Ken Loach – Défier le récit des puissants

Un bouquin passionnant, et entraînant, comme Ken Loach lui-même :
http://www.indigene-editions.fr/ceux-qui-marchent-contre-le-vent/defier-le-recit-des-puissants.html

Ken Loach - Défier le récit des puissants

https://www.facebook.com/defierrecitpuissants

L’auto-institution de notre société aura besoin de récits et de porte-voix ;
ce petit livre original est truffé de méthodes utiles et d’idées stimulantes.

15 réponses à “Ken Loach – Défier le récit des puissants

  1. Petite vidéo amusante et hors-sujet conspirationniste…

  2. Méchant Virus

    Après Franck Lepage qui déclare qu’Étienne Chouard est gentil (petit rappel pour ceux qui auraient loupé l’interview):

    Voici Alain Soral qui déclare qu’Étienne Chouard est gentil:

    Niveau gentillesse, on est gonflé à bloc…

    • il aurait été très intéressant d’avoir pu assister au débat de ces 5 là .
      LORDON -FRIOT- LEPAGE -- RUFFIN -- CHOUARD j’aurais payé pour entendre ça.

    • Je connaissais cette première vidéo et je l’avais suffisamment vues et revues pour à la fois prendre un certain recul et me poser certaines questions, du genre de l’influence ou non que chacun d’entre nous peut avoir sur autrui et pourquoi pas sur ETIENNE à un moment donné.
      Je découvre la seconde et je la trouve elle aussi très très intéressante…

      … j’y reviendrais car à partir de là je puis déclarer une bonne fois pour toute ce qu’il y a lieu de faire pour prendre le pouvoir, j’entends bien, renverser cette élite et la loi du Talion pour permettre enfin l’instauration d’une vraie Démocratie_mais j’aimerais que d’autres me donnent leur avis, leur sentiment sur la question en général et cette captation en particulier.

      EFFAB -- Révolution et Démocratie

      • Méchant Virus

        Je vois plutôt Lepage et Soral se prendre les pieds dans le tapis (dans 2 styles différents) au lieu d’admettre tout simplement que les idées soulevées par Etienne Chouard sont de loin les plus dissidentes (et pertinentes au passage) et qu’il a en même temps la hauteur d’esprit nécessaire pour ne pas s’empêtrer dans une gueguerre partisane (disons gauche-droite pour parler avec leur vocabulaire) dans laquelle ils baignent tous les 2 jusqu’aux oreilles.

        Au final, on constate que Lepage a un problème avec l’isegoria, ce qui le rapproche du niveau d’un antifa (désolé Francky). D’un autre côté, Soral a un problème avec la volonté populaire puisqu’il considère qu’il faut un despote éclairé pour nous guider vers la démocratie, et que ce despote éclairé c’est lui même! Un exemple académique de modestie qui m’incite à le mépriser allègrement (désolé Alain).

        • Etienne serait un nouveau venu, un self made, disent certains.
          Qui voient ça comme un problème.
          Eh bien justement pas … : ne pas être formaté ouvre à l’esprit des libertés dont les gens « instruits » ne disposent pas toujours.

          La plus grande difficulté pour qui pense est de s’affranchir de son héritage.

          Utiliser un logiciel d’écoute universelle est l’une de ces révolutions intérieures dont peu sont capables.

        • Ce plaisir de te lire, MECHANT VIRUS, cette analyse très pertinente… merci pour cet éclairage.

        • Idem, ANA ^^

    • J’ai regardé les deux vidéos. Je pense un peu la même chose. Franck Lepage ne semble pas comprendre qu’une démocratie, ce n’est pas juste une démocratie entre ‘gens de gauche’, ce qui est une attitude assez fréquente. Quant à Soral, effectivement, sa proposition d’un despote éclairé qui instaurerait la démocratie est un peu paradoxale, mais je crois aussi que pour lui la démocratie n’est pas prioritaire, si même il y croit. Il est plus soucieux des intérêts de la ‘nation’ que de la démocratie. Mais d’autre part, il a tout de même fait connaître les vidéos d’Etienne à des dizaines de milliers de personnes. Et sur le fait qu’il serait ce despote éclairé, il faut y voir du second degré.
      Ce site, Meta TV, n’est pas mal. Alors bon, il est assez orienté « populiste tendance complot », mais l’animateur, Tepa, mène bien ses interviews. Et c’est lui un vrai partisan des idées de tirage au sort. Je l’avais déjà remarqué dans son entretien récent (qui est un peu passé inaperçu, à tort) avec Jean Bricmont, où il l’interroge aussi sur ce qu’il pense du sujet :
      http://metatv.org/jean-bricmont-meta-tv-l-autre-dissidence-belge (le sujet est évoqué dans la deuxième video, minute 18)

  3. En fait mon post de 7h49 (9h49 en vérité) était en « réponse » à celui de MECHANT VIRUS… de petites choses à améliorer, si je puis me permettre, pour mieux servir cet immense blog de l’exigence et de la vérité, aussi insaisissable soit-elle, tout lieu commun j’entends bien. Merci

  4. Moreau Sandrine

    Bonjour,

    Je recommande vivement ce travail de Michel Collon.
    http://www.michelcollon.info/14-18-On-croit-mourir-pour-la.html?lang=fr

    Egalement celui de Gabriel Rhabi , le fils de Pierre sur la création monétaire.
    http://www.inter-agir.fr/
    A le différence de la vidéo de Grignon qui parle du troc comme prédécesseur de l’argent, il impute la création des monnaies à des castes de parasites souhaitant vivre sans travailler. Pour cela on créé l’argent , on le met en circulation avec l’aide d’une soldatesque qui va l’imposer (sic) à ceux que l’on veut asservir. Le féodal qui procède ainsi est donc l’ancêtre du banquier puisqu’il peut contrôler et donc raréfier à volonté par les impots , la richesse , créant un ordre violent , un combat pour l’argent et la survie obligeant à se vendre et choisir entre complicité ou misère et mort. Si on y ajoute des médias aux ordres et une fausse république masquant des puissances financières , on a les acteurs du crime contre l’humanité qui se prépare à la veille de 1914.
    La guerre a duré par arrangement entre les 2 camps nous dit Michel Collon jusqu’en 1918.Cf Annie Lacroix Riz et son travail sur les archives des années 30 : On prend les mêmes et on recommence.

  5. http://petition.ipsn.eu/papillomavirus.php

    Le récit des puissants, la pseudo expertise des conseillers de la gouvernance, la pseudo compétence des élus, peuvent conduire au pire.

    La connaissance de tous est toujours supérieure à la connaissance du petit nombre.

    Même si soupçon sérieux il y a, point n’est besoin d’invoquer la malhonnêteté du décideur, ni la prévarication :

    En tout, seule la fortification et l’expression du cerveau collectif peut permettre l’approche de la solution idéale.

    L’intelligence collective ne peut exister qu’en régime démocratique vrai.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *