Un million de vues pour une conférence avec Myret sur le coup d’État mondial des banques contre les peuples… On en fait une autre ?

On arrive à un million de vues (avec plein de copies) pour cette formidable conférence avec Myret :

Les organisateurs ont interrogé Myret pour réfléchir à une prochaine rencontre :

Myret et moi, on est tout contents de nous revoir enfin 🙂
Donc ça va se faire.

Moi, j’aimerais bien revenir sur notre désaccord à propos des politiques keynésiennes (relancer la demande — et tout le reste — par des dépenses publiques de l’État en grands travaux)  :  si je l’ai bien comprise, Myret pense que ça n’a jamais marché, alors que je pense qu’il n’y a que ça qui peut marcher : ça nous fait un bon point de départ pour discuter 🙂

Et puis, dans sa nouvelle vidéo, Myret dit des trucs qui me font grimper aux rideaux 🙂
Par exemple, quand elle défend mordicus l’intérêt (comme si les gens épargnaient pour gagner un intérêt…).
Ou quand elle prêche pour l’austérité, la déflation et le remboursement de la dette… Nos discussions vont être punchy 🙂
Ou quand elle trouve la cause causale de « la crise » aux USA et nullement en Europe…
Etc.
Ça promet : on ne va pas s’ennuyer, tous les deux 🙂

Et puis Myret (comme tout le monde) n’envisage jamais notre impuissance politique (face à tous ces prédateurs et tous ces escrocs), et encore moins sa cause première. Il faut donc que je revienne pour passer une piqûre de rappel constituante 🙂

Si vous avez des suggestions de controverses utiles (pédagogiques), vous êtes les bienvenus ; on verra ce qu’on peut en faire.

Étienne.

10 réponses à “Un million de vues pour une conférence avec Myret sur le coup d’État mondial des banques contre les peuples… On en fait une autre ?

  1. Merci à vous deux, je comprends enfin quelque chose!!!
    Je continuerais à vous suivre!

  2. j’aimerais en savoir plus sur la place des monnaies alternatives, les sels et les mouvements coopératifs, pour le moment c’est un peu lent à démarrer,
    On a entendu parler d’un projet pour la ville de Naples il y a plus d’un an, qu’est-il devenu ? .
    Les « collecteurs d’impôts  » peuvent-ils admettre ce type d’émancipation .
    N’est-ce pas la priorité ?

  3. Je suis impatient merci de ce que vous faites

  4. D’accord avec elisabeth, il faudrait qu’un jour vous fassiez une conférence avec Philippe Derudder sur les monnaies complémentaires (sans vouloir vous donner trop de boulot ^^) il me semble que la solution mi -- révolutionnaire est là : créer nos propres monnaies comme en Argentine.

  5. Super je suis d’accord avec ça
    Que peux t on faire contre ça ?
    Je suis pour un gouvernement mondial

  6. Enfin j’y vois plus clair, merci !!! Je retiens la loi sous Pompidou et l’article 123 du traité de Lisbonne, une bonne base pour approfondir le sujet.

  7. Hypericum perfolatum

    Bonsoir Etienne,
    suite à votre demande d’aspirer le site sur votre page FB avez trouvé des solutions?
    Il est possible de créer un lien torrent pour rendre une archive accéssible au téléchargement, non ?
    Il faudrait d’abord que vous fassiez une archive, après on la download et on la partage. On pourrait faire un découpage en plusieurs catégories pour que ce soit moins lourd ( blog/vidéo/analyses et propositions etc… ). Je ne sais pas comment on fait une « image » de site comme on ferait une « image disk », il y a des GV calés sur la question?
    cdlmt

  8. Le paradisme c’est :
    remplacer les principes de la gouvernance de l’Etat par ceux de la « guidance » des projets citoyens en retirant les pouvoirs attachés aux fonctions des élus actuels
    abolir la Politique politicienne en démissionnant tout d’abord l’ensemble des classes dirigeantes
    retirer le pouvoir économique à la haute finance et le redonner aux états
    confier les rôles de gérants et de gestionnaires de l’Etat à des candidats pouvant prouver leurs compétences, leur intelligence et un sens profond de l’humanitarisme ainsi que des grandes qualités de guidance et non de pouvoir….

  9. « Moi, j’aimerais bien revenir sur notre désaccord à propos des politiques keynésiennes (relancer la demande — et tout le reste — par des dépenses publiques de l’État en grands travaux) : si je l’ai bien comprise, Myret pense que ça n’a jamais marché, alors que je pense qu’il n’y a que ça qui peut marcher : ça nous fait un bon point de départ pour discuter »

    Il y a ici la question de la création monétaire et de ses circuits de distribution, et d’affectation.

    Dans mon farfeluïsme chronique, je me dis depuis quelques mois qu’il y a quelquechose qui n’a jamais été essayé (ni pensé ?), c’est de considérer le citoyen-individu comme l’élément essentiel du processus d’injection de la monnaie neuve dans le circuit économique.

    On a bien évoqué l’idée à mon avis excellente d’expérimenter une somme attribuée à chaque citoyen, avec l’idée de répéter l’expérience jusqu’aux premiers symptômes rendant nécessaire l’interruption momentanée ou définitive du test, mais, du moins à ma connaissance, voir cette distribution comme l’essentiel du multiplexage monétaire est absent des tablettes philosophiques.

    (Il faudrait bien entendu renoncer à l’intérêt. Voire en venir à la monnaie fondante)

    Car enfin, si on pense démocratie, n’est ce pas pour maximaliser le rôle du citoyen en toutes choses, et minimaliser le recours à des entités complexes qui ne sont que difficilement lui et tendent à être contre lui, pente savonneuse du principe centraliste.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *