Claude Rochet : Pour Étienne Chouard

Claude est un puits de science, précis et rigoureux, scientifique en fait, travaillant beaucoup sur le bien commun et la qualité des décisions publiques, qui m’apprend mille choses utiles chaque fois qu’on se rencontre.

Son texte est assez émouvant, au moment où je me demande si je ne vais pas tout laisser tomber (pour libérer tous les autres des calomnies qui se concentrent sur moi).

Il a [sans doute la dent trop dure] pour Pierrick, qui peut évidement changer d’avis, et pour les militants de gauche, si souvent dévoués et qui peuvent aussi évoluer, mais bon, c’est un libre-penseur, qui a une représentation très dégradée de ce que la gauche est devenue.
On s’en reparlera sûrement, dès qu’on se reverra.
Merci à lui.

[Mise à jour, le lendemain, 4 h du matin :

Je commence à souffrir profondément, physiquement, de cette escalade de peurs et de violences qui s’articulent autour de ce que je fais. Comme en toute matière, une escalade ne peut cesser que si l’une des parties s’obstine à rester gentille au lieu de devenir plus méchante que l’autre. Par souci d’apaisement, je n’aurais peut-être pas dû publier, et donc renforcer, le billet de Claude, car il empêche sans doute, par une agressivité en retour, ceux qui me maltraitent de reconnaître qu’ils se sont peut-être trompés sur moi : agressés (au lieu d’être obstinément respectés, malgré leur injuste méchanceté), ils seront comme enfermés dans leur rôle premier, et ils continueront à m’assassiner, comme si, tout seul devant mon clavier, j’étais le plus grave danger pour la Cité…

Je cherche un moyen technique de me retirer, en vous laissant comme une vitrine la trace de tout notre travail passé, mais en retirant toute possibilité d’interactivité, pour que je n’aie plus à m’en occuper. Ainsi, disparaitraient ce blog, le forum et ma page Facebook, en tant qu’espace d’interaction entre nous. Enregistrez ce que vous pouvez.

Je ne sais pas comment on va arriver à faire un monde commun, vraiment commun, en excluant tant de personnes de l’espace légitime de discussion, traitées de « fachos » ou de « gauchos » ou d’autres étiquettes — profondément racistes si on y songe : ce serait une nature d’être fasciste ou raciste ou gauchiste… — étiquettes réduisant définitivement des êtres humains à (une infime fraction de) ce qu’ils pensent en ce moment, ou pire, à (une infime fraction de) ce qu’ils ont pensé (!), comme s’il était interdit de se tromper. Et en plus, c’est contagieux : osez parler ou signaler un pestiféré, et vous voilà à votre tour pestiféré. Il faut qu’on réinvente la politique, qui est d’abord respect de l’être humain, de TOUT être humain, comme orateur et acteur politique légitime dans la cité ; il faut qu’on assume tous ce qu’est une véritable iségoria.

Je pense que, fondamentalement, cette guerre de tranchées qu’est devenue la politique nous est imposée par la procédure de désignation de nos représentants : l’élection de maîtres (le prétendu « suffrage universel ») ne peut-être gagnée, par la force des choses, qu’en se regroupant en partis, en armées, et en écrasant littéralement les autres partis. C’est cette procédure qui nous condamne mécaniquement à une discorde aggravée, en envenimant nos conflits (certes inévitables, mais souvent conciliables) et en nous jetant les uns contre les autres, en bloc, disciplinés mais aveuglés.

Le tirage au sort des représentants, accompagné des procédures adéquates pour corriger ses défauts naturels, semble être une procédure plus adaptée, pour ceux qui cherchent à instituer un monde plus apaisé.

Mais c’est à nous, le peuple, et surtout pas aux corps constitués, de l’instituer. C’est pour ça qu’il faut nous y entraîner, toute la journée : il faut qu’on impose la constitution, article par article, dans nos conversations.

Je suis déterminé à me retirer, surtout pour libérer les autres de ce dont je suis accusé.

Merci à tous ceux qui me montrent leur amitié. Je pars travailler.

Étienne.]

 

Pour Étienne Chouard

par Claude Rochet
Claude Rochet

http://claude-rochet.fr/pour-etienne-chouard/

Je lis énormément de livres. Non plus des romans, que pourrais-je lire aujourd’hui dans cet univers de mièvrerie commerciale après avoir dévoré durant mon adolescence et ma prime jeunesse Jack London, les Rougon Macquart de Zola, Stefan Zweig, Arthur Schniltzer, Albert Camus….? Non. Je lis des livres d’histoire, de philosophie, d’économie, des essais.

Mais il y a un gaillard qui lit encore plus que moi c’est mon ami Etienne Chouard. Quand je dis « ami » ce n’est pas une clause de style. A un ami on dit tout, on partage beaucoup, on discute et on se dispute. Il m’a fait découvrir énormément d’auteurs (et je crois que je lui en ai fait aussi découvrir beaucoup). Je ne citerai que les travaux de Jean-Paul Jouary sur Rousseau Rousseau, citoyen du futur ou de Yves Sintomer sur Petite histoire de l’expérimentation démocratique.

Avec Étienne, naturellement, on ne fait pas que lire. Nous avons un autre point commun – que nous partageons avec un autre de ses amis, Franck Lepagel’éducation populaire. J’ai grandi dans les mouvements de jeunesse et d’éducation populaire avec cette idée que l’émancipation du genre humain passait par la culture qui permet à l’homme de se construire et d’être une personne autonome contribuant au bien commun. Tout ce qu’abhorre la gauche sociétale elgébétiste, les sociologues nihilistes d’Etat à la Eric Fassin, les petits bobos, les enseignangnans du SGEN CFDT, les écrivaillons de cour à la Mazarine Pingeot, les journalistes qui croient que la politique est une science (ils ont fait une école pour ça) et les économistes qui ont choisi, pour leur carrière, de penser que le marché est rationnel. Tout ce petit monde vénère l’individu roi, ne supporte pas que la moindre objection soit formulée à la satisfaction immédiate de ses désirs, quant il ne professe pas un nihilisme militant au nom  d’un relativisme des valeurs obsessionnel.

Etienne Chouard a une grande vertu que je n’ai pas et que je n’ai pas l’ambition d’avoir: la capacité de discuter avec patience avec tout le monde, même et surtout ceux qui ne partagent pas son analyse (quel intérêt sinon?), les emmerdeurs et les abrutis. Par exemple, je n’ai nulle intention de consacrer une seconde d’énergie à discuter avec une nullité du genre Pierrick Le Feuvre. Nullité au sens mathématique du terme, une valeur nulle qui n’ajoute rien, et qui annihile le résultat quand on la factorise. Ce genre d’individu est une cloche. Au sens propre: il ne « raisonne » pas, il « résonne », des poncifs diffusés par l’oligarchie qui a compris depuis bien longtemps qu’un système oppressif fonctionne mieux quand on utilise l’arme du moralisme et de la culpabilisation que celle de la répression directe. C’est l’archétype du petit soldat de l’ordre établi qui utilise l’arme de la moraline, néologisme inventé par Friedrich Nietzsche pour désigner une fausse morale chrétienne, dont la bourgeoisie bien-pensante du XIXème se drapait pour mieux camoufler ses exactions, autoriser son pouvoir et lui permettre de continuer d’exploiter le peuple des travailleurs abêtis sans états d’âme au nom de Dieu. Étienne l’accueillera et discutera avec patience. Moi, non. Je suis un chercheur, un professeur qui produit et publie, j’ai fait le choix de ne pas introduire de valeur nulle dans mon processus de production. Choix naturellement utilitariste et discutable et j’admire Étienne de ne pas l’avoir fait.

On connaît le combat d’Étienne: redonner vie aux formes historiques de la démocratie, la vraie, celle du pouvoir du peuple, face à la gigantesque escroquerie qu’est la « démocratie parlementaire » qui réduit la politique à un spectacle, un concours de beauté pendant que les vraies affaires se déroulent ailleurs. J’ai donné mon analyse de ce phénomène et de ses racine historique dans mon article « Pour une logique de l’indiscipline » .

Mais voilà. Quand on prône cela, on donne la parole à tout le monde et on étudie toutes les propositions. Etienne le fait. Il citera Eustache Mullins pour sa dénonciation de la réserve fédérale au Etats-Unis et des lascars qui brandisse l’étendard de la révolte comme Alain Soral. Mullins a produit une analyse du rôle de la réserve fédérale qui est sans doute à prendre en considération, mais il est devenu franchement nazi. Quant à Soral, cela fait partie pour moi des beaux esprits qui ont pu produire des intuitions qu’ils ont eux même enfouies sous leur narcissisme et des obsessions monomaniaques qui rendent leur discours sans intérêt, sinon nuisible.

C’est un sujet de discussion avec Étienne: j’ai lu Mein Kampf, le journal de Goebbels et son « Combat pour Berlin » qui est un manuel bien fait d’organisation de la subversion et de prise de pouvoir. On peut même avoir eu des analyses intéressantes au départ et mal évoluer: prenons le cas de Gottfried Feder qui a écrit un livre intéressant sur la nécessité de briser les chaînes du prêt à intérêt dans lequel il voyait l’une des causes du déclin de l’Allemagne. Il entrera au parti nazi où il incarnera « l’aile gauche », et c’est même lui qui recrutera Hitler ! Et je lis bien d’autres choses non recommandables. Mais je ne les recommande pas et je ne référence pas ces auteurs sur mon site, sauf bien sûr pour citer une référence précise à titre technique.

Il est comme ça, Etienne. A-t-il tort ou raison? Il souhaite discuter avec les gens qui suivent de mauvais prophètes, il souhaite éveiller leur intelligence. Et depuis plus de dix ans qu’il met des grains de sable dans le système, il a de belles réalisations à son actif.

Mais pourquoi ce qui ne devrait être qu’un objet de discussion et de stratégie devient-il un objet de procès? Les S.A du régime – ceux qui s’autodénomment par antiphrase les « anti-fas » – lui tombent dessus. C’est normal et c’est leur rôle. Ils sont d’autant plus furieux que sa stratégie de constitution de réseaux de gentils virus ne peut pas être arrêté par de déferlantes de bandes de petites frappes qui constituent le gros des « anti-fas ». Mais Etienne s’en prend à une vache sacrée : notre Sainte Mère « la gauche ». Etienne croit encore qu’il existe une « vraie gauche », pas moi qui partage sur ce point les analyse de Jean-Claude Michéa. Pour les culs-bénits « de gauche » qui sont les professionnels de la moraline, il y a une humanité noble qui est « de gauche » et des êtres arriérés et de sous-hommes qui n’ont pas de conscience politique (lointain héritage de la théorie de Lénine développée dans Que faire?) ou pire qui est « de droite ». Cette approche racialiste de « la gauche » a été admirablement croquée par mon regretté camarade le professeur François Gaudu dans un article de la revue que nous avions créée ensemble, Perpectives républicaines: la gauche ethnique, que j’avais complété par un « Pourquoi la gauche est-elle de droite et vice-versa?« .

C’est que justement ses idées marchent et que même les « élites » qui voient s’effriter les fondations de leur pouvoir se mettent à parler de démocratie directe et de tirage au soir. Et le Mélenchon de ressortir sa VI° République, comme si changer de numéro allait changer quelque chose sur le fond, à part amuser le public. Point de hasard que l’offensive anti-Chouard se renforce.

Aidons le, soutenons-le et manifestons-lui encore plus notre amitié.

Claude Rochet.

Source : http://claude-rochet.fr/pour-etienne-chouard/

Échanges (intéressants) à propos de ce ce texte, sur Facebook

301 réponses à “Claude Rochet : Pour Étienne Chouard

  1. Cet article de Claude Rochet est extraordinaire.

    En onze paragraphes, il réussit à ne mentionner AUCUNE fois les NOMBREUSES critiques émises envers Étienne Chouard depuis DES ANNÉES (sauf l’accusation IMAGINAIRE de s’en prendre à « la gauche »).

    Ce texte est un momument de désinformation.

    Et Étienne Chouard reproduit cet article.

    « Son texte est assez émouvant, au moment où je me demande si je ne vais pas tout laisser tomber (pour libérer tous les autres des calomnies qui se concentrent sur moi). »

    Donc vous estimez que les critiques à votre encontre sont des calomnies.

    http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/calomnie/12406 « calomnie nom féminin (latin calumnia) Accusation grave et volontairement mensongère ; diffamation. »

    Donc vous estimez que les critiques à votre encontre sont volontairement mensongère.

    « au moment où je me demande si je ne vais pas tout laisser tomber »

    Je crois en effet qu’il serait bien que vous vous retiriez de la vie publique.

    • Soit vous ne comprenez pas grand chose aux choses de la vie, en général, NICOLAS, et pas davantage à ces choses publiques détournées, faussées, usurpées, soit vous êtes une sorte de TROLL ou quelque chose du même acabit… cette petite intervention de ma part juste par principe, comme j’aurais très bien pu m’en passer, des rhétoriques comme celle-ci (la vôtre, j’entends bien), on les sent venir de loin comme elles n’ont pas grand chose à dire, en vérité, sinon dénigrer autrui et chercher des poux là où il n’y a pas lieu.

    • Les critiques sont constructives, elles aident à mieux rebondir. Mais à quoi servent les calomnies ? sinon au réchauffement climatique. Ne gaspillons pas l’énergie.

      • bonjour .

        . Nicolas Krebs ne dit pas qu’il est proche de ConspiracyWatch le fameux blog de Rudy Reichstadt qui justement est fait pour diffamer, calomnier, des gens comme Mr Chouard, donc il n’est pas inconnu sur la toile, membre de la Zététique accolée à ce site dit de débunkers qui donne raison à toutes les Versions Officielles genre « la mort de Kennedy » est bien l’œuvre d’un seul homme, ou que le 11 septembre a bien été causé par une bande de chameliers.

        . Mr Chouard est justement épinglé comme complotiste, antisémite et autres joyeusetés dont souffrent de plus en plus de gens selon ce site néoconservateur lié à BHL ou Caroline Fourest…

        . Ne prenez pas en compte ce qu’il dit… C’est un agent d’influence connu sur la toile…

        Attention à un certain sandy qui a fait beaucoup pour salir Mr Chouard aussi…ne le recevez plus..

        Bien à vous .

        • Merci, LYSBETHE, pour ces précisions, il en est en effet des intuitions comme des évidences : à ce stade là, plus besoin de preuves pour dénouer le vrai du faux, et comment peut-on encore confondre critiques constructives avec calomnies tous azimuts ^^

          EFFAB

        • Effectivement les anti-fa, les anti-conspi, les anti-sectes et les zététitiens bref les anti-machins ont vraiment quelques choses en commun. Leurs combats semblent louables. Qui peut-être contre ça ? Le problème c’est que ce sont des malades paranoïaques dont la raison de vivre et de casser du fachos, du conspi, du guru et du charlatan. Ils en voient partout et à la moindre suspicion ils montent des arguments en épingles pour aboutir à une conclusion définie à l’avance comme pour l’inquisition au moyen âge et la police de la pensée dans 1984 où on torture les gens pour qu’ils avouent des trucs qu’ils n’ont jamais fais. D’autant que par leur comportement, ils créent des polarisations qui rend la discussion impossible. Bref, le concepte de démocratie c.a.d le fait de penser par soit même, quitte à se tromper, leur est totalement incompréhensible et pour eux un bon citoyens est un citoyens sous contrôle.

          Amitiés à Etienne que je suis depuis 2005, date à laquelle j’ai commencé à me politiser, grâce à lui et à Attac. C’est triste et écoeurant ce qui arrive, ça me fait penser à Denis Robert qui a complétement arrêté après ses 10 ans de procédures contre ClearStream (encore un délire complotistes ;)). Le côté positif c’est que maintenant on sait qui n’aime pas le principe de démocratie. Remarquer la gauche n’a pas vraiment une histoire qui met en avant la démocratie bien au contraire.

    • Première réponse, premier « anti-fa » haineux essayant de pousser Étienne à lâcher l’affaire…

      Étienne j’espère que tu ne te pliera pas aux injonctions de ces « anti-fa ».

      Enfin d’ailleurs ces injonctions sont-elles vraiment les leurs ? Il y a un temps ces gens étaient pilotés, encouragés et protégés par le Parti Socialiste, qu’en est-il aujourd’hui ? Faut il chercher du coté du Parti de Gauche ? …

    • M. Krebs,
      Merci de nous présentez vos travaux réels, votre parcours, vos encartements politiques, des conférences que vous auriez données, des articles positifs…
      En l’absence de ces informations, permettez moi de vous laisser dans votre fange et de retourner vite écouter n’importe quelle vidéo de M. Chouard où en 2 mn j’apprends quelque chose et entend à chacune de ses phrases une leçon de rigueur intellectuelle et d’humanité.

    • @Nicolas,
      Pour moi, vous êtes un TROLL, un malfaisant et un toxique.
      Passez votre chemin.

    • Cher Monsieur Chouard
      c’est un ami qui m’a fait découvrir vos idées et j’ai adoré regarder certains de vos débats merci pour ces belles idées, cette prise de conscience sur ce qu’est réellement une démocratie et cette espoir de pouvoir faire bouger un peu le monde qui nous entoure. Merci encore et ne baissez pas les bras nous serons là pour vous défendre.
      Amicalement
      Ps: ne faîtes plus attention aux personnes comme nicolas krebs qui ont l’air heureux de vous voir partir. Leurs joies ne sont que futiles et sans intérêt

      • La vidéo se concentre surtout sur une facette du problème (celle qui va avec le phénomène antifa) mais je retiens : nous avons la boussole du mal mais pas celle du bien.

        Grave lacune et c’est ce point là qui me passionne autant sinon plus que la noirceur de l’Histoire : la lumière, possible, du futur, qui ne tient qu’à nous.

        La DUDH est une tentative de boussole du bien, mais comporte des pièges et se soumet aux gravures de l’inconscient de 1945,
        et surtout,
        énoncer des principes ne suffit pas si ni les institutions ni l’imprégnation des Esprits (majuscule choisie) ne viennent soutenir et faire vivre ces principes : un parchemin ne crée pas une civilisation.

        La lacune peut provenir de l’Histoire des religions et du fait que toutes elles ont trahi leur message, et du fait que toutes elles ont prétendu porter la spiritualité. Ce qui produisit en France la convention laïque assortie d’une assise juridique.
        Mais du coup, nous tardons à inventer une spiritualité laïque, nécessaire, comme âme du cerveau collectif, afin de lui permettre de construire son pragmatique mais sainement. Il règne comme une peur de l’Esprit, une crainte de le voir encore embraser la vie de mensonge meurtrier.

        Nous avons ailleurs que sur cette page de longs échanges sur la monnaie, sur le travail, le revenu, l’emploi comme soumission, voire comme esclavage. Et ces échanges transcendent le sempiternel clivage marxisme/libéralisme tout bêtement en considérant les problèmes techniques et non pas idéologiques. Un progrès …

        Mais dans ces échanges techniques, bien que ce ne soit que rarement dit, nous ressentons ( nous ou je ? ) clairement la belle intention, la volonté du bien, dans l’axe de l’aiguille d’une boussole qui n’est pas si inexistante que ça. Elle aurait juste besoin d’éclairage.

        Avez vous remarqué combien le discours politique manque de poésie. Je nous vois infirmes.

      • Les fascistes et les anti-fascistes se nourrissent les uns des autres et sont en train de bi-polariser la scène politique en distribuant des étiquettes à tout esprit critique. Ils fonctionnent tous deux de la même manière, par le fascisme, éliminant tout débat de fond qui remet en cause le système. Ils servent de résistance et de stabilité au système actuellement en place. Dans la mythologie grecque, ils sont représentés par les monstres Charybde et Scylla,…ils sont immortels. Je pense que la majorité d’entre eux ne se rendent pas compte qu’ils servent le système qu’ils sont sensés combattre.

  2. Etienne,
    Je n’ai jamais vu un homme à l’âme si belle que la tienne « à part celle de mon homme ».
    Ton ami a tout à fait raison. Secoues toi! Envoyer les chier ces connards de…! Tu es un Cyrano et nous sommes tous ,les gentils virus, tes Christians.
    Pardon pour la frénésie de l’écriture, la vigueur de mes propos, mais je me sens agressée quand on t’agresse! Et j’ai très mal à la tête!

    Repose toi ou fais ce que tu veux, écoute ton cœur d’homme citoyen libre!
    Nous sommes là pour toi comme tu l’es pour nous.

    Je t’embrasse le plus respectueusement possible, avec un coup de pied aux fesses très amical.
    Laisse nous sur ton pere-chouard!

    • ^^
      La sagesse lui commanderait désormais un certain recul, à la fois laisser à autrui et aux milliers de Gentils Virus de prendre davantage d’initiative et de culot politique, institutionnel, tout en se faisant plaisir en synthétisant tout ce savoir, tous ces partages, toutes ces idées, tous ces fondamentaux… même si aujourd’hui il peut paraître un peu vain, à bien y réfléchir, d’écrire un bouquin quand il se dit malgré tout tant et tant de choses plus intéressantes les unes que les autres et parfois plus innovantes comme jamais sur tant et tant de sujets, quand le savoir et la réflexion sont à présent comme à portée de chacun et libre de germer sans plus attendre, n’attendant là que notre bon vouloir et cette conscience politique ultime de s’affranchir de tout arbitraire et de toute hiérarchie abusive et inconséquente…

      Grand merci à vous, Etienne CHOUARD

      • Juste le temps de vous dire, que j’ai toujours eu du plaisir à vous lire, 222! amicalement Katharina

        • Idem, KATHARINA, mais nous ne sommes qu’au tout début de cette grande et belle aventure de l’Eveil à la Vie et de cette harmonisation des consciences, si je puis dire… tant et tant de vérités à partager avec autrui, tant et tant de joies à vivre au quotidien et sans plus attendre, non seulement dans nos environnements familiaux mais ‘nécessairement’ dans cet espace en commun qui donne tout son sens à ces libertés et responsabilités partagées de vivre ensemble et d’être tributaires les uns des autres, conséquemment et dignement.
          Plein de belles choses à vous, amie virtuelle
          EFFAB

  3. De bien belles paroles à la Cause et pour ETIENNE… et ce franc-parler qui fait chaud au coeur tout en remettant son petit monde à sa place ^^
    Au plaisir de vous rencontrer un jour, peut-être, là où s’écrira la véritable histoire des hommes et des femmes, entre grains de sable et Conscience éclairée

    EFFAB

  4. Etienne,
    Connais-tu ce proverbe?
    « Si quelqu’un t’a fait du tort, assis-toi sur la rive et attends de voir passer son corps, mais si tu le vois s’ébattre, cours et plonge le sauver »
    C’est ma doxa depuis que j’ai 14 ans. Il me semble que c’est mon arme et mon bouclier contre la haine servile et inutile. Je me suis calmée et ma migraine passe un peu….. (rires)!
    Aller, hauts les cœurs bande de chiens galeux! (Soutien pirates)

  5. La méchanceté est l’expression d’une âme torturée, étant affaiblie, elle a moins de force qu’une âme saine, il faudra donc plusieurs âmes en souffrances pour blesser une âme intègre, et c’est à ce moment que d’autres bonnes âmes se révèlent.

    Armageddon (de l’hébreu : הַר מְגִדֹּו / har M’giddo, transcrit Ἁρμαγεδών / Harmagedốn en grec), un petit mont en Galilée dans la région nord de l’état d’Israël, terme biblique mentionné dans le Nouveau Testament, est un lieu symbolique du combat final entre le Bien et le Mal.

  6. J’entends ATTILA: Je vous souhaite tout le bien que vous pensez de moi!
    C’est un nouveau mot d’ordre!

  7. Monsieur Chouard,

    N’étant pas assez instruit pour exprimer tout ce que vous m’avez apporté, je choisis de citer ces quelques lignes extrait de la prière de saint François d’Assise :
    « Là où il a de la haine, que je mette l’amour.
    Là où il y a l’offence, que je mette le pardon
    Là où il y a la discorde, que je mette l’union
    Là où il y a l’erreur, que je mette la vérité
    Là où il y a le doute, que je mette la foi.
    Là où il y a le désespoir, que je mette l’espérance.
    Là où il y a les ténèbres, que je mette ta lumière.
    Là où il y a la tristesse, que je mette la joie »

    Oui vous m’avez apporté l’amour (de la démocratie), le pardon, l’union, la vérité, la foi (en l’humain), l’espérance et la Lumière (la vrai :)).

    Merci pour tout

    Merci à vous « Gentil virus » qui me donnait une incroyable force de construire une nouvelle société/civilisation.

    • Belle ‘étreinte à la vie’, l’ami(e)… rien ne se perd tout ne fait que commencer_et tous ces mots en commun, en partage, qui nous rendent plus forts et chaque foi plus souverain(s), que nous nous sentions limités ou si peu instruits, là est bien le piège mental dans lequel il ne faut pas tomber : tout élitisme n’étant qu’un piège à cons et toute hiérarchie qu’un abus de pouvoir et une offense à la vie.
      Chouardament vôtre !
      EFFAB

  8. Je ne connaissais pas Claude Rochet. Mais sur son site, j’ai trouvé un document intéressant (parmi tant d’autres): « L’ UNION EUROPÉENNE CONTRE LE BIEN COMMUN ». Il utilise l’analyse des systèmes, la cybernétique pour en démonter les mécanismes et ses conclusions sont négatives pour le bien commun. Très instructif.

  9. … le cap est fixé .. tel le semeur vous avez essaimé dans le champ démocratique des graines et des gentils virus démocratiques … Vous pouvez vous retrouver dans le champ avec nous … pour la récolte et les prochaines semailles en gardant une supervision sur ce qui se fait .. en cessant de vous trop fatiguer .. et en gardant votre vigilance (en recentrant de temps en temps) … déléguer la viralité .. en vous concentrant sur le processus
    Tout ceci n’ est bien sûr que suggestion .. savoir réinventer son action ..
    Merci pour tout

    • Oui, vous prenez trop à cœur, à votre tour (cette passion qui peut nous dévorer si l’on n’y prend garde), ÉTIENNE, ce qui nous revient à tous, à part égale, ne déborder pas la coupe et cessez de vouloir trop lire ou écouter qui que ce soit : l’être humain est limité mais le malin, lui, n’en connaît aucune ; GUY me semble de bons conseils_il serait tant dommage que vous dérapiez maintenant, si près du but et face à notre si belle histoire sans ce Satané h Majuscule !
      Cet ami virtuel que vous avez libérez et ses chaînes
      EFFAB

  10. @Eliade Guy a tout dit.
    Merci pour tout Etienne

  11. [Mise à jour, le lendemain, 4 h du matin :

    Je commence à souffrir profondément, physiquement, de cette escalade de peurs et de violences qui s’articulent autour de ce que je fais. Comme en toute matière, une escalade ne peut cesser que si l’une des parties s’obstine à rester gentille au lieu de devenir plus méchante que l’autre. Par souci d’apaisement, je n’aurais peut-être pas dû publier, et donc renforcer, le billet de Claude, car il empêche sans doute, par une agressivité en retour, ceux qui me maltraitent de reconnaître qu’ils se sont peut-être trompés sur moi : agressés (au lieu d’être obstinément respectés, malgré leur injuste méchanceté), ils seront comme enfermés dans leur rôle premier, et ils continueront à m’assassiner, comme si, tout seul devant mon clavier, j’étais le plus grave danger pour la Cité…

    Je cherche un moyen technique de me retirer, en vous laissant comme une vitrine la trace de tout notre travail passé, mais en retirant toute possibilité d’interactivité, pour que je n’aie plus à m’en occuper. Ainsi, disparaitraient ce blog, le forum et ma page Facebook, en tant qu’espace d’interaction entre nous. Enregistrez ce que vous pouvez.

    Je ne sais pas comment on va arriver à faire un monde commun, vraiment commun, en excluant tant de personnes de l’espace légitime de discussion, traitées de « fachos » ou de « gauchos » ou d’autres étiquettes — profondément racistes si on y songe : ce serait une nature d’être fasciste ou raciste ou gauchiste…— étiquettes réduisant définitivement des êtres humains à (une infime fraction de) ce qu’ils pensent en ce moment, ou pire, à (une infime fraction de) ce qu’ils ont pensé (!), comme s’il était interdit de se tromper. Et en plus, c’est contagieux : osez parler ou signaler un pestiféré, et vous voilà à votre tour pestiféré. Il faut qu’on réinvente la politique, qui est d’abord respect de l’être humain, de TOUT être humain, comme orateur et acteur politique légitime dans la cité ; il faut qu’on assume tous ce qu’est une véritable iségoria.

    Je pense que, fondamentalement, cette guerre de tranchées qu’est devenue la politique nous est imposée par la procédure de désignation de nos représentants : l’élection de maîtres (le prétendu « suffrage universel ») ne peut-être gagnée, par la force des choses, qu’en se regroupant en partis, en armées, et en écrasant littéralement les autres partis. C’est cette procédure qui nous condamne mécaniquement à une discorde aggravée, en envenimant nos conflits (certes inévitables, mais souvent conciliables) et en nous jetant les uns contre les autres, en bloc, disciplinés mais aveuglés.

    Le tirage au sort des représentants, accompagné des procédures adéquates pour corriger ses défauts naturels, semble être une procédure plus adaptée, pour ceux qui cherchent à instituer un monde plus apaisé.

    Mais c’est à nous, le peuple, et surtout pas aux corps constitués, de l’instituer. C’est pour ça qu’il faut nous y entraîner, toute la journée : il faut qu’on impose la constitution, article par article, dans nos conversations.

    Je suis déterminé à me retirer, surtout pour libérer les autres de ce dont je suis accusé.

    Merci à tous ceux qui me montrent leur amitié. Je pars travailler.

    Étienne.]

    • Cher Étienne,

      d’ après ce que je peux comprendre de votre parcours publique récent en prenant conscience de l’ enfumage produit par nos dirigeants/maîtres qui sont eux mêmes les esclaves des maîtres de l’ économie, (le capitalisme de niveau 1 comme certains le nomment, c.a.d celui qui ne peut plus se ruiner mais maintiendra par une jeu d’ assurance d’ avec ses partenaires un niveau de revenu constant.) vous vous êtes soigné du mal de tous, le mal anthropologique moderne. Nous sommes tour à tour, spectateurs de nos vies, fétichistes de nos pauvres biens, jaloux de nos réussites etc.. malades et anti-sociaux.
      Alors bravo vous vous êtes soignés avec une énergie REDOUTABLE que vous avez su rendre publique, et c’ est bien là, votre grandeur et votre malheur. Vous vous êtes exposé en montrant que l’ on peut guérir.
      Alors certains parlent de cordon sanitaire .. oui. En tout cas vous ne devez pas craindre pour nous, vous vous êtes dressé contre la médecine incapacitante de la doxa des partis.
      ça fera date d’ autant que vous prendrez garde de ne pas chuter. Sinon la conclusion sera, voilà où cela même de s’ émanciper et de devenir un démocrate sans concession.
      Ne nous faites pas cela.
      Reste que pour moi-même je vais continuer les ateliers à Toulouse et ailleurs.
      Je ne ferais confiance à une assemblée que si elle est détachée de tout parti et qu’ elle ne se pense que comme échantillon, aussi valable qu’ un autre au demeurant, des défenseurs du bien commun qui est la Vie, la liberté et la fraternité.
      Je vais essayer mon don d’ ubiquité tout en me territorialisant , tout en me donnant le plaisir d’ être ensemble. Subsidiarité communale et granularité de soi-même.
      Merci pour tout et à la revoyure.

      Sartre :  »Tout un homme, fait de tous les hommes et qui les vaut tous et que vaut n’importe qui »
      La victoire en chantant
      G.

    • Étienne, vous n’avez pas à vous justifier…
      Vous avez raison de séparer les idées des personnes:
      -- ce n’est pas parce qu’Hitler aimait les chiens que toutes les personnes dans ce cas sont des nazis;
      -- Ce n’est pas parce que je trouve que Jospin a pris une très bonne décision en se « retirant définitivement de la vie politique » que j’approuve son action au gouvernement;
      -- etc…

      L’insignifiant Pierrick Le Feuvre avait déjà dénigré l’excellent blog d’Olivier Berruyer (les-crises.fr), l’un des seuls à démonter la propagande de l’OTAN au sujet de l’Ukraine dirigée par des néo-nazis, au prétexte que celui-ci est actuaire:

      « Un actuaire, donc, est un spécialiste des probabilités et de la statistique qui, contre douce rémunération, apporte ses précieux conseils aux investisseurs et aux gestionnaires d’actifs. Cet ami des travailleurs officie généralement pour les banques, les cabinets d’assurances, les caisses de retraite… Et c’est le principal travail d’Olivier Berruyer. Quelqu’un qui se préoccupe donc beaucoup de la presse libre. J’espère que vous sentez mon ironie. »

      Pourtant ce brave monsieur Le Feuvre est lui-même rentier, puisqu’il vit de la propriété lucrative: en effet il loue des appartements en Bretagne (avec un chiffre d’affaire de 2 807 000 €) et il est donc assez mal placé pour faire la leçon « anticapitaliste » aux autres.

      http://www.manageo.fr/fiche_info/419983184/13/le-feuvre-pierrick.html

      Au fait Pierrick, c’est la trêve d’hiver, il va falloir attendre 4 mois pour expulser tes Sans-Dents.. Tu la sens là, mon ironie?

      Étienne, partez l’esprit tranquille, en vacances ou définitivement…
      L’idée a germé, elle vous survivra!

      Quoi qu’une ou deux conférences dans les Antilles seraient les bienvenues, sauf erreur de ma part on ne vous à jamais vu par ici… Et c’est un coin sympa pour prendre des vacances!

      • Excellent ! J’ai personnellement allumé ce crétin fini sur le Blog d’ O.Berruyer il y a peu. Il s’etait fendu d’un post sectaire et même menaçant (ce qui m’amène à penser que de telles démarches associées a un tel niveau de débilité sont téléguidées, c’est un avis gratuit mais c’est le mien). Je ne connaissais pas cet énergumène et pensais que c’était un quidam comme moi, puis je me suis rendu compte, après m’être un peu intéressé à ce qui semblait se passer autour de Monsieur Chouard, que ce dangereux neuneu (et d’autres à sa suite) avait carrément un blog infect sur Mediapart (cherchez l’erreur ! Même si pour moi, comme je viens de le dire, cela ne doit rien au hasard), ce qui devrait somme toute commencer à interroger les gens sur Mediapart, mais pas que. À titre personnel, j’ai la réponse depuis un moment déjà 🙂 Je précise, et ça c’est mon petit plaisir, que j’apprécie l’énorme travail d’information-réinformation de Soral et d’E&R, et que ceux qui ne sont pas contents, comment dire … :-). On se nourrit les uns des autres, dans l’écoute et la critique mutuelles et sans exclusive, et il ne faut pas s’étonner que ceux qui s’y refusent ou clapotent dans l’entre-soi soient anémiés à ce point :-). Rien que de très normal finalement.

        • Et je ne résiste pas à l’envie d’ajouter ceci, à savoir un post de l’hurluberlu dont il est question, Je cite (on s’accroche !) :
           » L’ennemi identifié, il n’y a plus rien à faire. Qu’attendre ou attaquer.
          J’ai donné ma part.
          Rien à ajouter pour l’heure. L’homme ne m’intéresse plus.  »
          Sympa non ? Ton martial, style télégraphique. M’est avis que s’il venait au réalisateur Paul Verhoeven l’envie de réaliser un nouvel épisode de la saga Robocop, il serait parfait dans le rôle. À ceci près, et c’est plus qu’un détail, que même Robocop, n’étant pas qu’une machine, a encore des problèmes de conscience 🙂

          • Dixit ALADIN (Alain Soral) ou le rentier lucratif cité plus haut ? ^^ j’aime l’exactitude et contre les Trolls et autres manipulateurs, j’aime bien mettre un nom sur un visage ou rendre à César ce qui appartient à Jules… merci !

          • Bonjour 222. J’apprécie l’humour mais par contre je n’ai pas compris votre post et la nature de votre interrogation, dans la mesure où le post auquel je répondais ainsi que le mien me paraissent clairs. Désolé.

    • Quand au blog j’ en ferais un « récit passé et collectif de désintoxication » en en interdisant dorénavant l’ ajout de commentaires. Avec wordpress ça doit être facile

    • « Je suis déterminé à me retirer, surtout pour libérer les autres de ce dont je suis accusé. »

      Cher Etienne, ton énergie m’a toujours étonnée. Elle tient du miracle. Voyage presque chaque week end, conférences, débats, affrontements, pollutions sur ton lieu d’écriture, malveillance.
      Et toujours cette imperturbable gentillesse, et le soin apporté à répondre.
      Sans blesser.
      Recherche de l’addition des points de vue au loin de leur opposition.

      Notre soutien me semble insuffisant.
      Des mots, des mots certes, mais sur le terrain , peu d’action.

      Le fait d’être éventuellement associée et mécaniquement dans la ligne de mire des accusations qu’on te porte ne me dérange pas. Ce n’est pas lourd à porter tant ton-notre message est clair, il écrase le doute, et quand je m’en fais relais, je ne reçois que peu d’interrogations, vite dissipées.
      Et je pense que je ne suis pas seule à voir comme ça. (?)

      La question se pose du guide et de sa nécessité (Quel bonheur quand ce guide est modeste et sans ambition personnelle) . J’ai bien vu ce qui se passe : quand on t’invite, nous sommes 400, et quand tu n’es pas là, nous sommes 20 ((( c’était le cas hier pour un atelier avec pour thème la police, instant magique où les nouveaux s’exprimaient richement. Nous avons vécu le désaccord harmonieux, trois heures durant, nous n’avons même pas eu l’idée de recourir au baton de parole tant tout le monde était respectueux, démontrant à nos yeux cette compétence technique mais aussi de l’Esprit que les ateliers doivent produire. C’était JUBILATOIRE))). On pourrait donc penser que ta présence sera encore utile quelques temps 😉 Car quouiqu’on en dise, 400, ça contagiera plus que 20.
      Mais il serait peu empathique et peu respectueux de te demander de t’épuiser, et pas très sympa de songer en catimini que les serments de retrait d’un passionné sont peu crédibles.

      J’en appelle à tous à décharger Etienne de sa tâche immense et à relayer son action.
      Afin qu’elle ne soit pas vaine.

      Etre en accord ne suffit pas : il faut donner du temps.
      Hé ho les timides, osez.

      Car ses idées qui sont aussi nôtres ne l’emporteront que si nous y mettons tout notre jus.

    • Ce qui est usant, je trouve, c’est que depuis quelques semaines tous le monde ne parle plus que d’attaque ad hominem, plutôt que du débat d’idée.

      Peut-être ce qu’il aurait fallut faire c’est ignorer tout contenu qui ne contient que des attaques (ou des défenses) ad hominem, et répondre qu’à ceux qui portent réellement sur les idées du tirage au sort et de la réécriture de la constitution.

      Bon courage Étienne et merci! 🙂

      • Quand on est soumis à médisance, « bien faire et laisser dire » est un choix intelligent et sage, mais il est à craindre que le silence soit considéré comme un aveu.
        C’est en tout cas ce qu’à coup sûr le médisant prétend.
        Il faut donc répondre.
        Mais pas trop car se battre contre la médisance lui fait publicité.
        De relance en relance le mal monte en puissance.
        Et c’est dépenser des forces qui vont manquer ailleurs.

        Pas si simple donc.

        Faire au mieux et ne rien regretter car on navigue ici dans l’indécidable.

    • Ps: une idée que l’on pourrait faire c’est que le maximum de virus sorte des vidéos dans lesquelles ils expliquent eux-même pourquoi il nous faut une assemblée constituante tirée au sort entre autre, avec ses propres mots.

      Ça nous permettrait d’avoir beaucoup de contenu.

      • Excellente idée.

        ( Je ne peux plus le faire car c’est déjà fait 😉 )

        Mais si nous sommes 500, promptement nous retrouverons 100000.

        Et mille styles valent mieux qu’un.
        Que chacun apporte sa nuance, pointe d’humour ou détail théorique inédit, et le message n’en sera que plus riche.
        Ce qui n’enlève rien à la valeur du concept texte court partagé par tous.

    • Non, là Etienne, c’est pas possible, vous n’allez pas faire ça, « c’est déconnant » comme vous dites. Voilà ce que vous allez faire :

      1) D’abord voir les problèmes objectivement. Quand vous parlez de « cette escalade de peurs et de violences qui s’articulent autour de ce que je fais » , c’est en fait essentiellement une demi-douzaine de gugusses qui s’agitent sur internet. On est loin de la Stasi ou des prisons de Pinochet. Quand on compare les poids respectifs, sur ce fil de discussion, et sur les deux fils « Pour que les choses soient claires », on a 99 % des personnes qui vous soutiennent , pour 1 % qui s’offusque. Il y en a même qui vous ont soutenu dans votre attitude «  Pour que les choses soient claires » puis aussi dans votre attitude « Pour que les choses soient claires-suite », c’est dire si les gens sont en général conciliants. Seulement, c’est vrai, il y a une petite minorité toxique, mais active et tenant beaucoup de manettes. Mais ça, on le savait, c’est même tout le problème qui est à la base de votre travail. S’il n’y avait pas ce problème, en fait, vous n’auriez pas besoin d’être là. Laisser la minorité nuisible mener le jeu et dicter votre attitude, c’est à mon sens exactement l’inverse de tout ce que vous avez prôné jusqu’ici.

      2) Il faut vous dire que vous n’allez de toute façon pas laisser tomber tout ce que vous avez fait jusqu’ici. Cela vous tient trop à coeur, je n’ai jamais vu quelqu’un arrêter sur un coup de tête un travail de dix ans sans que cela ne lui en coûte encore plus. Le problème est que cela vous use physiquement. Vous vous souciez tellement de votre mission collective que cela finit par détruire votre individu (Stirner appelait cela les « possédés du Bien »). Or, ce n’est pas une fatalité. Il faut voir comment les autres s’en sortent. Je ne pense pas que Jaques Attali « se sente mal physiquement » et décide se se retirer de l’action publique quand il a été critiqué par Etienne Chouard.

      3) Commencez par prendre des vacances. Sans internet, sans oligarques, sans virus d’aucune sorte, … Après vous aurez déjà les idées plus claires et une partie du souffle sera retombé.

      4) Ensuite il faudra réduire vos interventions : en temps, en extension et en implication personnelle. D’abord ne plus intervenir au quatre coins de la France, surtout si c’est pour prêcher des déjà convaincus (ce qui est souvent le cas). Il vaut mieux se concentrer sur les intervention qui ont la plus grosse audience et/ou qui touchent des milieux qui ne vous connaissent pas

      5) Ensuite il faut arrêter de vouloir régler toutes les injustices du monde. Il était une époque où vous comptiez qu’à la fin de l’année il y aurait des centaines de millions de gentils virus de par le monde. J’espère que ce genre d’ ubris (en français : connerie) vous est sortie de l’esprit. Il y a quelques temps sur ce site, quelqu’un citait Olivier Berruyer comme bon exemple de gestion de site. Je pense que vous pourriez vous en inspirer. Berruyer ne traite que de problème d’économie politique, et, très récemment après plusieurs années, aborde la question du conflit en Ukraine. Il ne se mêle pas de questions d’institutions (alors que visiblement il connaît les travaux sur le tirage au sort), de la commission européenne, du siècle des lumières, etc, mais se cantonne à son « core business ». De même il n’intervient que 15 minutes par mois sur BFM business, et jamais sur d’autres sites internets. Cela m’a l’air de fonctionner très bien pour son équilibre personnel. Il faut absolument que vous arrêtiez de vous occuper de problèmes périphériques. Notamment ces histoires de sionisme, laissez tomber : si le peuple israélien ou le palestinien doit un jour disparaître, ce n’est sûrement pas le poids d’Etienne Chouard qui changera le cours de l’histoire. Quand à Soral, il n’a certainement pas besoin que vous relayiez sans cesse ce qu’il met sur son site : son site fait tout de même en un mois autant de visites que tout ce qu’a fait le votre depuis son ouverture (Soit dit en passant, au cas où ça vous serait passé par la tête : si, harcelé par les antifa, vous alliiez par colère faire une conférence commune avec Soral, ce serait à mon avis une très (mais alors très très) mauvaise idée). Globalement, il faut réduire la voilure de vos sujets d’intérêt et vous en tenir à ce qui vous touche de plus près, l’institutionnel et éventuellement l’un ou l’autre point connexe.

      6) Enfin, il faut absolument arrêter de lire et de réagir sur tout ce qui se dit sur vous sur le web. Quand je vois que parfois vous répondez en long et en large sur des pages qui ont peut-être dix lecteurs, il est un peu normal que vous finissiez par être dépassé pas la situation. Maintenant le mouvement de propagande est lancé sur le net et il n’est plus nécessaire que vous répondiez à tout personnellement. Du côté facho, vos interventions sont systématiquement reprises. Et du côté gaucho, il y a toujours suffisamment de pro-tirage au sort (du moins là où le public peut s’exprimer) pour faire la réplique tout seuls comme des grands si vos propos sont caricaturés, et au moins équilibrer partiellement le débat. Rien que l’affaire Judith Bernard-Pascale Fautrier, il suffit de lire le fil de réponses à P. Fautrier :
      http://blogs.mediapart.fr/blog/pascale-fautrier/241114/la-gauche-et-la-mouvance-rouge-brune-ma-reponse-judith-bernard-reiterant-son-soutien-politique
      D’ailleurs elle se plaint elle-même :
      « Je suis un peu effarée du peu de soutien que je reçois à gauche pour dénoncer la collusion Chouard-Soral -- à l’exception de deux trois personnes sur facebook. La disproportion entre les attaques des GV Chouard (complètement hallucinés : c’est une vraie secte) et les soutiens est préoccupante. » Et le blog médiapart permet tout de même un certain équilibre, avec des textes comme :
      http://blogs.mediapart.fr/blog/annie-lasorne/241114/etienne-etienne-je-vais-te-rallumer
      http://blogs.mediapart.fr/blog/apu-r/271114/du-bon-usage-du-m6r
      Donc, vraiment, il faut que vous lisiez moins le net, le mouvement se fera tout seul, il est même déjà majoritairement en votre faveur (la question des autres médias et des partis est évidemment toute autre). Evidemment, il faut aussi que nous, co-participants à votre blog, n’y relayions pas non plus ce genre d’attaques infantiles.

      Voilà en tout cas comment j’agirais si j’étais à votre place. J’espère que cela vous aidera dans vos réflexions actuelles et que l’on vous reverra bientôt d’attaque.

      Bien amicalement.

      Ronald

      • J’adhère à peu près à tout dans cette analyse sauf à deux points :

        -- l’importance du sionisme : bien sûr EC n’est pas obligé de s’y intéresser, le problème d’une Constituante étant déjà suffisamment vaste, mais faire comme si c’était annexe, dans un pays comme la France où les médias et les partis politiques font massivement allégeance au sionisme (idéologie raciste et colonialiste, faut-il le rappeler), c’est un peu ne pas avoir atteint l’âge de raison. Et se laver les mains de la disparition de tel ou tel peuple est quand même très limite humainement parlant…

        -- la classification « facho » -- « gaucho », plus que jamais obsolète, beaucoup de prétendus gauchistes se comportant désormais en vrais fachos (avec l’appui du pouvoir) et inversement. Si l’on doit parler en termes objectifs des dangers de l’extrême-droite (violence, racisme, restriction de la liberté d’opinion, soutien à des régimes impérialistes et colonialistes…) alors il faut les pointer là où ils se trouvent, à commencer par l’actuel gouvernement français ! C’est assez ridicule de dénoncer le FN (qui récemment acclamait Geert Wilders) sans également dénoncer la quasi-totalité des gouvernements européens qui ont soutenu la mise en place à Kiev d’un régime d’extrême-droite néo-nazi soutenu par l’impérialisme américain. Et qui continuent à soutenir le régime raciste, colonialiste et génocidaire d’Israël.

      • Très bonne analyse et très bons conseils de RONALD, ÉTIENNE… à méditer très très sérieusement, je crois… oui, l’intellect ne doit pas l’emporter à ce point sur le physique : il y a, paraît-il, un juste rapport entre ce que nous vivons concrètement et ce que nous désirons au plus profond de nos cœurs, sans vouloir philosopher de bon matin, mais ces évidences à la vie et ce recul sur nous-mêmes
        Mes amitiés, GENTIL VIRUS

      • Je plussoie Ronald pour les solutions personnelles !!!

    • Cher Etienne,

      Quand l’intégrité intellectuelle est à ce point attaquée, et que cela a des conséquences sur l’intégrité physique, il faut battre en retraite et se refaire une santé, et ensuite revenir avec les forces nécessaires pour ne plus se faire imposer ces sujets volontairement déstabilisants.

      Peu de gens mettent en pratique autant de qualités au service du plus grand nombre, c’est épuisant et très énergivore, surtout quand l’adversité agressive ne respecte pas les propres règles qu’elle impose.

      Tu incarnes l’humilité jusqu’aux moindres détails ; nombre de fois où tu as corrigé mes fautes d’orthographe sans me corriger 😉 , toute la différence est là, tu œuvres sur le contenu et non, comme ces éternels guerriers, sur le contenant, parce qu’à l’inverse de toi, eux sautent sur la première erreur ou faiblesse pour nuire et se valoriser aux yeux de leurs maitres.

      Tel un médecin, tu mets un point d’honneur à traiter tous les sujets sans distinction, mais là, ça devient de la médecine de guerre, il y a des cas désespérés qu’il te faut amputer, je devine que pour toi la sélection a le goût amère de l’exclusion, mais à ta place, celui d’éducateur public, tu es plus utile en formant des soigneurs qu’en étant un soigneur.

      Mais on comprendra que tu préfères abandonner, la mort dans l’âme, j’en suis certain, plutôt que de vendre ton âme au diable.

  12. Le tirage au sort : bâillon « anti-politique » et « fascistoïde » ou bien libérateur de parole et d’élaboration politique ? Réponse à Pascale Fautrier.

    http://lucky.blog.lemonde.fr/2014/11/30/le-tirage-au-sort-baillon-anti-politique-et-fascistoide-ou-bien-liberateur-de-parole-et-delaboration-politique-reponse-a-pascale-fautrier/

    • Ce monsieur Lucky se trompe à plein d’ égards et s’ agissant de la curiosité et de la sincérité intellectuelle d’ Étienne Chouard il fait montre d’ allégeance idéologique la plus basse en accusant l’ autre d’ allégeance à un tiers. Écouter quelqu’ un n’ est pas adhérer à son parti. Le vivant ne tolère aucune injonction.
      je lis par ailleurs:
      Cela signifie clairement que c’est seulement une proportion minoritaire de sièges (10 % ?, 20 % ? 30 % ?) qui sera réservée au tirage au sort dans chaque instance, du plus humble conseil municipal jusqu’au Parlement européen (et pourquoi pas mondial). Une proportion minoritaire, mais potentiellement ultra-agissante comme le sel de la terre,
      ça y est il a fait son programme on peut voter pour lui.
      L’ usage de terme comme « clairement » à lors que ce n’ est clair que pour lui etc .. humble conseil municipal (et mon cul il est humble) montre une méconnaissance de la granularité et du principe de subsidiarité ascendante. Et aussi de la critique du vote majoritaire. En résumé tout son truc c’ est exit! la démocratie (le pouvoir par et pour le peuple) il dit : « non pas « a-logos », mais pleinement dialogique et dialectique » comme elle dit : « Je ne suis donc pas opposée a priori au tirage au sort. » Alors IL organise la parole « dialectique » de manière à être minoritaire dans les « humbles » assemblée citoyenne municipale
      et ELLE n’ est pas à priori mais nettement à posteriori contre le TAS…
      Il m’ amuse tous ces gens qui se sont construits « une autorité du verbe »
      et qui ne sont pas prêts à abandonner ce privilège hiérarchique de commentateurs autorisés et patentés.
      Alors qu’ il y a des gens de l’ ombre qui lisent et tentent d’ accéder à la critique radicale ou autre hygiène .. mais que fait l’ entarteur !?!

    •  » bâillon « anti-politique » » ?

      Mais oui ! très certainement, mais anti-politique-politicienne, anti-cela-même dont ont horreur les français : qui voient sur leurs écrans un combat des chefs qui est tout sauf un combat d’idées.
      Les prétendues idées n’étant que le fard déposé sur des visages sans âme.

      Si encore les élus, en plus de leur combat des chefs, après tout les enfants jouent bien aux cow boys et aux indiens, alors pourquoi pas les grands petits hommes de ce monde, » petits petits petits », si encore les élus affichaient un réel souci du bien commun, ou du futur, s’ils affichaient une minimale aptitude à la philosophie politique, s’ils mettaient toutes leur force dans la lutte contre les loups, alors en ce cas idyllique nous pourrions nous contenter de l’élection, car c’est vrai, des maîtres éclairés en qui nous pourrions avoir confiance, cela nous permettrait d’aller à la pêche, ou de nous anesthésier voluptueusement devant TF1. Et oui, c’est vrai, pouvoir sagement cultiver son jardin dans le plus protégé des mondes possibles, sans souci ni remord, cela serait bien agréable.
      Mais non, il s’agit d’un leurre, d’un mythe.
      Car ces gens là qui se prétendent dignes de notre confiance,
      ces gens là trahissent !
      Sensés être la volonté générale, il sont sans volonté, se soumettent aux puissances financières, et à « l’air du temps »( dixit Giscard à propos de 73).
      Ils signent même des traités définitifs qui les rendent impuissants (!), chose curieuse, étonnante chez des gens qui aiment dominer, des traités qui donc nous livrent à des forces incontrôlées, et c’est pire incontrôlables, au service d’une ploutocratie qui monte en puissance et reconstruit tranquillement cet esclavage universel qui fut un temps contenu partiellement.
      Oui : le suffrage universel construit l’esclavage universel.
      Oh, pas du jour au lendemain, non patiemment, lentement, selon le bon principe de la grenouille au court bouillon.
      Une vraie stratégie …

      Alors comment peut on oser seulement quelques minutes défendre l’élection comme si elle était le moins pire des systèmes ?
      Alors qu’elle égale en perversion ceux-là des systèmes qu’on exècre, jalons les plus noirs de l’Histoire, et que le pouvoir brandit, publicité facile autant que celle de calgon face au calcium, comme danger mortel que lui le pouvoir oligarchique serait seul à pouvoir écarter. Quelle blague !
      « Votez votez braves gens, nommez vos maîtres, qui seront remparts contre les pires des maîtres »
      Nous avons été stupides d’y croire longs temps. Mais ces temps s’achèvent.

      Le tirage au sort, utilisé avec intelligence sans abus ni parcimonie, serait ou sera une garantie contre cette engeance qui sensée protéger le peuple le méprise et le trahit. Et qu’on ne m’accuse pas d’être dans le tous pourris svp : les faits sont là : depuis quarante ans nous sommes trahis, ou trompés.
      En 1993 on nous cache les petites lettres et en 2007 on anéantit notre décision. Ce n’est qu’un exemple. Le tafta qui se profile qui est le meurtre de l’équité se trame sans nous et dans le silence judicieux de ceux qui préparent un mauvais coup.
      C’est ce silence discret qu’on nous dit être dialogue politique à sauvegarder absolument ?!?
      Mensonge.

      Et si ce n’était que ça …
      Voici que les forces de l’ordre qu’autrefois on nommait gardiennes de la paix ou garde nationale , admirons l’insidieux glissement sémantique, qui dans une res publica, qui dans une demo-cratie, devraient défendre le peuple, lui obéir, mieux encore être lui, et favoriser son expression, sont au contraire plus que souvent utilisées contre lui, pour interdire cette expression, et avec la plus extrême violence.
      Le pouvoir est armé et peut imposer ses vues, tandis que le peuple est nu et ne peut que supplier (pétitionner). Et on ose nous nommer ça « dialogue politique ». Maquillage honteux.

      Mais oui, on veut nous faire craindre que le polylogue soit baillonné, alors qu’il est déjà violenté.

      Qui sont donc ces collabos qui défendent le baillon posé sur l’expression du peuple ?

      • Ils sont obligés de par l’ élection de trahir : car comme ils se perçoivent comme les meilleurs leur discours ne peut être que : je sais mieux que toi ce qui est bon pour toi
        Et de le faire croire, leur salaire en dépend . Et de défendre ce privilège par les armes.
        Un intellectuel (où qui se voudrait tel) est un producteur, il tient à la rentabilité de sa production. Il ne peut vendre ce qui le ruine

        • C’ est pour ça que la critique du travail et le salaire à vie sont à étudier de très près .. (me concernant c’ est fait …)
          Texte de la constitution de 1793 :
          Article 20.
          Tout homme peut engager ses services, son temps ; mais il ne peut se vendre lui même : sa personne n’est pas une propriété aliénable.

          En ces temps de redressement moral de la gauche de droite anti-prostitution ça donne à réflechir.
          Couper le pain des prostituées et vanter la valeur-travail. ???

          • Ceux qui font une différence entre vendre son corps en le prostituant et le vendre comme travailleur du bâtiment, font acte de moraliste. Quand on donne du marteau, que l’ on porte des sacs de ciment toute la journée on vend son corps. Et on vend sa sexualité aussi car elle est évacuée.
            Henri Miller : « Il est inconcevable que l’on puisse avoir une vie sexuelle normale, naturelle, saine, et ne pas vomir usines, servage du salaire, artifices de l’existence citadine, taudis, temples de l’argent, machines, trucs et machins, et tout, et tout. »

    • Bonjour Cher Etienne,

      Heureusement, votre « Bing Bang » ne m’étonne pas du tout.On vous force à prendre parti là-dedans.
      http://www.les-crises.fr/ukraine-oaodvd-2/#comments
      Par contre, je suis étonné de vous accuser publiquement d’être plus dangereux et infréquentables que ces « clic » néo-nazi à l’Élysée. y-a-t-il un antifadas dans la salle?
      Bon courage à tous et à toutes,

      PS :Toute personne, qui aime la démocratie authentique, a le droit publiquement de distinguer, trier,partager, communiquer, échanger, vérifier et progresser pour éviter les instrumentalisations, TAS n’as pas la vocation d’avoir le pouvoir de trancher seul en dehors de la pensée collective. Vous l’avez depuis « X temps  » la solution Cher Etienne.

      • Correction:
        Par contre, je suis étonné de « certaine personne  » qui vous accuse publiquement d’être plus dangereux et infréquentable que ces « clic » néo-nazi à l’Élysée.
        y-a-t-il un antifadas dans la salle?

  13. On vit dans un drôle de monde…. Reste à savoir où ça ira.
    Merci pour tout, votre courage, votre patience et votre détermination.

    Bon vent!

  14. Bonjour Monsieur Chouard, Etienne,
    je vous comprends et j’aurais fait la même chose, je crois.
    A votre blog votre inspiration et générosité étaient énorme. Il semble que le temps est mûr pour d’autres formes, c’est bien! Je vous embrasse Katharina

  15. L’Union Européenne est en faillite.

    Pour la période 2014-2020, les 28 Etats européens se sont engagés à donner 908 milliards d’euros au budget de l’Union Européenne.

    Mais ça, c’était avant.

    La Cour des comptes européenne a fait ses comptes : elle vient d’annoncer que les 28 Etats européens allaient encore devoir payer.

    En tout, les 28 Etats européens vont devoir payer 326 milliards d’euros supplémentaires !

    Vous avez bien lu : il manque 326 milliards d’euros dans la caisse de l’Union Européenne !

    Lisez cet article ahurissant :

    La Cour des comptes s’alarme du trou faramineux du budget européen.

    Ce rapport souligne entre autres le fait que les États membres devront débourser 1 234 milliards d’euros pour couvrir les engagements de la Commission. Ce montant totalise les 908 milliards prévus pour les paiements de la période et quelque 326 milliards supplémentaires correspondants à des décaissements liés aux deux périodes budgétaires précédentes, au moins.

    http://www.euractiv.fr/sections/priorites-ue-2020/la-cour-des-comptes-salarme-du-trou-faramineux-du-buget-europeen-310327

    L’Union Européenne, c’est 28 Etats dont la dette publique atteint 11930,266 milliards d’euros.

    L’Union Européenne, c’est 28 Etats qui doivent payer 908 milliards d’euros pour le budget européen 2014-2020, alors qu’ils sont déjà hyper-endettés.

    Et aujourd’hui, nous apprenons qu’en plus, comme si ça ne suffisait pas, il va falloir trouver 326 milliards d’euros supplémentaires pour éviter la faillite de l’Union Européenne !

    Mais avec quel argent ?

    Hein ?

    Avec quel argent ?

    L’Union Européenne, c’est le tonneau des Danaïdes.

    L’Union Européenne, c’est un mécanisme perdant-perdant.

    L’Union Européenne, c’est un suicide collectif.

  16. L’Union Européenne, elle a déjà été expérimentée… et s’est effondrée.

    https://www.youtube.com/watch?v=0ezJAIIt8Og

  17. Bonjour Etienne.

    Ne vous laissez pas faire, soyez dure et froid devant l’adversité absurde, autant que vous êtes doux et aimant quand il s’agit de tous les peuples. Pardonnez à ceux qui vous accablent car ils s’accablent eux-même. Il n’y a aujourd’hui plus qu’un combat, et c’est le votre, celui de la liberté retrouvée, celui des peuples, ce combat, chacun doit s’en sentir investi, et pour cela, nous avons besoin de vous.

    Ne partez pas, libérez vous de vos états d’âme, n’ayez plus honte d’être Etienne Chouard, car vous êtes une belle personne, car vous avez le droit d’avoir vos conviction, d’en être fier, et de les partager. Ne laissez personne vous l’enlever.

    C’est à vous de vous appuyer sur nous cette fois, et plus le contraire, nous vous soutiendrons, nous vous aiderons car nous nous aidons nous-même.

    mitoufle

  18. bonjour Étienne, tu m’as redonner espoir en une autre politique noble et humaniste et je t’en remercie. Je sens une accélération des évènements actuellement et j’espère qu’on va gagner cette guerre contre les 1% et tous ces laquets qui aimeraient en être. C’est cet espoir qui nous permet de résister et de croire en un avenir meilleur. Alors un grand merci a toi et tous ces gentils virus

  19. Salut Étienne, tiens bon, mais sache que les sages alternent généralement de longues périodes de silence avec des épisodes d’une activité fulgurante, comme s’ils réussissaient à emmagasiner de l’énergie pour la répandre avec un maximum de puissance.

    En tout cas si tu passes en RP et que tu souhaites décompresser autour d’un verre, n’hésite pas.

  20. Cher Etienne,

    merci à toi pour tout le travail que tu as effectué pour nous éclairer, mais surtout merci d’être toi. Tu es un exemple d’écoute, d’empathie et de sagesse; et je trouve particulièrement injuste que ce soit précisément ton ouverture d’esprit qui se trouve attaquée par tes détracteurs.

    @Mitoufle a raison, c’est à toi de te reposer sur nous maintenant.

    Repose toi, et reviens plus fort !

    Amicalement,
    Marc

  21. Encore une dernière chose -- puisque tout a été dit, avec du Shakespeare, mais en original, c’est Richard II et c’est autour du pouvoir (monarchique) et c’est très très clever:

    For God’s sake, let us sit upon the ground
    And tell sad stories of the death of kings;
    How some have been deposed; some slain in war,
    Some haunted by the ghosts they have deposed;
    Some poison’d by their wives: some sleeping kill’d;
    All murder’d: for within the hollow crown
    That rounds the mortal temples of a king
    Keeps Death his court and there the antic sits,
    Scoffing his state and grinning at his pomp,
    Allowing him a breath, a little scene,
    To monarchize, be fear’d and kill with looks,
    Infusing him with self and vain conceit,
    As if this flesh which walls about our life,
    Were brass impregnable, and humour’d thus
    Comes at the last and with a little pin
    Bores through his castle wall, and farewell king!
    Cover your heads and mock not flesh and blood
    With solemn reverence: throw away respect,
    Tradition, form and ceremonious duty,
    For you have but mistook me all this while:
    I live with bread like you, feel want,
    Taste grief, need friends: subjected thus,
    How can you say to me, I am a king?

    Cette fois-ci c’est moins beau en francais
    je vous salue et vous souhaite des gens généreux autour de vous!
    Katharina

  22. Autoconstitution de soi.
    Dès mon arrivée à ce blogue, il n’y a pas si longtemps. j’ai parlé de l’importance de s’autoconstituer soi-même comme être, se donner une identité radicale d’ordre êtrique, ce qui demande l’auto-remémoration de soi et un grand amour de soi, de la générosité envers soi-même. J’ai un peu critiqué la notion de service, belle en soi, mais peut-être dépassée, trop chrétienne(?). En me moquant, pour illustrer, j’ai écrit: Puis-je vous laver les pieds? Comme Jésus nous recommandait de le faire… nous lavons collectivement les pieds des riches et de l’oligarchie.
    Je maintiens qu’il importe spirituellement de se donner par soi-même et pour soi-même une identité forte, préalablement ou en même temps que de se donner une constitution citoyenne. Il importe surtout de s’aimer beaucoup soi-même. Cela est mal perçu, grâce à nos gènes judéo-chrétiens qui prônent l’oubli de soi. En ces moments durs où nous rencontrons sur Internet beaucoup de gens qui ne nous aiment pas… cela fait du bien de s’aimer soi-même, pour compenser!  » Cher moi! »…:-)
    Par ailleurs, j’ai beaucoup appris sur toute la question de l’expérience démocratique. Merci!

  23. Bonjour Etienne,
    dur de lire vos maux ; des larmiches sortent sans élan et sans effort, ruissellent le long des joues, au rythme des paupières qui s’ouvrent et qui se ferment.
    Trop de fatigues et de coup bas ces derniers temps ! Surement difficile de mener de front tant de chantiers, de répondre aux multiples sollicitations, de tenir à jour un blog qui gagne en lisibilité. Le don d’ubiquité est à Dieu, à vous Etienne reste à diviser tout ce travail pour garder votre unité. Constituer votre bande, vos proximités et vos relais.
    Vos ennemis sont des cailloux dans la rivière ; continuer à creuser votre lit, vous êtes l’eau douce qui avec le temps aura raison du dur !
    Reposez vous avant de dire oui, avant de dire non ! Libre à vous.
    Quelque soit votre choix, vous serez à votre place.
    En attendant, mille mercis et recevez mes meilleures pensées en refrain.
    Marc

  24. « le chien aboie, la caravane passe ».
    Etienne, laisse donc aboyer les chiens. Ce combat n’est pas ton combat, tu n’es en rien concerné, ce n’est pas de toi qu’ils parlent. Personne ne te reconnait dans leurs mots.
    Eux se battent dans la fange avec des armes de lâches, ils ne sont pas au niveau du débat raisonné.
    Les choses n’ont que l’importance qu’on leur donne, et ils n’en ont aucune face à l’importance de notre but.
    Reviens au niveau qui est le tien et ignore les, juste, ils finiront par s’arrêter tout seul.
    Le mépris est la seule réaction efficace dans ce cas, je le sais.
    et 4h du mat n’est pas une heure correcte pour de telles décisions. 🙂

  25. Etienne

    Vous avez grandement raison, c’est le meilleur moment pour sortir de scène.

    Vous tirez votre révérence (temporaire) à la fois sur une belle leçon concernant le danger de transiger sur ses principes et sur votre apothéose à CSOJ, en direct, sans filet, face à la meute, 4 minutes quasi parfaites, uniques..

    L’heure de l’entracte a sonné maintenant, vous saluez le public et le rideau se referme devant vous, vous entendez encore les clameurs de l’autre côté quand vous sortez… et tout à coup… le calme ! Vous retournez dans votre loge, abasourdi, que faire maintenant, quels objectifs se donner, commencer par se reposer peut-être…

    Et ensuite, pourquoi pas préparer un deuxième acte ? Quelque chose de différent, un voyage, la Bolivie c’est magnifique, le Vénézuela et l’Equateur ne sont pas loin non plus, des vacances, un reportage… ou un livre tiens par exemple, pourquoi pas, je dis ça je dis rien.

    Et ne vous inquiétez pas, les autres acteurs sont en place et les gradins seront pleins à rabord pour votre retour.

    En tout cas prenez soin de vous s’il vous plait, vous nous serez plus utile en un seul morceau que complètement carbonisé par les sunlights.

  26. Etienne, te suivant depuis quelques années, j’y vais de mon petit commentaires.
    A mon avis (humble et amical) ne te laisse pas happer par le temps médiatique et retourne au temps naturel !
    Celui que tu doit ressentir quand tu es dans les airs, celui que l’ont ressent quand ont cultive son potager, pendant une balade en foret, en observant la nature, en étant en famille etc…
    Eteint ton ordinateur, ton portable, sort de ton bureau et va passer du bon temps avec ta famille, dans ton jardin, avec des amis.
    Bien à toi résistant.

  27. Ah ben non ! C’est déconner là !
    Pas question de lâcher la rampe maintenant ! Alors que ça commence à bouger, et que c’est exactement ce que vous vouliez et que nous voulons !
    Si on vous attaque avec tant de virulence maintenant -- même pour de mauvaises raisons -- c’est que vous commencer à sérieusement les chauffer avec vos idées à la con (selon eux évidemment). Le virus est en train de rentrer dans leur propre corps qui se défend en éternuant. Normal. Putain Etienne, faut pas s’arrêter maintenant, alors que vous êtes en train de les chopper par les c.
    J’entends bien votre fatigue et la comprends. La solution passe vraisemblablement par plus de collectif afin de vous décharger les épaules et vous mettre à l’abri de coups (bas, surtout). Mais tout planter là comme ça, c’est leur donner raison, les récompenser pour leurs saloperies. Vous ne pouvez pas faire ça. Et puis, imaginez ce grand sourire sur la face de Sandy ! Non, ça c’est impossible !!

  28. Courage Etienne.
    Prendre un peu de recul te fera sûrement le plus grand bien et ça nous poussera peut-être à nous bouger plus pour continuer le travail. Passes du bon temps et aères-toi la tête. Merci pour tout ton apport à l’idée démocratique et merci de m’avoir fait découvrir une autre facette de la politique. A bientôt

  29. Monsieur Chouard,

    Évidemment, personne ne peut vous dire ce qu’il convient de faire. Vous n’êtes pas un « gourou » mais bien un prof, un bon prof, un éveilleur, un passeur de lumière. Le plus important ce n’est pas le réverbère lui-même mais bien l’éclairage.

    Alors faire disparaître votre site et blog du plan c et toutes ces infos me fait trembler. C’est beaucoup trop tôt ! Alors que je suis, sûrement comme tant d’autres, en pleine étude de toutes ces références, j’ai mal au cœur rien qu’à penser à cette éventualité. J’ai bien lu 25 livres que vous avez conseillés et il y en a encore une bonne pile de bouquins qui attendent patiemment que j’ai un peu de temps à consacrer à leur lecture.

    Comme on dit en Afrique « un vieux qui meurt, c’est une bibliothèque qui brûle ». On a déjà connu la bibliothèque d’Alexandrie, celle de l’abbaye du « Nom de la rose », plus d’événement traumatique !
    Merci à vous. Arnaud Finn

  30. Tout le monde ne peut pas adhérer à vos (à nos) idées. C’est ça aussi la démocratie, c’est l’harmonie qui naît de la diversité. Ce n’est pas parce que d’autres font des erreurs de jugement que vous devez tout arrêter (ou inversement). Si il n’y a personne pour les critiquer, comment voulez-vous qu’ils s’améliorent (ou inversement). Mais ce n’est pas pour cela qu’ils doivent absolument changer d’avis. C’est l’éternel combat entre ceux qui voient la bouteille à moitié pleine et ceux qui la voient à moitié vide. Ceux qui font une confiance directe au peuple et ceux qui ont besoin de se sentir en sécurité derrière un parti composé de « spécialistes ». Laissez leur le temps d’apprivoiser le tirage au sort. Nous devons composer ensemble si nous voulons le même contrat social. Que devrait dire François Hollande, presque 90% des Français ne le suivent plus et pourtant il continue contre vent et marée. Là, c’est vrai il devrait se remettre en question. Oui, mais bon, 100% de ceux qu’il sert sont encore avec lui…

  31. Bonjour Etienne,
    Trouvé ça dans une interview du pape au Figaro publié le 1er décembre -- seul journal sur la table au boulot mais quelque part ça vaut mieux que Libé ou le Monde -- (réponse à la question « Des conservateurs vous critiquent pour votre ouverture… »)
    Le pape: « Nous devons être respectueux vis-à-vis des groupes conservateurs, et ne pas se lasser avec eux d’expliquer, de catéchiser, de dialoguer, sans insulter, sans les salir, sans les ignorer. On ne peut pas annihiler une personne en la traitant de conservateur. Il est fils de Dieu comme moi. Il vient et nous parlons. S’il ne veut pas parler ou s’il ne le peut pas, je le respecte, je ne l’expulse pas. Il faut de la patience, de la douceur et du dialogue. »
    Hormis le côté religieux, étonnante résonance avec ta note de dimanche…

  32. La meilleure défense étant l’attaque, j’ai proposé un petit article pour Agoravox, « Affaire « Chouard » : la grande résistante Ornella Guyet attaque », hagiographie ironique de cette soi-disant anti fasciste avec qui Maxime Vivas et le site le Grand Soir avait déjà eu maille à partir. Histoire de bien repérer de quelle sorte d’individus viennent les attaques récentes contre Etienne et quelle étrange connivence intellectuelle on retrouve entre eux…
    C’est ici:
    http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/affaire-chouard-la-grande-160184

  33. Un jour -- si Etienne revient -- il faudra faire lors d’assemblées /conférences des vidéos de discussion entre lui et des citoyens tirés au sort, discussions sur la constitution mais aussi sur des sujets essentiels de l’expérience citoyenne quotidienne. Ainsi les Pascale Foutrier et Clément Malléché y réfléchiraient à deux fois avant de vomir leur soufre sur un citoyen lambda (potentiellement électeur), sauf si dans leur délire toujours plus absurde on finisse par assister à un déferlement médiatique du type : « Etienne Chouard discute avec le crypto-fasciste Bernard Dupont, charcutier à Bagnolet » ou « Pire que Hitler, Etienne Chouard passe le micro à Martine, enseignante en école primaire »…

  34. Tristesse

  35. J’ose sortir de mon silence à cause de cette tension que vous exprimez et pour simplement exprimer ce que vos idées m’ont apporté.
    Je ne suis « personne » juste une fille, je m’exprime (rarement) sur un blog lu essentiellement par d’autres filles (je n’ai jamais compris pourquoi il y a cette espèce de ségrégation sexuée mais c’est ainsi).
    « Avant » de lire, par hasard, un texte de vous, je ne sais plus lequel d’ailleurs, je n’avais pas de pensée politique, je crois que je ne m’en donnais pas le droit. Je considérait silencieusement ce que l’on m’avait appris à penser, que c’était l’affaire « des grands ». Mais en vous lisant, et en lisant d’autres personnes aussi, j’ai commencé à avoir des idées, à oser penser par moi même, à partager aussi, avec mes copines de blog.
    Nos pensées en sont à leurs balbutiement. Mais c’est grâce à votre idée essentielle que cela a été possible, celle qui dit que chacun a le droit de se réapproprier la question politique.
    Je n’ai pas suivi les attaques dont il semble être question, cela ne m’intéresse pas car je ne m’intéresse qu’aux idées, les attaques de personnes sont en général justes utiles à dévier nos regards. Ce que j’en perçoit c’est que vous consacrez beaucoup de temps à vous défendre et que cela semble vous fatiguer moralement.
    Je n’ai pas de conseil à vous donner, je voulais juste vous dire que le fait que vous ayez fait connaître vos idées m’a simplement aidé à commencer à réfléchir par moi même. Alors merci.

  36. Etienne ma page facebook j’ y ecris ceci :
    La prise de position récente de Mme Judith Bernard et surtout des idéologues de la pensée spécialisée me répugne. Alors voilà Mr Chouard a une centraliée et une seule l’ écriture par nous mêmes devenant citoyens de la constitution. C’ est un projet dont il appelle à s’ emparer ni plus ni moins. Son défaut s’ intéresser à qui pourra promouvoir l’ impératif citoyens de s’ emparer de cette exigence sans recours aux partis politiques. Et ça les spécialistes de la pensée séparée ne lui pardonne pas … allez vous faire foutre !!!

    Cravates rouges vous avez toute notre attention … sarcastique voir plus si affinité

    • La « zone d’ autonomie temporaire » actuelle nous voit nous réjouir d’ une nouvelle insurrection … à tous les pirates !! Dieu est en nous ! enthousiasme
      Je m’abandonne à l’incommensurable. Je suis en lui, je suis Tout, je suis seulement ça .
      Hegel

    • « Je m’abandonne à l’incommensurable… »

      Oui, nous en sommes bien là, car notre destin n’est pas seulement politique, il est autrement plus viscéral, plus enchevêtré ou plus machiavélique encore, plus manichéen qu’il n’y paraît à certains sans parler de tous ceux qui payent au quotidien le prix… il est des forces opérantes qui nous dépassent tant que nous n’en prenons pas la mesure et conscience.

      J’aime bien aussi « qu’ils aillent se faire foutre » ! ^^

      Très très bonne journée

      CHOUARDament à TOUS !!

  37. Après avoir vu citer le pape, je ne peux que dire pour ma part que la messe est dite et je suis heureux que mes intuitions sont confortées :
    Étienne Chouard est un homme d’exception, un facilitateur d’avenir, un homme de consensus, un ami naturel même de ceux qui ne le connaissent que virtuellement MAIS il n’en reste pas moins un homme et il peut commettre des erreurs.
    Il n’a pas à s’excuser de telles erreurs plus que nécessaire. Peut-on en vouloir à des millions de gens d’avoir écouté des faux prophètes, certainement pas. La faute revient entièrement au développement de l’humanité, aux faux prophètes qui les ont bernés et aux temps propices à la diffusion de fausses prophéties. Peut-on en vouloir à des milliers de gens de n’avoir retenu que quelques idées intéressantes et de ne pas avoir écouté le reste. Un petit peu tout de même. Avant d’acheter un produit, il n’est pas superflu d’interroger les autres acheteurs ou mener quelques enquêtes.
    Étienne Chouard n’avait qu’une chose à faire : s’excuser de citer Soral ou s’excuser d’avoir omis de mettre une note en petits caractères pour indiquer la folie du personnage ne serait-ce qu’en mettant ce lien http://leblogresdedom.blogs.nouvelobs.com/archive/2013/02/14/alain-soral-genese-de-l-hysterie-du-mediocre.html
    Pour le reste Chouard n’a pas à se miner d’avantage l’esprit.
    A propos de la vidéo « d’explication sur les citations de Soral » dans laquelle Etienne Chouard base son opposition à l’idée d’Europe sur le fait que l’idée d’Europe aurait été émise par des dignitaires nazis, je lui répondrais que l’idée de France n’est pas partie sur de meilleures bases et pourtant la France a donné des raisons à l’humanité de continuer de croire en elle. Ici en Alsace, l’idée d’Europe est à des années lumières de la cosmologie nazie et l’on voit difficilement comment se rabattre sur un univers étroit confiné à des clochers qui ne seraient liés que par l’idée du coq gaulois. Rien n’interdit d’exporter à l’Europe l’idée de constitution citoyenne. Mais bon cela est une autre histoire.

    • Ru fais quoi pour la cause des peuples ?

    • Est-ce qu’on demande à ceux qui ne comprennent rien à Soral (et en conséquence le trouvent raciste, antisémite, sexiste, misogyne, homophobe et « d’extrême-droite ») de s’excuser de leur non-intelligence ?

      Ils contribuent pourtant activement au non-éveil des populations sur les problèmes de nouvel esclavagisme qu’Etienne Chouard a très bien identifiés…

      Alimentons gaiement leur dissonance cognitive :

      http://www.egaliteetreconciliation.fr/Alain-Soral-sur-la-liberation-sexuelle-29397.html

      • En effet Franz, il n’y a pas à grand chose à comprendre des mots « virilité intellectuelle » et autres mots vomis par Soral sans parler de phrases comme celle-là : « Or, du fait de sa structuration mentale (dissymétrie et réduction psychologiste), l’esprit féminin se montre le plus souvent incapable d’une vision globale cohérente, faute de pouvoir replacer ses analyses psychologiques partielles dans leur juste perspective économico-sociale ». Les comprendre serait déjà abonder dans leur sens ignoble et dégradant.
        Il y a des écrits qu’il vaut mieux ne pas tenter d’approfondir sous peine de perdre ses capacités de discernement.
        Mais ce qui parait épouvantable, c’est que ce fou entraîne à sa suite des gens sains d’esprit. Il suffit de le voir gueuler ou empêcher un interlocuteur de parler pour se souvenir d’un détail qui lui manque : une petite moustache sous le nez.

  38. Voilà pour les nerfs … et c’ est pas fini .. à tout ce fumier d’ intello qui ne sont pas capables à contrario de vous de proposer une centralité acceptable (la constitution citoyenne par TAS) .. je suis capable d’ être méchant à leur égard moi qui en tant que pieds noirs enfant est eu à subir les catégories abjectes de ces gens : (les colons d’ un côté les opprimés de l’ autre) et pourtant je n’ en fait pas une chapelle, pas une religion je me fous des religions ..
    MERDE à tout ces concepts racistes ou anti-racistes (c’ est la même chose) qui posent l’ anthropologie du blanc comme légitime à parler de raison rationnelle. Allez à « grand dakar au sénégal » vous coltiner à plus miséreux et faites leur la leçon : « le blanc n’ est pas raciste il est humaniste … patin couffin ». Le blanc progressiste vous veut du bien .. tant qu’ il peut rester fétichiste de sa civilisation
    Vous êtes tous des collabo c’ est pourquoi vous luttez contre le colonialisme après coup .. que vous êtes antifasciste après coup .. que vous vous êtes anti-racistes parce que vous n’ offrez pas un logement aux roms le vôtre …
    Allez vous êtes bien tous de la chair à canon
    Guy

  39. Étienne allez vous vous laissez infantiliser par ces cons
    Si oui je disparaît de ce paysage là .. ce sera alors sans rancune et merci

  40. Exit! Judith Bernard et tant mieux
    Il n’ y a que les plaisirs ou la mort (RV)

  41. … vous êtes une nation coloniale car vous vous êtes tue pendant la colonisation ..
    .. Vous êtes une nation collabo car vous vous êtes tue pendant la collaboration
    … vous êtes une nation esclave si vous ne voyez votre destin que dans la dictature du prolétariat … c’ est à quoi vient d’ adhérer Judith Bernard
    Si si la dictature de la tête de l’ élite de l’ avant garde éclairé

    Socialisme ou barbarie VS capitalisme ou barbarie
    Mon retranchement .. je ne le vous donne pas

    • Vous vous référez à une tradition « de gauche ? » Vous n’ êtes qu’ esclave de vos catégories ce en quoi vous faites allégeance à la classe des intellos

      • Oui, GUY, on s’en fout de la gauche, on s’en fout de la droite et se référer encore et toujours à ces valeurs obsolètes, ces purs prétextes à division, c’est insulter notre intelligence, notre libre-arbitre, notre souveraineté… les culs terreux de la France profonde comme les élites et autres intellos de la pire espèce au sommet de l’Etat comme cet État lui-même, on n’en a plus rien à battre et ce sont bien là deux extrême entre lesquels il y a tout un monde majoritaire et des plus conséquent, si on prend la peine de lui donner toute liberté et tout moyen…
        … Révolution !

        • Un peut d’Histoire rigolote :

          Cette abolition du langage clivant était l’une des clefs de voûte du discours de Bayrou en 2007, au moment des présidentielles. Et puis quand des militants de son parti prétendu démocrate ont soutenu candidat à Aubagne, ils entendirent répondre de leur champion « non, quand même pas un communiste ».

          Juste pour le fun.

  42. pas un autre monde : http://youtu.be/0l-OhSpKLdQ

    Mais le nôtre … l’ être humain ou la mort

  43. http://www.arretsurimages.net/articles/2014-12-02/Je-n-ai-pas-de-proximite-ideologique-avec-Etienne-Chouard-id7271
    Voici un texte moralement hideux produit par Judith Bernard.

    Comprenant sans doute qu’elle avait tout à perdre à soutenir Chouard (parce qu’il incarne trop bien ses idées…) elle a décidé d’attaquer Chouard avec encore plus de violence et de malhonnêteté que les gens qui venaient de l’attaquer elle aussi, très injustement, quelques jours plus tôt !

    Je trouve ça d’autant plus gerbant qu’elle vient de subir la même chose, elle sait donc très bien le mal qu’elle fait à Etienne en ce moment même. Elle sait donc aussi très bien à quel point il est injuste de vous condamner, non pour des propos que vous avez tenus, mais pour d’autrui que vous ne partagez nullement (et qui oserait le croire?).

    C’est juste lamentable et dégueulasse. Il y a des gens qui sont prêts à toutes les trahisons morales lorsque leur avenir et leurs privilèges sont en jeux.

    J’espère que la lecture de cet amalgame malhonnête suivit d’un plaisir non dissimulé d’avoir poussé Etienne à la porte (pense-t-elle) fera comprendre au contraire à Etienne qu’il ne faut RIEN lâcher et ne pas laisser ces usurpateurs nous manipuler à coups d’amalgames.
    (Bon par contre, oui, il faut qu’il l’écrive ce livre !)

  44. Mais oui Judith Bernard va « porter » le projet dans le cirque médiatique mieux que Etienne,
    Non mais on blague ou bien, vous n’avez pas compris qu’on s’en foutait des plateaux TV.
    L’info et l’opinion sont sur la toile et les chiens de garde du systeme dont Judith fait partie entretiennent leur cirque aux 5% de la population qui regardent la TV et eux memes.
    Ils s’auto congratulent, se flattent, font des alliances dénigrent mais les gens s’en foutent de leur avis, de leur « caution morale. »
    Les « intellectuels », défendant tes idées ou les contestant,
    Te disqualifiant pour des « liens » peuvent te disqualifier au nom de qui et pour qui?
    Judith Bernard, c’est trois bobos parisien plus sensibles que les autres son cercle d’influence, le parti de gauche 5% des 30% qui continuent de voter…
    Dieudonné ou Soral ont bien montré que malgré leur infréquentabilité ils avaient plus de vue(millions pour certaines vidéos) que n’importe quel intellectuel ou pantin entretenu par le systeme!
    Etienne il faut continuer et rester droit dans ses bottes, Les gens ressentent bien qui dit vrai ou faux,
    Il faut nous faire confiance, et surtout aux silencieux.
    Je dirai meme que le fait de ne pas renier Soral va t’attirer encore plus de sympathie chez les petites gens.
    Tu ten fous de la caution de trois bobos parisens malgré leurs bonnes intentions ridicules,
    Tu penses que melanchon, 30 ans senateur au parti socialiste ou judith bernard, kapo du politiquement correct vont amener ce projet au bout du bout?
    Tu penses que Judith Bernard aurait créé des ateliers constituants comme toi et integrer des petites gens à ce procédé?
    Elle est dans le concept, dans la défénse d’idée pour les 50000 qui regardent l’emission ou elle passera.
    C’est une intellectuelle du systeme, C’est des machines a concept, entretenu par ce meme systeme au niveau de leur revenu.
    Ils ne font rien, ne feront rien,
    Ce sont les poils à gratter de la cour,
    On peut très bien se passer d’eux sur internet et c’est ce que les gens font.
    Avec ton profil atypique et le fait que tu ne denigres aucun des infrequentables,
    tu as touché les gens!
    Il faut se battre et rester un homme, relis Robespierre comme certains te le conseillent…
    Restez droit dans ses bottes malgré la polémique de quelques uns!!
    On s’en fout de leur caution morale, nous sommes des millions à le penser!!
    les types du parti de gauche, kapo du systeme ont bien compris le danger de tes idées pour leur petit privilège, d’ou leur agression et la reprise d’une partie de tes idées, ils sont subventionnés pour avoir le temps de commenter ce que tu fais ou pas sur le net,
    Il faut passer outre, c’est quand ils sont en danger qu’ils essaient de mordre!!

  45. http://www.arretsurimages.net/articles/2014-12-02/Je-n-ai-pas-de-proximite-ideologique-avec-Etienne-Chouard-id7271
    Voici un texte moralement hideux produit par Judith Bernard.

    Comprenant sans doute qu’elle avait tout à perdre à soutenir Chouard (parce qu’il incarne trop bien ses idées…) elle a décidé d’attaquer Chouard avec encore plus de violence et de malhonnêteté que les gens qui venaient de l’attaquer elle aussi, très injustement, quelques jours plus tôt !

    Je trouve ça d’autant plus gerbant qu’elle vient de subir la même chose, elle sait donc très bien le mal qu’elle fait à Etienne en ce moment même. Elle sait donc aussi très bien à quel point il est injuste de vous condamner, non pour des propos que vous avez tenus, mais pour d’autrui que vous ne partagez nullement (et qui oserait le croire?).

    C’est juste lamentable et dégueulasse. Il y a des gens qui sont prêts à toutes les trahisons morales lorsque leur avenir et leurs privilèges sont en jeux.

    Je milite pour un processus constituant citoyen, pour une Constitution qui soit écrite par le peuple, pour le peuple, et un tel projet n’a pas besoin d’Etienne Chouard pour se construire – il a même besoin, désormais, d’être très clairement distingué de ses douteuses positions, car c’est salir la cause du processus constituant citoyen que de laisser croire qu’il aurait besoin des élucubrations de Soral pour prospérer.
    Au moment où j’écris ces lignes, Etienne Chouard parle de se mettre en retrait, de ne plus occuper pour l’heure de position publique, de fermer blog, page, et site; et c’est une très bonne chose.

    J’espère que la lecture de cet amalgame malhonnête suivit d’un plaisir non dissimulé d’avoir poussé Etienne à la porte (pense-t-elle) fera comprendre au contraire à Etienne qu’il ne faut RIEN lâcher et ne pas laisser ces usurpateurs nous manipuler à coups d’amalgames.
    (Bon par contre, oui, il faut qu’il l’écrive ce livre !)

    • Eh ben… c’est vraiment une sale conne, en fait ! Avec des amis comme ça, on n’a pas besoin d’ennemis… j’espère qu’Etienne retiendra la leçon et continuera, inébranlable (mais sans sacrifier sa santé), la voie de droiture morale qui est la sienne.

      Il est juste trop gentil, à mon avis.

  46. Étienne je pense qu’il y a quelque chose d’étonnant dans toute cette histoire : tous ces intellectuels de gauches très soucieux de leur saint « cordon sanitaire » ne t’ont jamais reproché de te servir de certains travaux de Robespierre (pourtant probablement responsable, au moins en partie, de choses beaucoup plus graves qu’une déclaration raciste; et je dis ça alors que je partage ton intérêt pour Robespierre…). De plus nombre d’entre eux n’hésitent pas à faire référence à Marx et jamais ils ne prennent la peine de se mettre à genoux pour s’excuser des écrits antisémites de Marx…

    Le moins qu’on puisse dire c’est que tout cela n’est pas très cohérent ! De qui se moquent ils ? Quel est leur but ?

    Ils essayent de te faire passer pour un fou, mais dans cette histoire c’est bien toi qui a un comportement cohérent, logique, tandis que leur boue n’a ni queue ni tête.

  47. Je suis bien triste pour vous… j’ai honte d’avoir signé pour le m6r. On se croirait à la cour du roi sur les blogs de mediapart, des gogols embourgeoisés qui se croient des réservoirs d’idées mais ne sont que de vulgaires panneaux solaires, plus polluant à leur création que ce qu’ils ne pourront jamais économiser. JLM se veut republicain? A quand le big data qui puisse accueillir des réseaux sociaux sans passer par des sociétés privées? A quand un enseignement en correspondance digne du MIT opencourseware? A quand une iségoria dans les programmes scolaires (tous jusqu’à (incluant) la fac)… car la vraie démocratie est applicable partout! On nous parle d’imigration mais on ne nous dit pas que tous nos meilleurs ingénieurs se cassent de france, et ils ont bien raison! J’ai honte pour JLM d’être un aussi mauvais stratège, laissant ses loups massacrer ce qui aurait put être l’avenir de la gauche. Aucune chance que je ne les suive. Courage Etienne, le plan C est bien la seule solution! Merci pour tout!

    • Exemple typique du message qui cherche à nous diviser. « Jacques » , vous travaillez pour Ornella Guyet?
      Diatribe contre JL Mélenchon qui se permet en douce de nous balancer que les panneaux solaires c’est de la merde et qu c’est bien fait si nos ingénieurs partent aux US où il y a le MIT (Massachaussettes Institute of Technology).
      Le vrai danger, pour nous comme pour JLM c’est de se faire avoir et de se diviser avec le mouvement du M6R. Ornella Guyet (infiltrée CIA comme a pu s’en rendre compte le site le Grand Soir) est le signe indubitable que c’est cette division que le « système » (atlantiste, sioniste, capitaliste, fasciste) recherche. Avec des types comme Jacques qui arrivent comme un cheveu sur la soupe pour bien nous indiquer ce qu’il faudrait que nous tirions comme conclusion de tout ça. La naïve (pour ne pas être plus méchant) Judith Bernard s’est renié et a cédé, mais ayons à l’esprit que le lien entre M6r et Etienne Chouard est actuellement ce que l’on a de plus intéressant à défendre.
      Pour rappel, mon article sur Agoravox:
      http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/affaire-chouard-la-grande-160184

      • Moi? Diviser? C’est une blague! C’est pas de ma faute si les français sont nul en stratégie. Sun Zi: « la guerre a le mensonge pour fondement et le profit pour ressort. » Point final… Donc pour moi l’analyse de Soral c’est nada, pire, c’est nous désarmer face au capitalisme. Peut etre bien que l’arnarco-capitalisme ferait les 3 points que j’ai cité en 2 temps 3 mouvements… sauf que les sociétés privées font du profit, donc font la guerre à la Sun Zi. Or je suis pacifiste et si j’étudie Sun Zi, c’est pour me prémunir de Sun Zi. Qu’un dirigeant se dise républicain, pas de soucis, par contre j’attends qu’il me dise qu’on va avoir la meme chose mais « version publique », sans distinction entre rouge cramoisi et rouge brun (et toutes les autres couleurs)… quant a votre bonne femme… jamais entendu parler. Je « suis » (clin d’oeil) Jacques Racine, né il y a 25 ans à Montbéliard, franc comtois neni ma foi! Et j’aimerais bien être payer à dire ce que je pense! Sur ce, je vais vous lire!

        • Mille pardons alors Jacques. D’accord avec vous sur Soral. Mais l’heure n’est vraiment pas à la division, il ne faut pas se laisser avoir. L’idée du « tirage au sort » est en germe dans le Mouvement pour la 6ème république, et même au sein du Parti de Gauche comme l’a reconnu JLM qui a clairement demandé qu’on en prenne compte lors d’une interview sur France Culture.
          J’ai écrit un message sur le fil de mon article d’Agoravox, histoire d’expliciter un peu mieux tout ça:
           » Le seul acte de bravoure de Soral c’est d’avoir interrogé Thierry Meyssan, pour le reste c’est de la bouillie sans nom d’un type imbu de soi, profondément artificiel, mysogine et j’en passe (pas étonnant de l’avoir retrouvé du côté du FN). Mon avis est que Etienne Chouard devrait se foutre complètement de ce type et se concentrer plutôt sur les sources parfois intéressantes (car il faut quand même un peu de matière à ses élucubrations) que Soral met en avant de temps à autre. Thierry Meyssan par exemple (qui devrait lui-même se méfier de la bouillie soralienne). Un type qui fait l’apologie du IIIème reich en tant que régime profondément ouvriériste et social ne devrait même pas nous occuper un seul neurone.
          Plus intéressant, et c’est ça que je veux mettre en avant dans l’article, c’est l’évident effort d’un système profondément infiltré par l’atlantisme (cf. mes articles sur les Young Leaders) pour empêcher la liaison entre Etienne Chouard et le Mouvement pour la 6ème république.
          Judith Bernard a cédé aujourd’hui, reniant comme Saint-Pierre le Christ, de possibles affinités idéologiques avec Etienne Chouard. Il faut la comprendre, elle est complètement intégrée au système, c’est son gagne-pain qui est en jeu. Mais en vérité c’est le danger qui guette ces personnes trop naïves, tétanisées par le concept abyssalement creux de « complotisme ». Que la théorie du 11 septembre soit une théorie absolument complotiste ne leur effleure même pas l’esprit. C’est le même problème avec le Monde Diplo, journal pourtant remarquable (encore qu’il aurait pu se dispenser de donner une tribune ce mois-ci à Dominique de Villepin, complètement à côté de la plaque -- mais le Monde Diplo l’est aussi -- concernant la géopolitique actuelle : le Réseau Voltaire est autrement plus intéressant à ce niveau-là).
          En somme, voir Ornella Guyet rejoindre le combat du système contre Chouard n’est absolument pas surprenant. Agent infiltrée et repérée après sa tentative de stigmatiser de la même manière avec le concept de « rouge-brun » complètement débile le site le Grand Soir et Maxime Vivas (type remarquable soit-dit en passant), Ornella Guyet est l’indice indubitable que la liaison entre M6R et Chouard (qui donnerait vraiment du sens au mouvement) a été repérée comme dangereuse. Allez voir son site par curiosité, vous remarquerez que tout antifa qu’elle se prétend, elle est toujours du côté de la propagande atlantiste (et sioniste). C’est tellement flagrant que ça en devient grotesque pour les éventuels antifas sincères qui prêteraient quelque crédit à sa parole (mais le niveau de nigauderie dans ce milieu paraît inépuisable…). »

  48. Le 3ème est là visiblement. Démonstration presque brillante par ailleurs.

  49. Salut,
    Si tu lis ça Etienne c’est que tu n’es pas sérieux : un petit break est obligatoire !!! :o)
    Tes amis et nous (on se considere aussi comme tes amis si tu le permets) seront la pour tenter de te rendre ce que tu nous as donné.
    Merci encore

  50. Peu importe qui nous sommes ou qui ils attaquent, nous restons de Gentils Virus et nos idées ont déjà germé. Restons vigilant, continuons à partager nos idées, à s’alimenter les uns les autres et à avancer vers La Démocratie.

    Etienne a accompli un travail titanesque, digne des 12 travaux d’Hercules, il est notre précurseur à tous. Le blog est une fontaine de jouvence intarissable pour les Gentils Virus et futurs Gentils Virus.

    Ne jouons pas le jeu du fascisme, nous devons rester ouvert. Peu importe la critique, peu importe le jugement, notre cap ne changera pas mais notre chemin s’adaptera en contournant les obstacles, les débats du type « sable mouvant ». Cherchons le débat fertile, celui qui nous mène vers La Démocratie. Avançons, inutile de regarder dans le rétroviseur. Nous avons besoin de tous les Gentils Virus, Etienne compris évidemment.

  51. Étienne, tu as raison trop tôt.
    L’Homme n’ayant pas conscience des déterminismes qui gouvernent son système nerveux, il lui est impossible de devenir socialement intelligent et ne peut que rechercher la dominance individuelle.

    Mettre ton travail (qui me semble aboutir provisoirement à une impasse) en perspective avec cette problématique lui rendra un sens et pourra te ressourcer.
    Ce projet politique est celui qu’Henri Laborit a esquissé mais qu’on lui a fait cher payer…
    Voir http://www.nouvellegrille.info

    PS : je crois qu’il faut admettre que notre génération sera plus celle des sapeurs que des ré constructeurs, mais cela est utile. Voir loin et se préserver en faisant confiance aux prochains 🙂

  52. Juste une immeeeeeeennnnnse nausée à la lecture du texte de Judith Bernard.
    Quelle veulerie…
    Ça m’a fait mal en le lisant, alors je n’ose pas imaginer ce qu’Étienne a dû ressentir, lui qui était si touché par le travail de Judith…
    En même temps, si l’on prend un peu de recul, tout ça n’est pas très surprenant, juste infiniment triste.
    Peut-on attendre autre chose d’un système dont la concentration de pouvoir n’a jamais eu d’égal dans l’histoire de l’humanité et qui s’exerce par tous les registres possibles, du plus subtil et insidieux au plus brutal et voyant ?

  53. Judith Bernard…hmm…comment dire ?

    Un étrange sentiment de trahison. Comment ce fait-il qu’une personne aussi évidemment intelligente qu’elle, puisse se tromper à ce point sur Etienne Chouard ?

    Ou alors, il y a autre chose…Lui aurait-on coincé les doigts dans un étau ? Glissé des allumettes sous les ongles ?… Ou un truc plus insidieux, du genre « Tu tiens vraiment à ton travail Judith ? »

    Quoi qu’il en soit c’est une vraie déception. Mais ça doit nous servir de leçon. Là on est dans le véritable marigot politique français. Et là, ça pue et tous les coups sont permis.
    Sûr que J.Bernard a reçu sa dose, ces derniers jours, au moins autant qu’E. Chouard, et de toute évidence elle n’a pas trop bien résisté à la pression. Et l’un comme l’autre partent un peu en cacahouète, à mon avis. Très mauvais moment pour tous les deux, et franchement je n’aimerais pas être à leur place.
    Quand le calme sera revenu, il faudra réfléchir à tout ça à froid.

    Pour ma part, je soutiens Etienne Chouard à 100%.

  54. Au fait, dans l’hypothèse d’un TAS, si Soral est tiré au sort, elle va dire quoi Judith Bernard ? Je dis ça juste pour montrer l’absurdité de défendre le peuple et le TAS et EN MEME TEMPS de vouloir faire une sélection dans la population…
    Le torchon qu’elle a osé écrire sur Arrêt sur Images me conforte dans mon idée initiale : ne JAMAIS, JAMAIS, faire confiance à un militant ou membre d’un parti politique.
    Il va falloir qu’on prenne garde à ce que les idées chouardiennes ne coulent pas avec Mélenchon.

    • Bonjour,
      A mon avis, Soral ne pourrait pas instrumentaliser le (TAS), mais par contre l’intelligence du réseau collectif va trier et soulever les arguments dans tout les différentes angles. Après la cause, l’effet et l’action s’équilibrent naturellement, il y a une certaine responsabilité à tenir en compte(ce n’est pas une forme de démocratie linéaire avec une vision binaire). En fait, la démocratie actuelle est un sous ensemble de (TAS). Une idéologie ne se meurt pas avec la violence, au contraire elle peut l’alimenter et contaminer mécaniquement à l’échelle d’un pays.
      Amicalement,

  55. Prenez un peu de repos, mais ne lâchez rien Etienne !
    Tant de personne sont derrière vous, bien plus que les quelques idiots faisant exprès de tout mélanger.
    Il y’a bien sûr quelques personnes de bonne foi qui pensent qu’être d’accord avec UNE idée d’UN personnage signifie être de son « bord », mais il ne faut pas leurs en vouloir, nous avons grandi dans une société aux choix binaires. (Communiste ou Capitaliste, Gauche ou Droite)
    Ceux qui pensent en marge sont systématiquement rejeté.
    Vous cristallisez autour de vous une lutte, un espoir, même si vous souhaitez que cela ce passe sans vous je pense qu’il y a de fortes chances que le mouvement s’essouffle, ou pire qu’il se recentre sur quelqu’un d’autre. Quelqu’un qui n’aura peut-être pas la même sincérité et le même désintéressement que vous.

    Avant de connaitre vos idées, j’étais dépité de la politique. Je n’avais jamais voté, car même sans y comprendre pas grand chose, je n’y voyais là qu’une immense mascarade. Deux siècles de suffrage universel, et toujours des malheureux, des rejetés, les rares avancées ont TOUJOURS été produits lors de mouvements sociaux en marge des politiques. (Grande révolution, Résistance, etc)

    C’est un fardeau, un lourd fardeau à n’en douter, mais de nombreux hommes sont passés par là et nous avons encore besoin de vous.
    Continuez, pour ceux qui veulent d’un autre monde.

    • A mon humble avis,c’est le (TAS) qui manquait à la révolution, il y a 200 ans, 600 ans et 1000 ans.Cette nouvelle perspective de la vie ne dépend pas des pouvoirs des 1% (structure pyramidale).

  56. Commentaire de TILI, 2 décembre, 15h38, ÉTIENNE…

    … le monde est autant ce qu’ont en veut que ce qu’on est fait, ces limites à nous-même en même temps que ce champ infini de potentialités_c’est bien là tout l’enjeu et ce postulat démocratique : vouloir l’essentiel pour tous mais ne le pouvant sans autrui ; c’est ici, j’imagine, qu’il faut être tout pareillement patient et philosophe, mais décidé et exigeant.

    EFFAB

  57. « D’abord ils vous ignorent, ensuite, ils se moquent de vous, ensuite ils vous combattent et enfin, vous gagnez ». Gandhi.

    Tenez-bon Etienne

  58. Merci ASPIK, merci OSHIO… ÉTIENNE, lisez, relisez bien leurs commentaires, c’est exactement cela, vous tenir droit dans vos bottes et ne rien leur concéder, ne pas vous déconcentrer, ROUSSEAU plein la tête et ROBESPIERRE sûr de lui !

    Votre dévoué, un parmi tant d’autres_et ce citoyen à part et en volonté égale

    EFFAB

  59. les gens dangereux SONT DEJA au pouvoir…..
    je recopie ici un commentaire de mediapart (il n’est pas de moi, je l’ai piqué car je l’ai trouvé fort pertinent). C’était suite à l’article de Madame Fautrier. Je vous l’ai déjà posté sur FB mais je vous le remet là au cas ou vous ne l’auriez pas lu, tellement les commentaire sur votre mur sont innombrables..
    Le commentateur s’adresse donc directement à Fautrier.

    « Renseignez-vous davantage. Et après, peut-être, on pourra échanger sur des bases solides. Cdlt pf »
    ==> Vos procédés argumentaires sont détestables et n’ont rien à envier aux méthodes des fascistes.

    Quand on lit « Pour conclure, je dirais qu’ à partir de maintenant, toute
    indulgence avec les individus identifiés comme appartenant à la mouvance
    Chouard-Soral me semble intolérable. Encore une fois, prenons les gens
    pour ce qu’ils sont : des fascistes et pas des idiots à éduquer. », on
    peut vraiment se poser des questions sur votre capacité à différencier
    l’agneau du loup, mais également sur ce qu’il adviendrait de la liberté
    d’opinion et d’expression dans une société qui ressemblerait à votre
    idéal.

    Une fois de plus, le système médiatique, en mettant en
    place une cabale contre Chouard en l’associant à Soral, aura eu raison
    d’un authentique travail de réflexion philosophique et politique en
    faveur d’une société plus juste et plus fraternelle. Tout cela rappelle
    tristement le fameux documentaire « Les nouveaux chiens de garde », sauf
    que cette fois, et c’est l’ironie du sort, le Front de Gauche y
    participe activement. Très curieux de constater que tout cela intervient
    suite au passage de Chouard à CSOJ, instant faisant passer son travail
    de l’ombre sur son blog, à la dimension supérieure sur une chaîne de
    télévision publique ; une preuve de plus que lorsque les intérêts des
    puissants sont menacés, le réflexe de caste, le communisme des riches,
    se met en place à une vitesse folle. Il n’est pas possible d’absorber
    Chouard dans ce système, il faut donc à tout prix le détruire (je vous
    renvoie vers le documentaire sus-cité).

    Avant de recevoir toute
    insulte pavlovienne du style « fasciste » ou « nazi », prière d’incorporer
    dans votre analyse que je ne suis effectivement pas un idiot à éduquer,
    pas plus que je ne suis un fasciste. Je sais faire la part des choses
    entre Chouard et Soral, entre le TAS et la dictature fasciste, entre
    écouter les arguments des affreux, et les inclure dans mon analyse
    politique. J’ai toujours voté à gauche, pas vraiment une gauche rose
    pâle, pas plus qu’un rouge-brun; je suis sympathisant du PG depuis sa
    création, et le travail d’éducation populaire entamé par Chouard au
    moment du TCE en 2005 a grandement participé à cela. Je suis
    parfaitement capable de voir que le PG et Chouard sont bien plus proches
    idéologiquement l’un de l’autre, que Chouard ne le serait de Soral.
    Aujourd’hui je me sens blessé de lire toutes ces âneries qui
    m’assimilent à Soral, sous prétexte qu’il y a des militants fascistes
    qui tentent de récupérer une partie du discours de Chouard. Il est très
    facile pour les militants fascites de se faire passer pour des « Gentils
    Virus », en se répandant sur tous les forums et réseaux sociaux. Le Front
    de Gauche et le M6R auraient tout intérêt à arrêter de vouloir détruire
    Chouard en le comparant à Soral, et utiliser ce temps à bon escient en
    réfléchissant un peu plus efficacement sur les vertus du tirage au sort
    en politique, et notamment son application dans le cadre d’une
    constituante ayant pour but de rédiger la constitution d’une VIe
    République. Ce serait faire honneur au combat pour une société plus
    juste, et ce serait faire reculer à terme le fascisme, celui de Soral.

  60. vous avez toute ma sympathie
    Prenez soin de vous

  61. Le but de la manœuvre de Judith est écrit là, dans son propre texte :

    « Au moment où j’écris ces lignes, Etienne Chouard parle de se mettre en retrait, de ne plus occuper pour l’heure de position publique, de fermer blog, page, et site; et c’est une très bonne chose.  »

    Le but est bien de vous faire retirer. Les politiques savent très bien que pour donner une portée à une idée auprès d’une population, il faut que celle-ci soit défendue par une ou plusieurs personnes, qu’elle ait un visage identifiable. C’est ce qu’ils vont désormais s’évertuer de faire à votre place.

  62. tout cela est navrant, la calomnie, les reniements-aussi illustres soient-ils…
    il est clair que l’évidence d’un projet de constituante et de démocratie sans les partis; point sur lequel etienne insiste -- fussent-ils de « gauche » -- rend dingues les frontistes qui ont tellement de mal à avaler leur échec électoral patent. ce pourquoi mélenchon tend à s’en démarquer- et il n’a pas tort sur ce point mais ça ne contribue pas à éclaircir les choses.

  63. La contradiction, l’instrumentalisation…
    [2 poids, 2 mesures] Ils sont vraiment énormes chez Mediapart…
    httpv://www.les-crises.fr/fn-ils-sont-vraiment-enormes-chez-mediapart/
    [Énoooorme] BHL, petit télégraphiste de François Hollande et des officiels ukrainiens… (Mis à jour !)
    httpv://www.les-crises.fr/enoooorme-bhl-petit-telegraphiste-de-francois-hollande-et-des-officiels-ukrainiens/

  64. Bonjour à Tous,
    Je viens apporter ma pierre à l’édifice de la LIBERTÉ. En effet, quoique je salue et admire le travail d’Étienne Chouard, je ne crois pas que la libération des peuples (y compris nous) se fera par une quelconque « démocratie », vraie ou fausse. Je crois que les INDIVIDUS, Essences Éternelles du Créateur, ont vocation à SE GOUVERNER EUX-MÊMES sans aucune « autorité » au-dessus d’eux. Cela s’appelle la RESPONSABILITÉ PLEINE, ENTIÈRE ET ILLIMITÉE pour tous ses actes… Je serais d’avantage en faveur d’une RÉPUBLIQUE (non démocratique) sur le modèle de ce qu’a été en son temps la République américaine telle que conçue et opérée (très brièvement) par les pères fondateurs. Dans cette république, les CITOYENS étaient souverains, pas les autorités…

    Voici ma contribution à cet échange :

    -- CORPORATOCRATIE : http://bibicabaya.com/2014/12/03/corporatocratie/
    -- LE CITOYEN SOUVERAIN : http://bibicabaya.com/2014/12/03/le-citoyen-souverain/

    Cordialement

    • « Dans cette république, les CITOYENS étaient souverains, pas les autorités… »

      Le cas de la nouvelle angleterre est un cas d’école.

      On y voit une démocratie naturelle peu à peu rognée par les règles du territoire englobant, … après avoir su braver la couronne d’angleterre.

      Votre moteur de recherche préféré vous en dira plus 🙂

      Ce qui est très intéressant c’est de voir qu’une sorte de démocratie dans l’organisation de l’église déboucha sur une démocratie délibérative en politique.

      • Dans une « démocratie » c’est LE PLUS GRAND NOMBRE qui l’emporte, ce qui est une forme de tyrannie : la majorité l’emporte sur la minorité et la minorité doit faire ce que décide la majorité…

        Dans une RÉPUBLIQUE NON DÉMOCRATIQUE à l’exemple de la République américaine née de la Constitution des pères fondateurs, c’est LE CITOYEN INDIVIDUELLEMENT qui est SOUVERAIN, pas « le peuple en tant qu’ensemble ».

        Une république n’est PAS nécessairement démocratique.

        Il n’y a pas besoin de moteur de recherche pour comprendre cela.

        • « Le grand nombre qui l’emporte », ça c’est ce qu’on connaît trop bien avec le système en place de suffrage universel… nous, ce que nous entendons par Démocratie, à savoir cet idéal politique et sociétaire, c’est consensus à tous les niveaux et dans chaque relation, dans chaque projet ; il est en tout cas hors de question qu’une majorité l’emporte sur quelque minorité que ce soit, et ne créer ainsi des injustices et des laissées pour compte.

          Quand nous parlons de « plus grand nombre », c’est de ce minima nécessaire pour faire bloc et majorité, imposer ce rapport de force nouveau et plus souhaitable, cette loi du nombre et non cet abus de pouvoir ! Mais ‘rapport de force’ il y a, c’est indéniable, comme il y a urgence à vouloir le pacifier et non plus à l’imposer au monde entier comme à si bien sûr le faire l’Histoire et tous ses conflits d’intérêts… saisissez-vous mieux la nuance à présent ?

          Sinon, en parlant « moteur », moteur à énergie libre, ça vous dit quelque chose ?…

          EFFAB

          • Le « plus grand nombre » est assez différent de « minima », peut-être que « masse critique » serait plus approprié. « Masse critique » peut être un nombre assez restreint, donc non « démocratique ». Mais tout ça c’est de la rhétorique, ce n’est pas intéressant.
            Je crois que nous sommes d’accord sur le fait que « il est en tout cas hors de question qu’une majorité l’emporte sur quelque minorité que ce soit », ce qui nous ramène plus près de la SOUVERAINETÉ DU CITOYEN.
            Dans le Nouveau Paradigme, l’idée même d’un « rapport de force » est obsolète… Les liens vers mes articles avaient pour but de montrer qu’un chemin est possible INDIVIDUELLEMENT pour sortir du système où nous sommes (bien sûr je développerai dans l’avenir). Le SIMPLE FAIT de pouvoir sortir de ce système fait de celui qui en sort UN SOUVERAIN… C’était cela l’idée, vous comprenez mieux maintenant ? Saisissez-vous mieux la nuance à présent ? Ça vous dit quelque chose ?…

          • J’en prends bien note, BIBI, à vous lire dans ce qui suivra, étant moi-même très sensible à ces questions de nouveau paradigme, cette exigence comme cette transparence et, bien sûr, cette vigilance.
            Très bonne journée !

            MAXIMILIEN

        • Oui, la démocratie ne doit pas rester sur le même schéma que l’oligarchie et se contenter d’inverser le rapport de force, elle doit permettre à tous, sans exception, d’être des citoyens à part entière, et pour cela elle doit oeuvrer pour homogénéiser les classes sociales.

          • Bonjour à toi, Citoyen (^^)… moins actif ces derniers temps et très peu d’images aussi, par conséquent, mais ce plaisir de voir davantage de pseudos et de commentaires faisant sens et partage… un changement d’année apparemment riche en événements et travaux en profondeur
            Bien des choses
            EFFAB

  65. Bonjour Etienne,

    J’ai découvert votre travail assez tardivement, mais j’ai découvert dans votre travail tellement d’outils pour accélérer et soutenir ma pensée, que je suis plus que désolée à l’idée que vous supprimiez ce blog qui s’annonçait pour moi comme une mine d’or à ciel ouvert.
    Je suis par ailleurs terrifiée de voir dans quelle époque de chasse aux sorcières nous sommes tombés : vous avez tellement raison de refuser d’essentialiser les êtres et les débats, vous avez tellement juste dans votre analyse du racisme, que vous êtes précieux selon moi à ce titre bien plus que pour votre défense de la constituante tirée au sort. Car, vivrions-nous en dictature la plus crasse, qu’on aurait encore besoin d’êtres humains sensibles à l’autre et capable d’accueillir sa différence et sa différenciation (potentielle, possible, probable, à tout moment), comme vous l’êtes, pour garder un peu de foi en quelque chose de meilleur. Qui aujourd’hui, arrivé à tel degré de connaissance et de réflexion sur un sujet, est encore capable comme vous le montrez, de préférer perdre sa réputation plutôt que de défendre son pré carré ?
    Je suis triste enfin, de ce que vous subissez, parce qu’il me semble évident, à lire vos écrits et vous avoir vu parler sur diverses vidéos, que vous êtes tout sauf l’horrible suppôt du fascisme que l’on décrit… A croire que notre époque est incapable de reconnaître ses justes.
    Je vous souhaite de retrouver du bonheur dans votre repos, que vous avez bien mérité. Je vous demanderai aussi, si vous le pouvez, de nous laisser quand même quelques jours pour puiser à mains nues dans votre mine les pépites qu’on n’aurait pas encore eu le temps de repérer…
    Merci Monsieur Chouard, et j’espère à bientôt, sur d’autres radeaux…

  66. La justesse du commentaire de CHARMANT, ÉTIENNE, et bien d’autres, sans parler du plus grand nombre que je n’ai pas lu(s), cette chasse aux sorcières mais tout qui prend sens et forme, petit à petit, irrésistiblement… cette envie furieuse de vous témoigner toute ma sympathie de vive voix, par téléphone, mais cette impossibilité ou cette incongruité de vous « assiéger » ainsi tous autant que nous sommes_des milliers et des millions de Gentils Virus souverains et quantiques_ce Verbe et cette Volonté, Infinis en soi et communes à tous.

    E.

  67. Usage positif du négatif.
    Dans ce  » merdier », cette tempête, je commence à y voir du bien. Voici comment ça se passe pour moi. Je sais bien que c’est dur pour Étienne; je l’ai encouragé à ma façon ici et dans facebook. Mais, au cours de la tempête, Étienne a montré un article de Claude Rochet. Il y parle de Franck Lepage sur l’éducation populaire. Alors, hop, j’écoute quelques vidéos ( longs) de ce gentil monsieur. Eh ben, à droite de l’écran, beaucoup de vidéos posant la question: sommes-nous en démocratie? J’en écoute quatre au moins de différents, Étienne, la Catalyse etc. De la Catalyse, j’écoute durant un bon deux heures la comparaison entre une vraie et fausse démocratie. Impression du document. J’écoute leur pièce de théâtre:  » Sommes-nous en démocratie? ». Superbement intéressant. J’imprime le texte. Présentement, ( sauf que j’ai arrêté le vidéo au point 9) j’écoute de la Catalyse, :  » Qu’est-ce qu’une démocratie? ». Qu’est-ce que j’y apprends? Que la démocratie réelle, c’est vaste, profond. La Constitution est un seul principe d’une vingtaine. La démocratie comprend le théâtre, la philosophie, la Parrhêsia, la Paideia. Wow! Étienne en a parlé; par exemple, docimasie, iségoria etc. Mais pas à ce que je sache ( je n’ai pas tout vu et lu dans ce site gigantesque).
    Je connaissais la PAIDEIA. J’en avais lu dans les livres de Willis Harman. C’est important. Un projet de société moderne qui s’inspire de cet aspect du germe de démocratie athénienne: une  » learning society ». Par ce biais, j’ai fait des liens de mon adolescence jusqu’à maintenant, que je n’aurais peut-être pas fait si je n’avais pas vu La Catalyse, via Lepage, via Rochet, via Étienne, via les critiques, via Sorel, via le Plan C.

  68. La sorcière s’est rétractée
    Elle s’est rétractée et a dénoncé l’hérétique
    http://www.cercledesvolontaires.fr/2014/12/03/sorciere-sest-retractee/

  69. Philia
    La philia,d’Aristote, basée sur l’idée que l’humain est intéressant pour l’humain plutôt qu’un loup ( quoique le loup est finalement intéressant) pour l’homme ( Hobbes), est un des 29 aspects de la démocratie, comme la démocratie en est aussi un, selon la Catalyse. Bravo!

  70. Etienne,
    Si on laisse tomber le travail de plusieurs années, fait avec des milliers de gens, juste à cause de « la pression » de quelques inconnus qui pondent un texte …. on n’est pas digne de renverser le pouvoir.
    Ce sont des fantômes, des tigres de papier, ils sont dans l’ancien monde.

    Donc continuez à proposer l’avenir, avec force.

  71. Etienne.
    Vous m’avez réveillé!
    Après avoir lu pas mal de post, d’articles, de blog… que vous nous avez conseillé, puis pousser plus loin mes lectures avec des liens qui amènent d’autres liens….
    Je partage avec mes amis qui développent, argumentent… se reveillent a leur tour entraînant avec eux quelques uns de leur contacts….
    Tout ceci m’a fait prendre conscience du travail qui reste a faire.
    Ce travail vous ne pouvez le mener seul.
    Je me souviens avoir repondu a un post sur facebook qui parlait de cette fatigue face aux attaques dont vous etes la cible.
    Ce post vous montrait comme la « clé ». Mon dieu que ce poids est bien trop lourd pour un seul homme vous ne trouvez pas?
    Une clé ça se perd resultat on se retrouve devant une porte fermée sans savoir quoi faire.
    Vous n’êtes pas la clé, ni le maître des clés… Voir en vous un maître ferez de nous des sujets pour ne pas dire esclaves. Et finalement nous ne serions que ce que vous ne souhaitez pas que l’on soit.
    Non Étienne vous n’êtes pas la clé ni un maître.
    Vous êtes celui qui nous a montré la serrure…. la clé c’est NOUS!
    Son poids sera bien plus supportable a nous tous qu’à vous seul.
    Prenez du recul mais ne lâchez pas. Soyez un des notres et non pas devant et nous derrière.
    On se reveille et la machine semble prendre un régime qui peut nous emmener loin.
    Passez outre ces attaques stériles promulguées par des personnes qui se prennent pour un chien de berger avec des moutons naifs et prônent encore un système politique dont le seul changement important serait de passer de 5 a 6 avec l’aide de professionnels de la politique qui voient peut être là l’opportunité de depasser 15% au premier tour des prochaines élections. C’est même personnes qui voient en vous non pas un allier solide mais un futur rival a ce qui me semble finalement n’être qu’une mascarade au point de parfois regretter de faire parti des signataires.
    Étienne du recul mais pas d’abandon.
    Très cordialement
    Pascal.

  72. Tu savais très bien que ça allait être la merde: tu leurs chies dans les bottes en direct 24H.

    C’est la guerre mec, reste ferme, ne lâche rien, tiens le coup, CHIES LEUR DANS LES BOTTES!

    Ne crois pas que le truc est amorcé et que tu peux t’éclipser tranquille… Non non.

    Les hommes on besoin de figures, de messagers, de martyrs, de héros…

    Tu t’est mis dans la merde mec.

    Mais ça serait trop con de lâcher maintenant: écris le livre, la constitution, fais les ateliers, CHIES LEUR DANS LES BOTTES!

    Tu as tout mon soutien, j’suis sérieux, tu peux solliciter pour…je sais pas trop, si il te faut des types determinés pour faire écran face a des glands agressifs sur des déplacements en IDF tu peux faire signe…

    Ne lâches pas!!!

  73. Etienne, comme moi-même & beaucoup de citoyens, vous cherchez à faire votre éducation politique, vous partagez vos découvertes, et en plus vous cherchez à élaborer des outils de concertation citoyenne. Laisser tomber le travail que vous avez commencé serait un signal négatif pour tous les citoyens autodidactes qui n’appartiennent pas au sérail « des intellectuels qui seraient les seuls habilités à nous dire ce que nous devons penser et faire »… Le « buzz » sur votre personne aura eu le mérite de nous rappeler que l’intégrisme de gauche existe aussi. J’appelle de mes voeux la sixième république & je l’espère dans la richesse de la diversité. Ne laissez pas votre sensibilité être plus forte que votre engagement. Amicalement.

  74. vous allez adorer!

    Roland Gori -- « La Fabrique des Imposteurs »

    • Bonne vidéo, que j’invite aussi à regarder. Le début semble assez convenu, mais on comprend le message par la suite. J’avais déjà bien sûr constaté qu’il y avait beaucoup d’imposteurs dans tous les milieux. Et que le système pousse à la normalisation des individus et à exclure de plus en plus de gens. Mais l’idée originale est de faire le lien entre les deux, que la pression vers la norme favorise la prise de pouvoir par les imposteurs. Cela sera à n’en pas douter un problème à surveiller dans les décennies à venir. A noter qu’il n’est pas sûr du tout que la démocratie permette d’éviter cette pression vers la norme, et ce serait peut-être même l’inverse. D’un autre côté, il est difficile d’imaginer que de bonnes institutions poussent au non-conformisme et à la divergence de vues. On touche là à un problème similaire au fameux problème de la vergogne : il ne faut pas trop pousser dans le sens de trop ou de trop peu de vergogne ni de normes. En fait, il faudrait essayer que les institutions soient neutres de ces points de vues.

  75. Bonjour Étienne,

    lis ce bel article de morpheus :
    La sorcière s’est rétractée
    http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/la-sorciere-s-est-retractee-160314.

    Je trouve qu’il te décrit bien.
    Avec tout mon soutien.

  76. En fait, ce que dit Gori, c’est que l’imposture ordinaire est de répondre à une demande sociale dans le sens qu’il ne vous est pas demandé d’innover, de créer, de penser ni de réfléchir, mais il vous est demandé essentiellement de vous adapter.

    L’imposteur y est comme un poisson dans l’eau… Si vous prenez par exemple l’interview d’un ex ministre des finances (Cahuzac) avouant qu’il a menti, qu’il s’est trompé, qu’il est malheureux etc… il sait absolument accomplir la prestation rhétorique qui est attendue de lui. Ce qui compte, ce n’est pas le vrai (Guy Debord), c’est un spectacle qui finalement donne du crédit à quelqu’un qui ne le mérite pas par ses actes ou par sa vertu, mais simplement par la performance qu’il accomplit… à la 19ème minute de la conférence…

  77. Il faudrait faire une pétition de soutien à Etienne :
    http://www.petitions24.net/
    Ce site propose de mettre en ligne gratuitement des pétitions.

  78. on peut vaincre un homme mais pas une idée.
    de par le passé ,tous les hommes qui ont été des leaders et présentaient un danger pour le pouvoir ont été laminés ou tués; c est plus difficile quand il s agit d un groupe de centaines voire de milliers de personnes ,où chacun serait responsable de l autre.
    le burn out , vous connaissez?
    « l homme est fait non pas pour traîner des chaînes mais pour ouvrir ses ailes »

    • Une sorte de collectif informel faisant autorité mais sans pouvoir aucun, juste ce symbole et cette volonté insaisissables… une astuce politique s’inspirant de toutes les synergies et agissant sur le mode quantique, c’est-à-dire à différents niveaux et dans des relations aussi mouvantes que potentiellement infinies… l’Esprit en conscience et la Nature sur le cœur…

      EFFAB

  79. moins inquiète 🙂

  80. Bonjour Etienne,
    je vous soutiens,
    normal que vous soyez découragé mais cela n’est pas étonnant au vu de la guerre dans laquelle vous vous êtes lancé, elle est arrivée par ce biais là, mais aurait pu arriver par un autre biais. Il fallait s’y attendre…

    Vous avez contribué à m’éclairer par vos conférences et débats, et par votre incitation à lire Bernard Manin, (et d’autres…) et le néo-démocrate que je suis devenu est comme un oiseau dont le vol vacille à cause de l’extinction brutale d’un phare qui disparaît dans la nuit.

    A nous tous de devenir des phares démocratiques, car défendre un vrai système démocratique c’est se défendre soi et tous les autres.
    C’est de l’égoîsme combiné à du pluri-centrisme, voila qui résoud un sacré paradoxe de l’être social, c’est pas mal comme chemin : concilier la défense de sa propre personne mais qui passe inévitablement par la défense des autres personnes sans distinction. On peut appeler ça un nouvel élan vers l’humanisme et vers l’universalisme

    Je voudrais vous demander quand même une chose ?
    Pourquoi voulez vous vraiment arrêter d’apparaître dans l’espace médiatique ? Pour ne plus entacher les gens ? de ce point de vue là, je crois que ça va être dur de revenir dessus, et je ne suis pas certain du tout, que vous retirer provoque l’effet inverse et répare quoi que ce soit.

    J’espère que vous trouverez rapidement les ressources intérieures inépuisables pour vous permettre de repartir à l’assaut !

    Voila, merci à vous pour votre incontestable travail contribuant à l’éveil des consciences dans le but de créer une société basée sur l’intelligence collective et collaborative !

    Gildas

    « L’échec n’est pas de tomber mais rester là où est tombé »

    • Un grand bravo à l’Agence Info Libre qui assume, eux, au contraire de cette c…. à la République, digne fille de Voltaire !
      J’avais eu des doutes il y a deux trois mois, je n’en ai désormais plus guère et ne peux m’empêcher de comparer Judith Bernard avec Audrey VERNON : assurément, il n’y a pas photo, la première ne se prend pas pour de la merde, la seconde, elle, n’ayant pas succombé aux sirènes médiatiques et égotistes, et bien trop proche d’un ROUSSEAU, j’imagine, pour prendre pour argent comptant la rhétorique enfumeuse d’un Arouet !

      EFFAB

  81. merci etienne pour cette video. bonne analyse de JB… c’est tout à fait ça, les mains sales…

  82. Etienne,

    Il faut faire un break. Il faut souffler.

    Mais il faut revenir. L’unicité de votre approche (qui est pourtant à mon sens la seule raisonnable et a à ce titre une valeur d’exemple centrale en pédagogie, en particulier dans une perspective d’éducation populaire) rend ça indispensable. Désolé, c’est éprouvant, c’est ingrat, mais la situation vous dépasse et ne vous appartient plus. Ce que vous représentez est plus grand que vous même. Il faut que vous en preniez consciencer, que vous l’interiorisez (par contre ne le dite pas à haute voix, la société n’est pas prête…) et que vous y accordiez votre chemin. Nous avons besoin de cet angle unique que vous représentez contre les quelques tyrans soit disant de gauches qui dynamiteront tout quoi qu’il arrive. Il faut les faire apparaitre toujours plus pour ce qu’ils font pour que tout ceux, nombreux, jusque là persuadés qu’il fallait faire avec eux comprenne qu’en fait non: c’est l’inverse. Même si ce sont des proches. Nul besoin de les chasser, il faut juste continuer à faire avancer le train. Monter dedans ou pas leur appartiendra.

    En tous cas, courage. Je ne peux imaginer une année 2015 sans Etienne Chouard.

  83. Étienne Chouard frappé d’anathème : un éclairage sur les méthodes de la « gauche »

    L’aversion qu’exprime une certaine gauche pour la religion en général et le catholicisme en particulier n’est pas nouvelle. Elle puise certainement sa source dans la Révolution française, qui inventa la Constitution civile du clergé, autre nom pour la soumission de l’Église à l’État (à bien différencier de « séparation de l’Église et de l’État », d’une tout autre teneur).

    J’ai été suffisamment longtemps à gauche (en fait, jusqu’à ce que je fasse de l’histoire), pour bien connaître les arguments utilisés par les anticléricaux, anticatholiques et autres laïcards, pour justifier leur aversion.

    Il en est qui, aujourd’hui, sonnent plus faux que d’autres.

    Le catholicisme, disent-ils, porte atteinte à la liberté humaine en instillant la culpabilité dans le cœur des hommes. La notion de péché paralyse, l’anathème est un abus de faux juges qui ruinent la vie d’un homme à cause de ses opinions. La notion même de blasphème, et sa poursuite pénale, est une tyrannie des consciences. Le sacrilège en soi est une atteinte à la liberté de penser. La religion, c’est l’horreur, l’ennemi de l’intelligence, du bonheur, de l’épanouissement, du progrès humain, que sais-je encore.

    Écrasons l’infâme ! disait leur maître à tous, le grand, l’immense, le monumental Voltaire. Émancipons la pensée humaine, clament les libres-penseurs.

    À gauche toute ! Tout ce qui est catholique est réactionnaire, odieux, obscurantiste, d’extrême-droite et nous rappelle, décidément, les heures sombres de notre histoire.

    Le traitement proprement abject que cette gauche vient de faire subir à Étienne Chouard devrait servir à ouvrir les yeux.

    Sans aucun égard ni pour sa sincérité ni pour sa liberté fondamentale de penser ce qu’il pense, une meute de procureurs souvent anonymes et toujours vipérins, qui sont allés jusqu’à le menacer de mort à coups de pelle, se sont acharnés à lui dire quoi penser, à le culpabiliser de ne pas s’y plier, à exiger de lui qu’il expie publiquement, à jeter l’anathème sur ses écrits, à exiger un cordon sanitaire autour de lui. Insultes, menaces, invectives, calomnies, censure, ils ne lui ont rien épargné jusqu’à ce que, épuisé et meurtri, il raccroche.

    Étienne a commis le péché impardonnable de ne pas condamner Alain Soral, autre blasphémateur voué à l’exécration publique. Il a commis le sacrilège de relayer des « antisémites ». Il refuse de s’en culpabiliser. Il mérite l’anathème, l’excommunication.

    Et tout ça sans aucune perspective de rémission, puisque, sans transcendance, qui donc le pardonnera une fois qu’on lui aura bien pourri la vie ?

    Juste une petite précision, à l’usage d’Étienne et de ses persécuteurs : chez les Catholiques, un péché peut être pardonné. Toujours.

    Et tout combat pour la vérité et la justice trouvera un jour ou l’autre, ici-bas ou dans l’au-delà, sa récompense ou sa compensation.

    De tout cœur j’espère qu’Étienne comprendra ce que je veux dire.

    Pour les autres, à la grâce de Dieu !

    Marion Sigaut

    • Le problème pour les chouaristes c’est qu’on est plutôt dans l’optique d’une séparation du grand capital et du pouvoir politique donc on est pas pour revenir sur la séparation de l’église et de l’état. Ça serait faire deux pas en arrière pour un pas en avant.

      Ne personnalisons pas avec Étienne qui est un bouffe-curé mais je pense que les chouaristes chrétiens lisent le Christ au pied de la lettre, ils rendent à César ce qui appartient à César, et à Dieu ce qui appartient à Dieu.

      Ne mélangeons pas religion et politique, même si j’ai aussi une profonde aversion pour l’athéisme d’état dont j’ai eu à souffrir par le passé. Mais je pense vraiment qu’il faut garder une fraternité chrétienne avec les banquiers, pour ne pas retenir les coups politiques que nous souhaitons leur asséner.

      La haine politique à l’égard des banquiers et autres profiteurs me parait légitime, mais pour éviter la terreur il me semble qu’il faut l’empêcher de devenir une haine totale, donc elle doit être bridée par un amour chrétien, extérieur au politique.

    • Bonjour,
      Gâcher les meilleurs talents ne peut que déclencher des catastrophes dans tout système social. Cette critique est valable que ce soit dans le catholicisme ou certaine gauche que vous critiquez. En effet, il est très difficile de se réconcilier avec ces deux réalités différentes et d’y trouver un « modus vivendi ». Mais en espérant que tout le monde est d’accord sur un point base de départ( débat argumenter): La concentration en un seul endroit le pouvoir et le capital mène toujours à la dégénérescence.Le capital devrait être soumis à une autorité équitable.Même Poutine, qui a un pouvoir énorme, a compris…
      Je remercie infiniment Etienne Chouard, AJH …et des milliers d’autres de m’avoir fait ouvrir mes yeux, pour forger mes propres opinions.
      Comme un auteur disait: » L’évolution construit et transforme plus vite que la révolution, et sans la complications tragiques de celle-ci.  » .
      Amicalement,

      • La révolution n’est succès que si elle accouche d’institutions favorables à l’évolution et à la conscientisation.
        Mais cet accouchement ne peut être que s’il est précédé d’une évolution de la conscience.
        C’est la poule et l’oeuf …
        Les ateliers constituants agissent sur la prise de conscience individuelle et collective, et sur l’accroissement de la compétence en politique vraie (non politicienne).
        Ils sont une porte d’entrée dans le pieux, ente la poule et l’oeuf.
        La diffusion du message aussi.
        Les conférences aussi.
        Y a du boulot.

  84. Courage Étienne !
    « La haine doit être vaincue par l’amour et la générosité. »
    Vous avez tout mon amour.

  85. Le trouble Monsieur Chouard.
    Figure de proue du « tirage au sort » démocratique, ce prof starisé sur le web se trouve pris dans une violente polémique. En cause notamment, ses liens avec le site rouge-brun et antisémite d’Alain Soral. Alors que ses soutiens le lâchent, « L’Obs » l’a rencontré.
    http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20141204.OBS7040/le-trouble-monsieur-chouard.html

    • Pur travail de pervers que cet article d’Elsa Vigoureux.

      Maniant avec dextérité les glissements sémantiques, la manipulation de sens, les sous entendus permanents et le commentaire insidieusement falsificateur, elle poursuit avec zèle et habileté le travail que les Maîtres attendent de leurs chiens de garde.

      Même le point du vue féministe (1) est là, qui tente de dépeindre la famille d’Étienne comme sexiste et réac. Vous découvrirez peut-être à l’occasion le caractère normatif totalitaire du féminisme : vous avez encore le droit légalement -- mais peut-être plus pour longtemps -- d’avoir choisi une répartition des tâches « traditionnelle » mais le jugement moral n’en est pas moins sans appel.
      Une question me taraude Étienne : autant je comprends votre attachement à la liberté d’expression de type « chomskyen » (à laquelle j’adhère), autant j’ai du mal à comprendre pourquoi vous persistez à donner un entretien à des média dont vous connaissez pourtant parfaitement le fonctionnement et les biais. Ce n’est plus de la liberté d’expression mais la liberté pour des malhonnêtes de travestir votre pensée, de vous faire parler pour vous discréditer. Au moins, quand vous vous exprimez à la télévision, avec toutes les limites décrites par Bourdieu et Chomsky, votre parole peut-elle être « librement » interprétée par chacun.
      S’ils font un portrait de vous sans votre participation, cela apparaît pour ce que c’est, soit un commentaire. Dans le cas de cet article, les choses sont beaucoup plus ambigües et elle vous fait littéralement parler avant de produire un contexte visant à dénaturer encore plus votre propos.
      Je suis surpris que vous puissiez encore vous faire avoir ainsi…trop gentil, vous l’êtes probablement…comme si en face d’un humain (elle vous a probablement proposé sur un ton charmant de vous donner la parole compte tenu des attaques que vous subissez), vous perdiez toute lucidité sur ce que vous savez pourtant parfaitement du système auquel il obéit.

      Peut-être croyez vous trop au libre-arbitre ?

      (1) Féminisme :
      -- Objectif affiché (légitime et souhaitable, à mon avis) : égalité hommes/femmes, défense du droit des femmes.
      -- Objectif masqué : domination des femmes sur les hommes (revanche ? Jalousie haineuse ?) et entretient de la guerre des sexes (encouragée et financée par nos Maîtres)
      Exemples :
      -27 hommes pour 1 femme en prison (environ 4 pour 1 au 19ème siècle !) et personne n’en parle ! Posez vous la question : considériez vous avant de découvrir ces chiffres que les hommes sont « naturellement » 27 fois plus violents et délinquants que les femmes ?
      -- Échec scolaire croissant des garçons (cependant que sont mis en œuvre continuellement des programmes de lutte contre de prétendues discriminations scolaires faites aux filles qui dominent pourtant déjà largement -- mais probablement insuffisamment compte tenu de leurs « mérites » réels).
      -- Exclusion et suicide croissant des pères.
      -- Écrasante majorité de SDF hommes.
      -- Taux de chômage des homme plus élevé, écart allant croissant.

    • Excellent, ZEDAV…

      … Ce commentaire de ZEDAV à bien lire, ÉTIENNE, et cet article à bien relire, au cas, sait-on jamais, que vous auriez laissé quelque petite faiblesse bien humaine du côté d’Aix, ce qui, inévitablement mature inconsciemment, et nous donne plus d’importance ou nous fait prendre parti, sans recul et trop passionné, sur des choses qui n’en valent pas la peine ou, pire, sont de véritables pièges…
      la mesure et la fermeté
      EFFAB

  86. Laissez chacun se faire sa propre opinion… Mr Chouard ne lâchez pas l’affaire comme on dit chez les jeunes, j’ai appris beaucoup en vous lisant et cela donne des idées et matière à réfléchir sur la gouvernance de notre pays et les lobbys qui y sont rattachés. Il faudrait au contraire plus d’espaces d’échanges sur internet, comme votre blog, pour faire ressortir des idées, pour avoir de vrais débats constructifs comme le vote électronique qui fait si peur à nos élus…
    Les marques ont compris depuis peu qu’il fallait écouter leurs clients pour faire de meilleurs produits répondant aux besoins… A quand la même démarche pour nos hommes politiques…
    Ne fermez pas votre blog !!!

  87. http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20141204.OBS7040/le-trouble-monsieur-chouard.html

    Article d’une grande méchanceté publié sur le Nouvel Obs… et dire que Étienne les a probablement reçus gentiment chez lui pour le besoin de l’article ! A vomir.

    Le passage sur Étienne et sa femme semble là uniquement pour sous entendre qu’Étienne serait une sorte de dégénéré… odieux.

    Il ne faut pas laisser ces gens là gagner et les laisser s’en tirer à peu de frais…

    • Lire de telles insanités n’est que pure perte de temps… pourquoi prendre ce temps, cette peine quand les médias officiels, eux, ne relaient en rien équitablement tous les avis et toutes les approches disparates de la société ?…
      Le Verbe et la Volonté suffisent pour faire acte et politique_à bien intérioriser ceci sinon jamais rien ne changera, ni demain et encore moins aujourd’hui.

      EFFAB

  88. DÉFI:
    Alors là, à la suite de relire sur: Graeber, Dupuis-Déri et Pirates de tous les pays, où Étienne s’émerveillait de l’idée de la démocratie par consensus, eh bien, un nouveau défi: comment les nouveaux pays tels La Catalogne, le Québec et l’Écosse pourront-ils en devenir effectivement un, par consensus.
    Ou bien, est-ce qu’on fait l’inverse? Ces trois régions oublient leurs velléités de devenir un pays à la condition que tous les autres pays du monde abandonnent leur souveraineté en faveur d’une fédération mondiale de territoires autogérés basés sur les frontières écologiques, les  » biorégions »????:-)

  89. Fréderic Lordon (très court) sur la souveraineté :

    • Souveraineté = Délibération = Démocratie… FRÉDÉRIC se mouillerait-il davantage ou ce minimum requis pour apparaître à l’avancée des débats et garder sa place au sein de cette intelligentsia économico-politique, les deux étant très liés, pour quelqu’un qui pourtant laisse aux seuls spécialistes les questions constitutionnelles ^^ sacré FREDDY, petit filou, pour te renvoyer le compliment que tu faisais à ÉTIENNE…
      Je te tiens à l’œil car, vois-tu, toi tu apparais très souvent sur le devant de la scène médiatique, ces faveurs, ces conflits d’intérêt, que sais-je exactement, nous qui pouvons imaginer tant de of choses aujourd’hui, entre médias interposés et vérités falsifiées.

      EFFAB -- Garde rapprochée

    • Le premier lien n’est pas une information mais une confirmation, car le résultat de la pétition était prévu par les traités 😉

      Les pétitions adressées à la commission relèvent de l’article 11, qu’il faut lire si on aime les situations qui conduisent entre rire et pleurer.
      Ces pétitions ne sont recevables que si elles tendent à améliorer le fonctionnement des traités.
      Donc une proposition qui s’expriment sur la signature des traités est irrecevable.

      L’article 11, c’est du foutage de gueule.

      Plus largement :
      Je le répète même si ça peut choquer :

      Signer une pétition, c’est se mettre en position de demandeur, que dis-je, c’est se mettre à genoux devant les détenteurs du pouvoir, c’est les implorer, et ce faisant, c’est reconnaître et accepter notre position de vassal, c’est légitimer ces gens, c’est accepter le principe de l’abdication du peuple fallacieusement institué verbeusement comme souverain dans les textes officiels et la loi des lois.

        • Dans une moindre mesure, à moins que ce soit simplement plus rusé, il en est de même du référendum à la française :

          En France, le référendum est un référendum d’initiative présidentielle.
          En clair, le peuple ne s’interroge pas lui même, n’a pas l’initiative de la question, ni celle du calendrier : on l’interroge et son pouvoir politique est peau de chagrin : répondre.
          Il ne peut que répondre à une question que l’oligarchie lui soumet.
          Il lui est impossible d’amender, et sa réponse est en tout ou rien.
          En outre elle a un caractère définitif qui fait de la prétendue décision une automutilation :
          Elle enferme le peuple ET sa descendance !!!, car sauf à être au pouvoir …, quiconque s’oppose à la réponse du peuple en proposant une option différente d’un millimètre se voit taxer d’irrespect de la volonté générale.
          Ainsi le référendum français n’est il pas un outil démocratique mais au contraire un outil à la disposition de l’oligarchie pour faire valider la volonté de l’oligarchie. Avec l’aide des médias qui biaisent le débat à loisir dans une convergence quasi générale qui est celle des propriétaires ou actionnaires de la parole dite publique.
          Et quand ce processus pervers aboutit, il reste pour annuler la surprenante et dérangeante volonté du peuple, il reste comme en 2007 la voie parlementaire, qui est légale et qui contrairement à ce que nous aimons dire ne constitue donc pas un coup d’état : le coup d’état remonte à environ 200 ans.

          ;;;;;;;;;;;

          Nous sommes enfermés dans un nasse juridique qui rend impossible la simple intelligence générale, qui inhibe la conscience et l’engagement du citoyen, qui dope son désintérêt pour les affaires de la cité (qui ne peut n’observe), partant son incompétence.
          Véritable forteresse qui institue l’impuissance des gens et les condamne à l’atrophie du sens politique, selon le même mécanisme que celui qui fait s’étioler un muscle trop longtemps au repos.

          Et nous sommes idiots de consacrer tant d’énergie des jours durant à des débats sur les médisances dont nous sommes victimes, bien qu’elles soient à dégueuler, j’en conviens :
          Nous avons tant à faire.

  90. Bonjour,
    Je commençais à fouiller, hier soir, à propos de cette situation absurde. Est-ce-que le problème se passe uniquement en France? La réponse est immédiat, je tombe sur un remarquable musicien d’origine Israélien.
    httpv://www.gilad.co.uk/gallery/
    Avant que les « TROLL » se manifestent d’une manière mécanique newtonienne (lol @ 222), je vous partage un lien qui est malheureusement en anglais:
    Jonathon Blakeley: A guide to Hasbara trolls
    httpv://www.gilad.co.uk/writings/jonathon-blakeley-a-guide-to-hasbara-trolls.html
    Jonathon Blakeley: A guide to Hasbara trolls

    November 22, 2011 / Gilad Atzmon

    Introduction by Gilad Atzmon: We are all aware of the Hasbara trolls, the Wikipedia Jews and the Israeli Neocon smear outlets. In the following important piece internet expert Jonathon Blakeley explores the vile and destructive impact of Sayanim and Hasbara agents on the social networks. What we really see is a surge of Zio-centric anti- social behaviour in our midst.
    They are united against humanity, humanism, pluralism, freedom of expression and tolerance basically all those things that are precious to the rest of us.

    http://www.zimoz.co.uk/

    by Jonathon Blakeley

    truth is the truthHasbara is an Hebrew word defined as explanation. The purpose of Hasbara is to explain and educate western people about the Israeli mission. Hasbara can take many forms, adverts, websites, comments on blogs, letter writing, protests and so on. For a fuller idea of the depth of Habsara check this tool-kit from the We Believe in Israel Website. (made by BICOM). The difference between propaganda and hasbara? I would say Hasbara is more of a soft sell at first, it seeks to inform, influence and educate the ignorant to the Israeli cause. The narrative of Hasbara has a victimized quality underpinning it, a very passive-aggressive approach, Israel is always defending not attacking. They play the mis-understood victim and invite their critics to attack them. The sub-current being that Israel’s message is not understood. Israel views that the reason for this is either lack of education or stupidity. So the Hasbara agents explain until they realise that they are getting nowhere and then respond with disdain and disgust.
    Social Strategies
    Julian AsangeKey individuals are identified, some support Israel others oppose. These are the influencers, on Twitter they are people with over 1 000 followers and over 1 000 tweets. By seeking to influence and control these key individuals, Hasbara agents can influence many many more. Hasbara trolls on twitter try to act as shepherds for the tweeps, making them go this way or that. A troll traditionally on the Internet is someone indulges in off-topic abuse.

    a troll is someone who posts inflammatory
    extraneous, or off-topic messages in an online community, such as an online discussion forum, chat room, or blog, with the primary intent of provoking readers into an emotional response
    or of otherwise disrupting normal on-topic discussion.

    I believe that calling someone -- anti-semite or neo-nazi or racist is inflammatory, unless that is their actual beliefs.
    Hasbara Tactics
    By controlling information one can control people and the social networks. Hasbara volunteers help to police social networks for Israel. The big media are dealt with through BICOM and AIPAC, whilst the social media are policed unofficially by the Hasbara troll brigade. Priority is to stop influencers being compromised by anti-Israel sentiment.
    Hasbara Troll brigade
    Hasbara Trolls are generally quite polite at first. They pop up when someone is critical of Israel and it’s policies or interests. They target, write, engage, educate and insult. From my research it seems that there is some kind of hierarchy of trolls, they have leaders who tell them targets and guide them with their spin. Most work voluntarily but some are paid for by wealthy sponsors. They track topical keywords and persons using public websites such as topsy.com. Problems arise if one rejects the explanations being offered by the trolls, then their troll nature becomes apparent very quickly as they resort to smears and abuse.
    Hasbara Troll attributes

    Supreme point of view
    1-The Hasbara troll knows best
    2-Condescending & Patronising
    3-Socialist (Smart and ‘caring’)
    4-Do not have to be Jewish but Pro-Israel
    5-Internet experts
    6-Narcissistic
    7-Provocative
    8-Dis-ruptive
    9-Like to ask the questions, not answer questions

    10-Control freaks
    11-Inflamed by anyone being critical of Israel
    12-‘Moral’ Guardians
    13-Classic insults: Anti-semite, Neo- Nazi, White Supremacist, Holocaust denier
    14-Adept with social networks well trained on IT

    Hasbara trolls use internet alerts to warn them when hot keywords are mentioned. Keywords such as Israel, Jewish, Judaism etc. When those words are mentioned they are alerted and they go to investigate who is talking about what. I have seen this happen many times with Gilad Atzmon, someone will post something from Gilad, shortly afterwards they are bombarded by hasbara trolls. Initially they explain where they had gone wrong and try to ‘educate’ people with their ideology. Usually they say something like

    Do you know Gilad Atzmon is a notorious… anti-semite? neo-nazi, holocaust denier. etc.. etc.

    The way to spot the troll is the inflammatory language. If Gilad was a anti-semite it should be self evident but he says quite clearly in his book « the Wandering Who » .

    « In this book i will try to untangle the knot. I will present a harsh criticsm of Jewish politics and identity. Yet it is crucial to mention at this early stage that there will be not a single reference to Jews as ethnicity or race. In my writing, I differentiate between Jews (the people), Judaism (the religion) and Jewish-ness (the ideology). This book does not deal with Jews as a people or ethnicity. If anything, my studies of this issue suggest that Jews do not form any kind of racial continuum. In short, those who are searching for blood or race-related interpretation on Zionism will have to look for it in someone else’s work. » Gilad Atzmon P15 Chapter 1 -The Wandering Who.

    Types of Jewishness

    Jews (the people) -- born a jew, being jewish.
    Judaism (the religion) -- Jewish beliefs.
    Jewish-ness (the ideology) -- Jewish ideas

    Despite Gilad Atzmon making a clear and unequivocal point above, it has not stopped many zombie zionist hasbara trolls from accusing him time and time again and many others of anti-semitism or being a neo-nazi. What is wrong with these pathetic and misguided people? Can’t they read, or have their brains just curdled in their own cranium. The truth is they choose not to read or listen or debate.

    I would actually say, those people who advocate every interventionalist war in the name of freedom of speech, democracy and pluralism, are operating in the west as gatekeepers, censors and resent any form of intellectual debate -- Gilad Atzmon

    These people are the new Book burners, those that oppose freedom in all its forms. These Hasbara trolls oppose free speech and try to suppress open and free debate and instead replace it with their own hasbara wash & spin. It is astonishing the amount of times I have seen trolls warning people not to read this book or that book. Why do we have all these twitter trolls trying to influence what people choose to read?

    Are they the people of the anti book?- Gilad Atzmon

    We must unite to name and shame these despicable individuals as they try to suppress free and open debate. These people pose a great threat to our political systems and must be identified to stop them spreading their vile mis-information far and wide.

    Zionists

    Trolls

    Here are some of the most active hasbara trolls.

    Luther Blissetts

    Jeffrey Goldberg

    Adam Holland
    Nick Lowles

    BobfromBrockley

    Troll techniques

    Turn up randomly asking question about Israel, trying to engage/educate.
    Guilt by association, they point to some source your are linked to as being anti-semitic or neo-nazi.
    Opportunity to redeem -- the offer chance to recant from your naive ways.
    Smears and insults -- if the top 3 fail then it’s just character assassination.
    Name bombing -- using seo in blackhat ways to denounce and smear people. ie website with 37 mentions of someones name will prob get a Page one on Google.
    Hasbara trolls generally follow the rules of social networks, because they want to continue to influence people and subvert open and free debate.

    After repeated attempts to indoctrinate you , I mean educate you, the Hasbara trolls then resort to name bombing. Mentioning a persons name as many times as possible on social network sites to create negative report with strong SEO. Basically using the internet to smear people to the maximum. Hasbara Trolls are well organised and have links they point to to prove their flaky points. Although the links these trolls cite are often from their own hasbara chums and the blogs they reference do not have original source material just second hand re-cobbled quotes.
    Gilad Atzmon is not an anti-semite or a Holocaust denier
    Tom Watsonbut there are many who would like us to think so. The question is why? To dis-credit him and his ideas. But it is not just Gilad Atzmon who is the target of the Hasbara trolls the list is long and growing. To the right are a series of tweets from #Joe86pw, I have observed him part-time trolling on many occasions. Here he spots that Tom Watson famous Labour MP is thinking of buying a new book by Mearsheimer. -- « Why leaders Lie » . Joe spots this tweet and shortly after is tweeting a helpful warning to Tom Watson MP (Hackgate MP) about that dangerous book. In these following tweets we see the « Emma Rosenthal » guiding a troll. @johne326 got upset when I placed him on my troll list. I asked him why he was trolling Gilad Atzmon and he responded to me that it was clear to him that Gilad Atzmon is an anti-semite. All I want to say is this John,  » look up the definition of trolling ». I have never been into politics but sure enough the lovely open-minded « Emma Rosenthal » wastes no time at all in denouncing me as a « White supremacist ».

    emma_rosenthal 2:09pm via Web .@jonathonblakele @johne326 by trolling they mean disagreeing, adding to the discourse? oooh wow sensitive white supremacists aren’t they? emma_rosenthal 2:11pm via Web .@johne326 you don’t get it. it’s ruder to actually oppose racism than to advocate it. don’t be so sensitive!

    emma_rosenthalJust mentioning Gilad Atzmon on twitter is sufficient to attract the Hasbara vermin within a very short time. They all know each other as well and they enjoy bullying dissenters with their chums. Really it is just like being back at school being bullied by the school gang. Usually the lead bully goes into to attack whilst others stand by making encouraging noises. We are ‘told’ that we live in a free society, but we don’t! Free speech and debate are being squashed by the likes of BICOM, AIPAC and a small army of annoying Hasbara trolls. We must work together to stop them. From Truth comes Peace. #FromTruthcomesPeace

    Gilad Atzmon « La France est devenue un pays dictatorial » (27/05/2014)

    Bref, ceux qui contrôlent l’information peuvent contrôler les masses. (Hasbara/troll/guerre de l’information de la Pentagone)
    Amicalement,

    • ^^ pour cette ‘mécanique newtonienne’, bien incapable pour ma part de traduire tout cet anglais dans le détail.
      CHOUARDament !

      • Bonjour,
        Nous vivons dans un monde qui fonce tout droit vers sa perte, en espérant que l’humanité, l’humanisme, le pluralisme, la liberté d’expression et la tolérance restent en nous pour affronter les problèmes inéluctables avenir.
        Les cellules de la société devraient être vigilants pour ne pas se faire manipuler et répliquer bêtement les fausses informations . Moi même je reste toujours ouvert.
        Il n’est pas normal qu’un homme comme Etienne Chouard, ami de la vérité et la démocratie authentique , se fait insulter ou instrumentaliser publiquement. Paradoxalement, ce phénomène en dit long sur l’état de notre société. L’hystéricisation sociétale ne présage pas quelque chose de bon pour notre futur.(1% y compris…).
        Amicalement,

  91. Héraclite l'obscur

    Il me semble évident, cher Etienne, que vous devriez vous retirer de la vie publique. Mais pas indéfiniment et surtout pas en réaction aux calomnies dont vous êtes la cible, ce serait un énorme gâchis et une victoire de vos détracteurs. Reposez-vous, ressourcez-vous, oui mais pour réfléchir et revenez-nous regaillardi! Les chiens de garde de la pensée unique se chercheront d’autres os à ronger.
    Je crois aussi que vous ne devriez pas supprimer vos traces sur le web, ni ce blog, que je qualifierais de vital pour la démocratie, ni aucun autre.
    Cordialement.

    • D’autant plus que tout ce que nous avons écrit ici, les uns et les autres, relève en quelque sorte d’une propriété intellectuelle commune, et que je n’apprécierai pas trop, pour ma part, de constater que tout ce que j’ai bien pu écrire soit à jamais effacer, sans mon consentement : un blog est à la fois chose privée et chose public, comme nous sommes doublement là en Démocratie (vraie).

      Votre dévoué

  92. Je ne suis pas sûr qu’il s’agisse du meilleur endroit pour le faire mais voilà, je viens de lire l’article dégueulasse de Vigoureux dans l’obs et je souhaitais manifester mon soutien à Etienne Chouard.
    Sachez que beaucoup de gens très différents vous apprécient et conchient la police de la pensée du système.
    Bonne continuation !

  93. Bonjour,
    Il me semble que le mieux à faire c’est d’ignorer les attaques, les calomnies. C’est l’arme la plus puissante qu’on ait à disposition et la moins coûteuse en énergie ! Ignorer et ne pas rentrer dans le jeu piégé que nous tend le système. C’est terrible pour ceux qui cherchent à nous déstabiliser d’être ignorés comme ça !! Continuons notre chemin avec Etienne, un virus parmi tous les virus !!! 😀

  94. Ronald,
    Je suppose que vous voulez parler des antifas?
    Tout ce qui sort de la pensée unique est traqué par eux, comme étant d’extrême droite, à combattre par tous les moyens, y compris la violence physique.

    Les antifas se disent « anarchistes d’extrême gauche » et sont soutenus par la Gauche, qui n’a rien « d’anarchiste » ni « d’extrême-gauche », pourtant.

    Ils se sont attaqués à l’ UPR, qui a porté plainte, et Asselineau a fait une enquête sur l’une des deux organisations, INDYMEDIA, ses relations pro américaines et ses financements.

    La liste de ses financiers se passe de long discours:
    Fondation Ford, Institut Soros, Institut Glaser.
    Institut Tides qui reçoit des fonds de la Fondation Rockefeller, qui elle même reçoit des fonds de divers Départements d’Etat du Gouvernement américain.

    http://www.upr.fr/actualite/upr-parti-politique/qui-veut-nuire-a-lupr-dr-jekyll-mrs-hyde-lantifasciste-boutoleau-et-la-tres-americanophile-professor-guyet

    Dieudonné est lui, en lien avec les Chiites iraniens, ennemis jurés d’Israël, à travers une organisation chiite du nord de la France , » le Centre Zhara » .
    On comprend qu’il soit dans le collimateur de Valls. Ainsi que tous ceux qui l’entourent.

    http://leblogdeodomar.eklablog.com/les-amis-tres-particuliers-du-centre-zahra-a104064790

    Ce qu’on appelle « la dissidence » entretien soigneusement ces guerres de religion , dans le cadre du « choc des civilisations du Pentagone ».

    Chaque camp fait des provocations pour justifier qu’il y a bien incompatibilité entre l’ Islam et le monde occidental.

    C’est du cinéma, ou si on préfère, des conflits provoqués « sous fausse bannière », comme on voudra… Cette théorie à la noix du choc des civilisations, partage le monde en blocs antagonistes, le pétrole et le gaz se trouvent largement en territoire d’ Islam.
    C’est sur cette théorie des blocs que s’est construite après le 11 septembre, la lutte contre le terrorisme, sans passer par la case ONU.

    Bref, toutes ces raisons géopolitiques expliquent qu’il faut se tenir absolument éloignés de tous ces protagonistes, de toutes les questions qui mettent en jeu les religions, car elles sont instrumentalisées à des fin de guerres illégales. C’est un panier d’oursins dans lequel il faut soigneusement éviter de mettre les doigts.

     » Pourquoi il faut être contre la théorie du choc des civilisations » par Asselineau https://www.youtube.com/watch?v=igNngn4Q4h8

    • Merci FifiBrind_acier !
      Il faut ajouter que Alain Soral sur une récente vidéo a dit qu’il voulait rétablir le catholicisme d’état, il a d’ailleurs fait référence à un « front de la foi » catho-musulman contre le diable judéo-protestant-anglo-maconnique… J’avoue j’ai failli vomir… il devrait prendre des lecons d’humilité avec Tariq, qui, bien que financé par le Qatar, fait bien la distinction entre citoyenneté et communauté de foi, et s’adresse à tous le monde par « freres et soeurs en humanité »… car c’est bien la seule posture tenable pour préserver l’intimité spirituelle de chacun et appeler à la paix universelle… tout en dénoncant les stratégies géopolitiques des US et de l’europe au moyen orient.

  95. coucou:

    François Asselineau -- Union Populaire Républicaine
    30 Min · Bearbeitet ·

    UNE PÉRIODE DE 142 ANS DE L’HISTOIRE MONDIALE VIENT DE S’ACHEVER : LES ÉTATS-UNIS NE SONT PLUS LA PREMIÈRE PUISSANCE ÉCONOMIQUE MONDIALE. LA CHINE VIENT DE LES DÉTRÔNER.
    —————————————————
    Selon les tout derniers chiffres du Fonds monétaire international (FMI) qui viennent d’être publiés ce 8 décembre 2014, la Chine vient de détrôner les États-Unis comme première puissance économique mondiale.

    Le PIB de la Chine va en effet atteindre 17.600 milliards de dollars en 2014 contre 17.400 milliards pour les États-Unis. Ces données sont calculées selon la méthode dite de la « parité de pouvoir d’achat », qui est la seule économiquement significative puisqu’elle neutralise les phénomènes de distorsion de taux de change.

    Un économiste précis remarquera en outre que le contenu du PIB (donnée statistique qui additionne « des choux et des carottes ») n’est pas du tout identique entre la Chine et les États-Unis. Le PIB chinois comporte une grosse proportion de production industrielle, donc de biens réels et tangibles, alors que le PIB des États-Unis comporte une part écrasante de services immatériels ou de services de consommation et de distribution.

    Tout un chacun peut comprendre que la position chinoise est donc d’ores et déjà beaucoup plus puissante et solide que la position américaine. Parce que produire des biens tangibles est une source active, solide et pérenne de production de richesses, alors que ne faire que les financer, les vendre ou les consommer est une source passive, fragile et éminemment provisoire de production de richesses.

    ————--

    Ce qui se déroule ainsi sous nos yeux représente un changement d’une importance historique majeure puisque c’est rien moins qu’une parenthèse de 142 ans qui vient de se clore : les États-Unis étaient devenus la première puissance économique du monde en 1872 après avoir dépassé la Grande-Bretagne, alors puissance hégémonique issue de la deuxième révolution industrielle. L’histoire retiendra que cette suprématie états-unienne s’est à son tour achevée le 8 décembre 2014.

    Cette information confirme la conférence que j’ai présentée au public depuis plus d’un an et intitulée « L’hyperpuissance américaine est-elle sur le déclin ? » (cf. https://www.upr.fr/…/conference-francois-asselineau-nantes-…). Cette conférence n’est pas disponible sur Internet, mais sera bientôt enregistrée de façon professionnelle.

    Cette information confirme plus encore les qualités exceptionnelles de stratège et de visionnaire de Charles de Gaulle. Rappelons qu’étant président de la République, il avait décidé de reconnaître diplomatiquement la République populaire de Chine en janvier 1964, en faisant un bras d’honneur aux États-Unis qui interdisaient à l’époque à tous les pays occidentaux de reconnaître la Chine de Mao.

    Dès le 22 janvier 1964, il avait expliqué à Alain Peyrefitte l’une des raisons essentielles de cette reconnaissance diplomatique, qui avait plongé Washington dans un état de fureur formidable, fureur aussitôt relayée en Europe et en France par les apôtres habituels de la soumission à l’étranger.

    Relatons cet échange extraordinaire, extrait de l’ouvrage « C’était de Gaulle, publié par Alain Peyrefitte en 1997, Fayrad, tome 2, page 493 :

    « Charles de Gaulle : -- Le rétablissement des relations avec la Chine, ça veut dire que nous allons tourner la page coloniale, celle de nos Concessions en Chine, celle de l’Indochine française. Ça veut dire que la France revient en tant qu’amie, respectueuse de l’indépendance des nations. »

    « Alain Peyrefitte : -- Nos moyens sont limités et ceux de la Chine sont faibles ? »

    « Charles de Gaulle : -- Détrompez-vous. Les moyens de la Chine sont virtuellement immenses. Il n’est pas exclu qu’elle redevienne au siècle prochain ce qu’elle fut pendant tant de siècles, la plus grande puissance de l’univers. Et les moyens de la France sont eux aussi immenses, parce qu’ils sont moraux. Parce que nous serons les premiers à le faire, nous serons comme un homme qui fait basculer un énorme rocher avec un simple levier parce qu’il a su le placer au point d’équilibre. »

    ——

    Conclusion

    Si la France avait été dirigée, en 1964, par un Nicolas Sarkozy ou un François Hollande, il ne fait pas l’ombre d’un doute que notre pays n’aurait jamais reconnu la Chine de Mao.

    Ces politiciens de bas étage, obséquieux et serviles avec les forts, méprisants et tyranniques avec les faibles, se seraient couchés au moindre froncement de sourcil de Lyndon Johnson, comme ils s’empressent aujourd’hui de jouer les larbins d’un George W. Bush ou d’un Barack Obama.

    Seulement voilà. Étant incapables de la moindre hauteur de vue et d’un raisonnement à l’échelle des siècles, ces individus immoraux qui occupent le siège de Charles de Gaulle, ne comprennent pas que le maître qu’ils servent est en plein déclin. Tout comme les collabos français de 1941 pensaient que « l’Europe nouvelle » imposée par Hitler et Mussolini allait durer mille ans, nos euro-atlantistes pensent que la docilité la plus complète à Washington est, pour toujours, le gage d’une carrière fulgurante et d’un facile enrichissement personnel.

    Cela a été vrai au cours du dernier tiers de siècle. Mais cela va l’être de moins en moins. Car l’inexorable déclin de la puissance états-unienne et la non moins inexorable ascension de la Chine, de la Russie et de l’Inde, sont en train de rebattre complètement le jeu des rapports de force au niveau planétaire.

    Comme toujours dans notre histoire, ce sont ceux qui ont compris -- comme le disait de Gaulle -- « que les moyens de la France sont eux aussi immenses, parce qu’ils sont moraux », ce sont ceux qui se seront battus pour la liberté et l’indépendance de la France, qui finiront par triompher.<

    Cette information doit être source d'espoir et de courage pour tous. Ce n'est surtout pas le moment de laisser tomber la France ! C'est au contraire le moment de nous rassembler pour la libérer de l'empire en déclin.

    François Asselineau
    8 décembre 2014

    l'affaire avance…

  96. Tu as raison.

    « Si les hommes avoient toujours eu tous une égale éducation, s’ils n’avoient point été asservis aux sots préjugés qui les ont si longtemps empêché de connoître ce qu’ils étoient et ce qu’ils valoient, jamais le grand nombre ne se seroit soumis à ce que le petit osât lui imposer des chaînes flétrissantes, dont le tems a un peu diminué le poids, mais desquelles il n’a point entièrement effacé les traces. »
    Babeuf

    La connaissance est un nécessaire à la démocratie
    Mais la démocratie est un nécessaire à la connaissance
    Cercle vicieux ou double porte d’entrée, question d’e dynamisme.

    N’oublions pas Aristote 😉
    Et Platon.

    Machiavel Toccqueville Rousseau

    Bon, je vais braver la poussière de mes rares rayons
    ça donne :

    Antoine chollet
    Robespierre, discours
    Rosanvallon
    Janet Biehl
    Manin
    Daniel Guérin
    Sintomer
    Marie-Hélène Bacqué
    Bookchin
    Kropotkine
    Castoriadis
    Jean Ziegler
    Emmanuel Todd
    Cazaux
    Stieglittz
    Yunus
    Yoland Bresson
    Comité invisible
    Jean Ziegler
    Steiner
    Gérard Winter
    Aminata Traoré
    Castoriadis
    John Dewey
    Holbeck
    DeRudder
    Lietaer
    Mogens H Hansen
    Margritt Kennedy
    Sophie Wahnich
    bernays

    Mais les livres viennent au fil du temps, ce sont eux qui nous appellent, pas le contraire

    • oups, cette réponse devait s’inscrire ailleurs, désolée

    • ET RABELAIS!!!!!

    • J’ai regardé ce week-end un documentaire sur youtube au sujet de la grotte de Naica, une immense géode en formation au Mexique, digne d’un Jules Verne: le géologue qui en étudiait la formation cristalline disait à un moment, que c’est justement l’imperfection des cristaux qui est intéressant, l’impureté du grain de pollen emprisonné… d’un arbre qui vivait il y a 400 M d’années… bref, je voulais reprendre l’image de la précipitation electro-chimique qui est a l’origine du cristal… comme autant de nouveaux livres à lire et à assimiler! Merci Ana! Ps: c’est Aristote je crois qui disait (j’extrapole un peu) que la différence entre un sage et un philosophe réside dans ce que le premier s’exclut, vit une vie d’hermite, pour atteindre LA Co-n-naissance (qui ne s’explique pas mais qui s’approuve), tandis que le second, le philosophe, doit au contraire vivre au coeur de la cité, pour s’affronter à l’ensemble des connaissances… (Intéressant de voir que même Husserl, à la fin de sa vie, lisait la monadologie de Leibniz!)

  97. Vous criez à la calomnie alors que les attaques contre Etienne sont fondées. Personne ne cherche à brouiller son message politique, il l’a brouillé lui-même en l’associant avec les idées et la propagande de l’extrême droite.

    • C’est vous qui « associez » X à Y, pas moi. C’est vous qui voyez des « compromissions » ou des « identités » ou des « alliances » où il n’y en a pas.
      C’est vous qui vous montez le bourrichon sur des détails de peu d’importance par rapport à l’ensemble de mon travail.

      Moi, je parle à des êtres humains que je respecte comme tels.

      Vous, vous êtes en guerre de partis. Vous vous battez contre des étiquettes politiques, et vous ne pensez qu’à tuer (au figuré, j’espère) vos adversaires, vous n’imaginez rien d’autre que « tout gagner pour votre camp et faire tout perdre à ceux du camp d’en face que vous considérez définitivement comme vos ennemis mortels » au lieu d’y voir des frères humains (en train de se tromper peut-être mais humains quand même ; et puis c’est peut-être aussi un peu vous qui vous trompez).

      Vous nous condamnez à la discorde au lieu de chercher la concorde.
      Les partis nous empêchent de fraterniser, sur la plupart des grands sujets de société.
      Les partis exacerbent nos conflits et nous empêchent de les régler en les confondant, au lieu de nous aider à les traiter en les dissociant.

      Mais, comme je ne suis pas raciste, moi, je pense que ce n’est PAS VOTRE NATURE de penser comme vous pensez en ce moment, c’est juste une erreur que vous commettez à mon sujet, j’espère donc que vous changerez un jour d’opinion et j’accepte de vous parler sans avoir peur de me compromettre en frottant mes idées aux vôtres, même si je les trouve hyper dangereuses pour la paix civile.

      D’ailleurs, vous avez vu : vous êtes en train progressivement de faire de moi quelqu’un « d’extrême droite », ce qui est proprement extravagant, mais ce qui montre surtout, plus généralement, que votre méthode de définition de l’expression « extrême droite » est complètement nulle : vous y collez (arbitrairement) des humanistes et des démocrates évidents, jusqu’au point où cette expression ne veut littéralement plus rien dire. Mais c’est à cause de vous, colleurs d’étiquettes infamantes, et pas à cause des gens qui s’y retrouvent enfermés par vous contre leur gré.

      Cette police de la pensée que vous imposez au débat public, cette injonction de pureté partisane sous peine des plus infamantes accusations, toutes ces intimidations, relèvent plus de l’intégrisme religieux que de la politique digne de ce nom.

      • Monsieur Chouard,
        Vous avez beaucoup de belles qualités. Une d’entre elles est d’être fort intellectuellement et de savoir discerner ce qui est bon et ce qui est moins bon chez un auteur. Je connais aussi un philosophe qui sait aussi discerner; il prend et rejette des idées d’autres philosophes comme Husserl, Berkeley, Hegel, Kierkegaard, Fichte, par exemples.

  98. Bienvenue à  » L’english world ».
    En effet, c’est la première fois, que je vois un anglais parler de Constitution. L’économiste James Robertson que je connais et de qui je reçois un bulletin de nouvelle moderne, en parle. Voici le lien:
    http://www.jamesrobertson.com/newsletter.htm

    Et voici mon courriel à lui, ce matin:
    Dear James Robertson,
    I was surprised and pleased to read something from the English world, on Constitution. There is a movement in France since ten years about the Citizen-based writing of a Constitution that would be what the Souveraineté du peuple think and want and express. The proposition is that few people at the time train themselves to co-write articles of their Constitution, simply and easily readable and that an Assemblée Constituante tirée au sort reflects and decide the Constitution which would then be accepted or rejected or transformed by the souveraineté du peuple. It is the first time I write in english about it… You can read and listen to vidéos about that in the Internet website: Le Plan C You can add Chouard to make sure this is the correct website) There is some translations within this website.
    Have a good day!
    claude saint-jarre

  99. Ps J’ai fait un nouveau commentaire qui se place antérieurement, sur le fait qu’un économiste anglais parle de Constitution. À voir!

  100. Salut Étienne. Ça fait un bout de temps que j’avais décroché. Trop de tension entre la folle excitation de ce que tu nous faisais voir de nouveaux possibles et les petits débats, l’inertie ambiante, l’incompréhension. Manque de patience. Frustration. Je suis allé me calmer au loin en discutant constitution avec tous ceux que je croisais au hasard de la vie et en me disant que si « ça » devait arriver, « ça » arrivera.

    Et puis, au hasard de Mediapart, je crois comprendre que ça chauffe pour le père Chouard. Qu’est-ce que c’est que cette histoire ? Je reviens donc jeter un oeil sur le blog. Nom d’une pipe ! Déjà que la tension -- ce feu dans le bide -- était forte quand je me suis mis en retrait, mais là ! Au bout de deux lignes, j’étais debout derrière mon clavier, bouillonnant de rage et brûlant de curiosité, sautant de post en post, de commentaires en commentaires : envie de tout lire et de tout détruire. Tous ces avis dans tous les sens, toute cette haine contenue, cette stupidité, cette intelligence, ce cynisme, cette parfaite gentillesse, cette pure méchanceté… Puissant breuvage que tu t’administres au quotidien mon petit père !

    Tu parles de prendre du recul. J’ai déjà entendu ça. Et on imagine bien comment ça doit être difficile entre un « t’as raison, Étienne, pose-toi, calme-toi, montre que le mouvement n’a pas BESOIN de toi… » et un « Putain Étienne ! Pas maintenant ! Pas maintenant que ça commence à prendre et où JUSTEMENT les ennemis accélèrent parce qu’ils sentent le danger ! » Pas facile.

    Et peut-être encore plus dur : donner raison aux haineux qui disent « Chouard prétend qu’il va se retirer ? On y croit moyennement mais ce serait une excellente nouvelle ! »

    Et pour monter encore d’un cran dans le douloureux : parvenir à ne pas détester ceux qui me déteste, parvenir à croire encore à un peuple capable de se parler et non à une masse d’esclaves qui s’entredéchirent sous les fenêtres à double-vitrage de leurs maîtres.

    Et dernier échelon, le pire : le ridicule. Se voir en Christ pleurnichant sur la croix : je voulais votre Bien…

    Ouais ! C’est du costaud ! Un coup à devenir zinzin…

    Pourquoi tant de haine, on aurait envie de dire. Tu dois avoir ton analyse. Voici la mienne.

    Ta naïveté, peut-être, c’est que tu ne vois pas en quoi tu es extrêmement violent. Tu débarques avec ton idée de constituante tirée au sort et tu t’étonnes que les gens se braquent. Seulement tu démolis en deux secondes toutes leurs représentions.

    Au fond, on en revient à Voltaire-Rousseau (tu sais : Guillemin, le petit nombre, le grand nombre). La plupart des gens pensent qu’ils sont contre l’oligarchie et pour la démocratie. Et toi tu arrives et tu leur dit : non, non, vous êtes aristocrates, vous pensez qu’il faut mettre les meilleurs au pouvoir pour obtenir les meilleurs décisions. Tu leur envoies à la figure que soit ils sont pour le tirage au sort, soit ils méprisent le peuple. ET TU AS RAISON. Et ça, c’est extrêmement violent.

    Et plus on « monte » dans les catégories des gens qui pensent le politique et plus ça devient violent, parce qu’ils sont davantage engagé intellectuellement, affectivement, professionnellement, etc.

    À droite, ils balayent l’idée d’un revers de la main, « encore une idée de gauche », « un illuminé », ça ne leur coûte pas trop cher.

    Le problème vient de la gauche. Ils essayent de penser comme la droite, « un illuminé », mais ils sentent bien que l’argument est irréfutable : le tirage au sort est l’outil qui permet de donner le pouvoir au peuple. Mais ils ne le veulent pas. « Le peuple n’est pas prêt ». Ils comprennent qu’ils ne veulent pas de ça, ils comprennent qu’ils veulent « leurs » idées pour le bien du « peuple ». Ils comprennent, à cause de toi, qu’ils ne sont pas démocrates. Et ils vont t’en vouloir pour ça. BEAUCOUP. Enfin ça, c’est ce qu’ils pensent « au fond », sans en avoir conscience. Ce qu’ils pensent « en surface », c’est que tu es un dangereux populiste. C’est-à-dire que tu veux donner le pouvoir aux supporters du PSG et qu’en deux jours, on a des milices dans la rue et en trois, on rouvre les camps de concentration…

    Mais ces gens plutôt « conservateurs » qui te prennent pour un Charlot et les autres, plutôt « progressistes », qui te prennent pour Hitler, ce n’est pas qu’une petite caste dominante. Selon la mécanique de solidarité idéologique décrite par La Boétie, c’est tout le monde : c’est le peuple.

    Face à cette mécanique implacable, tu proposes la contagion. Tu as tout à fait raison : c’est la seule solution. Mais la contagion ne peut être efficace qu’à une certaine vitesse. Sans ça, elle ne parviendra jamais au « grand » nombre. D’une part l’activité d’un virus est de courte durée, il s’épuise, puis meurt et a ensuite besoin d’être re-contaminé à son tour. Ensuite, plus le temps passe, plus le virus se radicalise, se caricature, perd le contact avec ce qu’il était juste avant d’être contaminé et ce qui lui conférait précisément une grande viralité. Donc il faut aller vite.

    Pour aller vite, il faut se répandre, il faut être insaisissable. Il ne faut pas qu’il y ait de tête qui dépasse et qu’on puisse utiliser pour focaliser l’attaque, la critique, la désinformation, les calomnies et autres manoeuvres de diversion.

    Oui, Étienne, ce sera ma conclusion : il faut disparaître et accélérer.

    Débrouille-toi avec ça.

    Amicalement,

    Vincent

    • Qu’ajouter à ça sinon ‘réaliser’ soi-même toute l’importance et toute la nécessité de ce « débrouille-toi avec ça » !… tout en gardant ce recul et cet humour, cette ironie d’un T. Lobsang RAMPA, cette passion virale qui n’est ni de gauche ni chrétienne mais bien davantage, plus consciente et plus conséquente.

      EFFAB

    • j’adore! Cela m’a aidé à comprendre le reste. Sauf une chose: peut-être le mot « virus » est mal choisi.
      Parce qu’en fait, il implique la courte durée et -- la maladie. Donc il faudrait plutôt choisir le mot « étincelle » peut-être. Celle-là n’est plus reculable. Plus jamais. Et c’est ce qui se passe en ce moment. En plus, il est prouvé scientifiquement par le neurobiologiste Gerlad Hüther: tout ce qu’apprend le cerveau reste. Et à tout moment de sa vie l’on peut apprendre du nouveau. Comment? Avec les truc émis par le corps qui se produisent chimiquement dans le cerveau à force de l’enthousiasme et la passion. L’enthousiasme fait l’effet de l’engrais pour le cerveau et ainsi celui-ci apprend du nouveau: pour tout le reste de sa vie. L’humain cherche deux choses: d’être lié et d’apprendre(autonomie. (des racines et des ailes). Mais cela n’est pas tout. Si l’éducation, l’école etc ne donnent pas cette nourriture, l’humain prend ce qu’il y a. Mais si ce dont il a vraiment besoin lui arrive, il n’y a plus de recul. Voilà. Je trouve cela génial.
      Et cela m’explique pourquoi l’industrie et la pub marchent. Parce qu’on apprend à prendre ce qu’il y a puisque ce dont on a besoin n’est pas proposé. Alors l’industrie mourra au moment où l’éducation et l’école donneront ce dont on a besoin pour nourrir le cerveau dans les deux sens: liens et apprendre du nouveau. L’humain n’aura plus le sentiment d’insatisfaction et ne cherchera plus l’Ersatz alors tous les produits pourris nouveaux qui ne servent à rien du tout. DONC: les privilégiés en profitent. Pour eux ils réservent ce dont ils ont besoin, pour le reste, donc le peuple dite ordinaire, un tout petit peu, pour le tenir en manque. Voilà les exemples qu’on a vu défiler ces derniers temps, même ici: avec de très belles paroles (en partie piquées chez Victor Hugo), on passionne (donne un tout petit peu) les gueux pour ensuite, dès qu’il s’agit d’écouter un gueux, s’obséder à l’éliminer parce que c’est un gueux … Tout simple, tout connu.
      Mais aucune raison de ne pas continuer à laisser se produire l’étincelle. C’est en cours.

  101. @ Claude >>> pour ton expo, une pièce maîtresse !:

    http://www.singulier.eu/textes/reference/texte/pdf/servitude.pdf

    • En lisant ces premières lignes de La Boétie, ‘hasardeux’ Étienne au passage, il est doublement consternant d’être « fascinés » et comme « ensorcelés », à notre époque, par cette fonction ‘présidentielle’ tout autant que ne l’étaient nos ancêtres qui, eux, pourtant avaient des siècles de joug au compteur, si je puis dire… mais il en est des prisons mentales comme des prisons tout court : les murs, aussi solides soient-ils, encadrent généralement une porte qui, pour des tas de raisons, peut, elle, s’ouvrir et rester ouverte… ce cheminement féminin et non agressif, non imbu, cette part en nous essentiellement (en essence) et fondamentalement libre et ‘pure’ de tout formatage culturel, constitutionnel et conflictuel…
      … bref, si la monarchie fut, est une aberration, un affront à notre intelligence, une prison en nous-même, imposée ou non, que dire aujourd’hui de ces fanfarons qui se prennent pour plus sérieux qu’ils ne sont et ne servent que la Finance, Satan et leur Minuscule ego alors qu’il n’y a pas plus GUIGNOLS et fourbes que ces Hollande, Valls et autres Macrons, pour ne citer que ces seuls laquais, tout ce pseudo pouvoir qui n’est, en définitive, que notre Puissance et notre Souveraineté communes spoliées à bon compte et détournées ingénument, le propre du consumérisme confondant justement les intelligences et les responsabilités. Bref…

    • Étienne de La BOETIE / Discours sur la servitude volontaire, extrait

      « A vrai dire, il est bien inutile de se demander si la liberté est naturelle, puisqu’on ne peut tenir aucun être en servitude sans lui faire tort : il ne y a rien au monde de plus contraire à la nature, toute raisonnable, que l’injustice. La liberté est donc naturelle ; c’est pourquoi, à mon avis, nous ne sommes pas seulement nés avec elle, mais aussi avec la passion de la défendre. »

      Tel le libre arbitre, qui ramène la notion de Dieu et de toute transcendance, de toute véritable spiritualité à leur juste valeur, à leur plus juste perception ou cette proximité égale à tous : la conscience de chacun pouvant très bien se passer et d’intermédiaires et de symboles ou autres avatars aussi éculés, rébarbatifs voire pour certains ‘satanistes’, à bien y réfléchir, telle ce fameux crucifix qui ne fait que répéter violence, péché et prétexte en lieu et place d’une véritable démarche amoureuse se donnant vraiment, elle, les moyens de ses principes et de ses exigences.
      Tels ces prisons mentales, ces mythes auxquels fait allusion Gabriel RABHI dans cet interview au Cercle des Volontaires, EFFAB en rajoutant une couche, Fabien partageant le quotidien d’une famille très chrétienne qui n’en bloque pas moins des qu’on lui parle de la papauté impie et du Vatican compromis, ou en partie conciliante, progressiste mais ces gros blocages mentaux, ne voyant surtout que le bien qu’on peut faire au quotidien, cet échelon local et familial, mais ces ponts et ces nécessités économiques, cette bonne conscience à bon marché, si je puis dire, quand on est co-responsable des décisions et des conséquences sociétales, le pouvoir spirituel ne valant rien sans la volonté temporelle, et vice versa.

      Bref, je ne supporte plus les Christ en croix, c’est une atteinte à mon intelligence, au bon sens, aux vertus qui me poussent et m’animent, et il en est de même pour les partis politiques et le suffrage universel… alors que des millions d’abrutis (moi-même en mon temps) ne rêvent que loterie nationale et joli pactole ! ou l’art du système de confondre et d’amalgamer richesses et possessions avec liberté et libre arbitre… j’en finis, je commence à m’échauffer les neurones tout seul, virtualité mentale ^^

  102. Accepter le débat avec des gens dont on ne partage pas toutes les idées est une règle fondamentale pour l’écriture d’une constitution. EC ne peut tout de même pas s’exclure pour l’avoir respectée! Le seul enseignement à tirer des cet épisode lamentable est qu’il est urgent de démonter l’utilisation systématique du deshonneur par association. Il ne devrait pas être trop difficile de démontrer que c’est non seulement un raisonnement boiteux, incompatible avec les droits les plus élémentaires, mais surtout totalement contre-productif pour lutter contre des idées dangereuses ou préjugées comme telles.

  103. Bonne nouvelle!
    Dans un musée de Montréal commence demain une exposition sur la Grèce Antique, incluant des éléments sur la démocratie, là-bas.

    http://pacmusee.qc.ca/fr/expositions/les-grecs-d-agamemnon-a-alexandre-le-grand

  104. Cher Etienne,
    Laissez a vos lecteurs le soin de chercher et de publier des information sur les trolls. L’internet a une mémoire ………..

  105. C’est fait! J’ai écrit à l’association internationale des médecins pour la prévention de la guerre nucléaire et la canadienne. Albert Jacquard était fort en cela chez-vous.

  106. Chers ami(e)s, je suis en délire, super enthousiasmé, je me retiens pour ne pas léviter… Soyez rassurés tout est cependant sous contrôle, je n’ai pas besoin de médicaments. Je suis à l’écoute de Bob Dylan, le disque à plein tubes: Oh Mercy. Finalement, depuis hier, ce n’est qu’une longue crise de joie, avec des hauts et des bas, les bas étant très hauts, de quoi faire pâlir le maître de l’angoisse, Sartre. La vengeance est douce au coeur de l’Indien!!!:) Pourquoi donc cet élan joisifique ( Achille Talon n’avait pas pensé à celle-ci!) À cause de la page 107 du Calice et l’épée. Courez dans les bibliothèques et librairies de vieux livres chercher ce trésor de 1987 de Riane Eisler. Elle dit : page 106:  » L’archéologie ainsi que la mythologie mettent en évidence la conscience propre à la mentalité prédominatrice de cette unité de l’humain et de la nature qui est l’essence même du culte de la Grande Déesse néollithique et crétoise.( parlez-vous du régime crétois?!! moi 🙂 ) En fait, comme en témoignent d’une manière chaque jour plus convaincante les écologistes contemporains, cette spiritualité  » archaïque » , souvent rattachée à certaines formes destructrices et peu respectueuses de l’environnement naturel. À dire vrai, cette conception unitaire préfigurait les théories scientifiques les plus modernes, pour lesquelles la matière vivante terrestre, ainsi que la roche, les sols, les océans et l’atmosphère constituent un seul et même système de vie complexe et solidaire. C’est ce que, fort à propos, le chimiste James Lovelock et la microbiologiste Lynn Margulis appellent l’hpothèse de Gaïa -- Gaïa étant un des noms sous lequel les Grecs anciens désignaient la Grande Déesse. » (…) La persistance avec laquelle les hommes et femmes se sont au-delà des millénaires raccrochés ( sous la forme de la Vierge Marie des chrétiens) au culte d’une mère charitable et clémente prouve bien la nécessité qu’avait l’humanité d’une telle image apaisante. Toutefois, comme c’est souvent le cas en histoire, ce trait persistant n’es devenu intelligible qu’à la lumière des découvertes récentes sur le culte préhistorique et plusieurs fois millénaires de la Grande Déesse.(…)
    Moi: L’auteure continue en montrant que le pouvoir dominant a, parfois avec succès ( par exemple le site archéologique de HACILAR) de cesser les fouilles pour oblitérer le savoir… du culte de la Grande Déesse.
    Puis, Eisler écrit:  » Si l’épée fut le principal agent de rupture dans l’évolution culturelle, une autre arme s’est à longue échéance révélée d’une redoutable efficacité. ( grossi par moi) CE FUT D’ABORD LE STYLE DANS LES MAINS DU SCRIBE ÉCRIVANT SUR LES ABLETTES DE CIRE, PUIS LA PLUME DES SAVANTS HOMMES DE TOUS LES TEMPS. EN NOTRE ÉPOQUE SOUCIEUSE DE CRÉER UNE SOCIÉTÉ PACIFIQUE, IL EST INTÉRESSANT DE SAVOIR QUE LE STYLO PEUT ÊTRE AUSSI PUISSANT QUE L’ÉPÉE. » Car c’est au moyen de cet outil d’apparence inoffensive que l’on a mis la réalité la tête à l’envers. »
    Voilà donc, ici, le LIEN ENTRE LA PRÉHISTOIRE ET LE PLAN C VIA L’ÉCRITURE EN ATELIERS CONSTITUANTS DE NOTRE CONSTITUTION!!!!!!!!!!!!!!!

    D’où:
    Élargir encore la clientèle potentielle des gentils virus en allant voir:
    -- les magasins de fourniture scolaire: stylos, crayons, plumes, ordinateurs, papier, d’où les arbres et l’industrie forestière, les semenciers, les livres, les archéologues, les anthropologues, les écologistes, les éditeurs, imprimeries, les philosophes et que sais-je encore????!! 🙂 Et on se calme!

  107. J’expliquerai demain dans un article la question de la transformation. Pour l’instant, j’aimerais parler de l’importance de l’image du futur, de l’imagination du futur. Feu Élise Boulding a été pionnière dans l’imagination d’un monde sans guerre en faisant , surtout en Amériques, des ateliers sur le sujet et ce, en anglais. Je n’ai pas trouvé d’articles en français sur son travail à ce niveau. J’ai cependant trouvé un travail similaire, de feu Robert Jungk, que voici:
    http://www.participation-et-democratie.fr/es/dico/atelier-du-futur

    En ce domaine il y a trop de rareté en français. Ben, on compose avec.
    Un autre article sur le sujet d’ateliers d’imagination du futur. Vous me suivez? Imaginer les ateliers constituants et le résultat!

    http://imagine-hypnose.com/site/wp-content/uploads/2012/10/fiche-theorique.pdf

  108. Nous vivons trois révolutions.
    J’en prends conscience en ce moment. L’élément déclencheur est ma visite de l’exposition sur la Grèce au Musée Pointe à Callières, le mardi le 16 décembre 2014 à Montréal. Cette exposition fera le tour du monde et a été bâtie par un consortium complexe. Elle est jolie mais il y a une faiblesse dans une insuffisante description du germe de démocratie qu’a été la démocratie athénienne, et une faille majeure, en ne mentionnant pas que la civilisation minoenne était matriarcale. C’est grâce à la lecture faite il y a trois décades du livre de Riane Eisler : Le calice et l’épée. L’espoir d’un monde plus humain fondé sur la réconciliation entre le calice,, symbole de la puissance de la Mère, et l’épée, symbole du pouvoir du Père. Le premier essai qui interprète la civilisation occidentale en tenant compte de l’histoire des hommes et des femmes, que j’ai pu faire cette observation, renforcée hier par la relecture que j’en ai faite.
    Cette relecture a servi de catalyse d’une prise de conscience de ce que nous vivons en ce moment, soit trois révolutions en même temps.( au moins ) Nous expérimentons une TRANSFORMATION profonde sur le Vaisseau spatial Terre.
    1) Une révolution dans l’ordre du TEMPS. Nous vivons en ce moment une transition rapide, profonde, unique, universelle, dont peu de gens parlent, de l’ère industrielle à l’ère des communications, qui sera peut être nommée autrement puisqu’elle durera encore une couple de décades, ayant commencé dans les années 80. Elle dure en effet quelques décades, comparativement à la transition semblable de l’ère de la chasse à l’ère agricole qui a pris quelques millénaires et de la transition de l’ère agricole à l’ère industrielle qui a pris quelques siècles. C’est la lecture du livre de Marilyn Ferguson, Les enfants du Verseau, pour un nouveau paradigme, dont la section « ressources » m’avait aiguillé vers un réseau américain de mille futuristes, Action Linkage, conduit par l’économiste britanno-américain Robert Théobald, auteur entre autre de Turning the Century et The rapids of Change. Il avait écrit en collégialité avec trente personnes un manifeste international, signé par 2000 personnes et vendu à 120,000 exemplaires. Il en reste peut-être encore dans quelques YMCA français. J’essaierai d’ici quelques jours de l’imager ( scan) pour le Plan C. Je l’ai traduit en français. Il a paru dans le livre québécois : Idées et pratiques alternatives d’ici et d’ailleurs, éditions du Fleuve et est présent dans quelques bibliothèques municipales. Le livre de Jacques Robin, Changer d’ère s’approche beaucoup de cette pensée. http://www.psychologie-de-la-motivation.net/articles-psychomotivation.php?article=20&theme=&PHPSESSID=e0850fb6ad1d0d667965c4c312678cc1
    Il y a un deuxième livre qui m’a aiguillonné vers Robert Théobald. C’est Pari sur l’homme. L’optimisme comme défi, de Roberg Jungk. Quelques auteurs phares sont : Fritjof Capra avec le livre Le temps du changement. Science, société et nouvelle culture, Hazel Henderson : Building a Win-Win World, life beyond global economic warfare, Jean Houston et son: L’homme en devenir et Willis Harman, auteur de Global Mind Change.
    Ce qu’il faut savoir, c’est que durant cette transition, nous avons l’opportunité et la capacité de co-créer un futur positif. Il faut au moins lire les livres que j’ai mentionnés et faire du réseautage pour que s’actualise ce potentiel.
    2) Une révolution dans l’ordre du MONDE : la transition vers un monde nouveau , un monde associatif, un monde gylanique, sans domination d’un sexe sur l’autre. Eisler conclue ainsi son livre Le calice et l’épée : (…) « Dans ce monde on n’enseignera pas eux enfants des histoires épiques où les hommes sont honorés pour leurs violences , ni des contes de fées où les se perdent dans les forêts terrifiantes, hantées par des sorcières malveillantes. Les enfants entendront de nouveaux mythes , de nouvelles histoires épiques où les êtres humains sont bons, les hommes pacifiques, où le pouvoir de créativité et d’amour- dont le symbole est le calice, vaisseau sacré de la vie- est le principe suprême. Car dans le monde gylanique, notre aspiration à la justice, à l’égalité et à la liberté, notre soif de connaissance et d’illumination spirituelle, notre ardent désir d’amour et de beauté seront enfin libérés. Après le détour sanglant de l’histoire androcratique, les femmes et les hommes découvriront enfin ce qu’être humain veut dire. »
    3) Une révolution dans l’ordre de la CULTURE DÉMOCRATIQUE, du renouveau démocratique, dont le site internet Le Plan C, parle. Il y a un passage de l’enfant politique à l’adulte politique. Il y a un aspect critique, la critique de l’ANTICONSTITUTION et un aspect création de ce qu’on veut, par l’écriture citoyenne souhaitée de la CONSTITUTION, en « ateliers constituants ». Le plan C explore et répond à trois questions : . Qu’est-ce que la démocratie? Sommes-nous en démocratie? Comment renforcir la culture démocratique?
    Il en faudrait une quatrième à mon avis, une révolution sur le plan individuel, puisque les autres sont sociétales. Il est important à l’heure de la massification extrême de renforcir l’individu en lui montrant à faire un travail d’harmonie sur soi qui le consolide dans sa souveraineté et son auto-suffisance ontologique pour qu’à travers l’auto-constitution de lui par lui, il puisse soutenir une Constitution d’origine Citoyenne.

    • Cet extrême plaisir de vous lire, CLAUDE, vous et bien d’autres ici, tant de choses évidentes ou prenant enfin sens même si parfois je suis dépassé par cette culture, ce savoir, certaines réflexions et le temps surtout d’y revenir plus à loisir et dans le détail… mais il y a bien synergie et davantage encore, telle ce que m’inspire la musique de cette chanson qui passe à l’instant à la radio et dont j’ignore le nom mais cette douceur, cette poésie, cette harmonie qui nous est commune à tous et c’est bien de cela dont il s’agit ici et à tout jamais, quoi qu’on en dise et quoi qu’on en pense…

      Merci et de bien belles choses puisque nous le voulons et ne voulons que ça…

      … CHOUARDament !

  109. EXPOSITION:
    Bonjour. Si vous vouliez être GENTIL VIRUS et faisiez une exposition pour sensibiliser à l’objectif du plan C et aux moyens, destinée aux lieux publics( Musée, écoles, commerces, bibliothèques ou privés), de quel métériel vous serviriez-vous et de quelle manière? Comment la financer?
    Merci et bonne journée!

  110. Etienne…
    vous avez besoin de faire une pause,
    et comme nous sommes dans une période de « trêve », j’en profite pour vous faire ce cadeau: comment « aller de l’avant » quelquefois en s’asseyant devant un film qui nous rappelle les fondements solides de notre, votre démarche.
    Vous êtes dans le vrai, c’est probablement ce que vous allez ressentir dans ce visionnage:

    et si vous préférez la lecture à votre rythme, en voici la transcription:
    http://www.mouvement-zeitgeist.fr/ftpmedias/pdf_mz/Zeitgeist_Moving_Forward.pdf

    Portez-vous bien !

    • Oui, le syndrome du Monopoly et la grand-mère philosophe, ou cette il permanence bouddhiste, voire cette humilité en même temps que cette conséquence.

      • ou cette ‘impermanence’ bouddhiste, putain de tablette ! Oups ! pardon, le chat a fourché ^^

        • La première constitution d’Athènes fut gravée dans la pierre. Gare la faute de frappe ………

        • Vu ce qu’on fait de certains livres en particulier et de la chose écrite en général désormais, je doute qu’on donne plus d’importance que ça aux milliards de blogs, posts et commentaires d’ici le peu de temps qu’il faut pour submerger le tout autant de nouveauté quotidienne, sans parler de projets d’autorisation éditoriale en ligne pouvant gonfler davantage encore tout ce bel espace d’échange et de démocratie… la question étant plutôt maintenant : le futur nous échappe-t-il ou ces maîtres du monde modulent vraiment à loisir ce Monopoly qui nous échappe ?…

          • ‘par’ autant de nouveauté quotidienne… sans parler de projets ‘d’automatisation’… Modulent-‘ils’ vraiment à loisir ^^

            Masturbation syntaxique ou quelque chose comme ça ? Toutes les interprétations sont possibles entre la fourmi que je suis et ce grand Tout qui dépasse notre entendements, le mien en tout cas. Mais c’est bien dans ce rapport et ces limites que je prends la juste mesure de la nécessité et du bien-fondé de la chose Démocratique.

            CHOUARDament, jolie Gardienne !

  111. Comment tuer proprement un ennemi politique?

    Pour Etienne Chouard (suite)

    http://claude-rochet.fr/comment-tuer-proprement-un-ennemi-politique/

  112. Eh… Joyeuses Fêtes à tous et à toutes. Je nous souhaite un beau matriarcat non dominant pour les hommes, ce qui est possible puisque c’est déjà arrivé dans la société Minoenne et dans l’Iroquoisie. Votre bien aimé Président ( sic) vient de recevoir du Québec en cadeau, une jolie chienne Labrador, de trois mois. A-t-elle des puces( électroniques)? qui écoutent les conversations de la multiforme ploutocratie???? Portez-vous bien 🙂

  113. Bonsoir Etienne Chouard,
    Tenez bon!
    Et ne faites pas plaisir à ceux que vous dérangez en abandonnant.
    Cordialement.

    Thierry Saladin

  114. Bonjour,
    J’espère sincèrement que Etienne Chouard ne laissera pas tomber ce combat. La meilleur solution pour se sortir du merdier dans lequel nous nous sommes enlisés. Je suis conscient depuis peu (enfin entièrement conscient), j’ai mis plus de 10 ans à sortir de mon coma et sans Etienne Chouard tous mes espoirs et ma motivation pour lutter s’envoleront sans doute.
    S’il vous plait ne lâché rien, je pense que se mouvement est exponentiel et des jours meilleurs approchent à grand pas, même si nous passerons par des moment critiques.
    Merci pour tout ce que vous nous apportez !!
    J’étais perdu et vous êtes ma carte
    Gerg

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *