Aider Attac à lutter contre les intrigues secrètes et criminelles de nos « représentants » pour nous imposer le ruineux et antidémocratique « libre échange » : STOP TAFTA !

À l’occasion de mon voyage demain (9 nov 2014) à Bédarieux, je voudrais remercier chaleureusement les militants d’Attac pour tout ce qu’ils font pour nous tous les jours. Je les connais bien, depuis presque dix ans qu’on se croise et s’aide autour de causes communes (on s’est bagarrés ensemble vaillamment contre le scandaleux traité anticonstitutionnel européen, jusqu’au NON populaire au référendum du 29 mai 2005), et je constate toujours leur dévouement au bien commun et leur opiniâtreté à résister aux capitalistes crapules cupides qui exploitent le monde.

Attac Stop tafta

Leur principale bagarre, en ce moment, c’est ce projet criminel de la prétendue « Union européenne » : le « grand marché transatlantique », projet gravement antidémocratique (dont on a déjà pas mal parlé sur ce site).

Je vous signale à ce sujet :

• Une interview croisée sur le Traité transatlantique :


TAFTA/TTIP – Lori Wallach & Natacha Cingotti… par attactv

Lien site officiel: https://france.attac.org/actus-et-medias/les-videos/article/lori-wallach-natacha-cingotti-a-l

• Une vidéo pédagogique en dessin animé réalisée par Attac Allemagne et reprise récemment par Attac France sur le même thème.


Le traité transatlantique (TAFTA) expliqué en… par attactv

Lien site officiel: https://france.attac.org/actus-et-medias/les-videos/article/les-dangers-du-traite

• Rappels :

Le traité transatlantique, un typhon qui menace les Européens (Lori M. Wallach, Le Diplo nov. 2013)
http://www.monde-diplomatique.fr/2013/11/WALLACH/49803

– Le fait que nos « élus » soutiennent (tous) activement ce projet criminel en secret est une preuve évidente (une de plus) de la scandaleuse « trahison des élites », celle que Raoul Marc Jennar dénonçait déjà puissamment en 2004 :
Raoul Marc Jennar,

– Les conférences de Raoul Marc Jennar sur le GMT/TAFTA en novembre :
http://www.jennar.fr/?p=62

Remarque : Raoul Marc Jennar est (pour l’instant) radicalement contre le tirage au sort en politique, il défend mordicus le prétendu « suffrage universel » (élire nos maîtres au lieu de voter nos lois) comme une vache sacrée, au point qu’il s’est mis à me détester (pour l’instant) en me reprochant de devenir anti-parlementaire donc quasiment fasciste…

Je ne lui rend pas sa détestation et je continue à trouver son travail remarquable (bien que pas assez radical) ; j’espère qu’il changera un jour d’avis sur ce sujet central pour une société juste.

La controverse (importante) entre lui et moi (mais surtout, plus largement, entre deux visions de la politique : professionnelle ou pas, représentative ou directe, aristocratique ou démocratique) est ici :
http://etienne.chouard.free.fr/Europe/forum/index.php?2011/05/30/127-le-tirage-au-sort-comme-bombe-politiquement-durable-contre-l-oligarchie-la-video#c4534

________________________

Demain, je vais tâcher (encore une fois) d’aider ces militants qui me sont si proches à intégrer enfin le processus constituant populaire dans leurs analyses, comme la condition même de faisabilité de leur projets préférés.

Par exemple, qui va instituer la taxe Tobin ? Qui va nous protéger contre le TAFTA ? Les « élus » ?!? Mais comment ?! Ceux qui précisément nous ont mis dans ce pétrin et nous y enfoncent chaque jour un peu plus ??? La solution ne viendra jamais des élus, qui sont le problème.

Tant que les militants de gauche 1) (intimidés par la théorie de « la théorie du complot ») s’interdiront à eux-mêmes de réfléchir en terme de complots (intrigues quotidiennes des « élus » en mission pour les 1%, contre les 99%), et 2) tant qu’ils s’en tiendront à l’analyse (même fine) des conséquences de la trahison des élites, sans remonter à leur cause première (notre démission populaire du processus constituant), ils resteront, je le crains, impuissants à changer les choses comme ils le voudraient.

Je vais à Bédarieux écouter leurs arguments et réfléchir du mieux possible avec eux aux moyens radicaux d’en finir avec le capitalisme crapulisme.

Vivement demain.

Étienne.

PS : les militants du M’Pep, d’ailleurs, méritent autant d’aide et d’encouragements de notre part que ceux d’Attac (de mon point de vue, c’est la même bande de copains) :
M'Pep

42 réponses à “Aider Attac à lutter contre les intrigues secrètes et criminelles de nos « représentants » pour nous imposer le ruineux et antidémocratique « libre échange » : STOP TAFTA !

  1. « Demain, je vais tâcher (encore une fois) d’aider ces militants qui me sont si proches à intégrer enfin le processus constituant populaire dans leurs analyses, comme la condition même de faisabilité de leur projets préférés. « 

    J’étais présent à la conférence de Raoul Marc Jennar organisée le 4 novembre à St Félicien (Ardèche)
    Raoul nous a expliqué comment le tafta allait vers la privatisation du monde au dépend des états qui s’affaiblissaient. Le but poursuivi étant leur affaiblissement .Affaiblissement de l’état et donc de la démocratie.
    Au cours du débat ,j’ai fait remarquer que cette affaiblissement de l’état était déjà complètement là , le tafta n’étant qu’un fruit de l’absence déjà effective de la démocratie. Et que si stopper le tafta était nécessaire ce n’était pas suffisant ,il était impératif de changer nos institutions . Et de passer en démocratie.
    Raoul Marc Jennar m’a dit partager cette analyse et être pour un changement de république .
    Malheureusement , le temps de la conférence prenant sur le débat , on en est resté là , sans pouvoir approfondir.
    Je partage la démarche d’Etienne qui est de tirer les militants par la manche pour attirer leur attention sur la racine du mal ; ce qui permettrait d’agir plus efficacement encore .
    Il faut c’est certain se constituer en peuple et ne pas laisser le pouvoir à des dirigeants élus.
    Mais ,et c’est là que je diverge d’avec Etienne, je ne crois pas du tout que poursuivre tout de go l’objectif du tirage au sort relié à l’écriture populaire de la constitution puisse être un chemin suffisant. Ou que cela soit directement accessible aux lambda.
    Raoul MARC Jennar a dit qu’ une des pistes (pour le tafta) c’était de convaincre les 36000 communes de France de le rejeter ;
    En ce qui me concerne je suis séduit par un chemin identique , mais plus généraliste , qui simplement permette de faire démarrer dans les communes des discussions publiques sur les grands sujets et inquiétudes présents , et par conséquent aussi la démocratie , et le tafta .
    Il faut avoir présent à l’esprit que les 99% dont on parle souvent sont à 1000 lieux de ces préoccupations démocratiques .

    • @ Di Giromamo (est-ce qu’on ne pourrait pas vous appeler par votre prénom ?) :

      Remarque : Raoul Marc Jennar est (pour l’instant) radicalement contre le tirage au sort en politique, il défend mordicus le prétendu « suffrage universel » (élire nos maîtres au lieu de voter nos lois) comme une vache sacrée, au point qu’il s’est mis à me détester (pour l’instant) en me reprochant de devenir anti-parlementaire donc quasiment fasciste…

      Je ne lui rend pas sa détestation et je continue à trouver son travail remarquable (bien que pas assez radical) ; j’espère qu’il changera un jour d’avis sur ce sujet central pour une société juste.

      La controverse (importante) entre lui et moi (mais surtout, plus largement, entre deux visions de la politique : professionnelle ou pas, représentative ou directe, aristocratique ou démocratique) est ici :
      http://etienne.chouard.free.fr/Europe/forum/index.php?2011/05/30/127-le-tirage-au-sort-comme-bombe-politiquement-durable-contre-l-oligarchie-la-video#c4534

    • Di Girolamo, vous dites « Mais ,et c’est là que je diverge d’avec Etienne, je ne crois pas du tout que poursuivre tout de go l’objectif du tirage au sort relié à l’écriture populaire de la constitution puisse être un chemin suffisant. Ou que cela soit directement accessible aux lambda. »

      Le tirage au sort des acteurs politiques, mécaniquement, forcément, déprofessionnalise la politique.
      Le tirage au sort des acteurs constituants, mécaniquement, forcément, déprofessionnalise le processus constituant.
      DONC, si le peuple veut écrire (ou au moins contrôler réellement) lui-même les règles auxquelles il consent à obéir, il faut qu’il comprenne ce que la procédure de l’élection, mécaniquement, forcément, est aliénante, infantilisante, enfermante (j’invente les mots dont j’ai besoin).
      C’est une priorité absolue.

      Si on se contente de pétitions, si on n’est pas capables d’être plus exigeants que de simplement implorer nos maîtres d’être un peu moins cruels, si on reste couchés au lieu de se relever, si on ne remet pas en cause les procédures aristocratiques qui nous ont été imposées par Des aristocrates, on ne s’émancipera jamais des esclavagistes qui ont pris le pouvoir il y a deux cents ans.

      • Le lambda n’est peut être en effet qu’un lambda. Mais il ne faut pas sous estimer son aptitude à être oméga. Nier cette aptitude, ce serait souscrire à la nécessité d’une élite, donc renoncer à la démocratie.
        La transmutation du lambda à l’oméga est à catalyser par ceux des citoyens qui sont conscients du potentiel d’intelligence que présente le demos.
        Et un outil pour ce faire est l’atelier constituant, qui n’a pas pour but d’écrire des bouts de constitution mais de créer un peuple constituant = de créer un esprit, une confiance, une volonté.
        Il ne s’agit donc pas d’un « tout de go » mais d’un travail de longue haleine.
        A tel point que nous avons parfois exprimé la crainte qu’une révolution ne survienne trop tôt, je veux dire avant que le peuple ne soit pédagogiquement armé, avec donc le squat usuel de l’insurrection par les voleurs de pouvoir qui énoncent : « rentrez chez vous, nous allons vous concocter la liberté », et qui alors se taillent un costume sur mesure.

        • Pour moi le lambda n’est pas péjoratif ; bien au contraire . C’est même selon moi par les populations lambda que peuvent arriver les solutions .
          J’ai souvent perçu chez les dirigeants politiques , bien caché mais visible à qui sait voir , un profond mépris du peuple , des lambda ; mais aussi de la part des militants qui les désignent avec mépris comme ceux qui restent chez eux à regarder la télé.
          Pour prolonger ce que je viens de répondre à Etienne , je pense que les lambda doivent faire partie et être moteur du changement ; mais que cela ne pourra se faire qu’en amorçant une unité nationale entre une partie des représentants politiques , une partie des militants , et beaucoup de lambda.

          • Ana Sailland

            Bon, ce qui n’était pas accessible au lambda doit le devenir 😉
            Comme ça nous sommes d’accord.

      • Etienne , tu peux m’appeler Georges ou Jo ou Digi comme il te plaira ; je n’ai pas répondu tout de suite cause occupations en cours …qui durent encore ; de ce fait je te répondrais dès que je trouverai un moment . De toute manière on en a pas fini de creuser sur cette démocratie si simple et si compliquée!
        A +

      • Etienne

        « Le tirage au sort des acteurs politiques, mécaniquement, forcément, déprofessionnalise la politique. »
        Oui
        Le tirage au sort des acteurs constituants, mécaniquement, forcément, déprofessionnalise le processus constituant.
        Oui
        « si le peuple veut écrire (ou au moins contrôler réellement) lui-même les règles auxquelles il consent à obéir »

        Le problème qu’on a devant nous aujourd’hui c’est que « le peuple » n’est pas constitué comme peuple et qu’il a perdu le contact avec la gouvernance ( se gouverner soi même étant ce qui caractérise le peuple) ; il ne réfléchit pas -c’est loin de ses préoccupations ! -- sur les règles qu’il pourrait écrire et qui lui permettrait de se gouverner lui même.
        C’est une réalité lourde à laquelle on ne peut échapper et demander « au peuple » (qui encore une fois n’existe pas aujourd’hui en tant que peuple ) de s’intéresser au tirage au sort et à l’écriture de la constitution c’est demander à un daltonien de reconnaître les couleurs, à un aveugle de voir , à un âne qui n’a pas soif de boire .

         » il faut qu’il comprenne ce que la procédure de l’élection, mécaniquement, forcément, est aliénante, infantilisante, enfermante  »

        Les populations comprennent de plus en plus que les élections qu’on leur propose , ça ne marche pas ; et que les représentants qu’ils élisent les déçoivent sans cesse , sont impuissants à changer les choses et que beaucoup d’entre eux sont corrompus. Les gens n’ont donc actuellement plus confiance en l’élection et en leurs représentants.
        Le tableau simplifié de la situation c’est :
        -- Une oligarchie de dirigeants profitant du pouvoir et des richesses (oligarchie politique , industrielle, commerciale ,financière )
        -- Des populations lambda dépolitisées, non constituées en peuple, étrangères à la notion de citoyenneté , de pouvoir citoyen .N’ayant plus confiance en leurs dirigeants ,mais fatalistes et individualistes. Bercées par les médias.
        -- Des minorités militantes agissant en contre pouvoir dans le cadre des rapports de forces, luttes des classes …

        -- Et un monde qui va droit dans le mur. (inégalités, chômage, absence de démocratie, dérèglement planétaire ……..)

        Tu cherches à convaincre ces minorités agissantes ( Attac et autres …) de s’intéresser au problème institutionnel , la lutte contre l’oligarchie devant passer par la prise de pouvoir du peuple ; écrire de nouvelles règles constitutionnelles par des constituants tirés au sort et par conséquent n’étant pas en conflit d’intérêt comme les élus professionnels te semblant la meilleure solution. Une solution pérenne parce que la constitution est fondatrice des autres lois.

        Hors, en règle générale, ces militants sont attachés au rapport de force et par conséquent aux élections ,et, si la situation s’aggrave… à la révolution pour prendre le pouvoir. Le tirage au sort les dépossèdent donc de leur volonté de pouvoir et ne correspond pas à la victoire souhaitée. Il est classé ni droite ni gauche et par conséquent droite, extrême droite.
        Mais bien sûr ,conscient que le tirage au sort et une sixième république peuvent être des aspirations pour une partie des militants , ces éléments peuvent être intégrés dans « le combat » , on milite pour la sixième et on parle du tirage au sort , mais ce sont des notions qui sont au service de leur victoire .
        Tu risques donc, côté militant , d’avoir beaucoup de mal à te faire entendre ; côté lambda , je l’ai déjà dit ,c’est idem.
        Et tout cela, de mon point de vue , tu ne peux le modifier ; en tous cas pas par la promotion de constituants tirés au sort .
        Il faut faire avec la réalité existante et cette réalité fait que les ateliers constituants conviennent à une petite partie des gens mais sont inaudibles pour la masse des populations et pour les militants engagés.
        D’autre part sur le simple plan logique ou mécanique : la démocratie , la vraie, suppose la participation de tous, au-delà de la désignation de quelques uns , que ce soit par l’élection ou par le tirage au sort . Et cette participation le tirage au sort de constituants ne la produit pas mécaniquement.

        Bon ; je m’arrête là. Et par la suite tenterait de dire où j’en suis pour quand même avancer , en prenant en compte ce que j’ai signalé et en ne rejetant pas des constituants tirés au sort.

        • Pourquoi ne pas faire les deux ce que fait Etienne +++ essayer de convaincre des maires de faire des ateliers constituants ou au moins de créer des assemblées de citoyens ? Quelques maires au moins au début seraient d’ accord pour s’ interroger ensemble sur les problèmes préoccupants des citoyens … non ?

          • Di Girolamo

            Oui
            Je pense qu’il faut continuer les ateliers constituant et affiner;
            Mais , prenant en compte les limites de la démarche , il me semble aussi intéressant de mettre en place dans les communes des réflexions -- débats plus généralistes directement sur les problèmes sociétaux ; le simple fait de réunir les gens , élus locaux et habitants autour d’une réflexion sur ce qui se passe , ce qui nous arrive , pourquoi et quoi faire EST MECANIQUEMENT CONSTITUANT ; les ateliers, l’écriture de la constitution viendront après comme des nécessités .
            Il ne faut pas brûler les étapes.
            En conséquence la première chose à faire c’est de mettre en mouvement les populations lambda en créant des structures communales et intercommunales ad hoc. Ce qui n’est pas rien et demande un gros travail (en atelier ?) de théorisation.

            Je ne peux toujours pas accéder facilement au nouveau blog : quand je rentre directement par les nouveaux articles , une fenêtre me bloque l’accès .

          • Ana Sailland

             » il me semble aussi intéressant de mettre en place dans les communes des réflexions »

            Qui dit fait 😉

          • Di Girolamo

            Sacrée Ana !
            Voilà 4 ans que j’ai été privé de faire par le syndicat mixte Ardèche verte stimulé par son président député maire : j’ai tout simplement été exclu du conseil local de développement , structure participative officielle dotée de moyens d’animation , qui à la suite d’une première soirée communale réussie , allait lancer la chose sur l’ensemble des communes du territoire .
            Ce 20 novembre le tribunal administratif de Lyon va enfin juger et se prononcer sur plusieurs requêtes que j’ai déposé .
            Si j’obtiens satisfaction je peux « faire » à nouveau . J’ai en effet demandé au tribunal d’exiger de la région Rhône alpes (qui a réglementé et finance les cld) que le Conseil Local de développement applique la règle délibérée par les conseillers régionaux , cette règle précisant que les cld devaient (obligation ) ,informer -consulter les habitants du territoire concernant les politiques publiques menées sur leur territoire et produire un avis écrit sur ces politiques.
            Informer et consulter concernant les politiques d’aménagement et développement du territoire , cela signifie concrètement organiser des soirées de réflexion sur le local et donc le global . C’est l’ensemble des sujets importants qui est visé. Et c’est un outil officiel , public . Les élus sont contraints par la loi et les règlement .
            Malheureusement , je suis seul sur le sujet . Pendant que les lambda s’occupent …pendant que les militants militent.
            Donc ,affaire à suivre environ 1 mois après le 20 , proclamation du jugement . Ou je ramasse ( désavoué + frais de justice ) ou je gagne ; pronostic : 50/50.

          • Ana Sailland

            En attendant tu peux lancer des ateliers 😉

      • Françoise Martin

        Je suis toujours surprise, à vous lire Etienne, que nous n’envisagiez qu’un seul aspect du possible. Je comprends bien que vous exprimiez les convictions profondes qui sont les vôtres mais n’envisagez-vous jamais qu’on puisse voir les choses autrement sans être pour autant des « pas capables d’être » ceci ou cela?
        Pour ma part, je soutiens l’idée, que faute de mieux et en attendant ce mieux qui tarde vraiment à venir, les pétitions sont un moyen d’exiger et non d’implorer, de nos dirigeants et non de nos maîtres, qu’ils fassent le boulot qu’ils se sont engagés à faire et pour lequel je les paie!
        Je ne vois d’ailleurs pas en quoi cela me dispense de participer à d’autres actions, j’essaie de mener, à mon niveau et avec mes moyens, des actions sur tous les fronts, rien, selon moi, ne peut être négligé pour faire bouger les choses.

        • Entièrement d’accord : toutes les actions , par tous les bouts sont utiles ; pourtant il est important de ne pas négliger l’aspect politique et institutionnel qui fait que nous sommes dans un système acceptant et même favorisant toutes ces actions ,

          à conditions qu’elles restent dans la cohérence d’action privées , le privé fondant le système .
          C’est la démocratie du causes ou agis toujours
          pourvu que ce ne soit pas une action publique , délibérée et décidée par tous !
          Le libéralisme est infiniment généreux quant à la liberté de penser , de dire et agir , puisque son principe est celui de la liberté individuelle contre le collectif. Des collectifs oui , mais pas une collectivité publique citoyenne qui définisse les grandes orientations de la société .

        • Exiger nécessite un pouvoir que nous n’avons pas.
          (Le mandat impératif n’existe pas en France.
          Rappeler à un élu ses promesses est donc sans valeur légale)
          Pétitionner, c’est bien demander quelque chose à quelqu’un qui a le pouvoir de dire non, voire de ne pas répondre. C’est donc bien implorer, et non pas exiger.
          Quoique c’est vrai, on peut exiger même si c’est se la péter et se bercer de l’illusion qu’on influence.
          En outre, demander au pouvoir d’exhausser un souhait, c’est reconnaître sa légitimité. C’est donc une démarche de soumission qui confirme un état de soumission.
          Mais vous pouvez aussi écrire au Président : le timbre n’est pas exigé 😉

  2. Salut Etienne !
    Après les centaines de milliers de visionnages de ton passage chez Taddei (CSOJ http://www.youtube.com/watch?v=9KyPJfYUXZc ), il y a 2 mois, tu montres tous les jours combien peuvent se tromper certains membres d’Attac, lorsqu’ils continuent à te traiter « d’analphabète en politique » !

    Dommage qu’ils ne se rendent pas compte du superbe parcours que tu accomplis depuis des années ?! J’ai vu aussi que tu insistes pour que les « Citoyens Constituants se… « dé-chouard-isent » !
    Respect et amitiés !
    Raymond

  3. GUIDI Jean-Pierre

    Il nous faut une puissante pétition à l’échelon mondial.. Un super truc qu’on diffuserait partout, très simple, et très explicite à la fois.. De la vulgarisation mais de la vulgarisation juste, vraie, percutante..

    Je vous prie instamment de la faire. Sans ça on n’arrivera à rien.

    Avec cela non seulement on informera tout le monde, mais en plus on étouffera dans l’oeuf l’idée pourrie du Tafta.. Ce qui est clair avec ça, c’est que nos traîtres de dirigeants se verront démasqués..Il ne pourront faire passer leur indigne réforme..

    Avec toute ma cordialité Jean-Pierre G…

  4. Hier je parlais à un ami proche auquel je parle depuis de longues années des idées de la démocratie, sans que jamais il ne dévie de la philosophie « tout va bien dans le meilleurs des mondes ».

    Et pour la première fois, il m’a dit hier j’ai eu un déclic, je crois que je comprends que les élus ne cherchent pas l’intérêt général. Et je vais me renseigner sur la réécriture de la constitution!

    🙂

  5. « Les causes de la Première Guerre mondiale ? Le partage du monde et la peur du mouvement social »
    « Les grandes puissances industrielles, les grandes banques et les grandes entreprises voulaient de nouvelles colonies – ou des semi-colonies sur lesquelles elles auraient exercé un contrôle indirect pour leurs matières premières, leur main-d’œuvre bon marché et leurs possibilités d’investissement. Ici réside certainement l’une des principales raisons de la guerre. »
    http://www.legrandsoir.info/les-causes-de-la-premiere-guerre-mondiale-le-partage-du-monde-et-la-peur-du-mouvement-social.html

  6. Une constitution qui interdirait Tafta :
    quelle écriture simple et lisible le dirait ?

    • J’essaye 🙂

      Tout traité doit être ratifié par le peuple par référendum.
      Sa négociation doit être menée avec la participation d’au moins 60% de tirés au sort à mandat court.
      La négociation doit être visible par le citoyen, minute par minute.
      Il doit être possible de le dénoncer unilatéralement.
      Cette dénonciation peut se faire sur initiative populaire.
  7. TiSA, TAFTA …

    Le 11 octobre à Genève, 2000 personnes manifestaient contre TiSA, TAFTA.

    Le soir, au JT de la TSR, ……………. RIEN !.

    Mais il n’y a pas de complot, n’est ce pas, juste des coïncidences …..

    Le comité d’Attac-Genève invite à un grand rassemblement :
    Soyez nombreux à nous rejoindre le 14 novembre à 18h devant la Tour de la
    TV.

  8. Si on se contente de pétitions, si on n’est pas capables d’être plus exigeants que de simplement implorer nos maîtres d’être un peu moins cruels, si on reste couchés au lieu de se relever, si on ne remet pas en cause les procédures aristocratiques qui nous ont été imposées par des aristocrates, on ne s’émancipera jamais des esclavagistes qui ont pris le pouvoir il y a deux cents ans.

    Love it
    a conserver!

    Ce qui manque dans tout cela, c’est une proposition de constitution generale, redigee par les principaux acteurs « reflechis », que vous etes. Je dis bien une proposition, qui pourra ensuite affinee, modifiee a une echelle plus locale fonction de l’environnement de la region.

    On sait ce que le peuple veut:

    Un avenir meilleur, un avenir tout simplement pour nos enfants!

    Mare du gaz, petrole nucleaire!!
    la transition energetique ethique, valoriser les energies locales, geothermie, eolien, l’energie de la houle, (il est la notre atout, nous avons les cotes) mais chaque region a une solution. Etre d’avantage autosuffisant, creer des emplois locaux, et a terme diminuer le montant des factures et ca ca plaiera aux « non-avertis » ;).

    consommer local et de saison:
    Diminuer voir supprimer la grande distribution!

    Sur le principe je pense que 90% des francais sont d’accord. Mais alors pourquoi n’assistons nous pas a un developpement exponentiel de ces filiaires. une raison, problemes administratifs? complexite des demarches? non le crois que le probleme est ailleurs. Le cout de la vente au detail!

    Comment sensibiliser le grand public quand les producteurs detournent les profits? ca ne peut pas marcher. je m’explique: La grande distribution leur achete une salade 30 ct, la revende 90 ou 1euro (c’est un exemple), c’est honteux.
    Je vais acheter ma salade chez le producteur je la paye 1.2!???
    n’y aurait-il pas un juste milieu entre 30ct et 1.2???Donc ca ne peut pas marcher et le consomateur se sent lese. je comprend la notion de « volume » mais tout de meme…. Pourquoi ne pas creer des sortes d’amap « magasin »aux pieds des grandes villes gerees par les producteurs avec des produits locaux et des prix intermediaires rendu possible par les volumes de vente. Reconsommer local sera un grand createur d’emploi si on le fait bien et si on s’imunise contre l’intensif, la rercherche de profit et les caprices de riches.

    Le batiment:
    creer un audit sur les methodes, outils, materiaux pour rehabilitater des vieux batiments, ou en construire des nouveaux. La recherche avance vite et nous ne sommes pas en reste sur ce sujet en France, ces materiaux exitstent donc agissons. Plutot que de faire des projets megalo (employant des milliers d’etrangers en situation precaire), occupons nous de ce que nous avons deja et faisons le bien. cela creera des emplois locaux, des economies d’energie et moins de taxes.

    Les banques:
    les banques ethiques et alternatives, vous connaissez!? c’est la bonne direction. Financer des projets qui ont du sens. Sortons notre argent des banques excros et pensons solidaires!

    La reinsersion:
    Tout le monde a le droit de faire des erreurs, reeduquons ces gens en leur offrant des possibilites au sein des prisons. Faisons les traviller, nettoyage des routes, rivieres. entretient voierie et payons les 2 ou+ euros de l’heure. en prenant sur l’argent sur la reciclage des dechets recupere. ILs sortiront de prison sensibilises aec des idees plein la tete, de l’argent sur leur compte en banque,une sorte de fierte devant leur famille…

    Les dechets:
    Selon moi, dans un monde meilleure, ce qu on appele dechets pourrait avoir un autre non. on ne devrait pas payer pour mettre les poubelles dehors mais etre paye.
    Les dechets menagers sont des engrais, les plastiques des hydrocarbures, les cartons du bois… et on ne les considere toujours pas… a quand la prise de conscience. Oui a une limitation des emballages mais surout oui a une meilleure valorisation des dechets, les methodes existent, peuvent etre surement encore ameliorees, financons la recherche et recyclons (avec objectif 100%)

    Bon j’arrete
    c’est ensemble que nous y arriverons mais svp, proposez un projet pour 2017, pas besoin des grands medias, maintenant on a les reseaux sociaux!
    Une petite video, a la fois serieuse et drole, accessible a tous le monde avec les grandes lignes, les grandes idees devraient en faire percuter un grand nombre.

    Merci pour ce que vous faites

    Denis

    • En réponse sur la partie producteurs :
      90 % des gens ne sont pas conscients. Ils sont bien contents de pousser le caddie dans ses super magasins qui contiennent TOUT ! Meme si y a la queue à la caisse, même si ce qu’on y trouve c’est vraiment beurk, les parkings des grandes surfaces sont archi pleins .
      OK pour les 30 c en conventionnel, mais sur les marchés je les vois à 0.8 c !
      Concernant le bio, c’est 3.8 e le kg max ; soit 1 e la salade en moyenne.

      Peu de citoyens ont envie de prendre les choses en main et de créer une amap, ou des groupements d’achats ou autres. Faire les démarches pour aller chercher des producteurs.
      Pensez aux petits producteurs qui passent bcp de temps dans les champs, travaillent plus que 35h ! …. et qui doivent trouver un équilibre entre la prod et la vente.

      Aidez les petits producteurs qui aimeraient tant s’installer…

  9. Qu’en pense Mélenchon l’européiste ?
    Il dit « Non à l’Europe américaine » > sophisme ! (ils sont malins ces franc-maçons !)
    Il admet donc implicitement l’existence de l’UE, comme si elle était une chose acquise !
    Alors que non toujours pas car, qu’est-ce que l’UE sinon un projet américain, et ce depuis le début (comme le démontre Asselineau) ?!
    NON À L’UE, TOUT COURT, HIER COMME DEMAIN !
    (Quant à l’invasion culturelle américaine -- entre autre -- c’est aussi un gros problème !)

  10. Aujourd’hui message dans UN SEUL journal allemand: le TTIP est fait accompli. Ni possibilité de changer ni de le mettre à la poubelle dans aucun point. Le ministre de l’économie (SPD = socialiste) prétendait que des changements seront encore possibles tout en sachant que tout est dans la boîte -- la protection des investisseurs inclu. « La commission » (europ.) a déjà tout approuvé. Rien ne va plus. Mais il souligne d’avoir consulté « des experts » et que « tout ira super bien ». Je ne sais pas si en France c’est le même résultat? Mais c’est inoui. J’essaye de me renseigner auprès les gens qui ont porté plainte contre le gouvernement pour traîtrise et violation de la constitution.

    •  » ont porté plainte » >>> auprès de quelle instance ? Tu peux me nous en dire plus ?

      • oui je cherche, c’est passé par change.org. Ils ont porté plainte au conseil constitutionel.

      • voilà -- http://www.spiegel.de/wirtschaft/stop-ttip-gegner-reichen-klage-ein-beim-eugh-a-1002050.html

        c’est à la la cour européenne . c’est tout récent. Ce sont différentes initiatives à travers l’Europe qui se sont unis pour « STOP TTIP ». Ils ont porté plainte contre la décision de la commission européenne « ouvertement douteuse et de motivation clairement politique ».
        La commission européenne est obligée de traîter des thèmes lorsque cela est demandé par une initiative européenne. L’initiative « STOP TTIP » a atteint plus d’un million de signatures au mois de juillet, puis demandait ainsi une registration d’initiative citoyenne européenne. Mais au mois de septembre Bruxelles a rejeté la demande sous prétexte que l’initiative n’aborderait pas les conditions formelles demandées et que leur requête déborderait les buts atteignables dans le cadre prévu.

        • « La commission européenne est obligée de traîter des thèmes lorsque cela est demandé par une initiative européenne.  »
          >>> ça c’est ce qu’on nous dit.

          La réalité, c’est ça :

          « des citoyens de l’Union, au nombre d’un million au moins, ressortissants d’un nombre significatif d’Etats membres, peuvent prendre l’INITIATIVE D’INVITER la Commission européenne, dans le cadre de ses attributions, à soumettre une proposition appropriée sur des questions pour lesquelles ces citoyens considèrent qu’un acte juridique de l’Union est nécessaire AUX FINS DE L’APPLICATION DES TRAITES » (TUE art 11 )

          Bon, on verra, on sait jamais.

          Mais si la commission n’entre pas en matière, elle est dans son bon droit.

          La question ensuite de savoir si des gouvernements qui signent un traité ou si la commission qui y participe doivent respecter les constitutions est épineuse.

          Et puis la cour européenne et la commission sont elles des pouvoirs indépendants, j’en doute …

          Je me réjouis d’être détrompée 😉

  11. Beau vidéo, superbe journaliste,
    un responsable de Monsanto pris un flagrant délit d’emfumage:

    https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=ovKw6YjqSfM

  12. Monsanto veut contrôler le business des abeilles :
    http://www.reporterre.net/Monsanto-veut-controler-le

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *