Edwy Plenel à son tour, cherchant ce qu’est la vraie démocratie, défend le tirage au sort et un processus constituant populaire

Edwy Plenel

Les raisons d’être content continuent à germer un peu partout.

Cette fois, c’est Edwy Plenel qui défend le tirage au sort en politique, le vrai suffrage universel (voter nous-mêmes nos lois) et l’institution imaginaire de notre propre société, dans cette magnifique conférence sur la Démocratie à l’Université Populaire de Lyon :

Merci Edwy.
C’est du vrai journalisme, ça.
Ça me fait penser à notre cher Guillemin. Merci.

 
Chers virus, il faudrait isoler (dans de courtes vidéos) :

• Les minutes 10′ et suivantes sur la définition de la démocratie : le régime où n’importe qui peut gouverner.

• les minutes 20’55 et suivantes sur les vérités d’opinion et les vérités de fait.

• les minutes 37′ et suivantes où Marc Bloch dénonce les prétendus « démocrates » qui reprochent d’être aveugle au peuple à qui ils ont eux-mêmes crevé les yeux (en le désinformant).

• Et surtout les minutes 51’45 » et suivantes sur le tirage au sort (de serviteurs), préférable à l’élection (de maîtres).

=================

Edwy Plenel a manifestement été bouleversé par le livre épatant de David Van Reybrouck, « Contre les élections ».
(Voir aussi cette page.)

David et moi avions passé, autour du tirage au sort en politique, une soirée formidable, pleine d’enseignements, incroyablement chaleureuse et fraternelle, à Bruxelles.

C’est une grande joie de voir enfin, après presque dix ans de traversée du désert, cette idée puissante, émancipatrice, prometteuse, enfin germer dans les meilleurs esprits.

On va peut-être se sortir du pétrin.

Mais faut pas traîner.
Faites passer.
Et n’oubliez pas d’organiser et d’animer, tous les jours et un peu partout, des mini-ateliers constituants, ultra contagieux (invitez vos voisins). Il n’y a QUE NOUS pour donner de la force à cette idée : la solution ne viendra pas des autres, et jamais de « élus » (!), il faut changer vous-même, il faut devenir (au moins un peu) constituant ; personnellement ; réellement.
Allez, faites passer.

Merci à tous, merci pour tout ce que vous faites, et merci pour tous ces mails très émouvants qui arrivent tous les jours à la maison.

Bon courage, bande de virus 🙂

Étienne.

70 réponses à “Edwy Plenel à son tour, cherchant ce qu’est la vraie démocratie, défend le tirage au sort et un processus constituant populaire

  1. Bon sang Etienne, tu vas réussir …..
    C’était à peine imaginable et ça devient probable.

    • ANA, méfions-nous de tout enthousiasme déplacé, surtout quand celui-ci est extérieur…

      • Euh … l’enthousiasme est un choix personnel.

      • Oui, mais quand ton enthousiasme personnel gratifie de près ou de loin quelque journalope de première stature, c’est encore lui donner plus d’importance qu’il n’a… et moi je te dis qu’on n’a pas besoin de cet Edwy Plenel et que c’est bien lui qui semble ainsi s’intéresser à la vraie Démocratie, lui qui, si je ne me trompe, semblait si bien La connaître et En parler !

      • Tu joues trop parfois sur les mots et les nuances, ANA… MORPHEUS est autrement plus direct et perspicace_dommage qu’il intervienne moins lui qui a peut-être trouvé un lieu plus ouvert et plus contagieux encore…

        • Je réagirai toujours à l’assimilation de tous à un.

          Ton esquive est hors sujet.

          • Ana, ne voyez-vous pas avec quels sinistres personnages vous vous retrouvez ? C’est l’extrême droite et ils essaieront de salir par leurs calomnies tous leurs adversaires politiques. C’est ce qu’ils font à Edwy Plenel. Et c’est ce qu’ils feront avec vous dès lors qu’ils vous verront vous éloigner de la direction vers laquelle ils veulent vous mener.

          • Ana Sailland

            Sandy, j’essaye de ne pas rentrer là dedans.
            C’est très difficile.
            Car nous avons l’air d’aimer ça./

            J’essaye de focaliser sur ce qui est à faire, sur ce que je peux faire, par le Verbe, et par l’acte quand je découvre un créneau à ma portée. Je reçois toutes ces exhortations à la dispute comme une blessure à l’intention solide.

            Mais de grâce, ne tente pas de m’entraîner dans ces guerres stupides entres gens qui sont tous encerclés par des puissances perverses, et devraient être unis pour les faire exploser.

            Sandy, tu es un type bien, Effab aussi, Fifi, Norton, Yéti, je nous en conjure, nous avons mieux à faire que de semer la merde en nos rangs. La mort de l’humanisme est à nos portes, sournoise, qui pénètre nos cœurs.

            Les désaccords sur le détail ne doivent pas être divorces. Apprendre à relativiser, et bien piger que sur des chemins différents nous visons le même but.

            Que chacun comprenne bien que quand il est sûr d’avoir raison, il est en danger d’être con.
            Et je ne m’exclue pas du club 😉

          • Je ne tente pas de vous entrainer dans quoi que ce soit. Je vous conseil de vous sauver de ce nid de vipères.

          • Ana Sailland

            Moi Ana Conda, je reste 😉

          • Entre ces « sinistres personnages » que nous serions, ces gens « d’extrême droite » qu’il est toujours aussi facile de taxer de la façon la plus gratuite et ce « nid de vipères », ce repère qui serait donc le nôtre, je vois que le SANDY / 110 / SISSI impérial s’est senti vite obligé de rempiler sur le blog, ce prétexte tout choisi d’un EFFAB pensant tout haut ces doutes et cette circonspection concernant un Edwy Plenel… bref, rien de très nouveau sous le soleil chouardien, hélas ! et je vous prie de croire que déconnecter de la vraie Démocratie et de cette sphère dite alternative voire des plus émancipées, il y a encore du boulot à l’extérieur… alors craignez qu’un chien de garde comme Plenel ne s’empare du Tirage au Sort et en fasse ce que bon lui semble, l’édulcorant de la façon la plus insidieuse ou le dénigrant tout à coup à 180 ° inverse au moment le plus opportun… mais je n’ai pas encore lu tout ce qui s’est dit depuis, en retard de tous ces wagons pluriels ou plus polémiques, moi qui puis très bien me tromper sur Plenel mais l’enjeu est si important et cette exigence en conséquence que c’est pourquoi je m’octroie et le droit de douter et la liberté de cette ignorance qui m’oblige justement à cette exigence.

  2. Cinq minutes d’écoute et je m’endors au ton dithyrambique d’Edwy Plenel…
    Ce type est un vrai hypnotiseur ! Je n’arrive pas à lui faire confiance, mon instinct ne cesse, à son écoute, de me susurrer à l’oreille « ce type t’enfume, ce type t’enfume, ce type t’enfume, … »

    • Je me suis tout farci. C’est vrai que j’ai eu de la peine. Mais là n’est pas la question.

    • « Mais là n’est pas la question »… là, ma chère ANA, quelques précisions quant à ce que tu sous-entends par-là seraient pas de trop… car si ETIENNE joue un peu trop de la gentillesse ou de la diplomatie, j’en pense tout autrement d’Edwy Plenel mais j’y pense, ce dernier qui cite Jean Jaurès (quelqu’un que beaucoup de gens citent ^^) a-t-il cité ETIENNE ? et lui accordera-t-il tout le temps d’antenne et toute cette liberté de mots et de fondamentaux chouardiens ? 14’00 de cette vidéo pour en être déjà saoulé de cette rhétorique enfumeuse, ce prêche mêlant grands principes et pure désinformation.

  3. Eh ben, c’est ce qui s’appelle un retournement à 180° !!!
    Il n’y a pas si longtemps que ça, le même Edwy Pwenel était un ardent défenseur du droit de vote pour L’ÉLECTION de représentants :

  4. Mais comment faire pour que E. Chouard ai droit à une heure sur Médiapart?

    • Vanter le Tirage au Sort par devant et servir les intérêts euro-atlantistes, financiers et élitistes par derrière, par exemple ^^

    • Il faudrait qu’il coupe ses liens avec l’extrême droite.
      Mediapart a une ligne très claire sur le sujet, ils n’offrent pas de tribunes à l’extrême droite.

  5. Bonsoir,

    La vidéo indiquée par Guillaume, montre bien l’ambiguïté du personnage …..ou son opportunisme. Le vent tourne ! Il est bien au courant quand même des personnes qui militent pour le tirage au sort, mais n’en dit mot.
    A suivre de près peut être y aura t il des articles de Médiapart dans ce sens.
    Il serait temps.
    sophie

    • Oui, pourquoi citer un Jaurès qui est mort et enterré depuis belle lurette, ce passé qui n’est plus vraiment notre présent, et ne pas citer tous ces chercheurs contemporains qui ont tant à partager et à émanciper ?
      Que le vent tourne par pur opportunisme ou pour mieux contrôler, encadrer la cause alternative, Edwy Plenel devra bien se taire lui-même face à toutes nos voix montantes d’anonymes et de citoyens souverains_ou devra bien choisir ses mots et son camp pour espérer encore nous intéresser un tant soit peu dans ce plaisir ou/et ce privilège de pouvoir s’exprimer, lui ui a cette facilité d’intervenir et sur les réseaux sociaux et alternatifs et dans les médias officiels… ETIENNE est décidément trop gentil ou trop naïf ! (…)

      • Jaurès est immortel. Il inspirera à jamais les gens.

      • Bonjour,

        Tout d’abord, j’aimerais savoir si vous lisez Mediapart et depuis quand?
        Je vous pose cette question car cette vidéo date de la période de l’élection présidentielle -- Mediapart avait porté depuis sa création de très grosses critiques sur la politique de Sarkozy -- allant souvent jusqu’à l’acharnement. Eddy Plenel ne cachait pas ses idées socialistes, dans cette vidéo il prône donc le vote car il fallait pour lui que Sarkozy ne soit pas réélu.
        Seulement depuis 2012, lui aussi a déchanté et Mediapart fait preuve de la même objectivité critique de la présidence Hollande que de celle de Sarkozy --
        Si aujourd’hui il semble accepter l’idée de l’utilisation du TAS en politique, cela ne me semble pas incohérent.

      • Parole contre parole alors, FABRIS, ou AIL versus Médiapart, autrement dit, je me répète mais je reste bloqué sur ça et ceci me pose bien question, et sur la forme et sur le fond…

        … en admettant que ce Salon du Livre ne soit effectivement pas l’endroit ni le moment le plus opportun pour aborder ce hors-sujet ici quant à ces révélations de Roland DUMAS, je peux comprendre, mais Edwy Plenel s’est-il depuis expliqué sur le sujet, répondu ne serait-ce au moins que par vergogne, amour propre, amour de la vérité et de la justice, lui, Edwy Plenel, qui en fait profession et s’en présente comme l’un des chantres ? S’est-il aussi, en ce cas, exprimé devant quelque journaliste neutre en la partie, voire indépendant, lui qui est l’objet de ces critiques et de ces révélations ?…

        Vous voyez, FABRIS, je n’ai pas besoin de lire Médiapart pour prendre connaissance de ce qui se passe en ce monde et pousser plus avant la réflexion, autrement plus loin en tout cas que ce prétexte d’abonnement payant qui autoriserait ainsi l’indépendance journalistique au coeur même de la toute puissance médiatique officielle, Edwy Plenel invité ou s’invitant souvant là où il est bon d’être vu et écouté, poussant le subtilité au coeur même de la chose alternative, mauvais et sournois virus, c’est en tout cas mon sentiment, qui n’engage là que moi.

        • Votre sentiment n’engage que vous en effet -- Difficile de décrédibiliser des années de travail journalistique avec une vidéo de 2 minutes. Quand au fait que vous n’ayez pas besoin de lire Médiapart pour prendre connaissance de ce qui se passe en ce monde et pousser plus avant la réflexion….ça me fait une belle jambe car je ne vois pas pourquoi vous me dîtes ça.

        • La jambe est peut-être belle mais moi cela m’intrigue que vous interveniez, vous-même, si précisément sur ce sujet-ci… évidemment, vous semblez avoir à coeur cette indépendance de la chose journalistique, ce 4ème pouvoir, et c’est tout à votre honneur… mais voyez-vous, ici, nous sommes nombreux à placer la puissance publique (cette souveraineté populaire) au-dessus de tout pouvoir dont la nature et l’intérêt est justement de n’avoir aucune limite et de s’imposer en tout pour cela… mais dites-moi, FABRIS, pouvez-vous me citer le sujet sur lequel vous êtes intervenu ici la dernière fois ?…

          • Je semble? Qu’est ce qui vous fait dire « je semble »?

          • 1/ Je n’ai pas à coeur « cette indépendance de la chose journalistique, ce 4ème pouvoir »…d’où tenez vous cela? Les médias ne peuvent-ils cependant pas être un instrument de la « puissance publique ».
            2/Je n’apprécie pas beaucoup le personnage d’Edwin Plenel (ça vous étonne non?); cependant réduire Médiapart à son directeur est une synecdoque fallacieuse. Médiapart met souvent le doigt là où ça fait mal, mais tout n’y est pas bon à prendre (comme partout d’ailleurs)
            3/ Je signalais dans mon intervention le fait que son changement d’opinion n’était pas incohérent.
            4/Vous pourrez me reposer votre dernière et étrange question lorsque j’interviendrai sur un prochain sujet.

          • J’aime beaucoup votre pseudo, si vous voulez tout savoir, l’ami… mais vous ne m’avez pas vraiment répondu : sont-ce les premières fois que vous intervenez ici ou c’est moi qui suis loin de tout visualiser ici, des périodes coupées d’Internet et cette mémoire qui n’est pas celle de tous ces robots du futur qu’on nous promet ?…

        • Tiens, justement, pr$eche matinal en direct sur France Culture d’Edwy Plenel !… c’est bien là un prêche, dès les premières notes de sa rhétorique ça saute aux oreilles, à l’espritmoi qui bien placé pour en parler moi qui m’y suis fait prendre pendant tant d’années !

          • FABRIS n’est pas un pseudo, c’est mon nom de famille.
            Vous pouvez m’appeler Monsieur FABRIS

          • Par convention, je m’en tiendrais à FABRIS, joli pseudo, et par courtoisie au vouvoiement puisque que vous « semblez » tenir à ce « Monsieur » ^^ quant à cette fameuse « synecdote » entre Médiapart et Plenel, vous devriez savoir, par les temps qui courent, que ce système pyramidal élitiste et hiérarchique peut très bien obliger, inviter sans les forcer toutes sortes d’intermédiaires croyant agir pour le bien commun voire leur propre intérêt quand ils participent eux-mêmes d’un vaste plan aux desseins et aux buts qui les dépassent*, et si ça se trouve, Edwy Plenel lui-même est peut-être manipulé, utilisé, croyant bien faire, persuadé de son éthique journalistique et de son « Droit de savoir », et seul autorisé à intervenir régulièrement sur tel ou tel média et cette écoute surtout du plus grand nombre, et en même temps son positionnement et ses interventions relayées sur Internet et sa présence au ceur même de l’Alternatif… placez Etienne CHOUARD en lieu et place d’un Edwy Plenel, et vous verrez l’effet autrement plus viral, plus communicatif, plus émancipatoire_mais l’élite ne prendra jamais ce risque ou si cela devait arriver il y aurait alors à s’inquiéter sérieusement sur l’intégrité d’ETIENNE ou subodorer quelque manipulation plus subtile encore… mais vous, FABRIS ou cher Monsieur, vous n’avez toujours pas répondu à ma question ? est-ce la crainte d’être pris en défaut par un tiers qui trouverait à y redire ? non ? alors prouvez-moi le contraire…

            * à partir de 11’00… (17′, 18′, très intéressant également)

          • La réponse à ma question est dans le 4/ --
            D’où tenez vous que je semble tenir à mon « Monsieur »?
            Par contre vous ne semblez pas tenir à votre Edwin Pleynel!….il n’y a pas que lui pourtant : Laurent Mauduit, Fabrice Arfi, Jade Lingaard…
            Ceci dit, J’ai du mal à saisir où nous mène nos échanges.
            Évidemment qu’Etienne CHOUARD placé au premier plan médiatique aurait un autre impact!!!! mais…mais…mais,
            pour l’instant ce n’est pas le cas; même l’émission de D. Mermet « La bas si j’y suis » s’est faite débarquer de France Inter (Mermet qui n’a jamais invité E. CHOUARD comme je l’avais signalé dans un message sur le répondeur de l’émission) .

  6. Pourquoi en vouloir à quelqu’un de changer d’opinion ?

    Et si ce changement va dans le sens du bien commun, à quoi bon y trouver quoi que ce soit de mal ?

    Si le tirage au sort passe et que la route vers une démocratie réelle se définit concrètement, alors à quoi bon s’attarder sur ces ornières souvent illusoires ?

  7. On notera quand même que dans la vidéo mise en lien par Guillaume, il dit et je paraphrase : Il faut voter, ça n’est peut être pas suffisant mais il faut voter, c’est notre seule arme pour le moment, il faut s’en servir.

    On peut être POUR l’élection et POUR le tirage au sort, ça n’est pas incompatible, et c’est même peu plus réaliste et plus sain je pense.

  8. Extraordinaire Edwy qui milite pour une information objective des faits au service des citoyens d’autant mieux éclairés qu’ils nourriront une opinion mieux construite. Au final, inspiré par Van Reybrouck, EP vante même les mérites du tirage au sort !!

    Contrairement à certains précédents intervenants, je n’y vois que du positif. Ce « retournement de veste » est à mon sens un vraie prise de conscience. Celle de quelqu’un qui sait évoluer et se remettre en cause. C’est suffisamment rare chez les personnalités de ce niveau pour être apprécié. Van Reybrouck dit lui-même avoir eu le même choc la première fois face au tirage au sort. C’est une proposition qui déroute énormément au départ. Il faut dépasser le stade de l’à priori pour aborder avec un minimum d’honnêteté le TAS qui devient alors progressivement une réelle excellente très bonne idée.

    • BERNARD, c’est peut-être « suffisamment rare chez des personnalités de ce niveau de savoir évoluer et se remettre en cause » mais laissez-moi quand même douter un peu, ne serait-ce qu’au vu de tout ce temps passé pour de telles personnalités d’avoir réfléchi et travaillé à la chose publique et tout ce qui s’y rattache, rencontrer tant de personnes plus intéressantes les unes que les autres, jouir d’une culture si vaste et si élitiste, pour ainsi retourner sa veste … 34’00 de la vidéo de Plenel pour n’y voir là qu’une prêche inutile et des plus saoulant.

  9. Je pense même que nous avons tous fait pareil. Moi perso la première fois que j’ai entendu parler du TAS j’ai eu un rictus puis après réflexion il m’est vite apparu les avantages démocratiques qu’il engendrait. Mais bon je n’ai pas le passé intellectualisé d’un EP ou d’un JLM pour me remettre en question 😉

  10. La différence entre vous et lui, c’est qu’il parle comme si ça avait toujours été son opinion première.
    Pense-t-il vraiment ce qu’il dit, vu qu’il semble capable de défendre un point de vue ou son contraire avec la même ardeur et la même conviction (apparente) ? On dirait un avocat ! (pardon pour les avocats). Et c’est ce côté un peu faux-jeton qui me déplaît dans sa démarche.

    Je ne lui reproche pas d’évoluer dans sa pensée. Bienvenue à lui s’il rejoint (sincèrement) le camp des démocrates…!

    Mais, comme il n’explique pas comment et pourquoi il est passé « de l’ombre à la lumière » (ou alors j’ai loupé ce passage), je dis juste qu’il ne serait pas surprenant de le voir fuir à nouveau à la première tempête.

  11. Lors de la conférence contre la corruption co-organisée par Médiapart hier soir, j’ai été marqué d’entendre dans la bouche de plusieurs intervenants, des universitaires, le mot d’oligarchie.
    « Une oligarchie déguisée en démocratie » comme thème d’un des débats.
    « L’oligarchie cherche à limiter les contrepouvoirs » Lascoumes
    « L’oligarchie est perçue comme légitime » Lascoumes
    « Le danger est la professionnalisation de la politique » Lascoumes

    L’idée a priori folle selon laquelle nous ne serions pas en démocratie se popularise.

  12. Je partage l’enthousiasme d’Etienne et Ana. L’idée démocratique n’appartient à personne et qu’elle soit portée par Plénel aujourd’hui est simplement réjouissant. Et si elle devait l’être par Bruno Maigré ou Besancenot demain ne changerait rien.
    Les inquiétudes des uns ou des autres sur d’éventuels retournements de vestes ou dérives fascistes ne témoignent que d’une chose: ils ne perçoivent le monde que sous la coupe de chefs, mentors ou guides et ils aiment se fabriquer des ennemis, ce que précisément n’est pas la démocratie.
    Nous avons assez avancé sur l’idée démocratique pour savoir qu’aucun chef ne peut en émerger ni aucune idéologie partisane et notre rôle n’a donc pas changé, nous devons continuer de la promouvoir intacte car c’est la démocratie qui importe, certainement pas par qui elle est portée.

    • « ils aiment se fabriquer des ennemis »… moi je dirais que ceci, ce genre de propos sont surtout des interprétations faciles de la réserve et de la réflexion que certains d’entre nous ici ou ailleurs pouvons avoir sur les choses, la vie et les Hommes en général, et sur la politique et l’Histoire en particulier… à savoir qu’en ces domaines et ces rapports de force et de pouvoir (ce pouvoir justement prêt à tout puisque sans limites), on n’est jamais trop prudent ni assez vigilant, « l’enthousiasme » n’interdisant surtout pas la sagesse et le pragmatisme, encore faut-il rester mesuré quand il le faut et tout feu tout flamme à bonne escient et à bonne dose.

  13. Oshio Heihachiro

    Très bien ! Un bon pas en avant, un de plus…

    Par contre attention à ne pas s’arrêter en chemin car laisser l’idée se faire récupérer (colorer) politiquement serait la pire chose possible. Il faudra bien veiller à convaincre les autres partis (de tous les bords…) pour éviter cela.

    J’espère qu’Étienne et d’autres nous produiront un kit clef en main pour plus de démocratie au minimum 1 an avant les élections de 2017 et qu’ils le proposeront à tous les partis en lice.

  14. Merci Benoît, pour ce coup de projecteur bien ciblé :

    Edwy Plenel « On choisit son maître pour 5 ans et après on se tait »

    • Vidéo qu’Effab devrait absolument regarder.
      Car j’aimerais comprendre comment une personne qui dit tout cela peut-elle être la personne double et sournoise qu’il nous décrit en parlant d’Edwy Plenel.
      C’est important, car ce procès en sincérité c’est une petite musique que l’entend très souvent sur ce forum et Edwy Plenel n’en a pas été la seule victime.
      Et les bases suivantes généralement : Le tirage au sort et l’union européenne.

      • Oshio Heihachiro

        J’aime bien cet extrait, toutefois je n’oublis pas qu’E.Plenel a toujours le même comportement de trotskiste qu’avant, il fonctionne ainsi : « c’est le résultat qui compte peut importe les moyens », ce qui veut dire qu’avec ce système de morale, mentir est considéré comme acceptable tant que c’est pour la cause. Lui accorder une trop grande confiance serait une erreur.

        Plenel est connu pour travailler avec les renseignements généraux : ils lui fournissent des scoops, des infos et en échange Plenel publie des articles qui rendent service à ses commanditaires. Même fonctionnement au Canard Enchainé (tu peux remplacer RG par politiciens…). Ce genre de comportement ne m’inspire pas confiance, cela ne me parait pas très droit, pas très moral.
        D’ailleurs je pense qu’au temps de l’URSS un journal d’opposition alimenté en infos par le KGB cela aurait bien rire chez nous… et pourtant aujourd’hui c’est pratiquement le cas de figure dans lequel on est !

        Quoiqu’il en soit que Plenel soit sincère ou pas ne doit rien changer pour nous, objectivement il travaille à la cause avec ce genre de discours et c’est une très bonne chose. Évitons juste de reposer sur lui ou tout autre personne que l’on ne puisse croire à 100%, ainsi même si il change de bord cela ne nous posera pas de problèmes.

        • Tu as bien sûr des preuves de ce que tu avances, et tu peux nous communiquer les sources d’où tu tires ces informations ?

        • On ne peut pas toujours apporter les preuves de ce que l’on sait pourtant vrai ou des plus probables, SISSI, arrête en ce cas alors de toujours ramener ces lieux comuns et pseudo-rationnalité chers aux TROLLS et autres dénigreurs patentés ou plus abrutis, si tel est ton cas de ne travailler pour personne et de ramener constament néanoins ta jolie fraise avariée en Chouarderie et Démocratie !

      • Mes « victimes » sont surtout les TROLLS dans ton genre, 110, et les chiens de garde, de quelques Médias ou Part(is) qu’ils soient…

        … en attendant de prendre au sérieux les propos et surtout l’intention d’un Plenel qui ne fait que se réapproprier ce que d’autres ont déjà dit autrement mieux que lui, je ne me lasserai jamais de citer cette fameuse captation d’Agence Info Libre, qui nous en apprend autrement plus que tout ce que Plenel ne nous dira jamais !

    • Ce que dit Plenel est très bien, évidemment, le fond des choses parlent de lui-même mais venons-en à la forme plutôt : pourquoi Plenel maintenant s’empare-t-il de la Démocratie et du Tirage au Sort ? pourquoi, par exemple, ne cite-t-il pas Etienne CHOUARD ? lui qui jette régulièrement un oeil sur sa copie, ses notes ?… parce que faire la publicité (rendre publique) d’un Etienne CHOUARD c’est vraiment faire entre le loup Démocratique dans la bergerie Oligarchique, c’est vraiment prendre le risque de mettre le feu à la Pyramide_alors qu’en s’emparant de cette Démocratie vraie tout en lui ôtant son verbe et son authenticité chouardienne, c’est l’assaisonner de bien-pensance à la mode et autres rhétoriques édulcorantes et lénifiantes…

  15. Conférence : 10 ans de l’Université Populaire de Lyon
    http://youtu.be/DYNm8BDEpKA
    6 octobre 2014, Théâtre National Populaire (TNP), Edwy Plenel

    10:00 : Edwy Plenel : « Qu’est-ce que c’est que la démocratie ? [..] On ne peut pas se contenter de brandir ce mot sans lui donner tout son sens, toute sa promesse inaccomplie. [..] La démocratie, comme promesse, comme horizon, comme idéal, c’est tout simplement le régime de n’importe qui. Sans privilège de naissance, sans privilège de fortune, sans privilège d’origine, sans privilège de diplôme. [..] C’est évidemment un scandale, un scandale vivant, qui aura toujours devant lui de nouvelles oligarchies naissantes, des oligarchies de la naissance, de la fortune, du savoir, des oligarchies peut-être de pleines bonnes volontés parce que j’ai du savoir, j’ai de la connaissance donc je sais mieux que le peuple ce qui est bon pour lui. Mais d’autres aussi, j’ai des intérêts à défendre, j’ai de la fortune, j’ai des moyens, je serais mieux que le peuple ce qui est bon non pas pour lui mais pour moi. [..] Est-ce que la démocratie, c’est en effet cette vitalité du n’importe qui ou est-ce que c’est en permanence la confiscation de cette volonté collective, de ce peuple souverain, composé des millions de n’importe qui par ceux qui s’en prétendent dépositaires ? »

    52:05 : Edwy Plenel : « David Van Reybrouck, dans un essai titré « Contre les élections », le titre est trompeur, ça ne veut pas dire Contre les élections en soit, a lancé un immense pavé dans la marre sur Qu’est-ce que c’est que la démocratie ? Et pourquoi alors que cette idée s’étend, en même temps nous nous en doutons, en même temps l’abstention se développe, en même temps nous perdons confiance dans nos dirigeants qui soient de droite ou de gauche. Pourquoi ? Parce que nous avons un imaginaire en jachère. La démocratie, ce n’est pas simplement -- et la formule de Philippe le rappelait tout à l’heure -- choisir des représentants. Et c’est même, peut-être, la dépossession de la démocratie cela. On choisit son maître pour cinq ans, et après, on se tait ? Et le maître peut choisir de faire le contraire de ses promesses sans revenir devant les électeurs ? Sans redemander la confiance d’aucune manière au propre peuple qui l’a élu ? Sans délibération, il peut engager des guerres, il peut engager des choix économiques sociaux, il peut renoncer à des décisions qui étaient celle qu’il promettait de faire le jour de son élection ? Non, on ne peut pas se satisfaire de ça. Et donc la démocratie, c’est une délibération permanente, c’est une participation permanente et ce sont l’ensemble des pouvoirs et contre-pouvoirs qui permettent cette délibération permanente qu’il faut réinventer. Y compris en ayant des audaces qui nous sortiraient de l’affrontement mortifère parfois, David Van Reybrouck le pose : Comment pour condamner un homme, une femme, pour un crime, on accepte le jury qui est tiré au sort ? [..] Et le tirage au sort ne marcherait pas pour la délibération sur ce qui est bon pour nous ? Rappelez-vous l’imaginaire Athéniens. A Athènes, on tirait au sort ceux qui devaient gouverner la cité. [..] L’équilibre de la dynamique rendra tout le monde plus intelligent, en tout cas plus intelligent qu’un seul qui pense que face à la complexité du monde, il peut avoir les réponses tout seul. [..] La démocratie ce n’est pas la loi du nombre, ce n’est pas la loi de la majorité qui imposerait sa norme à tous les autres, la démocratie -- et c’était encore Hanna Arendt qui nous le rappelait -- c’est le souci des minorités, de sa diversité, de sa pluralité. »

  16. Edwy Plenel -- la démocratie contre nos régimes oligarchiques

    (6:27) « Qu’est-ce que c’est que la démocratie ? [..]

    On ne peut pas se contenter de brandir ce mot sans lui donner tout son sens, toute sa promesse inaccomplie. [..]

    La démocratie, comme promesse, comme horizon, comme idéal, c’est tout simplement le régime de n’importe qui. Sans privilège de naissance, sans privilège de fortune, sans privilège d’origine, sans privilège de diplôme. [..]

    C’est évidemment un scandale, un scandale vivant, qui aura toujours devant lui de nouvelles oligarchies naissantes, des oligarchies de la naissance, de la fortune, du savoir, des oligarchies peut-être de pleines bonnes volontés parce que j’ai du savoir, j’ai de la connaissance donc je sais mieux que le peuple ce qui est bon pour lui. Mais d’autres aussi, j’ai des intérêts à défendre, j’ai de la fortune, j’ai des moyens, je serais mieux que le peuple ce qui est bon non pas pour lui mais pour moi. [..]

    Est-ce que la démocratie, c’est en effet cette vitalité du n’importe qui ou est-ce que c’est en permanence la confiscation de cette volonté collective, de ce peuple souverain, composé des millions de n’importe qui par ceux qui s’en prétendent dépositaires ? »

  17. Après POUF, ETIENNE !… bon, si vous y tenez, pourquoi pas ! mais, en ce cas, n’hésitez pas à le lui ressortir au besoin le jour où il se contredirait à 180° ^^ Qui est contaminé par qui, je commence à sérieusement me poser la question ^^ tout va bien, ETIENNE, pas de pressions de votre côté ? aucune menace, aucun conflit d’intérêt ?… Ne m’en voulez pas mais je suis comme votre Jérémy Cricket

  18. Mieux qu’Edwy Plenel ! infiniment plus didactique en tout cas…

    … que la rhétorique ô combien enfumeuse de ce chien de garde à l’élite et au système.

    ETIENNE, je vous l’ai déjà dit, et nous sommes plusieurs voire infiniment (majoritairement) nombreux à le penser : laissez ces élites, ces intellectuels se pavaner de leurs mots et de leurs belles intentions et répandons plus démocratiquement la bonne parole et cette Cause des causes, ici-même sur ce blog, la place en priorité et récurrente à tous ces jeunes et autres anonymes de bonne volonté !

    EFFAB

  19. Comparons.

    Comparons le prêche et la rhétorique institutionnelle d’un chien de garde…

    … avec le parler-vrai d’une citoyenne en devenir et émancipation…

  20. « Les coefficients de consentement sont un feedback numérique indiquant le statut de victoire. Base psychologique: quand le gouvernement est capable de collecter des taxes et de dimensionner la propriété privée sans juste compensation, c’est une indication que le public est mûr pour se rendre et consentir à sa mise en esclavage et à son asservissement légal. Un bon indicateur, facilement quantifiable, de temps plus durs à venir est le nombre de citoyens publics qui payent une taxe sur le revenu en dépit d’un manque évident de réciprocité ou de service honnête de la part du gouvernement. »

    (« Consentement, la première victoire »)

    http://www.syti.net/SilentWeapons.html

  21. Documents très instructifs sur l’idéal démocratique

  22. Dans un article récent de Médiapart, l’UPR et François Asselineau sont  »cassés » à cause, je pense, du fait que vous classez l’UPR à l’extrême droite.

    Or les adhérents de l’UPR (je suis adhérent) viennent de tous bords politique. pour ce qui me concerne je n’avais jamais adhéré mais je suis plutôt très à gauche. Le vote contre le traité de Maastricht en 2005 n’était pas une marque de l’extrême droite (ou alors je ne sais plus situer JP. Chevenement sur l’échiquier politique!). Ce genre d’article contribue à défavoriser l’UPR qui a pour objectif de rendre au peuple de France la liberté de choisir son devenir. Ce genre d’article contribue également à la démotivation des électeurs.

    Pourtant Médiapart sait donner des informations claires et sourcées quand il le veut. Merci donc de vous rapprocher de l’UPR pour faire le vrai travail journalistique que vous savez faire et ne pas participer au travail de sape qui est l’apanage des médias aux ordres de l’oligarchie financière.

    Le travail (bénévole) des adhérents sur internet, qui peut sembler à du harcèlement, est le seul moyen que nous avons à notre disposition pour faire passer le message auquel nous croyons (nous n’avons malheureusement pas l’ouverture médiatique du FN, de l’UMP, du PS… )

    Notre différence fondamentale avec l’extrême droite est que nous sommes pour le rapprochement avec tous les pays et en désaccord avec toutes les formes de racisme. Avec l’espoir que Médiapart va faire un travail objectif et impartial.

  23. Je crois également que cet article devrait faire l’objet d’une large diffusion :
    La réflexion du jour : il manque un parti communiste
    https://histoireetsociete.wordpress.com/2015/02/02/la-reflexion-du-jour-il-manque-un-parti-communiste/

  24. Quand le journalisme…

    https://www.youtube.com/watch?v=NySMo3zhHbI

    … se fait « politicien » ^^

  25. Que pensez-vous de ça ? Personnellement, je découvre ceci pour la toute première fois…

    « Revisitons l’histoire et ce sans Majuscule cette fois, ni tambours ni Hollywood !!
    Cela rejoint ma réflexion dans cette inconséquence à laisser partir à la guerre des des (jeunes) hommes par forcément très ‘éduqués’, qui plus est ou, plutôt, tous ces dérappages psychologiques, émotionnels et autres excès et travers liés à la nature humaine qui peut s’affranchir de toute limite d’individus et de consciences confrontées du jour au lendemain à la guerre et à cette sauvagerie qu’il y a à tuer son prochain, sans parler de tant d’autres paramètres j’imagine, tels le conditionnement mental (propagande) et la peur, ce sentiment, cette émotion qui est à l’extrême opposé de tout altruisme et de toute connaissance… »
    (Cause des causes, 8h12′)

  26. Bande de virus toi-même (;-))

  27. Audrey, non seulement elle est belle mais en plus elle très pertinente, elle est pratiquement la seule à soulever les vrais problèmes dans le débat.
    C’est une déesse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *