais présidentiel. Crédits : Gamma/JC. Labbé

    Le 30 avril 1975 Saigon tombait, les derniers Américains fuyaient le Vietnam, qui était enfin réunifié. La guerre du Vietnam, commencée 30 ans plus tôt lors de la tentative de reconquête française de l’Indochine, se terminait.

     

    233699

    Pour les millions de morts de cette guerre, il n’y aura aucune minute de silence, aucune commémoration solennelle, aucun « devoir de mémoire », aucun « plus jamais ça ». C’est vrai qu’il ne s’agissait pas d’un génocide: « simplement » des années de bombardements massifs et de tueries systématiques d’un peuple qui voulait être indépendant. Pourquoi s’en faire pour si peu?

     

    vietnam

     

    Contrairement au nazisme qui a complètement disparu mais contre lequel on nous « met en garde » tous les jours, le « çà » de la guerre du Vietnam a continué, à travers la politique américaine en Amérique centrale et en Afrique australe et surtout aujourd’hui, au Moyen-Orient. La « guerre à la terreur » a déjà fait plus d’un million de morts et est loin d’être terminée.

    Que disent nos grandes consciences morales européennes, celles qui déplorent les morts en Méditerranée par exemple, à ce sujet? Combien d’appels à quitter le navire à la dérive de la politique impérialiste américaine? A faire vraiment la paix avec la Russie et l’Iran? A cesser notre politique d’ingérence perpétuelle et dans laquelle nous ne sommes que les auxiliaires (dans le temps, on disait « laquais ») des Etats-Unis?

    A l’époque de la guerre du Vietnam, des dirigeants européens éclairés, comme Olof Palme en Suède et De Gaulle en France prenaient ouvertement position contre la politique américaine. Des intellectuels comme Russell et Sartre mobilisaient l’opinion contre la guerre. Des manifestations avaient lieu même dans des pays comme la France qui étaient éloignés du conflit. Et aujourd’hui? Rien. Lors de la guerre contre le Libye, presque toute l’opinion, en tout cas « de gauche » ou « démocrate » a appuyé cette guerre.

    La fin de la guerre du Vietnam fut la fin d’une époque, celle des luttes de libération nationale qui ont constitué sans doute le mouvement politique le plus important du 20è siècle. En Occident, ce fut le début de la reconstruction de l’idéologie impériale, mais sous le couvert des droits de l’homme. La tragédie des boat people au Vietnam et des massacres au Cambodge à l’époque des Khmers rouges, a permis à l’intelligentsia en France et aux Etats-Unis de se draper dans le manteau de la « solidarité » avec les « victimes », d’oublier toute analyse des causes et des effets (les Khmers rouges n’auraient jamais pris le pouvoir sans les bombardements américains sur le Cambodge) et d’inventer le droit d’ingérence humanitaire de façon à détruire le droit international et la Charte des Nations Unies.

    Ce fut la BHLisation des esprits et le début de la « nouvelle gauche », plus ou moins héritière de Mai 68, post et anti-communiste qui a, sur le plan international, pris l’exact contre-pied de l’ancienne gauche: alors que celle-ci défendait le droit international et la coexistence pacifique et était hostile à la politique américaine, la « nouvelle gauche » soutient toutes les « révolutions » et tous les « printemps », indépendamment de leur contenu politique et en ignorant les rapports de force sous-jacents. Seuls comptent les « droits de l’homme », du moins de ceux qui sont mis en avant par les médias.

    Aujourd’hui, cette nouvelle gauche, ainsi que la politique américaine, à laquelle elle a servi de paravent idéologique, est dans une impasse totale, tant au Moyen Orient que face à la Russie et la Chine. Quarante ans après la libération du Vietnam, on assiste à de nouveaux lendemains qui déchantent et de nouvelles révisions déchirantes s’imposent. Mais qui osera les faire?

    Par Jean Bricmont | 30 avril 2015

    Professeur de physique théorique et mathématique, Université de Louvain, Belgique. Auteur de plusieurs articles sur Chomsky, co-directeur du Cahier de L’Herne n° 88 consacré à Noam Chomsky, Jean Bricmont a publié notamment avec Alan Sokal Impostures intellectuelles (1997), À l’ombre des Lumières avec Régis Debray (2003) et Impérialisme humanitaire (2005). Son dernier ouvrage : La République des censeurs. Editions de l’Herne, 2014

    Source: http://arretsurinfo.ch/que-sest-il-passe-il-y-a-40-ans/

  17. Appel à un Rassemblement Citoyen le 29 mai 2015 à 18h30 au Jardin des Tuileries
    https://www.youtube.com/watch?v=CAtoZHl8zaM
    A l’occasion de ce rassemblement je pourrai rencontrer les membres du M6R qui le souhaitent et répondre à leurs questions.
    Je suis élu parisien à l’assemblée représentative du M6R et je compte œuvrer pour que le M6R soit le reflet de ses signataires et non d’une élite d’initiateurs qui -même s’ils ont les meilleures intentions- ne sont pas représentatifs de la diversité du peuple.
    C’est à ce prix là que le M6R pourra grandir suffisamment pour que la revendication prioritaire d’une assemblée Constituante dépasse les clivages politiciens et soit reprise par l’immense majorité du peuple qui doit être associé à l’écriture de règles constituantes qui satisferont 75% des citoyens.
    Que nous soyons ouvriers, cadres, petits patrons, étudiants, chômeurs, retraités, rmistes, sdf, retraités, handicapés, électeurs ou abstentionistes, religieux ou athées, nous voulons -à une écrasant majorité- une société dans laquelle personne ne doit vivre dans la rue, tous les malades avoir accès aux soins, tous les enfants peuvent manger à la cantine, nul ne doit être inquiété pour ses opinions ou pour ses croyances dès lors qu’elles sont respectueuses de celles des autres.
    Les citoyens doivent disposer de l’initiative de référendum pour révoquer les dirigeants qui leur mentent et les trahissent, abroger les lois dont ils ne veulent pas et améliorer la Constitution autant de fois que ce sera nécéssaire.

  18. Belle initiative

  19. Etienne, juste pour info :
    le financement participatif est un formidable moyen de donner de la résonance à des idées ou à des actions, je regrette juste de voir qu’un acteur comme ULULLE, que je vois utilisé pour financer des actions sur ton blog, et qui a l’étiquette « alternatif », soit une plateforme de la BNP.
    N’y a-t-il pas une banque « éthique » pour supporter ce genre de mécanisme de financements citoyens !?

  20. Juste pour laisser ce message sur le livre de OlivierBonfond ‘et si on n’arrêtait de payer’ qui parle de dettes illegales et illégitimes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *