Archives mensuelles : septembre 2014

Rendez-vous à LAUSANNE, vendredi 3 oct. 2014, avec Antoine Chollet, pour parler de vraie démocratie et de droits politiques

Je vous propose de nous rejoindre, avec Antoine Chollet, pour parler ensemble de démocratie et de droits politiques, à Lausanne, vendredi prochain, 3 octobre 2014, à 18 h.

J’ai déjà échangé quelques idées avec Antoine il y a un an, à Grenoble, avec l’équipe de « Cause toujours ». Je trouve ce chercheur très intéressant, et je vous recommande son livre « Défendre la démocratie directe. Sur quelques arguments antidémocratiques des élites suisses » :

Couverture du livre d'Antoine Chollet :

On trouve sur le net plusieurs recensions intéressantes de ce (bon) livre.

• L’affiche de la rencontre de vendredi :
Affiche Lausanne 3 octobre 2014

• La page Facebook de la soirée :
https://www.facebook.com/events/747155522008218/

• L’adresse de retransmission vidéo prévue en direct sur Internet :
http://www.ustream.tv/channel/lauditoire

• L’adresse physique du rendez-vous :
Route de la Grange, 1015 Chavannes-près-Renens

Un grand merci au jeune homme courageux, Thomas Wroblevski, qui a organisé cette soirée.

Au plaisir de vous y retrouver.

Étienne.

[Mise à jour, 10 octobre 2014 :

Des traces (texte et 2 vidéos) de la rencontre de Lausanne :

http://www.auditoire.ch/?env=article&cat=campus&art=20141007152024



Broadcast live streaming video on Ustream



Broadcast live streaming video on Ustream

Étienne.]

Révolution monétaire – Débat avec Stéphane Laborde et Jean-Baptiste Bersac : les perspectives d’émancipation politique offertes par le chartalisme et par la théorie relative de la monnaie (TRM)

Pour nous aider tous à progresser sur le sujet central de la monnaie, il y a longtemps que je pense à réunir devant quelques caméras deux jeunes spécialistes des problèmes monétaires, Stéphane Laborde (TRM) et Jean-Baptiste Bersac (néo-chartalisme), dont je trouve le travail stimulant, prometteur et utile au bien commun. Il me semblait utile de faire ensemble, publiquement, le point sur leurs propositions dans des termes compréhensibles par tout le monde.

Ce moment est arrivé dans les premiers mois de 2014 et, grâce aux jeunes gens qui ont bien voulu filmer cette rencontre et se charger ensuite du travail de montage, vous pouvez découvrir à votre tour ces deux alternatives monétaires, aussi étonnamment méconnues qu’enthousiasmantes :

Pour bosser la question :

• Le blog de Stéphane Laborde (Création Monétaire.info) : http://www.creationmonetaire.info/

• Le site de la TRM (théorie relative de la monnaie) : http://wiki.creationmonetaire.info/index.php?title=Main_Page

• Le site de Jean-Baptiste Bersac (« Frapper monnaie ») : http://frappermonnaie.wordpress.com/

• La page du livre (passionnant !) dédié au chartalisme : http://frappermonnaie.wordpress.com/le-livre-neochartaliste/

• Ma propre page (très fouillis, et même lacunaire, bien sûr, comme un marque de fabrique de chercheur débordé, pardon pardon pardon) dédiée aux problèmes monétaires : http://etienne.chouard.free.fr/Europe/monnaie.php

Monnaie : course perdue d'avance, faute de Constitution digne de ce nom, c'est-à-dire écrite par les citoyens eux-mêmes (et PAS par des élus ni par des experts...)

« (Re)prenons notre vie en main », rdz-vs près d’Annecy, les 27 et 28 sept. 2014, aux ‘Journées Nationales de la Transition Citoyenne’

Rendez-vous avec les gentils virus de Savoie (et des environs), à l’occasion des Journées Nationales de la Transition Citoyenne, samedi 27 septembre 2014, à 14 h30 à Poisy, près d’Annecy :

Nous aurons plus de temps que d’habitude, pour nos échanges et ateliers : samedi après-midi et dimanche matin. Ceci nous permettra d’approfondir la réflexion sur des articles qui le méritent.

Le planning : http://framacalc.org/planning_journer_transition

Ce sera au Lycée agricole de Poisy
Route École Agriculture, 74330 Poisy

Nous aurons le grand plaisir d’y retrouver Ana 🙂

À tout bientôt.

Étienne.

[Mise à jour, 10 octobre 2014 :

Quelques images, quelques traces, arrivent, de tous ces bons moments passés ensemble. Des entretiens à côté de la conférence et des ateliers, et puis la conférence et le débat.

La vidéo de la conférence — nous étions quelque 400, je crois — (coupées en plusieurs petits films sur deux pages) :
(Je ne sais pas les enregistrer, ni les placer en incrustation ici. Si quelqu’un peut m’aider…)

http://www.librinfo74.fr/2014/10/a-la-fete-de-la-transition-citoyenne-etienne-chouard-nous-propose-detre-des-constituants/

http://www.librinfo74.fr/2014/10/suite-a-la-fete-de-la-transition-citoyenne-etienne-chouard-nous-propose-detre-des-constituants/

Étienne.]

François Asselineau invité à l’émission TV ‘On n’est pas couché’ samedi 20 sept. 2014

François Asselineau (sans doute notre meilleur donneur d’alerte sur tout ce qui touche à l’UE) est enfin invité à la télévision, et à une heure de grande écoute ; c’est samedi prochain (20 sept. 2014).

Asselineau invité à 'On n'est pas couché', le 20 sept 2014https://www.facebook.com/upr.francoisasselineau/photos/a.393974702611.173278.367713397611/10152755160317612

Ça devrait bien stimuler (et alimenter en arguments) la prise de conscience populaire du piège radicalement antidémocratique qu’est la prétendue « Union européenne », depuis sa conception.

Quelle démocratie voulons-nous aujourd’hui ? Rdz-vs à Aix-en-Prov, le 23 sept, avec F. Bosqué (Tera)

Vous vous souvenez que j’ai rencontré Frédéric Bosqué lors de l’Université d’été du Revenu de Base (ici, la vidéo de notre entretien).

Page Facebook du projet Tera.

Je vais retrouver Frédéric à Aix-en-Provence mardi prochain (à 19h30, après les cours), pour une « double conférence/débat » (qui se déroulera peut-être en « dialogue/débat », on verra 🙂 )

Ce sera au 385 rue Serpentine, 13510 Éguilles.

Au plaisir d’y retrouver plein de gentils virus provençaux — avec leurs voisins, à démocratiquement contaminer 🙂

Étienne.

L’atelier constituant (entretien avec L’Affranchi-Presse, mai 2014)

Retour à l’essentiel : VOUS, oui vous, en train de bosser, dès que possible 🙂

Les gentils virus sont vraiment épatant 😐 Ils ont déjà retranscrit le plan détaillé de cette réflexion ciblée sur l’atelier constituant :
http://wiki.gentilsvirus.org/index.php/L%27atelier_constituant_-_Entretien_avec_Etienne_Chouard_-_l%27Affranchi-Presse

1 Résumé de l’entretien
1.1 Qu’est-ce qu’un atelier constituant ?

Une reconstruction d’un peuple digne de ce nom.
La fabrication, ensemble, de notre imaginaire collectif.
Concrètement on réfléchit et on écrit, on parle de constitution.
Des travaux pratiques à propos de la constitution.
Un entraînement utile pour demain, pour que le sujet nous devienne familier.
Un questionnement, une discussion sur un sujet ou une modalité précise de la constitution tel le RIC ou les gardes-fous.
Une rencontre simple, légère, informelle et souple.
Une façon simple, agréable et prometteuse de faire de la politique.
C’est un école politique qui fait que les gens vont se former en s’occupant du bien commun sous l’angle de l’écriture du plus haut niveau du droit.

1.2 L’objectif d’un atelier constituant

C’est nous en train de nous transformer.
C’est découvrir qu’on est capable d’écrire la constitution, que c’est agréable, très simple et que cela va tout changer.
C’est prendre d’en bas en formation populaire sur la constitution.
C’est faire que le peuple veuille s’instituer par notre propre éducation populaire.

1.3 Qu’écrit-on dans une constitution ?

Ce sont les règles supérieurs que l’on écrit.
On va écrire :

qui écrit les lois,
avec qu’elle procédure de délibération collective,
sous le regard de quels contrôleurs,
sous le risque de quelle punition ou sanction,
avec quel mandat renouvelable ou pas,
quel type de désignation de ces acteurs,
quelle initiative populaire laisse-t-on aux humains pour « prendre la main »,
des sujets qui comptent, qui correspondent à un pouvoir régalien de notre puissance politique et qui seront ensuite retirés du débat politique de par le fait qu’ils sont dans la constitution.

par exemple : la monnaie doit être publique et les banques ne peuvent être privées ou encore le financement de l’économie.

1.4 Les obstacles

Le non respect mutuel

Apprendre à se respecter.
Permettre à tous de parler.
Ne pas laisser de côté les timides.
Ne pas permettre la monopolisation par quelqu’un.
Nombre trop important des participants empêchant une correcte expression de chacun sur un temps convenable.

L’agressivité

Elle tient sûrement en partie au fait que nous sommes en général muselés et sans espace pour nous exprimer.

Le hors sujet

Écrire une constitution n’est pas écrire une loi, il s’agit d’instituer des pouvoirs qui vont rester sous le contrôle des citoyens.

L’écueil

Monter dans la constitution trop de sujets qui doivent rester politiques et qui doivent être laissés à la réflexion des citoyens au cas par cas dans le cadre de lois, tels l’écologie et la pollution par exemple.
Se mettre à légiférer et écrire des lois.

Les gens préfèrent des maîtres

Alain a écrit : « Le trait le plus visible de l’homme juste est de ne point vouloir gouverner les autres et de seulement se gouverner lui-même. » ‘
Les gens veulent des représentants qui décident à leur place et préfèrent avoir de mauvais maîtres plutôt que d’être eux-mêmes des maîtres. C’est un obstacle aux ateliers constituants.

1.5 Suggestion pratique

Combien de participants pour un atelier constituant et où, quelle durée ?

Seul ou à plusieurs.
N’importe où en réunion, chez soi, dans les transports, les salles d’attente, etc.
Quelques minutes suffisent, la durée peut varier selon les humeurs et le temps disponible.
Il vaut mieux prévoir plusieurs petites rencontres fréquentes et régulières que de longues rencontres trop espacées.

Avoir un réservoir des ateliers réalisés.

Avoir un site pour annoncer et rendre compte des sujets déjà travaillés ce qui permettrait aux autres d’avoir des pistes.
Créer une plate-forme dédiée aux ateliers constituants.
Chez les Gentils Virus nous avons déjà cela sur le présent wiki avec le « calendrier » qui permet de placer les événements et aussi une page spéciale qui regroupe tous les travaux concernant les ateliers constituants. Voir : Projetgentilsvirus:Actualités et Les Ateliers Constituants

Source : http://wiki.gentilsvirus.org/index.php/L%27atelier_constituant_-_Entretien_avec_Etienne_Chouard_-_l%27Affranchi-Presse

Merci à tous pour tout ce que vous faites, par pur dévouement.
On n’est forts qu’ensemble.

Étienne.

atelier constituant (Krapo)

Voir aussi :

• Sur le blog :
Qu’est-ce qu’un atelier constituant ?

• Échanges sur Agoravox :
http://www.agoravox.tv/tribune-libre/article/etienne-chouard-l-atelier-46668

• Échanges sur Facebook :
https://www.facebook.com/etienne.chouard/posts/10152806337317317

15 minutes avec ‘Nouvelle Donne’ SUR LE CHÔMAGE : ‘dette publique’ comme coup d’État bancaire, et ‘remboursement de la dette publique’ comme source infaillible de crise majeure, chartalisme, UE chômagène, libre échange imposé par les empires à leurs colonies, NAIRU comme preuve du scandale et trahison… et indispensables ateliers constituants populaires


Univ d'été ND 2014

Après la censure d’une vidéo (« BOOOM – Étienne Chouard brise l’omertà en direct à la télé ») qui dépassait 400 000 vues en 4 jours (elle faisait plus de 100 000 par jour, ça allait bien 🙂 ), voici une deuxième tentative virale pour la rentrée : 15 minutes avec le mouvement « Nouvelle Donne », cette fois SUR LE CHÔMAGE :

Le chômage est une construction politique (de type maffieux, c’est-à-dire terroriste) qui permet aux 1% oisifs de faire régner la terreur parmi les 99% ainsi astreints aux travaux forcés.

Et nos « élus » (en fait, ce ne sont PAS DU TOUT « nos » élus mais les élus des riches, ce qui explique TOUT), « nos élus » prétendus, donc, se foutent de nous, littéralement, quand ils prétendent combattre le chômage en façade (avec un pistolet à eau) pendant qu’ils encouragent le chômage en coulisse (avec des bombes incendiaires).

Il nous faut nous réunir, nous entraider, nous auto-former, polariser nos volontés, autour de NOTRE CAUSE COMMUNE (nous devons instituer nous-même notre puissance politique), au lieu de nous diviser sur des conséquences diverses de notre impuissance.

Ce salaud de Bossuet le résumait ainsi : « Dieu se rit des hommes qui se plaignent des conséquences alors qu’ils en chérissent les causes. » => Le « SUFFRAGE UNIVERSEL » ravalé à la désignation de maîtres est l’arme politique — UNE DES CAUSES PREMIÈRES — qui permet à la classe des 1% d’acheter les acteurs politiques et de terroriser la classe des 99%.

Dieu se rit des hommes qui se plaignent des conséquences alors qu’ils en chérissent les causes.
Arrêtons d’adorer le faux « suffrage universel » comme une vache sacrée et travaillons à chercher (et à modifier) les causes profondes de nos malheurs.

Thèmes (à peine évoqués lors) de ces 15 minutes (et documents complémentaires rappelés sur le site pour bosser ) :
– la ‘dette publique’ comme coup d’État bancaire,
– et le ‘remboursement de la dette publique’ comme source infaillible de crise majeure et de chômage de masse,
– le chartalisme comme alternative stimulante et prometteuse,
– L’UE comme piège chômagène,
– Le libre échange imposé par les empires à leurs colonies,
– et le NAIRU comme Nème preuve du scandale et de la trahison…
– et indispensables ateliers constituants populaires…

Faites passer 🙂

Comme autre trace de ce passage à Amiens, il y a aussi cette courte conclusion :

PS : je ne sais évidemment pas si « Nouvelle Donne » prendra finalement le cap de l’auto-éducation populaire constituante… mais on peut rêver (ils parlent déjà beaucoup de tirage au sort et ils commencent à le tester). On verra bien ce qui adviendra.


Pour bosser et aller plus loin, voici des éléments de documentation complémentaire sur les points évoqués dans la vidéo :

• Sur le CHARTALISME et la corrélation (parfaite !) entre remboursement d’une dette publique et crise majeure et chômage généralisé :

– La fiche wikipédia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Chartalisme#Transactions_verticales

Extrait (important) :

Voici le cas des États-Unis résumé par le professeur Wray7 :

« À une brève exception près, le gouvernement fédéral a été endetté chaque année depuis 1776. En janvier 1835, pour la première et seule fois de toute l’histoire des U.S.A., la dette publique fut éliminée, et un surplus budgétaire fut maintenu les deux années suivantes pour accumuler ce que le Secrétaire au Trésor Levi Woodbury appela « un fond pour faire face aux futurs déficits. » En 1837 l’économie s’effondra en une grande dépression qui mit le budget en déficit, et le gouvernement a toujours été endetté depuis. Depuis 1776 il y eut exactement sept périodes de surplus budgétaires substantiels avec une réduction significative de la dette. De 1817 à 1821 la dette nationale baissa de 29 % ; de 1823 à 1836 elle fut éliminée (les efforts de Jackson) ; de 1852 à 1857 elle chuta de 59 %, de 1867 à 1873 de 27 %, de 1880 à 1893 de plus de 50 %, et de 1920 à 1930 d’environ un tiers. Bien sûr, la dernière fois que nous avions un surplus budgétaire était durant les années Clinton. Je ne connais pas de ménage qui fut capable d’avoir un budget en déficit pendant approximativement 190 des 230 et quelque dernières années, et d’accumuler des dettes virtuellement sans limite depuis 1837.

Les États-Unis ont également connu six périodes de dépression. Les dépressions commencèrent en 1819, 1837, 1857, 1873, 1893, et 1929. (Ne remarquez-vous rien ? Jetez un œil aux dates listées plus haut.) À l’exception des surplus de Clinton, chaque réduction significative de la dette en cours fut suivie d’une dépression, et chaque dépression fut précédée par une réduction de dette significative. Le surplus de Clinton fut suivi par la récession de Bush, une euphorie spéculative, et maintenant l’effondrement dans lequel nous nous trouvons. Le jury délibère encore pour savoir si nous pourrions réussir à en faire une nouvelle grande dépression.

Bien qu’on ne puisse jamais éluder la possibilité d’une coïncidence, sept surplus suivis par six dépressions et demi (avec encore quelque possibilité pour en faire la parfaite septième) devrait faire hausser quelques sourcils. Et, au passage, nos moins graves récessions ont presque toujours été précédées par des réductions du budget fédéral. Je ne connais aucun cas de dépression engendrée par un surplus du budget des ménages. »

— L. Randall Wray, traduction., source.

IL NE FAUT PAS REMBOURSER LA DETTE PUBLIQUE.
Si on fait ça (si des traîtres font ça !), on va sombrer dans un chômage généralisé.

.
– Le site (important) « Frapper monnaie » :
http://frappermonnaie.wordpress.com/

• Le passionnant petit livre de Philippe Derudder : « Les monnaies locales complémentaires : pourquoi, comment ? »
http://www.franceculture.fr/oeuvre-les-monnaies-locales-complementaires-pourquoi-comment-de-philippe-derudder

• le site (étonnant) « Chômage et monnaie » :
http://www.chomage-et-monnaie.org/

• Sur la très bonne affaire (pour les riches) et la très mauvaise affaire (pour les pauvres) qu’est la dette publique , ne ratez surtout pas notre cher Guillemin, expliquant, dans son extraordinaire bouquin « Silence aux pauvres », le rôle crucial (et criminel) de Necker et des Girondins (cherchez ces mots dans la page) avant et pendant la Révolution française :
http://etienne.chouard.free.fr/Europe/forum/index.php?2012/07/15/237-henri-guillemin-silence-aux-pauvres-1989

– et puis tout Guillemin, en fait :
http://etienne.chouard.free.fr/Europe/forum/index.php?Henri-guillemin-robespierre-rousseau-castoriadis-zinn

• Plus de détails sur le piège politique de la dette publique en France aujourd’hui :

• Voir aussi l’excellent (l’indispensable) petit livre d’André-Jacques Holbecq et Philippe Derudder : « La dette publique, un affaire rentable » :
http://etienne.chouard.free.fr/Europe/forum/index.php?2008/05/16/94-la-dette-publique-est-une-affaire-tres-rentable-mais-pour-qui

• Pour appuyer ma phrase « Tous les banquiers du monde savent que, quand on se bat contre l’inflation, on va automatiquement le payer en chômage des plus défavorisés : non seulement ils le savent, mais il le font exprès POUR ÇA ! »

Voir Jean-Paul Fitoussi, Professeur des Universités à l’Institut d’Études Politiques de Paris, Président du Conseil Scientifique de l’IEP de Paris, Président de l’OFCE et Secrétaire général de l’Association Internationale des Sciences Économiques, entretiens avec JC Guillebaud, « La politique de l’impuissance », 2005, Arléa :

– JCG : « Vous êtes en train de dire qu’au fond, obsédé par la lutte contre l’inflation, on a littéralement consenti au chômage. »

– JPF : « Pis que ça ! On a dans une première phase instrumentalisé le chômage pour combattre l’inflation. Chaque « banquier central » de la planète sait que, dès qu’il augmente les taux d’intérêts, il met au chômage une partie des catégories les plus vulnérables de la population. Non seulement il le sait, mais c’est précisément pour ça qu’il le fait. Pourquoi augmente-t-on les taux d’intérêts ? Parce qu’on est persuadé que la demande est trop forte et que les entreprises produisant à pleine capacité ne pourraient la satisfaire qu’en augmentant leurs prix. La douche froide des taux d’intérêts réduit ainsi la demande et incite les entreprises à licencier. » (p. 45)

(…)

– JCG : « Que pensez-vous des deux arguments martelés à cette époque [après 1982] à propos de l’inflation et du respect des grands équilibres ? Premièrement on a dit qu’il était légitime (y compris moralement) de lutter contre l’inflation parce qu’elle pénalisait les plus pauvres ; deuxièmement, qu’il fallait maintenir les grands équilibres par simple respect et générosité pour les générations à venir, afin de ne pas faire peser une charge trop lourde sur la tête de nos enfants. On a habillé, en quelque sorte, cette politique d’un discours de générosité… »

– JPF : « C’était un double mensonge. En augmentant les taux d’intérêts, et surtout en les maintenant à un niveau élevé une fois l’inflation vaincue, on savait qu’on favorisait ceux qui détiennent le capital financier, et que l’on excluait de l’accès aux biens durables (qui exigent un recours à l’emprunt) les catégories les plus vulnérables de la population. (…) Le second mensonge, c’est qu’en augmentant les taux d’intérêt on faisait du service de la dette un des postes les plus importants du budget de l’État. » (P. 46)

– JPF : « Que l’orientation des politiques économiques de l’Union soit, pour l’essentiel, indépendante de tout processus démocratique est à la fois contraire aux traditions politiques des peuples européens, et dangereux pour l’efficacité économique de l’ensemble. » (p. 72)

– JPF : « En forçant le trait, on pourrait affirmer que le « gouvernement économique » de l‘Europe se rapproche à s’y méprendre d’un despote éclairé qui, à l’abri des pressions populaires, chercherait le bien commun au travers de l’application d’une doctrine rigoureuse – le libéralisme –, supposée supérieure à toutes les autres en termes d’efficacité économique. La démocratie ne serait donc pas le système politique le mieux à même d’appréhender l’intérêt général ; elle placerait les gouvernements en position de vulnérabilité devant les pressions des populations en faveur de la redistribution. Le pouvoir a ainsi changé de mains. Les politiques ont préféré le confier à des agences indépendantes. (…)

Mais il est vrai aussi que, dès l’origine, la construction européenne fut l’œuvre d’une démocratie des élites, plutôt que de la démocratie tout court. Cependant les élites ont changé (…) aujourd’hui elles ont tendance à assimiler le bien public au marché.»

La suite est édifiante… Un petit livre important, à lire…

Source : mon analyse de 2005 « UNE MAUVAISE CONSTITUTION QUI RÉVÈLE UN SECRET CANCER DE NOTRE DÉMOCRATIE » (note 14, page 20) :
http://etienne.chouard.free.fr/Europe/Constitution_revelateur_du_cancer_de_la_democratie.pdf

• Sur les raisons impérieuses et urgentes de sortir de la prétendue « Union européenne », ne ratez pas cette page :
http://etienne.chouard.free.fr/Europe/forum/index.php?2011/05/20/125-les-raisons-majeures-de-sortir-de-l-union-europeenne-vite

• sur le cas particulier du libre-échange, lire le livre majeur de Friedrich List, « Système national d’économie politique », 1857 (avec une préface claire et puissante d’Emmanuel Todd) :

• Et puis, sur les racines et les gènes nazis de l’Union européenne, regardez aussi ceci :

• sur le scandale du NAIRU :

– la fiche wikipédia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Taux_de_ch%C3%B4mage_n%27acc%C3%A9l%C3%A9rant_pas_l%27inflation

le site « NAIRU, le Nom de la Ruse. La face cachée du chômage. » : http://lenairu.blogspot.fr/

– voir aussi : http://lenairu.free.fr/pages/lenairuvitepag.html


Définitivement marre des professionnels de la politique qui se permettent depuis 200 ans d’être constituants : ce n’est pas aux hommes au pouvoir d’écrire les règles du pouvoir. Ceci n’est pas négociable, pour des citoyens dignes de ce nom.

Un film de synthèse sur l’exigence démocratique populaire qui monte dans le pays : « J’ai pas voté »

https://www.facebook.com/jaipasvote

Il y a quelques années, pour la préparation de ce film, une équipe de jeunes gens a réuni (à Paris) et filmé les trois personnes qui, à ma connaissance, travaillent et défendent le plus -en France- le tirage au sort en politique : Yves Sintomer, Jacques Testart et moi. Formidable moment, vous imaginez comme j’étais content.

Nous nous sommes rencontrés à Paris, et ce fut une bien intéressante conversation à trois.

Le film ci-dessus, que je trouve très bien fait (et qui comporte des passages très convaincants et originaux, que des gentils virus isoleront sans doute dans petites vidéos séparées), utilise quelques (petits) fragments de cet entretien parisien.

Dans ce film, très riche en idées dissidentes (il faudrait en rédiger un plan détaillé, sans doute, pour nous aider à fixer ces idées), les interventions de Loïc Blondiaux sont utiles, à la fois modérées et incisives ; et les passages avec Bernard Manin sont émouvants (Manin qui, avec son formidable bouquin « Principes du gouvernement représentatif », a changé la vie de beaucoup de gens).

L’équipe des réalisateurs est en train de bosser sur le film complet de la rencontre Sintomer-Testart-Chouard. J’ai particulièrement hâte de voir cette vidéo-là.

[Edit 12 sept 2014 :
Une bande de gentils virus dévoués et courageux vient de finir le plan détaillé de ce film. Quel boulot ! Merci à eux, vraiment.

http://wiki.gentilsvirus.org/index.php/Plan_d%C3%A9taill%C3%A9_du_film_%22j%27ai_pas_vot%C3%A9%22

Sommaire

1 Première partie
1.1 Intro: témoignages et réflexions diverses sur le vote – Voter ou pas ? – Le vote est-il faire un choix ? – Que signifie : ne pas voter ?
1.2 Le vote et les élites
1.2.1 Le vote est le sacre de l’élite (Loïc Blondiaux)
1.2.2 L’élection crée une défiance des citoyens, une démocratie qui va mal (Blondiaux)
1.2.3 Servitude et alignement des gouvernements aux forces de pouvoir ( Kempf, Blondiaux, Aurouet)
1.3 Causes de l’abstention
1.3.1 Débats de fond anéantis, thèmes de campagne immuables, promesses non tenues ( Blondiaux)
1.3.2 Taux d’abstention niés
1.3.3 Politisation des abstentionnistes, choix réduit entre les partis gouvernementaux et les partis protestataires ou extrêmes (Jouary, Aurouet, Brunel)
1.4 Montée des extrêmes
1.4.1 Stratégie de séduction de l’électorat (Liogier)
1.4.2 Thèmes de campagne modernes, dé-diabolisation pour espérer prendre le pouvoir (Liogier)
1.5 Pouvoir du peuple, référendums
1.5.1 Le référendum en tant que leurre du pouvoir du peuple (Jouary)
1.5.2 illusion démocratique du référendum sur la constitution européenne
1.5.3 Pas de loi légitime sans l’appropriation implicite ou explicite du peuple (Jouary)
1.6 Origine et buts de la démocratie des Athéniens au 5ème siècle avant JC
1.7 Mais la démocratie actuelle ?
1.7.1 Le régime représentatif ôtant le pouvoir du peuple n’est pas une démocratie (Jouary, Aurouet)
1.7.2 La démocratie représentative a constitué une alternative entre démocratie et monarchie (Blondiaux, Jouary)
1.7.3 La démocratie représentative, régime combinant des incompatibles : légitimité du pouvoir au peuple mais non décision ou gouvernement par le peuple. (Blondiaux)
2 Deuxième partie
2.1 Révolution et mise en place d’une démocratie bourgeoise : 1789
2.1.1 Origine de la révolution française
2.1.2 Processus de substitution et d’identification entre souveraineté populaire et représentation (Blondiaux, Jouary)
2.1.3 La révolution française – Sieyes contre Rousseau
2.1.4 Le vote en tant qu’élément démocratique du gouvernement, perçu comme une perte de souveraineté (Blondiaux, Jouary)
2.2 L’oligarchie – vote, conservatisme, corruption par l’argent contre l’égalité et la liberté –
2.2.1 Fondement de la légitimité du vote
2.2.2 Éducation au vote et incitation
2.2.3 Droit de vote une conquête ? Et pourtant… (Badiou)
2.2.4 Système oligarchique et conservatisme
2.2.5 Argent corrupteur des démocraties
2.3 Aristocratie élective et peuple incompétent (Manin)
2.4 Les représentants politiques – une classe isolée et un peuple oublié –
2.4.1 Non représentativité réelle du peuple au sein des représentants politiques (Manin)
2.4.2 Peuple oublié et mal informé (Blondiaux)
2.5 La politique une profession ?
2.5.1 Une formation souvent unique
2.5.2 Cumul des mandats et professionnalisation (Jouary)
2.5.3 Oligarchie financière
2.6 Le tirage au sort (Sintomer)
3 Troisième partie
3.1 Conférence de Citoyens
3.2 Épilogue (Sintomer, Testart) – utilité et mise en pratique du tirage au sort

Source et détails : http://wiki.gentilsvirus.org/index.php/Plan_d%C3%A9taill%C3%A9_du_film_%22j%27ai_pas_vot%C3%A9%22

Étienne.]

Invité à ‘Ce soir ou jamais’ demain 5 sept. 2014

Chers virus, voici une bonne nouvelle :
je suis invité par Frédéric Taddeï (merci à lui et à son équipe)
à le rejoindre demain dans son émission « Ce soir ou jamais ».

Rentrée CSOJ, 5 sept 2014http://www.france2.fr/emissions/ce-soir-ou-jamais

Les autres invités de ce 5 septembre 2014 sont :
Jacques Attali,
Alexandre de Vitry,
Robert Hue,
Marcel Gauchet.
(et deux autres personnes, à préciser, je crois).

La page facebook de l’émission…

J’espère que je serai en forme (et que j’aurai un peu de temps) pour planter comme il faut quelques brouettes de graines d’impuissance-cause-commune, de Constitution forcément d’origine citoyenne, de monnaie forcément publique et de vraie démocratie.

Je penserai bien fort à vous tous et à notre cerveau collectif.

Étienne.

[Edit 10 septembre 2014.
Les quelques extraits de l’émission de CSOJ du 5/9/2014 s’avèrent extrêmement contagieux…
Je récapitule ici quelques exemples :

L’extrait de Révolte (40 000 vues en 4 jours) (censuré) :

L’extrait de Peter Moore (500 000 vues en 5 jours…) (censuré)

La vidéo publiée par Peter Moore vient d’être supprimée (le 10 sept), pour atteinte aux droit d’auteur, à la demande de France Télévision…

Supprimer une vidéo qui tourne à 100 000 par jour, c’est dommage pour nous…

Le système se défend…

Il vaut peut-être mieux relayer la vidéo officielle de CSOJ :

Et l’émission totale :

Twitter officiel :
https://twitter.com/csoj/status/509414817434984448


Fact checking : Jacques Attali est-il fiable ?
http://blogs.mediapart.fr/blog/jean-paul-richier/070914/fact-checking-jacques-attali-est-il-fiable

Attali — disciple de Schopenhauer ?
http://www.agoravox.tv/tribune-libre/article/attali-disciple-de-schopenhauer-46633

Merci aux milliers de virus qui m’encouragent, c’est très émouvant.

Étienne.]