« Démocratie Réelle » la liste la plus censurée de France

« Le service public payé par la redevance est-il encore au service du public ?
A la veille du dernier jour de campagne, la liste « Démocratie Réelle » est la liste la plus censurée de France et souhaite faire connaître ses difficultés à faire valoir ses droits auprès du service public télévisuel français. »

[…]

http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/democratie-reelle-la-liste-la-plus-152246

10 réponses à “« Démocratie Réelle » la liste la plus censurée de France

  1. Rien d’étonnant c’est la liste la plus dangereuse de France!

  2. Personnellement je doit avouer que l’accueil de ce projet peut-être moins bon que j’espérais. Je ne parle pas ici des médias bien sur, desquels je n’attendait rien. Mais je m’attendais à ce que soit quelque-chose motivant autour duquel on aurait put se rassembler le temps de la campagne!

    Je pensais que ça allait être un formidable moyen de propager les idées de la démocratie de manière virale, voir mener les gens vers la réécriture de la constitution. Et c’est pour ça que j’ai utilisé mon énergie pour les aider, à coller tracter ect…

    Or j’ai l’impression que ça a peut-être à certains moment, eu un peu tendance à diviser les gens, voir même parmi ceux qui sont pour ou proche de la vraie démocratie. Le mouvement avait des défauts que nous connaissions dés le début. Mais j’ai l’impression que malheureusement l’image qui est parvenue aux yeux des certains n’était constituée que de ces imperfections, sans prendre en compte que l’essentiel des idées de la vraie démocratie y est, et que le détournement des institutions proposées, en attendant d’avoir mieux, était déjà plutôt habile, il me semble.

    Ou peut-être que j’ai pas une vision assez positive aujourd’hui qui sait! 😉 C’est vrai que ça a tout de même permis pas mal de rencontres, mais parmi les convaincus surtout!

    J’espère qu’une initiative de ce genre pourrait vraiment prendre aux prochaines municipales! 🙂

  3. Les écueils et objections auquel nous nous somme heurtés:

    *L’UE empêche toute démocratie, il faut d’abord en sortir, Donc démocratie réelle n’est pas une bonne idée pour les élections européennes.
    *On est obligé de faire confiance au candidats, rien ne les empêchera en pratique de nous trahir, et de ne pas suivre le référendum.
    *Diverses questions concernant l’outil de vote des lois, et notamment sur le vote électronique.
    *Le fait que les gens ne seront pas intéressé par voter leur propres lois, et qu’il y aura une abstention énorme, ou qu’il voterons sans avoir réfléchit.
    *Il ne faut pas se présenter aux élections ou voter (préférer l’abstention), car c’est l’outil de notre servitude.

    Quelque part toute ses objections sont fondées, mais en même temps elle ne me paraissent pas assez grave pour remettre en cause l’intérêt du mouvement démocratie réelle. Qui propose de faire du « mieux que rien » , en attendant d’avoir mieux! ^^ Et qui permet aussi et surtout de faire parler de la démocratie.

    Pierre.

  4. Les Citroën C3 ne seront plus produites en France, à Poissy. Les Citroën C3 seront produites à Trnava, en Slovaquie.

    Conséquence : le nombre de CDI à Poissy passera de 5 800 à 3 000. Le site de Poissy va ainsi subir 2 800 suppressions d’emplois.

    Union Européenne : quel est le coût horaire du travail ?

    1- Suède : 43 euros.
    2- Belgique : 41,20 euros.
    3- Danemark : 39,80 euros.
    4- Luxembourg : 35,60 euros.
    5- France : 35 euros.

    En bas du tableau :
    22- Slovaquie : 8,80 euros.
    23- Hongrie : 7,80 euros.
    24- Pologne : 7,40 euros.
    25- Lettonie : 6,50 euros.
    26- Lituanie : 6,20 euros.
    27- Roumanie : 4,70 euros.
    28- Bulgarie : 3,70 euros.

    Pourquoi ces délocalisations vers l’Europe de l’est ?

    Parce qu’en France, le coût horaire du travail est de 35 euros, tandis qu’en Slovaquie le coût horaire du travail n’est que de 8,80 euros.

    L’Union Européenne, c’est un grand marché intérieur, sans aucune frontière, dans lequel 28 nations sont en compétition les unes contre les autres.

    L’Union Européenne, c’est 28 nations qui sont condamnées à baisser toujours plus les salaires de leurs ouvriers pour attirer les entreprises sur leur territoire.

    L’Union Européenne, c’est 28 nations qui font une course sans fin vers les salaires bas, vers les salaires les plus bas, vers les salaires toujours plus bas.

    L’Union Européenne, c’est un mécanisme suicidaire.

    L’Union Européenne, c’est un suicide collectif.

    Dimanche, votons pour que la France sorte de l’Union Européenne :

    http://www.upr.fr/wp-content/uploads/2014/05/Profession-de-foi-UPR-EP2014-France-metro.pdf

  5. L’élection européennes ne donne pas le pouvoir de sortir de l’UE, même à décrocher 100% des députés.

    Donc la stratégie agressive de l’UPR pour inciter les gens un peu partout à voter pour eux à cette élection, n’est qu’un signe que ce parti veux le pouvoir, y compris du pouvoir qui n’a rien à voir avec la sortie de l’UE.

    Perso plus je vois les gens de l’upr spammer un peu partout pour dire « votez pour moi, votez pour moi », moins j’ai envie de voter pour l’upr, malgré le fait que je désire ardemment que l’on sorte de l’UE.

    Je pose une question: si le but d’Asselineau et de l’upr n’est que de sortir de l’ue et de l’Otan, pourquoi ne pas se contraindre à un mandat impératif, et promettre de démissionner dès que c’est fait?

  6. Je ne crois pas qu’il faille confondre de manière stricte les propos écrits de Bruno A… BA avec les positions de l’Union Populaire Républicaine. En effet, bien que salutaire, l’élection au simili-parlement UE de 100 % de députés favorables à la sortie de l’UE ne préjugerait en rien d’une sortie de l’UE par un vote de ce simili-parlement. Simili-parlement qui n’a pas l’initiative de proposer les textes et qui par conséquent n’est pas maître de son ordre du jour, le pouvoir souverain de décider en dernier ressort étant le plus souvent assuré par la dénommée « Commission Européenne ».

    Beaucoup de membres de formation (Parti Pirate, Union Populaire Républicaine, Démocratie Réelle…) qui veulent grandir et percer le mur des médias se posent la question : « Pourquoi nous fait-on autant barrage pour participer à la moindre émission où nous pourrions faire connaître nos positions ? »

    Il me semble que la réponse est assez simple, ceux qui sont au pouvoir ne tiennent pas à ce que des thèses opposées aux leurs deviennent prépondérantes dans la population

    Le président du CSA a répondu à l’Union Populaire Républicaine qui lui posait la question de son in-accès aux médias :

    Le président du CSA indique que «  le Conseil apprécie le respect du principe d’équité en prenant en compte, d’une part la capacité à manifester l’intention d’être candidat et, d’autre part, la représentativité du candidat. »

    http://www.upr.fr/actualite/upr/le-csa-repond-a-lupr-et-nous-donne-raison

    Bref, pour avoir des voix, il faut pouvoir accéder aux médias et pour pouvoir accéder aux médias, il faut avoir des voix ! Pas facile d’amorcer la pompe dans ces conditions pour les nouveaux entrants, sauf à un travail militant forcené. Ce qui explique le zèle parfois contre-productif de certains néophytes membres de l’Union Populaire Républicaine.

    Le but de cette formation est de concourir aux présidentielles afin que le Président de la République soumette au peuple un référendum sur la sortie de l’UE, la participation aux élections UE n’était qu’un rodage pour les présidentielles et un moyen pour contourner le barrage des médias de l’élection présidentielle suivante par un rappel au CSA de ses obligations dans le suivi du traitement équitable des formations politiques sur les chaînes de télévision.

    L’union Populaire Républicaine aurait tout aussi bien pu préconiser le boycott de ces simili-élections pour ce simili-parlement UE puisque la participation aux élections UE tient déjà du paradoxe, puisqu’elle légitime symboliquement une instance qui sert à maquiller le caractère dictatorial du pouvoir illégitime de la Commission européenne et de l’imposture démocratique de l’UE.

    Je pose une question: si le but d’Asselineau et de l’upr n’est que de sortir de l’ue et de l’Otan, pourquoi ne pas se contraindre à un mandat impératif, et promettre de démissionner dès que c’est fait ?

    Oui, mais comment consolider ces sorties ? Tout au moins pour une génération, après si dans 30 ans, si l’UE ou l’OTAN existent encore, si nous sommes démocrates, nous ne pouvons pas bâillonner les générations futures.

    Il faudrait qu’un référendum dise oui à ces deux sorties et inscrive une une modification de la constitution qui prescrirait que tout traité international sera soumis à référendum. Ceci à minima puisqu’en fait c’est une autre constitution de la République qu’il nous faut.

  7. Profession de foi pour 2017 :

    1 Tant qu’en France il reste un SDF autre que Diogène volontaire, le gouvernement dort sous les ponts.

    2 Tant que la démocratie intégrale n’est pas instaurée, les membres du gouvernement sont limités à 1000 calories par jour.

    Et toc !

    😉

    https://www.youtube.com/channel/UCQZ2tHpBDkyeTl-7fTrekbg

  8. Sur la question « Peut-on arriver à la démocratie par des voies légales ? », l’équipe de Démocratie Réelle me semble ceux qui creusent le mieux la question. Ici, un petit exposé sur les possibilités électorales. C’est bien simple : toutes les phrases de la vidéo sont importantes. J’ai bien aimé l’idée de faire du trollage électoral aux législatives.
    Toutes ces discussions étaient inimaginables il y a quinze ans encore. On voit qu’une nouvelle manière de penser émerge. Pour l’instant l’idéal démocratique ne menace pas encore le système. Mais cela risque de devenir intéressant quand les modèles démocratiques concurrenceront les modèles oligarchiques. En même temps, ça risque de chauffer un peu, et il y en a plus d’un qui regretteront le temps où ils avaient de bon maîtres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *