Prochain atelier constituant, « sur les forces armées », à Paris, samedi 7 juin 2014, 16 h, avec « Flamme éternelle »

Chers amis,

Je vous propose (samedi prochain, 7 juin) un nouvel atelier constituant, encore parisien, orienté cette fois sur les forces armées :

Avec quels mots un peuple peut-il à la fois instituer des forces armées pour le défendre (contre les dangers intérieurs => police et contre les dangers extérieurs => armée), et s’en protéger ?

• Par exemple, comment empêcher la police de tirer sur une foule qui manifeste ?

• Par exemple, comment empêcher les forces armées de surveiller tout le monde ?

Comment les empêcher de mener au nom du peuple des guerres honteuses ?

• Etc.

(je compte sur vous pour enrichir mon questionnement)

*************************************************************

Pour vous donner des idées, je vous suggère de lire (et d’étudier) auparavant
le passionnant discours de Robespierre sur les Gardes Nationales,
c’est une mine à idées sur ce sujet central :
http://etienne.chouard.free.fr/Europe/ROBESPIERRE_DISCOURS_SUR L’ORGANISATION DES GARDES NATIONALES…

*************************************************************

Samedi prochain, je vous propose une présentation un peu particulière : au lieu de parler seul en introduction des ateliers, je m’entretiendrai avec un historien de la guerre, Laurent Henninger, qui a gentiment accepté de se prêter au jeu.

Après lui avoir expliqué en quelques mots mon idée (ce n’est pas aux hommes au pouvoir d’écrire eux-mêmes les limites de leurs propres pouvoirs, ce n’est pas aux professionnels de la politique d’écrire ou modifier la Constitution ; nous n’avons pas de Constitution et si nous en voulons une, il faudra l’écrire nous-mêmes, ce dont nous sommes tout à fait capables, ce que commencent à prouver les ateliers constituants populaires), ainsi que les pistes sur lesquelles je travaille à propos des forces armées, j’aimerais recueillir ses réactions, suggestions, objections, protestations peut-être… et y réagir à mon tour, etc.

Vous pourriez intervenir dans notre conversation, cela va sans dire.

Il me semble que cette conversation publique (Laurent et moi ne nous connaissons pas, on prend un risque, ce sera peut-être une controverse) pourrait être une entrée en matière utile (et originale) pour vous aider à mettre vous-mêmes ensuite « les mains dans le moteur » du contrat social.
Vous nous direz après si c’était une bonne idée ?

Et puis ensuite, comme d’habitude, nous prendrions du temps pour mettre en commun et discuter des travaux et propositions des différents ateliers. On a la permission de minuit, donc un peu de temps devant nous si on en a besoin.

*************************************************************

Tout cela aura lieu grâce à la très gentille invitation de Thomas Hirschhorn, dans le cadre de l’événement qu’il organise au Palais de Tokyo et qu’il intitule « Flamme éternelle » : http://www.flamme-eternelle.com/

Présentation du concept « flamme éternelle » :
http://www.flamme-eternelle.com/Flamme%20%C3%A9ternelle_2_2014.pdf

Voici une affiche qui présente le programme de la journée :

*************************************************************

J’ai hâte de vous y retrouver, je crois que ça va être très intéressant.

(Si vous avez des idées (ou des suggestions de documents à lire) sur cette question avant de nous retrouver là-bas, n’hésitez pas à en parler ici, bien sûr.)

À tout bientôt.

Étienne.

PS : je fais un appel aux gentils virus pour filmer cette rencontre : nous aurons besoin d’aide de ce côté-là. Y a-t-il quelques bonne âmes pour se dévouer, cette fois encore ?

18 réponses à “Prochain atelier constituant, « sur les forces armées », à Paris, samedi 7 juin 2014, 16 h, avec « Flamme éternelle »

  1. Le monde orwellien, nous y sommes… mais ce qu’on perd en liberté vaut-il vraiment ce qu’on y gagne ?

    par Fabrice Epelboin :

    http://www.atlantico.fr/decryptage/monde-orwellien-sommes-mais-qu-on-perd-en-liberte-vaut-vraiment-qu-on-gagne-fabrice-epelboin-1595852.html

    « Nouvelle révélation de Snowden : selon le New York Times, la NSA intercepte plusieurs millions de photos d’internautes par jour pour se constituer une base de données pour la reconnaissance faciale. La collecte de données n’a semble-t-il plus de limites […]

    Le problème tient plus de la passivité des populations, particulièrement en France – d’où la métaphore de la grenouille -, que des États qui, sentant venir de toutes part la révolte des populations, n’ont pas vraiment d’autres options que de se préparer à une guerre froide entre les populations et les gouvernants. Nous avons connu durant l’essentiel de la seconde partie du XXe siècle un guerre froide entre deux blocs, nous entrons dans une période qui se caractérise par une guerre froide entre populations et gouvernants, les technologies de surveillance sont, de ce point de vue, le pendant contemporain de l’arme nucléaire du XXe siècle. […]

    la raison en est assez simple : la mise sous surveillance des populations, en France comme aux USA, ne vise pas du tout à lutter contre le terrorisme -- qui au passage fait moins de morts occidentaux en un an que le tabac en vingt minutes, il faut aussi relativiser les menaces -- mais elle vise des personnes qui n’ont pas le moindre rapport avec le terrorisme, comme des opposants politiques, des activistes, des journalistes, des ONG ou des universitaires. Aucune chance de déjouer le moindre attentat. Par contre, empêcher l’émergence d’une alternative politique, conserver les positions de pouvoir acquises et perturber des investigations journalistiques, voire judiciaires, là, oui. C’est très utile.

    [Pourquoi tout surveiller ?] On y gagne en stabilité sociale, en empêchant tout changement majeur, tout trouble de l’ordre de la révolte ou de la révolution, et par extension on y gagne sans doute en terme économique, les révolutions sont rarement une bonne nouvelle d’un point de vue économique. On y perd en libertés diverses et variées, à commencer par le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes -- qu’il s’agisse du peuple français ou des peuples africains que la France surveille pour le compte de diverses dictatures, ou chez qui elle installe des systèmes de surveillance permettant à ces dictatures de museler leur opposition politique. C’est ce qui s’est passé avec la Lybie de Kadhafi et la Tunisie de Ben Ali -- raté, pour le coup -- mais ailleurs, ça marche plutôt bien. Au Maroc ou en Côte d’Ivoire, par exemple, ce sont des technologies françaises qui permettent de lutter contre l’opposition politique et de mettre la population sous surveillance. Là encore, on gagne en stabilité d’un point de vue géopolitique. C’est cynique et abject, mais il faut reconnaitre que le maintien ad vitam que ces technologies permettent d’offrir aux gouvernances en place est une véritable garantie de stabilité. […]

    Ensuite, il faut bien faire la différence entre un objectif loufoque tel que la protection des citoyens, qui n’est pas vraiment la mission donnée à la surveillance globale -- les prochaines révélations de Snowden vous en diront plus -- et la protection des intérêts de l’État, et plus particulièrement des intérêts de ceux qui nous gouvernent, lesquels intérêts n’ont souvent pas le moindre rapport avec la protection des citoyens.

    La « protection des citoyens » pourrait presque être qualifiée d’argument marketing, dans le sens où il est pensé pour « vendre » ces technologies à la population et les faire accepter, et ce n’est pas nouveau. […]

    [Pourrait-on procéder autrement pour mettre cette collecte de données au service de la sécurité et de la protection des citoyens ? Comment ?]

    En encadrant de façon stricte les services de renseignement et en rendant leur activité transparente ? On voit rapidement le paradoxe que cela engendre. Non, il faut se rendre à l’évidence, de la même façon que l’invention de la bombe nucléaire a donné naissance à la guerre froide, l’invention des technologies de surveillance de masse à donné naissance à une nouvelle ère de l’histoire, qui n’est en rien démocratique. Pour certains pays, cela pourrait n’être qu’un court moment de leur histoire, pour d’autre, cela risque de durer un bon moment. »

    Fabrice Epelboin.

    Source : http://www.atlantico.fr/decryptage/monde-orwellien-sommes-mais-qu-on-perd-en-liberte-vaut-vraiment-qu-on-gagne-fabrice-epelboin-1595852.html

    • Patrick Le Yéti

      Salut les Virus.

      La politique n’a de sens que si elle s’accompagne de plaisirs. Donc pour ceux que ça intéressent :

      LA CANAILLE et le guitariste de Noir Desir à Paris le Samedi 7 juin 19h30 !
      Et c’est gratuit ! YES !

      Samedi 7 Juin, c’est les 20ans du Café la pêche! Lieu de résistance culturelle emblématique de Montreuil. Une grosse scène extérieure, plein d’artistes. Je présenterai en exclu quelques textes du nouvel album de La Canaille avec Serge Teyssot-Gay. Un duo guitare/voix inédit et monté exprès pour souffler les bougies du lieu! Venez nombreux c’est à 19h30 et c’est GRATUIT!!!! Métro Mairie de Montreuil. 16 rue Pépin.
      #merguezbièresoleiletgrosson
      #mettezvousbien
      #onsoccupedureste

  2. Urgent à relayer:
    Consultation publique sur le Tafta organisée par l’Union Européenne :
    Les questions sont démentes.

    http://ec.europa.eu/yourvoice/ipm/forms/dispatch?form=ISDS&lang=fr

  3. Les défenses immunitaires d’un organisme vivant sont tournées contre l’agresseur extérieur mais aussi contre ceux des dérèglements intérieurs qui produisent des cellules folles et expansionnistes.

    De graves maladies surviennent dans quatre cas,
    au moins quatre :
    • Si le système immunitaire se trompe de cible.
    • Si l’ennemi se dissimule efficacement au point de n’être pas détecté.
    • Si le système immunitaire tombe en panne et ne remplit plus sa mission.
    • Si le système immunitaire s’emballe et tire sur tout ce qui bouge.

    Les médecins et les démocrates sont donc face au même problème !
    Qui n’a peut-être pas de solution universelle et définitive.
    Car défendre la vie qui par définition est changeante ne peut s’opérer en décidant d’une stratégie définitive.
    (Les forces de l’ordre, et la justice, changent de cible au gré de l’évolution de nos valeurs)

    Dans le texte de présentation il y a une ébauche de présentation du cahier des charges du système immunitaire du corps social, système qui doit intégrer des défenses contre ses propres excès, ses folies, ses dérives, sa prolifération.

    Poursuivre dans cette idée du cahier des charges me semblerait raisonnable, avant de procéder à la description des outils.

    Nous serons nombreux à regretter de ne pas être physiquement présents là où enfin le peuple répond à des questions déjà soulevées par Robespierre 😉

    Je termine en rappelant que si la société doit se défendre contre l’un des siens qui l’agresse, c’est souvent avant tout parce qu’elle n’a pas su répondre aux besoins de cet « agresseur ». Qui est coupable ?

  4. Bonjour Etienne,

    Nous nous proposons pour venir filmer samedi.

    Raphaël (Cercle des Volontaires)

  5. La France au XXI ème siècle : le scénario « Guerre Civile Espagnole »

    Quel est le paysage politique ?

    Dans le camp des élites pro-européennes :

    -- Le Parti Socialiste : le clan Hollande, contre le clan Valls. Discrédité.
    -- L’UMP : le clan Sarkozy, contre le clan Copé, contre le clan Fillon, contre le clan Juppé. Discrédité.
    -- L’Alternative (UDI + Modem) : le clan Jégo, contre le clan Bayrou. Discrédité.
    -- Europe Ecologie Les Verts : trop de clans, je n’arrive pas à faire une liste complète, j’ai mal à la tête, c’est un bordel indescriptible. Discrédité.

    Dans le camp d’en face :

    -- Le Front National : 24,95 % aux élections européennes. Un sondage IFOP montre que si le vote était obligatoire, 24 % des abstentionnistes voteraient FN. En clair : le FN dispose d’une très importante armée de réserve, qui, pour le moment, ne vote pas.

    http://www.valeursactuelles.com/abstentionnistes-fn-t%C3%AAte

    -- Le Front de Gauche : 6,34 % aux élections européennes. Jean-Luc Melenchon a parfaitement décrit la dynamique historique en faveur du Front National :

    « Aux conditions actuelles, parce qu’elle est en dynamique, rien ne peut plus barrer la route de madame Le Pen. Mieux : le fruit va lui tomber tout droit dans la bouche. Toute la décomposition en cours du champ politique, ou bien alimente directement son fond, ou bien emporte sans combat les digues qui s’y opposeraient. La physique de l’Histoire n’a d’ailleurs jamais fonctionné autrement. Les grands mouvements comme les petits ne sont pas linéaires. Ils suivent des lignes de croissance ou décroissance saccadées où des pics succèdent à des paliers. Les prochains condiments qui vont alimenter le suivant pic sont en place. D’un côté l’implosion de l’UMP, libérant de vastes pans de sympathisants de tous niveaux, de l’autre la débilité de l’équipe au pouvoir et de ses supplétifs entretenant tous les ingrédients d’une implosion autrement plus dangereuse : celle de l’Etat. Que les auto-flagellant se rassurent, je ne nous oublie pas dans ce tableau. Notre score à l’orée du nouveau cycle politique ne nous permet pas d’être l’alternative dans le chaos qui s’avance. »

    http://www.jean-luc-melenchon.fr/2014/05/30/pendant-que-la-poussiere-retombe/

    -- Debout la République : 3,82 % aux élections européennes.

    -- Lutte Ouvrière : 1 %

    -- UPR (Union Populaire Républicaine) : 0,41 %

    -- NPA (Nouveau Parti Anticapitaliste) : 0,30 %

    Conclusion :

    Depuis mai 1974, les partis pro-européens dirigent la France. Ils n’ont réussi qu’une seule chose : remettre en selle les fachos.

    Aujourd’hui, la dynamique est en faveur du FN. Son armée de réserve d’abstentionnistes est très importante.

    Pour la France, le scénario le plus probable est un scénario de type « Guerre Civile Espagnole », comme entre 1933 et 1936.

    Si ce scénario-catastrophe se réalise, la France connaîtra une guerre civile entre :

    -- les Républicains

    -- et les Nationalistes.

  6. On peut aussi travailler sur la nécessité d’une arme d’être létale.

    Mais encore,9 bien définir l’attaque et la défense, pour ne pas sournoisement justifier l’attaque préventive.

  7. Bonjour,

    Vendéen, trop loin de Paris malheureusement (un jour faudra faire les zénith Étienne 🙂

    J’ai une remarque/question, dont je verrais peut-être un jour votre réponse sur une vidéo sur le net pour votre atelier de ce samedi :

    Je remarque que, dans les gouvernements « modernes » et occidentaux, il n’y a pas de militaire ; même les ministres de la défense sortent des bancs d’école littéraire. N’est-ce pas se passer d’une certaine force de persuasion dans les relations internationales ?

    Je ne dis pas qu’il faille revenir dans un système où l’armée a le pouvoir, hein ! Mais je me dis que parfois (enfin surtout en ce moment) envoyer un général 5 étoiles pour négocier, ça serait toujours plus courageux que d’envoyer un courrier (référence ici au courrier envoyé par Hollande à Obama au sujet des 10Mds $ réclamés pour le comportement de Bnp Parisbas).

    Cordialement.

  8. A l’attention des avocats de Paribas :

    Durant l’embargo, la banque a utilisé une monnaie privée qui n’appartient pas au gouvernement des états unis.

  9. « Avec quels mots un peuple peut-il à la fois instituer des forces armées pour le défendre (contre les dangers intérieurs => police et contre les dangers extérieurs => armée), et s’en protéger ? »

    J’ai envie d’ajouter à toutes les réponses qui ont déjà été proposées qu’il faudrait aussi surveiller et encadrer très sérieusement les formations de ces corps de métier.

    Si je prends les militaires, par exemple, leur formation (enfin si on peut appeler ça comme ça, le terme plus juste serait sans doute déformation) consiste à leur inculquer l’obéissance aveugle et la soumission totale aux ordres de la hiérarchie, en considérant que toute décision venue d’en « haut » n’a pas à être discutée.
    Dans certaines branches, il est même question de les couper de leurs émotions et de leurs sentiments, afin qu’ils acceptent de faire les missions de massacre qu’on leur confie…

    Il me semble très important de veiller à conserver chez toute personne qui souhaite assurer la sécurité des autres son sens critique, et aussi, bien évidemment, sa capacité à ressentir ses propres émotions.

  10. Bonjour!
    Est-ce que quelqu’un aurait filmé cet atelier constituant??
    Serait-il possible de l’avoir?
    ça serait super sympa! Merci!

  11. Mais BA, vous publiez partout le même message !

  12. Ping : Forces armées et Démocratie : conférence-débat avec Etienne Chouard et Laurent Henniger

  13. Le lien pour cette vidéo (Forces armées : débat entre Etienne Chouard et Laurent Henninger) est :

    Bon visionnage !

  14. Ping : Contrôle social des forces armées. Réflexion publique avec Laurent Henninger | Blog du Plan C

  15. (pas vraiment dans le sujet_juste à titre d’information)

    http://www.dailymotion.com/video/x23e7e7_espionnage-le-curieux-contrat-entre-l-armee-francaise-et-microsoft_news

    Ecoutez bien à partir de 4’06… et vers la fin, comme un motif d’accusation de l’irresponsabilité du chef de l’Etat ! [là se trouve peut-être un plan d’action pour opposer la Cause Démocratique aux institutions en cours et faire lien avec la société civile et l’opinion, faire plus ample « publicité » (rendre publique) tout en agissant de façon concrète et officielle… ^^]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *